AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782889441433
Éditeur : Slatkine et Cie (28/05/2020)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 6 notes)
Résumé :


Frontière franco-suisse. Quatre hommes se réveillent dans une grotte souterraine. Aucun d’eux ne sait pourquoi il est là. Mais le temps presse, l’eau monte, menaçante. Ils ont une heure, pas une minute de plus, pour découvrir les liens qui les unissent.

Au même moment, le procureur Norbert Jemsen et sa fidèle greffière Flavie Keller reprennent du service. Leur amie, l’inspectrice Tanja Sojkaj, a besoin d’aide pour retrouver celui qui a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Pat0212
  21 mai 2020
J'ai eu grand plaisir à retrouver le procureur Norbert Jensen, sa greffière Flavie Keller et le commissaire Daniel Garcia dans ce troisième volume de la série consacrée au procureur. On retrouve aussi Tanja, mais elle est en bien mauvaise posture : en effet elle revient à la Chaux de Fonds depuis la prison de la Tuilière où elle est en détention préventive afin d'y être jugée. le roman alterne le récit du procès et de l'enquête sur les faits que l'on reproche à la jeune femme. Nous avions laissé le procureur et son équipe dans l'avion qui les ramenait de Corse à la fin du deuxième épisode (L'ombre du renard), et Tanja avait appris qu'une personne âgée avait été assassinée à Lausanne, elle avait compris qu'il s'agissait de sa mère.
A peine rentrée, elle se rend sur place et brise les scellés posés par la police vaudoise car elle est sûre que ses collègues ne lui apprendront rien, elle passe les lieux au luminol grâce à un flacon qu'elle a volé dans les locaux de la police neuchâteloise. Son fils de deux ans a disparu et Tanja est prête à tout pour le retrouver. Elle retourne à Neuchâtel où elle agresse deux collègues qu'elle soupçonne de protéger l'assassin supposé de sa famille.
Lors de son procès, Tanja reconnaît ces petites infractions, mais nie tout le reste qui est nettement plus grave. Elle affirme qu'on lui a tendu un piège et qu'elle est totalement innocente. Dans son réquisitoire, Jensen reconnait que les apparences sont contre elle, mais que s'il s'agit bien d'un piège, il faut reprendre l'enquête.
Je n'en dirai pas plus pour ne pas gâcher le plaisir de la lecture. Comme toujours avec Nicolas Feuz, il y a nombre de rebondissements, le suspense reste constant jusqu'à la fin, impossible à deviner. Les chapitres sont courts et l'alternance du procès et des faits qui l'ont précédé gardent la tension du récit. On ne s'ennuie pas le moins du monde dans ce polar et la fin s'ouvre sur la suite des aventures de cette équipe pas triste du tout. On visite égalament les moulins souterrains du Col des Roches, uniques en Europe. Feuz utilise avec brio les lieux particuliers de la région pour les rendre encore plus incontournables, il excelle comme guide touristique. Ces lieux sont liés à ses intrigues, ainsi hier en faisant du nordic walking au Landeron, j'ai pu me remémorer le début de L'ombre du Renard. le côté régional de ces polars les rend encore plus agréables et intéressants pour les habitants du coin. C'est très plaisant de parcourir New York avec son inspecteur préféré, mais c'est tout autre chose de vivre sur les lieux et de les associer à une fiction qu'on a apprécié, d'imaginer par exemple la statue de David de Pury recouvertes d'entrailles sanguinolentes en prenant le bus !
Le procureur Jensen dit que la grande majorité des Suisses ignore tout du côté sombre de notre pays et on peut supposer que l'auteur, lui-même procureur, parle par sa bouche. Je n'en doute pas une minute, j'espère toutefois que la police et la justice réelles fonctionnent mieux que les policiers et magistrats mis en scène dans ces polars, parce que sinon on a vraiment du souci à se faire et notre pays serait devenu une vraie république bananière. Un nouveau personnage apparaît, un juge vaudois qui doit bien avoir quelque chose à se reprocher puisque son ADN figure dans le fichier des empreintes génétiques.
A la fin de cette intrigue palpitante, on peut se demander si Jensen est un idiot qui se fait embobiner, s'il est incapable d'exercer sa fonction (puisque ses fans savent bien qu'il n'est pas procureur mais prof de géographie) ou si plus grave, il ne serait pas complice des agissements de policiers peu honnêtes. D'ailleurs le commissaire Garcia en prend largement à son aise et ne se contente pas de boire des bières en service, quant à Flavie, elle n'est peut-être pas si innocente et gentille qu'elle en a l'air.
Ce roman palpitant appelle une suite car sa conclusion permet bien des doutes sur l'honnêteté de ses protagonistes, mais nous en saurons plus l'année prochaine. En attendant, je vous encourage vivement à découvrir ce nouvel opus de Nicolas Feuz. Un tout grand merci aux Editions Slatkine de m'avoir permis de le découvrir en avant-première.
Lien : https://patpolar48361071.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
mnteam
  27 mai 2020
Le Miroir des Ames, L'Ombre du Renard et maintenant L'Engrenage du Mal : Bonne Pioche ! voilà une suite sacrément efficace, le plus abouti des trois à mon avis, un coup de coeur pour moi. Impossible à lâcher, c'est dire !
Ca démarre très fort, le prologue est excellent avec une drôle de famille comme le dit si bien la personne concernée ! Alors on commence par la fin, non non, je ne suis pas en plein délire.
Donc notre Proc.préféré est de retour ainsi que la plupart des personnages cités dans les précédents livres, sauf que là Tanja lui pique un peu la place car elle est au centre de l'histoire avec un procès qui n'est pas vraiment en sa faveur, mais ce n'est pas un problème au contraire...
On se retrouve bien dans l'histoire grâce aux saisons car l'hiver c'est aujourd'hui et l'été c'est le passé, c'est malin. Et puis il y a cette grotte, ces moulins souterrains, dans laquelle quatre personnes se retrouvent prisonnières, ambiance assurée !
Tout est bien orchestré, les chapitres sont courts bref ça va à 200 à l'heure (un peu comme la Bentley de Monsieur D. !). Il y a aussi quelques clins d'oeil subtils mais ça je ne peux pas tout dévoiler. La fin est détonnante et laisse présager une suite....La barre est haute !
Bravo pour cet excellent opus. Merci à Nicolas Feuz ainsi qu'à Slatkine & Cie
#nicolasfeuz,#slatkine,#lengrenagedumal
©mn
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Selkis
  24 mai 2020
Le meilleur des trois tomes de la série. Après « le miroir des âmes » et «L'ombre du renard » j'ai retrouvé avec plaisir Jemsen, Falvia, Tanja et les autres. Ce serait peut-être bien de commencer par la lecture des deux premiers tomes pour comprendre mieux les références au passé, à la Corse, à Alba… mais on peut suivre l'enquête sans problème… même si, à mon avis, on y perd…
Il faut dire que certains ne sont pas très doués quand ils choisissent l'endroit rêvé pour pique-niquer, mais passons…la prochaine fois ils iront ailleurs. Mais à part cela, mis à part la dose de piment ils s'en sortent indemnes … Ce qui n'est pas le cas de tout le monde dans ce joli petit coin de Suisse aux allures bucoliques.
La Suisse, ce petit paradis de carte postale, idyllique, avec ses montagnes, ses cascades…qui crachent des corps et du sang… Nous voilà retombés dans le romantisme à la Feuz…
Par rapport aux autres romans, j'ai énormément apprécié l'humanité qui étoffe les personnages ! Indubitablement, les personnages récurrents prennent du corps, et surtout ils commencent à vivre aussi. On ressent la solitude de la détresse qui habite Flavie, le proc, Tanja et aussi les personnages secondaires. J'ai aussi aimé que la femme commence à s'imposer dans les romans de l'auteur, sans pour autant remettre en question le coté speed et suspense de l'action. La femme, mais aussi le rapport mère-enfant… le rapport force/fragilité de Tanja est un plus incontestable. J'ai également aimé le coté tribunal dans lequel l'auteur se révèle particulièrement à l'aise (on se demande bien pourquoi ??). La Présidente du tribunal est une véritable tête à claques : désagréable, à charge, déstabilisante, toujours dans la provocation, ne tenant aucun compte des réalités et ayant un a priori défavorable et prête à tout pour condamner la présumée coupable : avec elle comme adversaire, il va falloir beaucoup de ténacité et d'assistance de la part de ses amis/collègues pour que Tanja ait une chance de s'en sortir, elle qui semble plus victime que coupable… enfin cela dépend des moments… Il est fort l'auteur ! il est fort !
Il est hors de question que je vous en livre davantage car le suspense est présent tout au long du livre. Cela démarre sur les chapeaux de roues, puis se déroule à fond la caisse, les actions et les meurtres s'accumulent, comme dans un épisode de 24h/chrono … avec la participation de Toni Almeida (ou de ce qu'il en reste) …
Pas de temps morts, des clins d'oeil à ceux qui connaissent les endroits où se déroulent les événements ( et qui donnent envie de découvrir certains coins de Suisse)… Saluons aussi le clin d'oeil à un autre écrivain suisse, Marc Voltenauer et la référence à l'excellent blog « Sangpages » (que je vous recommande)
Je remercie les Editions Slatkine de m'avoir permis de lire ce roman que je ne peux que recommander vivement !
Lien : https://www.cathjack.ch/word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Sangpages
  21 mai 2020
Jemsen et toute la clique, tu les connais déjà. Nés dans "Le miroir des âmes", leurs aventures ont continué dans "L'ombre du renard" et les revoilà pour notre plus grand plaisir. A préciser tout de même que si tu n'as pas lu les précédents, tu perds en substance mais c'est suffisamment bien foutu pour que tu t'y retrouves dans celui-là.
Tanja, je ne sais pas si tu te rappelles d'elle et je ne vais pas t'en dire plus, histoire de ne pas spoiler les précédents ouvrages, mais c'est clairement sur elle que les projos vont être pointés dans ce troisième tome. Une Tanja fort mise à mal d'ailleurs...
Une ouverture sur la découverte de deux cadavres au col des roches par une bien drôle de famille (oui, oui tu verras 😜) suivi par une session de tribunal avec Tanja à la barre des accusés. Tu devras bien sûr avaler bon nombre de pages avant de comprendre comment elle s'est retrouvée dans cette fâcheuse posture. Tu apprendras au travers de ce procès tout ce qui s'est passé et c'est habilement mené. Les infos viennent de cette manière moins habituelles que la traditionnelle enquête, et ce, bien sûr, à l'envers, de la fin au début.
Une alternance passé-présent entre aujourd'hui et leur retour de mission en Corse sans que tu t'y perdes. Un petit détail subtil qui te permettra de t'y retrouver sans problème: Aujourd'hui c'est l'hiver et dans le passé, c'est l'été. Tout bête et pourtant génial puisque tu t'y repères direct grâce à cette météo.
Nicolas vient, avec cet opus, sur un terrain très juridique, terrain qui lui est propre et bien sûr, ça se sent. Une histoire au coeur d'un tribunal ou quelque part il te sera difficile de prendre parti et de juger cette accusée mi-ange, mi-démon.
A préciser aussi qu'il nous emporte dans des lieux tout à fait uniques et particuliers et c'est vraiment un plus. Je te mets d'ailleurs un lien ici qui te permettra de découvrir le moulin du col des roches: Moulins souterrains
Un récit qui fait, donc, la part belle au féminin, à la femme, à la mère, à ce qu'elle peut avoir de fort en elle. C'est puissant et disons-le, assez réaliste !
Un dénouement subtil et bien tourné. Une fin digne du roi à faire tomber les chaussettes et suis bien heureuse de pouvoir le redire 🙂
Tout pour bien faire dans ce troisième tome qui se veut plus émotionnel, plus fort avec des personnages beaucoup plus développés qui prennent corps, qui prennent substance.
J'ai retrouvé là quelque chose qui m'avait manqué dans les deux précédents et ne peux qu'avouer que, pour ma part, c'est le meilleur des trois.
T'as capté juste, j'ai vraiment kiffé et ne peux que te recommander cette lecture 🙂
PS: Merci à toi Nicolas pour ce beau cadeau 💖 On attend le soutien psychologique 😜
Lien : https://sangpages.com/2020/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
mnteammnteam   27 mai 2020
Dans un fracas assourdissant, la roche céda. De la résurgence jaillirent des trombes d’eau sale, la montagne s’était mise à vomir. Le courant violent arrachait terre et cailloux, agrandissant à vue d’oeil l’orifice dans la falaise. Le petit bassin se remplissait de boue et débordait.
Deux corps apparurent enfin dans le limon jaunâtre que la falaise régurgitait, comme si la montagne accouchait péniblement de deux gros enfants mort-nés. Les pantins désarticulés roulèrent sur eux-même et s’écrasèrent dans la vasque, devant les Dätwyler. Elisa et Nicolas hurlèrent. Valérie projeta ses mains devant sa bouche. Jean-Marc détourna le regard des enfants en plaquant leur visage contre sa poitrine. Lui-même resta pétrifié à la vue des deux cadavres que la montagne venait de libérer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Pat0212Pat0212   21 mai 2020
Quand Garcia la rejoignit, elle était prostrée au milieu d'une grande tache de sang à moitié séché. Des éclaboussures brunâtres maculaient le pont. Environ deux litres de sang.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Nicolas Feuz (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Feuz
Nicolas Feuz, auteur des romans "Horrora Borealis" et le "Miroir des âmes" a répondu à nos questions lors de son passage à Paris !
autres livres classés : jugementVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1864 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre