AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782845632271
295 pages
Éditeur : Xo Editions (01/11/2004)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 66 notes)
Résumé :
On croit connaître Bouddha, mais on connaît surtout le bouddhisme. Or, au départ de ce grand mouvement qui a enthousiasmé tant de civilisations, il y a un homme. Un petit Indien choyé, héritier d’une illustre famille de guerriers, né au VIème siècle avant Jésus-Christ : Siddhârta Gautama.
Très tôt, Siddhârta prend conscience de la réalité de la vie en Inde : les castes, la misère, l’injustice. Il se rebelle alors contre son existence dorée et, vêtu comme un m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Lorraine47
  10 août 2013
Que vous soyez disciples du Grand ou du Petit Véhicule, le bouddhisme n'est pas une religion qui vous mènera en bateau et encore moins sur une voie de garage même si la porte est étroite.
José Frèches fut autrefois directeur du musée Guimet haut lieu de la culture asiatique à Paris où se trouvent rassemblées de somptueuses statues de Bouddha dont la contemplation ne vous permettra sans doute pas d'atteindre le nirvana mais devrait vous remplir de sérénité.
Notre spécialiste de l'Asie s'est donc glissé dans la peau de Bouddha pour nous livrer une biographie de l'homme qui fut au VIème siècle av JC à l'origine du bouddhisme: Siddharta Gautama.
Cet indien appartenant à la haute caste des guerriers: les Kçatrya prit un beau jour une voie de traverse bien différente de celle que ses parents lui avaient destinée.
N'ayant pas plus de connaissance sur le bouddhisme que le commun des mortels voire l'agnostique de base, vous pouvez me croire si je vous affirme que cet ouvrage est accessible à tous et ne fait pas oeuvre de prosélytisme.
Il expose clairement les fondements de la pensée bouddhiste ainsi que le contexte historique et culturel dans lequel elle est née: l'Inde des castes figées et la malédiction du Samsara: le cycle impitoyable des naissances et des morts menaçant de réincarnations plus ou moins heureuses suivant le comportement qu'on avait eu.
Bodhisattva Gautama se démarque totalement de la religion indienne telle qu'elle est prônée par les brahmanes en plaçant l'individu au coeur de la religion.
Chacun peut gagner son salut par la compassion, le détachement des biens et des plaisirs et la pratique de la méditation.
L'individualité s'efface au profit du bien collectif et d'un respect absolu de l'autre.
Nul doute que les valeurs humanistes véhiculées par le bouddhisme parleront à chacun de nous en ce XXIème siècle individualiste et matérialiste.
Sans tomber dans le saint crétinisme euh pardon le syncrétisme sans intérêt
"Moi Bouddha" est un ouvrage clé pour comprendre ces civilisations asiatiques avec lesquelles l'Occident flirte depuis le XIXème siècle: Rimbaud, Verlaine, Monet, Van Gogh, Odilon Redon... nous en ont laissé quelques témoignages!
Moi Bouddha vous apprendra bien des choses sans doute mais surtout la différence entre la Mana ( l'esprit) et la Gitta (pensée)...
À méditer...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          411
ericlesapiens
  12 janvier 2020
Lorsque l'on quitte l'aéroport Suvarnabhumi de Bangkok et que l'on se dirige vers le centre ville, on peut voir de larges panneaux à l'attention des touristes, précisant que le bouddhisme n'est pas n'importe quoi et que le Bouddha n'est pas juste une décoration comme on le voit régulièrement dans les foyers occidentaux. Ce précieux rappel est utile pour pouvoir aborder les lieux bouddhiques saints, avec un minimum de respect. Car Siddharta Gautama mérite le respect. Sans être Dieu, tout au long de sa vie, il a cherché à comprendre et supprimer la souffrance des hommes. C'est ce que José Frèches nous explique dans ce livre, très accessible. On y suit Siddharta, issu de la caste des guerriers, enfant puis adolescent vivant dans le luxe, découvrant la misère du monde que son père essayait de lui cacher. Dès ce jour il n'aura de cesse de découvrir ce qu'il appelle la « Vérité » sur l'existence du vivant, dut-il pour cela désobéir à son père et s'en aller avec son cousin sur les routes à la rencontre des gens. Il n'hésitera pas à remettre en question la notion de castes et les croyances hindouistes héritées du védisme, stipulant que tout le monde devait rester à la place sociale de sa naissance. Notre salut dépend de chacun de nous, de notre rapport avec les autres et l'univers, d'une pratique méditative et d'un mode vie frugal, et non pas d'un Dieu transcendant.
C'est donc une véritable révolution sociale que Siddharta va entraîner. On suit ce parcours avec un réel intérêt. Les chapitres sont courts, correspondant souvent au développement d'une idée précise du parcours physique ou spirituel de Siddharta. La description de l'Inde du 6ème siècle avant J.-C. semble également très réaliste. Et peu glorieuse ! Hormis quelques possédants détenant tous les pouvoirs et toutes les richesses, on a l'impression qu'une majorité de pauvres hères se débrouillent comme ils peuvent pour ne pas mourir de faim. le décor est planté !
J'ai souvent fait la comparaison avec le parcours de Jésus. Je vois de nombreux parallèles entre les deux personnages, si ce n'est que Jésus se considère l'incarnation de Dieu. Mais pour le reste, la pensée de base, atténuer la souffrance humaine, me paraît semblable. Les deux hommes prônent l'amour du prochain. C'est aussi un parcours initiatique puisque l'enfant Siddharta va finalement trouver sa « voie » et la transmettre à l'humanité. J'imagine bien un enfant lire ce livre avec intérêt.
Pour ma part, j'essayais d'imaginer comment de nos jours, Bouddha aurait fait. On a l'image de Gandhi plus proche de nous. Mais j'imagine mal un homme ou une femme, errant, sans être apparenté à un clochard, mendiant à travers les routes de France à la recherche de la « Vérité ».
Pourtant notre époque à plus que besoin de ces gens qui nous proposent des voies de salut, pour répondre au mal-être de notre époque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          252
Roggy
  07 novembre 2016
José Frèches se met dans la peau du jeune indien, Siddhartha Gautama et prend quelques libertés avec l'histoire pour composer une sorte d'autobiographie romancée. Il raconte comment ce jeune homme précoce, né dans une famille aisée, va tout quitter pour partir en quête de la vérité.
Il s'opposera à la religion et au système social et sillonnera son pays en prêchant la vérité et enseignant aux hommes comment se libérer de leur condition. Son désir de mettre fin au cycle perpétuel des réincarnations sera la pierre de voûte de sa doctrine. L'auteur agrémente son récit de faits hypothétiques qui auraient conduit le futur Bouddha vers l'éveil.
L'enseignement principal de Bouddha consiste à gagner son salut par la pratique de la compassion. Il faut se détacher des biens et des plaisirs à travers la méditation, pour d'atteindre la paix intérieure.
C'est une belle occasion de réviser les grands principes du bouddhisme. Je retiendrai la notion « être est plus important qu'avoir ». Etre nous rend plus riches car plus libres et délivrés de toute contrainte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
zenzibar
  07 décembre 2013
José Freches ex-responsable du merveilleux musée Guimet, un musée à voir absolument, à l'écart des foules rencontrées dans les autres grands musées l'expo actuelle sur Angkor est un trésor d'émotions, et auteur de sagas réussies sur la Chine historique nous offre une biographie sur "l'éveillé", Bouddha. L'originalité réside dans le fait que l'auteur a écrit cette bio sous la forme d'une auto biographie.
Ce récit est très vivant, ce n'est pas un manuel de théologie mais permet néanmoins de découvrir l'univers et les principes de la sagesse de Bouddha.
Une sorte de "Bouddha pour les nuls". Après naturellement , chacun(e) selon sa sensibilité se laissera plus ou moins prendre par le récit.
Commenter  J’apprécie          140
isachon42
  03 mars 2012
résumé : On croit connaî­tre Bouddha, mais on connaît sur­tout le boud­dhisme. Or, au départ de ce grand mou­ve­ment qui a enthou­siasmé des civi­li­sa­tions entiè­res, comme tou­jours il y a un homme.
Un petit Indien choyé, héri­tier d'une illus­tre famille de guer­riers, né au VI siècle avant Jésus-Christ, qui gran­dit entouré de ten­dresse et de luxe, qui apprend à chas­ser, qui décou­vre l'amour. Il s'appelle Siddharta Gautama.
Mais bien­tôt, Siddharta prend cons­cience de la réa­lité de la vie en Inde : les castes, la misère, l'injus­tice… Et il se rebelle contre son exis­tence dorée, si éloignée de la condi­tion de ses sem­bla­bles.
Alors il quitte tout, famille, for­tune, domes­ti­ques. Scandale… Vêtu comme un men­diant, il part à la ren­contre des pau­vres et des sages. de jour en jour il vit rebuf­fa­des et aven­tu­res, d'abord seul puis rejoint par les dis­ci­ples les plus inat­ten­dus, pro­gres­sant peu à peu sur Voie de la Connaissance.
Son cha­risme et son dis­cours à la fois exi­geant et géné­reux bou­le­ver­sent ceux qui le croi­sent. Et tout d'un coup, de cet homme seul naît le boud­dhisme.
Avec ces Mémoires ima­gi­nai­res, José Frèches nous fait décou­vrir la vraie vie et la vraie parole de Bouddha, un homme pas­sion­nant, émouvant et fina­le­ment très proche de nous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
RoggyRoggy   08 novembre 2016
Sous le soleil d’Indra le Roi des dieux, chacun doit rester à sa place. Je te l’ai déjà dit, Siddharta !
Et ce jour-là, précisément, juché entre les oreilles d’un immense pachyderme qui file à travers les champs de roseaux, j’éprouve pour la première fois la certitude que personne jamais, ne doit rester à sa place et que l’homme, au contraire, s’il veut trouver la Vérité, doit commencer par être libre d’aller où il veut, libre de rencontrer qui il veut, libre de parler à qui il veut.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Lorraine47Lorraine47   07 août 2013
C'est quand je marche que je réfléchis posément : c'est quand je marche que je décode bien le monde; c'est quand je marche que je commence à comprendre les grands contours de ce que sera la Vérité.
Commenter  J’apprécie          400
Lorraine47Lorraine47   04 août 2013
J'ai envie de lui dire que je trouverai ma voie tout seul et que je serais le plus heureux des enfants, si on me laissait un peu tranquille...
Commenter  J’apprécie          270
Lorraine47Lorraine47   09 août 2013
Méditer n'est pas une activité naturelle. C'est un combat contre la nonchalance.
Commenter  J’apprécie          301
ericlesapiensericlesapiens   03 janvier 2020
Mon père me pousse vers le métier de la guerre ! Non seulement elle m'est étrangère, mais surtout je n'ai pas envie d'abîmer le monde ni d'abîmer les autres !
Commenter  J’apprécie          120
Videos de José Frèches (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de José Frèches
Conversation privilégie avec José Frèches | Lecteurs.com .Conversation privilégiée avec José Frèches, auteur de "Gengis Khan ; l'homme qui aimait le vent" et de "Gengis Khan ; le conquérant" (Éditions Xo)
autres livres classés : bouddhismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1276 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre