AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782845637559
344 pages
Éditeur : Xo Editions (04/11/2015)

Note moyenne : 3.6/5 (sur 41 notes)
Résumé :
De la Chine aux frontières de l’Europe,
il a régné sur le plus grand empire de l’Histoire.

Dès son enfance, Temüdjin, futur Gengis Khan, rêve de grands espaces. Son précepteur chinois, Vieille Cime, lui parle d’Alexandre le Grand : il veut le surpasser en nombre de conquêtes ! Il apprend à manier l’arc, à monter à cheval, à apprivoiser les aigles. À la mort de son père, ce nomade prend la tête du clan des Quiyat, puis, en 1206, est élu chef des... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Florel
  25 janvier 2016
Après Confucius, Bouddha, La Chine… voici venu non le temps de l'île aux enfants, mais pour le lecteur de découvrir la vie de Gengis Khan. Nom Ô combien célèbre, mais vie Ô combien obscure pour le lecteur lambda. Cela étant avec José Frèches voici le mal en passe d'être réparé, car nous allons enfin pouvoir découvrir la vie de ce « sauvage des steppes » qui créa et dirigea un empire à la gloire du peuple mongol.
Dans cette première partie nous allons donc suivre l'enfance de Temüdjin (Gengis Khan) au début de la création de son empire. Nous allons de ce fait découvrir son enfance, connaître sa famille, la vie dans le camp, sa femme, pour le voir aussi déjà affronter quelques dangers et percevoir le génie politique de cet homme.
Bon, j'exagère sûrement peut-être un peu en parlant de génie politique (encore que), mais c'est important de préciser que ce n'était pas un sauvage à cheval comme on pourrait avoir tendance à l'imaginer. Il savait que les alliances étaient importantes, ils avaient un talent militaire certain et ils savaient commander et parler ; et en plus derrière ses actions il avait un réel projet politique, il voulait faire la gloire du peuple mongol comme la sienne. Certes comme tout le monde a fait avant et après lui, ici ou ailleurs, mais c'est pour dire.
Tout cela au premier abord ressemble un peu trop à un tableau descriptif. Là comme je vous en parle ça ressemble à rien de passionnant, plutôt à une succession de fait au air de biographie. C'est vrai. Mais il ne faut pas perdre de vu que c'est un roman et que c'est donc raconté à la manière d'un roman - même si on peut trouver mieux conté -, avec des descriptions, des dialogues, une ambiance mi-magique mi-réelle, un peu de suspense, une psychologie des personnages.
D'ailleurs sur ce dernier point je ne sais pas si l'auteur a inventé la mentalité des perso., j'avoue pour ma part avoir du mal à imaginer Temüdjin si calme, si amoureux et réfléchi, mais j'ai envie de dire que si c'est le cas ce n'est pas grave, car c'est sympathique malgré tout vu que ça ne dénature en rien le but de ce livre, qui est de nous faire découvrir la vie de cet homme .
Et d'ailleurs d'une manière générale, même si l'auteur a pris des libertés avec la psychologie comme avec les évènements ça ne me dérange pas, car ce livre a déjà - et c'est immense - changé ma vision de cet homme. Maintenant je vais le voir autrement qu'un sauvage sans cervelle.
Bref !
En résumé, même si cette épopée épique n'est pas racontée de la manière la plus vivante qui soit, c'est un livre qui m'a malgré tout plu car il m'a ouvert une nouvelle vision sur un des hommes les plus connus au monde, en même temps de me faire découvrir sa vie en cassant l'idée que j'avais à l'origine. Bref, ce n'était pas une lecture perte de temps et ça c'est cool.
Lien : http://voyagelivresque.canal..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
gonewiththegreen
  01 juillet 2016
Sans surprise, il s'agit ici de la vie de Temüdjin, alias Gengis Khan. le premier tome s'étend de sa plus jeune enfance à son accession au pouvoir.
L'intérêt de ce livre est double : en effet, au delà de la biographie, certes romancée , de Temüdjin, on retrouve surtout une étude des conditions de vie des Mongols et du choix cornélien entre croitre et se sédentariser ou rester nomade et s'exposer aux voisins qui ont choisi la sédentarisation. En y ajoutant les coutumes et moeurs des nomades de la steppe de l'époque, on obtient un ouvrage fort agréable à lire , bien documenté et sans doute exhaustif sur l'existence de Gengis khan.
Un reproche cependant: La transition du guerrier courageux , humain au tyran est sans doute trop rapide.
Commenter  J’apprécie          40
SophieWag
  20 février 2018
Livre que j'ai gagné grâce à lecteurs.com dans le cadre de la rencontre avec un auteur, j'ai donc eu la chance de pouvoir discuter avec José Frèches qui m'a dédicacé son livre!
Ce livre est la biographie, certes romancée de Temüdjin. On y trouve également une étude des conditions de vie des Mongols et de leur choix difficile entre se sédentariser ou rester nomade et du coup s'exposer aux voisins qui ont eux, choisi la sédentarisation. Un ouvrage bien documenté et assez complet sur la vie de Gengis Khan. Un très beau livre!
Commenter  J’apprécie          50
yannquignon
  13 juin 2017
C'est à une aventure dans les steppes de Mongolie au Moyen-Âge que nous convie José Frèches, grand amoureux de l'histoire orientale. L'auteur livre ici une biographie romancée du mystérieux Gengis Khan. Divisé en deux tomes, le récit narre dans le premier tome la jeunesse et les premières conquêtes de Temüdjin (le nom mongol de l'empereur) ; le deuxième volume s'intéresse à l'ascension du souverain qui étendit son Empire de la Chine à la mer Noire au XIIIe siècle !
Passionnant du début à la fin, le récit s'intéresse surtout à l'homme : ambitieux, fin stratège, cultivé mais aussi cruel et tyrannique sur la fin de sa vie, Gengis Khan sut saisir l'opportunité de fédérer les clans mongols pour ensuite attaquer les puissantes dynasties chinoises et les pays musulmans du Moyen-Orient. Il s'entoura d'amis, d'alliés et de généraux puissants qu'il mena à la victoire et qui le soutinrent fidèlement jusqu'à sa mort. Dans un style épique et enlevé, José Frèches signe le portrait d'un homme puissant et légendaire qui vécut sa vie entre conquêtes amoureuses et guerrières, entre ambitions démesurées et regrets amers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
griboouille
  01 décembre 2017
José Frèches, comme souvent sait raconter L Histoire et les histoires. Avec ce livre Gengis Khan devient humain et n'est plus la personne froide qu'on nous décrit (du moins dans la première partie de sa vie). Mais la vie dans la steppe n'est pas simple et forcément il a du s'endurcir. C'est ce que nous explique l'auteur tout au long de ce roman historique.
Le tout est évidemment romancé mais justement c'est ce qui en fait l'attrait.
Du coup, il me tarde de connaître la suite que je vais aller me procurer rapidement.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Deej1223Deej1223   05 octobre 2019
En même temps qu’il massait sa nuque endolorie, il découvrait sans le savoir ce que d’aucuns appellent l’ironie du sort, lorsque les événements - bons ou mauvais - qui vous arrivent tordent le cou à vos préjugés.
Commenter  J’apprécie          10
Deej1223Deej1223   05 octobre 2019
Il en avait conclu qu’il fallait absolument se méfier de l’argent. L’argent était un moyen de paiement inventé par les sédentaires, lesquels pensaient que tous pouvait s’acheter, une pure folie. Il considérait donc le commerce comme une activité louche, et les marchands comme des voleurs et des beaux parleurs sous des habits de gens honnêtes.
Commenter  J’apprécie          00
Deej1223Deej1223   05 octobre 2019
Et, pour les gens de la steppe, pouvoir se déplacer n’avait pas de prix, car l’horizon n’était pas une frontière et le ciel n’était pas un couvercle.
Commenter  J’apprécie          10
Deej1223Deej1223   05 octobre 2019
Contrairement au temps, l’homme peut maîtriser son espace. C’est donc en se servant de l’espace qu’il peut espérer se forger un destin.
Commenter  J’apprécie          10
Deej1223Deej1223   05 octobre 2019
Cet homme avalait l’espace comme un loup jamais rassasié. Il tua ses proies les unes après les autres et sans la moindre indigestion, parce qu’il se contentait de les tuer, il ne les mangeait pas; il ne voulait pas devenir un sédentaire obèse.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de José Frèches (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de José Frèches
Conversation privilégie avec José Frèches | Lecteurs.com .Conversation privilégiée avec José Frèches, auteur de "Gengis Khan ; l'homme qui aimait le vent" et de "Gengis Khan ; le conquérant" (Éditions Xo)
autres livres classés : mongolieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2277 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre