AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782800100098
64 pages
Éditeur : Dupuis (01/04/1986)
3.93/5   165 notes
Résumé :
Le Marsupilami serait bien mieux en Palombie. Spirou décide de l'y renvoyer. Arrivé sur place, il constate que Zantafio y a installé une dictature.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,93

sur 165 notes
5
4 avis
4
2 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis

saigneurdeguerre
  04 août 2019
Spirou et Fantasio rendent visite à leur vieil ami, le comte de Champignac. Ils ont hâte de revoir le Marsupilami.
Le comte, inventeur génial, vient de mettre au point le « Métomol », un gaz qui rend complètement mous les métaux sur lesquels il se dépose. le comte n'en est pas à sa première invention catastrophique, surtout si le Marsupilami s'en empare… Après avoir ramolli la bonne ville de Champignac et causé quelques catastrophes, Fantasio et Spirou estiment qu'il est temps de ramener le Marsupilami dans son pays d'origine, la Palombie où il pourra s'ébattre dans sa forêt vierge à sa guise.
Après beaucoup de péripéties, nos deux héros accompagnés de Spip et du Marsupilami arrivent en Palombie. le pays est dirigé d'une main de fer par un dictateur qui ne rêve que de guerres et de conquêtes, le général Zantas…
Critique :
Plus de quarante ans que je n'avais pas relu cette magnifique BD due au génie de Franquin qui est tout à la fois scénariste et dessinateur ! Ce n'est peut-être pas encore Alzheimer, mais je ne me souvenais plus du contenu de cet ouvrage. Je me rappelais juste que c'était un de mes Spirou et Fantasio préférés.
Alors, plus de quarante ans plus tard, quel regard porter sur cette oeuvre ? L'intelligence du scénario où tout se tient du début jusqu'à la fin, la nécessité d'avoir des gags à chaque page, de terminer la dernière case de chaque planche par un dessin prometteur de bien du suspense, car il ne faut pas oublier qu'avant d'être publiée en album, la BD était publiée à raison de deux pages chaque semaine dans le « Journal de Spirou », toutes ces contraintes pour Franquin (et les auteurs de son époque) ont donné naissance à quelques chefs-d'oeuvre qui ont permis à la bande dessinée de devenir le neuvième art.
J'ai retrouvé avec plaisir la gestuelle du dictateur. Franquin s'était inspiré de Charlot dans le film « le Dictateur » pour illustrer les discours de Zantafio. Et Charlie Chaplin, lui-même, avait trouvé son modèle en la personne d'Adolf Hitler
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
belette2911
  23 mai 2020
— Ouvrez vos atlas, bande de cancre, et trouvez-moi la Palombie dessus ! Mais si, ça existe la Palombie ! Non, bande de moules, elle n'est pas voisine du royaume de Syldavie ! La Syldavie est dans les Balkans, nom de Zeus, Marty. Comme vous séchez, je vous donne un premier indice : Amérique du Sud !
Lorsque j'étais gamine et que je relisais cet album (j'ai commencé jeune), je riais toujours des facéties du Marsupilami avec la bonbonne de Métomol, faisant fondre tous les métaux dans la petite ville de Champignac.
Hurlant de rire devant les bêtises du même Marsupilami lors de leur traversée vers la Palombie, pour aller le relâcher dans la forêt vierge et je repartais de plus belle avec la seconde partie du voyage, en avion…
Fantasio avec son caractère soupe au lait est un bon client pour faire démarrer les gags, lui qui s'emporte toujours, entraînant Spirou dans les bagarres, malgré lui.
Je riais des discours alambiqués du maire et de toutes les situations cocasses, dont celle faites par le dictateur qui, après un attentat à la bombe, demandais au directeur de la sécurité de faire emprisonner des tas de gens, dont le directeur de la sécurité même !
C'est une aventure avez du rythme, de l'action, et des gags. Publié avant dans l'hebdo Spirou, les dessinateurs/scénaristes se devaient de terminer les pages avec un brin de suspense pour que le lecteur revienne la semaine suivante.
Donc, on ne s'emmerde pas et on sourit beaucoup, même si les sourires sont jaunes, car depuis, j'ai bien grandi et je sais maintenant que les dictatures ne sont pas des trucs drôles comme celle de Palombie…
En poussant la réflexion à son paroxysme, il est clair que les gags de Franquin dénoncent les régimes autoritaires avec les ambitions folles du chef suprême, ses discours où toute la ville se doit d'assister, d'applaudir, de crier "viva Zantas", où la liberté de la presse n'existe pas, où les gens sont pauvres et sous la coupe d'un taré qui ne rêve que d'attaquer le pays voisin, quitte à mettre en scène des problèmes à la frontière.
Tout ça, je ne le voyais pas quand n'étais gosse. Je ne comprenais pas non plus que les mimiques exécutées par le dictateur Zantas lors de son discours avaient été copiées sur celle de Chaplin dans le film "Le dictateur", elles-mêmes copiées du triste sire moustachu…
Comme quoi, sous couvert de l'humour, des gags amusant, Franquin dénonçait le régime des dictatures et moi, enfant, je ne le comprenais pas vraiment… Il a fallu que je grandisse pour redécouvrir une partie des albums avec un autre oeil.
Oui, je ris toujours, mais dans le fond, quand je referme l'album, j'ai un petit serrement au coeur, les tripes qui se nouent et les mains un peu moites.
Un bel album où Spirou et Fantasio auront fort à faire pour empêcher l'invasion du pays voisin, jouer les agents doubles, faire preuve de duplicité afin d'être convaincant dans leurs rôles de colonels de l'armée et devront affronter cette même armée avec la dernière invention de Champignac, le tout sans faire de victimes !
Le Métomol, une super invention !
Avec tout ça, on en oublierait presque de déposer le Marsupilami dans la forêt vierge, tout content de retrouver son environnement, sous les yeux tristes de Spip qui voit son copain de jeu s'en aller.
Ça m'arrachait une larme, gamine, mais la dernière case me remontait toujours le moral.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
TwiTwi
  28 juin 2011
Je fais partie de cette génération qui a grandit avec des bandes dessinées franco-belges telles que Astérix et Obélix, Les Schtroumphs et autres Tintin. Spirou et Fantasio tient une bonne place dans ce panorama.
J'ai eu la chance de recevoir de la part de mon grand-père, alors que j'étais fort jeune, l'intégrale en 15 volumes des BD signées Franquin (Gaston Lagaffe, Modeste et Pompon et Les Idées Noires compris), publiés dans les années 80, avec des petits bonus comme des interviews, des explications, des illustrations introuvables ailleurs. Un cadeau que je mesure davantage à sa juste valeur maintenant qu'à l'époque.
Je vais vous parler aujourd'hui de trois albums qui concernent un personnage mythique de la série Spirou et Fantasio : Zorglub.

Z comme Zorglub, 1961. Scénario de Greg et Franquin. Première apparition de Zorglub. Cet espèce de savant fou maladroit ayant inventé une onde, la "zorglonde" qui permet de paralyser les êtres humains, voire de les contrôler s'il subissent un traitement spécial, veut à tout prix faire montre de sa puissance à Champignac, vieux compagnon d'université. Champignac, Spirou et Fantasio ne l'entendent pas de cette oreille.
L'ombre du Z, 1962. Scénario de Greg et Franquin. Suite des aventures de ce triste sire. Réfugié en Palombie où se dresse sa dernière base, Zorglub s'est accoquiné à Zantafio pour poursuivre ses expériences douteuses. Zorglub ne peut s'empêcher de rentrer à nouveau en contact avec le Comte de Champignac. Celui-ci, avec l'aide de Spirou et Fantasio, mettra tout en oeuvre pour déjouer les plans de Zorglub.
Panade à Champignac, 1969. Scénario de Franquin, Gos et Peyo. Zorglub a été complètement lobotomisé par une arme de sa propre invention. Champignac a pu le remettre sur pied (enfin ... façon de parler) mais Zorglub croit être un bébé de huit mois. Zorglub est enlevé par un "fan" et Spirou et Fantasio partent sur sa piste.
Zorglub est le genre de méchant qui prête davantage à rire qu'à faire peur. Très maladroit, il a le chic pour se vautrer à tout bout de champ ou se prendre des beignes du Marsupilami. Il me fait un peu penser au méchant dans Scream, qui passe ton temps à s'en ramasser plein la figure. Il n'empêche qu'il est balaise.
Au rayon de ses inventions :
* l'onde paralysante ( Zorglonde).
* le programme de lobotomisation express (tonte de cheveux comprise) dont Fantasio fera les frais dans Z comme Zorglub, qui permet de créer les Zorglhommes.
* la Zorglangue (li tiffus erircé'd à srevne'l tuot ne tnavresnoc erdro'l sed stom).
* l'onde hypnotisante, contre laquelle le Marsupilami est naturellement immunisé.
* la Zorglumobile et le Zorgléoptère.
* une arme non identifiée qui fut pulvérisée lors de son seul usage et qui rendit Zorglub complètement débile.
Franquin a dit : "Zorglub cherche à être somptueux, sensationnel
et admirable, et souvent n'est que ridicule."
In : Intégrale Franquin, 1987, Rombaldi.
Évidemment, il n'arrive pas à la cheville de Champignac qui se révèle remarquablement doué pour créer des inventions - toujours à base de champignons - à l'éthique tout aussi douteuse. La seule différence est qu'il ne s'en sert pas pour faire le mal.
Sous couvert d'humour, on sent derrière ces albums (surtout les deux premiers, le troisième est plus anecdotique avec un scénario un peu neu-neu) une critique acerbe de la science et de ses travers. Mais également de la publicité et de la société de consommation. En particulier dans L'ombre du Z où à cause de l'onde hypnotisante de Zorglub, les Palombiens, déjà pas très riches à la base, se ruinent en achats de dentifrice et de savon.
Il est remarquable de constater que 50 ans plus tard (!), Spirou et Fantasio n'ont pas pris une ride et que ces albums se lisent avec toujours autant de plaisir (à moins que ce ne soit pure nostalgie de ma part ?).
Lien : http://ledragongalactique.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          33
dourvach
  16 juin 2015
Trop beau, trop fort !!! 1956... Quelque part en Palombie. Spirou et Fanta ont pour projet de rendre leur copain Marsu à sa forêt vierge. Belle intention... En passant, le petit animal facétieux aura à coeur de libérer le gorille -- son frangin de captivité -- sur le paquebot qui traverse l'Atlantique, évidemment ! Aussi fort que les Marx Brothers lâchés sur le pont-promenade d'un navire... Et Fanta retrouvera son (satané) cousin Zantafio -- alias généralissime "Zantas" -- en horrible dictateur sud-américain d'opérette -- mais redoutable ! Ils devront s'enrôler dans son armée pour se dépétrer de la situation... Heureusement, la brave Seccotine (qui craque pour Fanta ou Spirou ? ou encore les deux ??) les suit à la trace... déguisée en Mexicain à sombrero. Quant au métomol du brave comte Champignac, il sera d'une belle utilité pour faire débander les agressives & phalliques protubérances des chars de l'armée zantafienne ! Bien fait... et le petit Marsupilami ne pourra évidemment JAMAIS quitter ses potes Spirou, Fantasio et le Spip qui ont voulu le relâcher gentiment -- ou l'abandonner, qui sait ? -- en "sa" belle forêt amazonienne... Et cette dernière image -- magnifique et marrante -- qui rappelle tous les charmes de la couverture de "L'oreille cassée" de Hergé... Mais je bavarde, je bavarde... Lisez SURTOUT l'exploration patiente et quasi-proustienne de notre amie TwiTwi ci-dessous, réalisée en 2011 : article magique et quasi-exhaustif quant à la saveur exquise des immortelles magies franquiniennes !!!
Lien : http://www.regardsfeeriques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
HORUSFONCK
  18 septembre 2016
L'un des deux premiers Spirou et Fantasio que j'ai lu voici bien longtemps...
Le comte de Champignac met au point un gaz étrange qui rend les métaux tout mous!
Spirou et Fantasio repartent en Palombie pour rendre sa liberté au Marsupilami... le métomol leur sera bien utile, sinon indispensable pour mettre fin aux visées de certain dictateur...
Je relis souvent cette histoire, pleine d'humour et d'antimilitarisme.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
AustralAustral   17 février 2013
- Tt... tous... tous... tous les... les assistants ont été arrêtés e... et jetés en prison ?!... B...B.Bonbon ! A... Arrêtez-moi les gardes et cent étrangers... et en prison ! Et vous m'arrêterez lelele... le chef de la sûreté !...
- Lele... le chef de la sûreté, mon général... ce... c'est moi...
- Ah ! C'est exact ! Donc, vous vous arrêtez et vous vous jetez en prison !
Commenter  J’apprécie          70
dourvachdourvach   16 juin 2015
[LE GENERALISSIME ZANTAFIO (tout frais rescapé d'un attentat)] : -- Mais, que pense le peuple de mon discours ?

[SON AIDE DE CAMP (tout à fait honnête)] : -- Rien, mon général ! On a oublié de brancher les micros...

(André FRANQUIN, Les aventures de Spirou et Fantasio n°7, "Le dictateur et le champignon", 32ème planche, Dupuis éditeur, 1956)
Commenter  J’apprécie          30
mandrake17mandrake17   22 mars 2018
- Vous m'arrêterez lelele...le chef de la sûreté!...
- Lele... le chef de la sûreté, mon général, ce... c'est moi...
- Ah! C'est exact!Donc vous vous arrêtez et vous vous jetez en prison!
Commenter  J’apprécie          30
mandrake17mandrake17   22 mars 2018
- Dommage tout de même ce mauvais temps le jour où nous allons à Champignac!...
- Ce n'est rien! En avant! Pense que nous allons revoir le Marsupilami!...
Commenter  J’apprécie          00
mandrake17mandrake17   22 mars 2018
Le malheur des uns fait le bonheur des autres...
Commenter  J’apprécie          11

Lire un extrait
Videos de André Franquin (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de André Franquin
"Je crois qu'on dessine pendant de très longues années pour l'enfant qu'on était quand on était soi-même lecteur de bandes dessinées."
En 1971, Franquin parle de son époque, de Gaston Lagaffe, du rire...
Dans notre #SérieBD pour #BD2020, avec l'INA
Suivez le CNL sur toutes les plateformes sociales :
Site officiel : www.centrenationaldulivre.fr Facebook : Centre national du livre Twitter : @LeCNL Instagram : le_cnl Linkedin : Centre national du livre
autres livres classés : bande dessinéeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Franquin

Personnage flamboyant, je suis un animal légendaire découvert par Fantasio, et depuis officiellement recensé par la très sérieuse Zoological Society of London. Quel est mon nom ?

Le Marsupilami
Spip
Zorglub
Le cracoucass

10 questions
152 lecteurs ont répondu
Thème : André FranquinCréer un quiz sur ce livre