AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081254883
Éditeur : Flammarion (12/11/2014)

Note moyenne : 3.4/5 (sur 5 notes)
Résumé :
«Dans la petite capitale toute brillante, ils déambulèrent et trouvèrent assez rapidement ce qu'ils cherchaient : un hôtel, palace de glace. Dans la chambre éblouissante, ils se promenèrent vêtus de fourrures et dégustèrent avec délice des harengs transparents, des sorbets au gingembre et de l'aquavit. Ils dansèrent en riant de soulagement, de joie et d'amour au son de quelques grandes valses de Frédéric Chopin, puis ils se dévêtirent, s'admirant mutuellement au mil... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
marinaVa
  15 juin 2016
déçue...
Recueil d'exercices de style.
Dans le genre décalé (mais bien en dessous des nouvelles de Miranda July) : c'est moins bien écrit, moins dense.
les plus :
les thèmes : les hommes, le sexe (abordé de manière originale)
les micro nouvelles sont meilleures que les longues
les moins :
une espèce de maladresse (voulue) dans le style.. [du décalage de la génération baby boom.. (et un peu avant?)], s'amuse au détriment du sens ou de la clarté... pour une forme déjà vue ou entendue...
" alors, après tout le zbeul dans ces conditions carcérales, féminines et ouvrières, ils se tartinèrent les nouilles, se firent des jardins d'enfants et des rouleaux de printemps mais le cash diminuait"
Se style peut séduire certains (pour moi il est daté)
Commenter  J’apprécie          30
balloonvenus
  16 janvier 2015
Dans ce recueil de nouvelles tantôt très courtes, tantôt plus longues, on retrouve tout l'univers fantasque et déjanté de la chanteuse. Un homme au prépuce géant, un chirurgien sans scrupules, une société où l'homosexualité est devenue la norme... des personnages hauts en couleur évoluant dans un monde hors normes. C'est drôle, parfois tendre, acerbe, glauque, mais jamais ennuyeux en tout cas. Un gros coup de coeur pour ce livre qu'il faut aborder en laissant ses a priori au placard.
Commenter  J’apprécie          10
ChanceSkolenrath
  10 octobre 2018
Brigitte Fontaine possède assurément une plume intéressante mais j'ai rien compris à la majorité des nouvelles. Soit je suis un peu con soit il faut se droguer pour se connecter à ce type d'univers
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   16 août 2018
Quand je serai grande, j’aurai des belles jupes noires qui tournent, et des jeans super-sexy, des sacs en plumes et en serpent, des pulls en cuir bien serrés, noirs bien sûr, des chaussures énormes et montantes, noires comme de bien entendu. J’aurai un grand copain, noir aussi, très beau et fin comme Obama qui me parlera de Dieu, de l’Unique je veux dire, qui fera un peu mon ménage mais sans rien déranger dans mes gros ballots d’habits ; il sera un peu magicien et il me transformera en rousse bouclée avec même le parfum qui va avec.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 août 2018
Dieu ne vous a pas fait une belle personne
Afin de mal user des choses qu’il vous donne
Et vous devez savoir que vous avez blessé
Un cœur qui de s’en plaindre est aujourd’hui forcé
Moi, j’ai blessé quelqu’un ? chanta-t-elle étonnée
De l’air sage ingénu d’une dame bien née
Exact, dit-il, blessé mais blessé tout de bon
Et c’est l’homme qu’hier vous offrit du bourbon
Elle rougit alors tel au couchant un lac
Et dit, cela n’est rien offrez-moi du cognac
Je n’en ai point, fit-il, mais j’ai pour vous ma belle
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 août 2018
On retrouva quelques heures plus tard leurs corps calcinés, mais dans une étreinte ultime, avec encore la grimace du rire sur la bouche mais c’était le dernier. Ainsi se termina cette terrible histoire. Avant de trépasser il avait écrit dans son délire, sur les murs et avec son sang, ces simples mots pleins de réminiscence : Adieu l’amour, adieu la poussière et les roses, adieu les mites, adieu la lumière et les cons, je meurs sans haine en moi pour le peuple breton.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 août 2018
La nuit s’étendait comme un fleuve obscur moucheté de lueurs, il était bientôt deux heures, trois heures de la nuit, car pourquoi dire du matin comme tous ceux qui dramatisent à plaisir, il était quatre heures et je me faisais des petits noirs succulents et je marchais en imagination sur les glaces de la Neva, lorsque soudain on frappa à la porte. Panique, car les voisins étaient fous et pots de colle avinés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 août 2018
Et les pauvres hommes, avec leurs guerres, leur gégène, leur sourire kabyle, grave l’affaire, le cercle de la merde, les strange fruits, la Veuve pendant si longtemps, les couloirs de la mort et de la chaise, au suivant, tous ces corps noirs tressaillant, grave, grave l’affaire ; c’est pas une anthologie mais il y a de ça. Et c’est pas une affaire.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Brigitte Fontaine (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brigitte Fontaine
Brigitte Fontaine - Travellins (Esprits libres)
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14877 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre