AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782754824965
Éditeur : Futuropolis (05/02/2020)

Note moyenne : 3.72/5 (sur 16 notes)
Résumé :
Paris, 1943. Justin a vingt-deux ans. Il aime Renée et voudrait l'épouser. Mais le gouvernement de Vichy, pour fournir à l'occupant la main-d'oeuvre qu'il réclame, crée le STO, le Service du travail obligatoire. Comme des centaines de milliers de jeunes Français, Justin est alors contraint de partir en Allemagne.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
sevm57
  03 mai 2020
Au moment de remplir son dossier de retraite, Justin, un garçon de café parisien, refuse que soit comptabilisée son année de STO. Cela fait remonter de douloureux souvenirs, que retrace cet album émouvant.
Les dessins à l'encre noire reflètent bien la noirceur de l'époque, même si d'un point de vue purement esthétique, je ne suis pas fan.
Le contenu historique est de qualité, étayé par le dossier final.
J'ai également bien aimé l'allusion aux russfoffs de Cavanna à la fin de l'album.
Commenter  J’apprécie          260
jamiK
  05 juillet 2020
Cette bande dessinée témoignage nous raconte l'histoire d'un de ces ouvrier forcés d'aller travailler en Allemagne pendant la seconde guerre mondiale. le service du travail obligatoire qui n'a rien de réjouissant, qui s'apparente à une peine de prison déguisée. le témoignage ne s'attarde pas sur le point de vue politique, on suit la vie de Justin, un de ces travailleur déporté. le dessin est en noir et blanc, sobre, précis, avec beaucoup de contraste, mais qui manque parfois de vie. le récit est édifiant, mais il s'attarde beaucoup sur la vie de Justin et de ses proches, sans véritablement entrer dans la psychologie des personnages, il y a quelques beau moments, mais vite esquissé, j'ai eu du mal à entrer dans le récit, qui reste trop superficiel, qui se contente d'une suite de faits les uns à la suite des autres. Tout en étant d'un intérêt indéniable, on est loin de l'atmosphère intense recréé par Tardi dans sa série “Stalag IIB” ou de la force des évènement dans “Le voyage de Marcel Grob” de Sébastien Goethals et Philippe Collin. C'est un témoignage familial qui reste sur la retenue, qui manque de rythme, de prises de risque, de tension et d'intensité pour en faire un récit marquant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Shabanou
  07 juin 2020
BD
" L'oeil du STO" de Nadar et Frey (200p)
Ed. Futuropolis
Bonjour les fous de BD....
STO= Service de Travail Obligatoire
Instauré en 1943 par le régime de Vichy
Des milliers de français iront travailler, contre leur gré, en Allemagne.
C'est l'histoire de Justin qui quitte sa famille et son amoureuse en pleine guerre.
Le STO n'est pas un camp de concentration, même si la vie y est moins rude, cela n'est pas une partie de plaisir.
A la moindre incartade, pas de pitié, ce sont les camps d'où on revient rarement.
Justin va s'enfuir, retrouver sa belle et poursuivre le cours de sa vie .
Mais il n'est pas si facile de tourner la page.
Justin se reprochera longtemps d'avoir travaillé pour l'Allemagne.
Excellente BD au dessin noir qui traduit bien l'ambiance de l'histoire et les états d'âme de Justin.
On parle peu du STO. Les hommes qui en sont revenus étaient partagé entre soulagement de s'en être sortis et honte du travail effectué pour l'ennemi.
Tout le monde n'a pas le courage d'entrer en résistance.
Beaucoup ont subi la guerre.
Beaucoup comme Justin se retrouveront de l'autre côté de Rhin.
Beaucoup seront jugés par la suite pour "collaboration passive avec l'ennemi"
N'oublions jamais que tous ces travailleurs étaient des "prisonniers " et aucun ne s'est retrouvé au STO de façon volontaire.
A lire ...
Pour ne pas oublier
Pour mieux comprendre
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Vexiana
  19 décembre 2020
Une BD sur un sujet très intéressant et, souvent, plutôt méconnu : le service du travail obligatoire.
Nous suivons Justin, jeune garçon de café qui se retrouve contraint de partir en Allemagne pour travailler pour l'occupant.
Souvent, à tord, assimilés à des collabos, leur retour au pays est souvent difficile.
Cette BD a donc le mérite de lever le voile sur ces hommes souvent restés dans l'ombre. le dessin est plutôt sympa, traité dans un noir et blanc franc et efficace.
Je suis, par contre, un peu déçue par la façon dont l'histoire est racontée, centrée uniquement sur le vécu de Justin, sur quelques anecdotes, alors qu'il y aurait eu tant à dire sur le STO en lui même.
La dimension psychologique est à peine évoquée et de façon plutôt maladroite.
Dommage.
Commenter  J’apprécie          80
nathavh
  18 juin 2020
Un album que j'avais envie de découvrir, une petite merveille !
Un sujet très peu évoqué en général : le S.T.O. , service de travail obligatoire.
Le 4 septembre 1942, une loi a été votée sous le régime de Vichy, une loi de réquisition de la main d'oeuvre française. Une situation unique en Europe, des travailleurs exilés par leur propre gouvernement et non par une ordonnance allemande.
Une autre loi le 16 février 1943 concerne elle les jeunes nés entre 1920 et 1922 et instaure le SOT service obligatoire de travail devenu STO.
Ce roman graphique rend hommage à environ 650 000 personnes visées souvent oubliées.
Au moment de prendre sa retraite, Justin refuse d'y intégrer son année au STO, une période noire de sa vie, qu'il a très mal vécu et regrette mais avait-il le choix ?
Il se souvient lorsqu'il était tout jeune garçon de café, l'arrivée de la guerre, l'exode, le retour à Paris, son travail et surtout son amour Renée.... Ensuite le 11 mars 1943 son départ pour l'Allemagne, pour le STO.
Le gouvernement de Laval qui ordonne ce STO en laissant miroiter aux jeunes, un métier, un salaire, des indemnités pour les familles. Sur place au camp, c'est tout autre chose.
Un très bon scénario, bien construit de Julien Frey, magnifiquement mis en image par Nadar. Un dessin noir et blanc, sobre, très élégant. C'est beau ! Les images parlent d'elles-mêmes. Elle sont expressives, suggestives. On ressent parfaitement bien les émotions. C'est une réussite.
Un roman graphique intéressant, essentiel, complété par un petit dossier historique.
Lien : https://nathavh49.blogspot.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70


critiques presse (3)
BoDoi   31 août 2020
Terriblement humain et attachant, le récit raccroche aux thèmes chers au scénariste: la transmission, l’héritage, la filiation. Que laisse-t-on à ceux qui restent, que faire des traumas de l’Histoire dans les vies des membres d’une famille ?
Lire la critique sur le site : BoDoi
ActuaBD   04 mars 2020
Cette nouvelle collaboration entre Julien Frey et Nadar tient toutes ses promesses, grâce à un récit rythmé, évitant tout pathos, un dessin vif et servi par un noir et blanc très élégant, qui laisse parler avec sensibilité les silences. Une œuvre aussi belle qu’utile !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Auracan   24 février 2020
Le scénario, bien construit, aborde un thème rarement traité et plus particulièrement dans un roman graphique. L’écriture concise et sobre du scénariste Julien Frey convient parfaitement au sujet grave qu’est l’enrôlement d’une jeunesse.
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
sevm57sevm57   02 mai 2020
Nous sommes accueillis avec de la musique allemande, un truc qui fait bien peur.
Commenter  J’apprécie          90

Lire un extrait
Videos de Julien Frey (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julien Frey
Voici les coulisses de la création de la couverture de L'Oeil du STO, le grand roman graphique historique de Julien Frey et Nadar. En librairie le 5 février.
autres livres classés : stoVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2155 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre