AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782369811022
152 pages
Éditeur : Rue de Sèvres (16/09/2015)

Note moyenne : 3.42/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Personnage controversé et mystérieux s'il en est, figure incontournable de la Cinquième République, Mitterrand n'en finit pas d'intriguer. Philippe Richelle nous propose de découvrir ses années de formation, entre 1935 et 1945 (entre ses 19 et 29 ans). Il sera notamment fait prisonnier pendant la guerre, s'évadera avant de s'impliquer pour l'aide à la réinsertion des prisonniers sous le régime de Vichy. Outre ses rapports avec nombre de figures historiques telles qu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
palamede
  21 décembre 2015
Cette fiction historique au titre un brin provocateur de " Mitterrand, un jeune homme de droite ", retrace dix ans de la vie de l’ancien président de la République, de ses années de formation à la faculté de droit d’Assas à son engagement dans la Résistance à la fin de la Seconde Guerre mondiale.
Contrairement à ce que son titre aurait pu faire supposer, le scénariste belge de cette bande dessinée ne met dans ce portrait aucun parti pris et c’est ce qui la rend vraiment intéressante. Le personnage est présenté comme intelligent et autonome, un esprit ouvert et curieux qui comprend la société.
Mais aussi un homme dont la pensée est indépendante de ses actes, une ambiguïté qui peut expliquer beaucoup de ses actions, notamment ses engagements auprès d’hommes de la droite extrême et du régime de Vichy et par la suite son émergence en tant que le leader socialiste.
Merci à Babelio et aux Editions Rue de Sèvres pour cette enrichissante lecture.
Commenter  J’apprécie          332
Bazart
  26 octobre 2015
Mitterrand, Un Jeune Homme de Droite, écrit par le scénariste Belge Philippe Richelle et illustré par le dessinateur Frédéric Rébéna s'attache ainsi à nous narrer dans ce qui ressemble plus à un roman graphique qu'une BD traditionnelle l'enfance ambigue et passionnante d'un de nos plus brillants et plus fascinants présidents de la Vème république.

Grâce à un regard plus nuancé et distancié (Philippe Richelle est belge, ceci explique sans doute cela) que les portraits à charge que l'on a pu voir à la mort de Mitterrand, cet ouvrage revient de façon assez subtile sur le parcours insaisissable d'un homme qui a conservé des zones d'ombre tout au long de sa vie.
Un temps fonctionnaire dans une administration collaborationniste et antisémite, cette BD nous montre ainsi comment Mitterrand va glisser en 1942 vers la résistance et la clandestinité
A la fois très riche historiquement parlant, et également très littéraire dans son approche, cet "Mitterrand, un Jeune Homme de Droite"- on appréciera l'ironie de son titre un tantinet provoc- possède une belle densité romanesque, sans pour autant négliger l'aspect visuel, les illustrations de Frédéric Rebena, sans doute un poil classique, conservent néanmoins une belle dimension réaliste et élégiaque, qui permet de rendre passionnant cette enquête- qui appelle visiblement plusieurs autres tomes- sur ce mythe de la politique française.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210
Vermeer
  17 juin 2018
Un album qui vaut davantage par le scénario que le graphisme. Il retrace les années de formation du jeune Mitterrand, issu d'un milieu catholique et conservateur (mais non monarchiste et antisémite). De 1935 alors qu'il est étudiant à 1945 avec le décès de son premier enfant à l'âge de trois mois, nous le voyons évoluer. Evidemment, une part importante est consacrée à la guerre, à ses activités à Vichy et à la Résistance. Au delà du cas Mitterrand, l'album permet de bien comprendre la rupture de 1942 avec le départ de Vichy de Giraud qui comprend que Pétain n'est qu'un pion de Laval et que le régime de Vichy, loin d'être un bouclier protecteur s'enfonce dans la plus ignoble collaboration, départ suivi de l'invasion de la zone sud par l'Allemagne.
La personnalité de François Mitterrand se forge : son intelligence, sa passion pour la littérature, son ambiguïté, son côté entier en amour (il veut épouser une jeune fille de 15 ans ) et en amitié, des amitiés qui resteront indéfectibles. Un homme indépendant, autoritaire, hautain, sûr de lui qui recherche la contradiction et aime à fréquenter des personnes cultivées et intelligentes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Stemilou
  19 janvier 2016
En ce mois de janvier 2016, a été commémoré la mort de François Mitterrand qui eu lieu le 8 Janvier 1996, et en cette occasion de nombreux livres sont parus notamment cette BD publiée aux éditions Rue de Sèvres qui brosse le portrait d'un homme qui fut un personnage illustre de la cinquième République. Mais avant de devenir celui que nous connaissons tous, François Mitterrand a mené d'autres batailles et cet album retrace sa jeunesse à travers ses prises de position politiques, son amour pour la littérature mais aussi son côté séducteur et grand amoureux, autant de chemins qui l'ont mené à la plus haute fonction de l'Etat: Président de la République.
Mais avant d'en arriver là j'eus la surprise d'apprendre qu'il avait été fait prisonnier en Allemagne et qu'il réussi à s'évader avant de revenir en France et d'occuper un poste au sein d'un mouvement d'aide aux prisonniers de guerre qui sont selon lui de la chair à canon qu'on oubli rapidement une fois prisonnier. Fervent catholique il fut tout d'abord pétainiste convaincu, vichyste avant d'entrer dans la résistance (que j'appellerais passive puisque son rôle était pour l'essentiel bureaucratique). A côté de ce destin d'activiste et de fin politique les auteurs aborde l'aspect personnel de ce grand homme, ses désillusions amoureuses, son côté séducteur puis sa rencontre avec Danielle et la perte de son premier enfant. Les victoires et les coups durs de la jeunesse de François Mitterrand de 1936 à 1945 résumées en 150 pages.
Une BD fort intéressante, chaque chapitre traite d'un évènement particulier de façon concise mais pas toujours claire malgré certaines explications de bas de page, les dessins ne permettent pas de distinguer sans ambigüité le personnage de Mitterrand mais apportent ce côté sévère qui sied à merveille au personnage et à l'histoire (rappelons que l'essentiel de la BD se déroule pendant la seconde guerre mondiale), le scénario quant à lui permet de démontrer le caractère intransigeant de ce grand militant.
C'est un ouvrage qui n'est pas à la portée de tous car très complexe et je trouve cela bien dommage, il aurait pu convenir à un public autre qu'adulte à des fins pédagogique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Erik_
  30 août 2020
C'est une bonne idée que de livrer un récit sur la jeunesse de l'un des deux présidents les plus marquants de la Cinquième République. Il est vrai qu'on ne connaissait pas très bien son passé, l'homme ayant toujours conservé une bonne part de mystère. Il faut dire qu'on a découvert pas mal de choses depuis sa mort et notamment ses liens avec le régime de Vichy avant son basculement dans la résistance fin 1942.
L'auteur Philippe Richelle nous propose de découvrir les années de formation de François Mitterrand, entre 1935 et 1945. Ce dernier était alors agé de 19 ans en 1935. On apprendra qu'il sera notamment fait prisonnier pendant la guerre, puis il s'évadera avant de s'impliquer pour l'aide à la réinsertion des prisonniers sous le régime de Vichy. Outre ses rapports avec nombre de figures historiques telles que le maréchal Pétain, Laval ou Giraud, ce roman graphique donne à voir un leader et surtout un fin politicien en construction.
Etait-il un homme de droite qui allait être un président socialiste ? Oui sans aucun doute au vu des faits énoncés. A l'inverse, son rival de doite à savoir Jacques Chirac était un homme de gauche durant sa jeunesse. On évolue presque tous au cours d'une vie. Les idées politiques de la jeunesse ne se reflètent pas forcément lorsqu'on prend de la maturité. Alors oui, on peut même passer de l'extrême gauche à l'extrême droite. C'est possible. Bref, nous suivons là un parcours presque insaisissable d'un homme qui continue à fasciner.
J'ai bien aimé ce portrait de l'homme que dresse l'auteur (un habitué des récits historiques, voir: Les Mystères de la Cinquième République par exemple). Il réussit à conserver une certaine neutralité de ton pour exposer les faits. C'est important car l'homme a suscité autant l'admiration des français qui l'ont surnommé Tonton que de ses détracteurs qui furent nombreux. Mais quand même, lorsqu'on compare aux deux derniers présidents de notre pays, on ne peut s'empêcher de penser que c'était autre chose de bien plus grand et charismatique. Inutile de préciser que cette réflexion n'engage que moi mais je ne pouvais m'en empêcher...
Le trait du dessinateur est vif mais cela manque parfois de précision. Quant au scénario, il est parfois alambiqué et cela manque de saveur pour plaire au public. Par contre, les passionnés de politique et d'Histoire vont certainement aimer car l'exigence est au rendez-vous. J'ai juste regretté une fin un peu abrupte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (3)
BoDoi   16 février 2016
C’est là tout l’intérêt de la BD de montrer cette irréductible complexité, documentée jusqu’au détail.
Lire la critique sur le site : BoDoi
BDGest   25 septembre 2015
Regard intéressant et très attentionné, Mitterrand un jeune homme de droite offre une peinture claire et lucide sur la jeunesse de l'homme de Jarnac.
Lire la critique sur le site : BDGest
Auracan   23 septembre 2015
On s’interroge, on prend plaisir à lire l’ouvrage et à le refermer en tant que citoyen qui se questionne.
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
alouettalouett   26 octobre 2015
Je commence à me faire une idée de tous les spécimens de jeunes filles qu’il est possible de rencontrer. Celle-ci est un mélange d’agrément physique et de sottise
Commenter  J’apprécie          50
thisou08thisou08   05 novembre 2017
S'il fallait se limiter aux écrivains de droite, nous n'aurions qu'une demi-vision du monde.
Commenter  J’apprécie          90
alouettalouett   26 octobre 2015
Je me revendique de l’individualisme de Montherlant. Mener une vie libre, ne dépendre de rien, pas même de l’ambition ou de la célébrité
Commenter  J’apprécie          40
Erik_Erik_   09 octobre 2020
Je suis agnostique. Ce qui ne veut pas dire que je ne crois pas, mais que je ne sais pas si je crois.
Commenter  J’apprécie          10
alouettalouett   26 octobre 2015
De l’indulgence, j’en ai peu pour les médiocres
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Philippe Richelle (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Richelle
Jean-Michel Beuriot et Philippe Richelle en interview pour planetebd.com .
autres livres classés : françois mitterrandVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1008 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..