AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2369902612
Éditeur : Ca Et La Eds (09/11/2018)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Adapté par la dessinatrice suédoise Anneli Furmak d'un roman de la romancière norvégienne, Monica Steinholm, Au plus près aborde le thème de l'homosexualité à travers l'histoire de deux jeunes norvégiens, Jens et Edor. Jens a 17 ans et ce jeune norvégien rondouillard et un peu timide vient de comprendre qu'il était amoureux d'un ami d'enfance, Niklas. Jens choisit de révéler à ses parents qu'il est gay mais cette décision l'effraie et le plonge dans une grande confu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
nathanbabelio
  24 janvier 2019
Comme l-ourse-bibliophile, j'ai d'abord tiqué sur les dessins, et même hésité à choisir cette bande-dessinée pour la dernière opération Masse Critique Graphique. Mais les mots-clés « autrice suédoise », « paysages norvégiens » et le thème de l'homosexualité dans l'adolescence ont eu raison de moi. Et j'ai bien fait ! J'ai eu un coup de coeur pour cette BD, du dessin jusqu'à l'histoire en passant bien sûr par son traitement et les émotions qu'elle dégage.
Justement souligné par les autres Babelionautes, l'intrigue n'est pourtant pas bien originale, je veux bien le leur accorder. Un adolescent mal dans sa peau (gros, roux, homosexuel : autant dire qu'il cumule les caractéristiques jugées différentes voire discriminantes par le reste de la société…), Jens, est amoureux de son meilleur ami, lui-même en couple avec la seule autre amie de notre protagoniste. Pour fuir cette situation désarmante et son mal-être profond, il part pour l'été chez son oncle, qui vit heureux avec un homme dans la campagne norvégienne et est plutôt du genre homosexuel extraverti que gay refoulé ! C'est dans cette atmosphère tout aussi étouffante que libératrice que Jens va rencontrer Edor.
Si le dessin vous rebute également, je vous conseille vivement de passer outre et de vous procurer cette belle bande-dessinée ! Très immersive, on s'habitue extrêmement vite à ce dessin assez déstabilisant pour tout lecteur habitué à la bande-dessinée franco-belge. Au bout de quelques pages, la sensibilité des autrices l'emporte sur la forme ; et même, le dessin se marie parfaitement bien avec l'intrigue et la raconte avec émotions. J'ai trouvé ce dessin sincère et vivant.
Il s'agit en outre d'une sorte de récit choral et les chapitres – de longueur inégale – alternent les points de vue de Jens et Edor. Cela nous permet d'avoir une histoire riche et complexe, où l'on est amenés à vivre tour à tour dans la peau de chacun des deux protagonistes principaux, déclenchant ainsi en nous nombre d'émotions contradictoires ou complémentaires. Je crois d'ailleurs que je pourrais résumer ainsi mon avis sur ce roman graphique : il s'agit d'un bouquet d'émotions proposé par Jens et Edor, dessinés avec sensibilité et lumière par Anneli Furmark. Les couleurs sont tout à la fois intenses et fragiles et parlent ainsi avec force du sentiment amoureux.
Qu'importe, finalement, le fait que ce soit deux garçons, puisque les deux autrices dressent ici le portrait d'une adolescence parmi d'autres, et, plus précisément, ce moment si particulier de l'adolescence où tout est possible et notamment une chose : être soi, de la façon la plus honnête et la plus bienveillante possible.
J'aurais adoré pouvoir lire le roman dont la BD est adapté, celui de l'autrice norvégienne Monika Steinholm. Un album surprenant, beau et touchant jusqu'aux dernières cases.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sylire
  16 janvier 2019
L'histoire se passe en Norvège. Jens, 17 ans, ressent pour son meilleur ami des sentiments qui vont au delà de l'amitié. Ce n'est hélas pas réciproque. Pour tenter de mettre de la distance avec cet amour à sens unique, Jens décide de d'aller passer l'été à Finnsnes, où vivent son oncle et son compagnon. Tous deux  accueillent à bras ouverts ce neveu qu'ils comprennent mieux que quiconque.
A Finnsnes, Jens fait la connaissance de jeunes gens de son âge et notamment d'Edor, qui ne lui est pas indifférent. Cette fois, c'est réciproque. Pour autant, leur relation n'est pas aisée car Edor a du mal à assumer son attirance pour un autre sexe. Il n'est pas aidé par sa famille qui ne voit pas d'un bon oeil son penchant homosexuel. Pendant qu'Eldor se débat avec des sentiments contradictoires (et ne parvient pas à couper le cordon avec sa petite amie), Jens travaille la confiance en soi qui lui manque pour être un adolescent épanoui.
Cette BD traite avec beaucoup de finesse le sentiment amoureux chez les adolescents et en particulier chez ceux du même sexe. L'histoire n'est pas d'une grande originalité mais le sujet est bien traité, avec beaucoup de pudeur, notamment dans les scènes d'amour.
Le dessin est assez simple et dégage beaucoup de douceur avec ses couleurs pastel. Le choix de la  simplicité dans les croquis est tout à fait en phase avec l'histoire. le personnage de Gens avec ses cheveux roux et ses rondeurs m'a bien plu. Il porte sur son visage la gentillesse qui le caractérise. En revanche, j'ai été un peu déçue par la représentation de la nature. On ne peut pas vraiment se faire une idée des beaux paysages norvégiens car les décors sont assez minimalistes. Ce sera mon petit bémol.
Une BD que je recommande sans hésiter !

Lien : http://www.sylire.com/2019/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
l-ourse-bibliophile
  21 décembre 2018
Commençons par le point qui fâche. Je n'ai pas du tout adhéré au dessin. Pas du tout. Pourtant, j'ai plutôt tendance à m'habituer facilement à des styles très divers, y compris ceux qui, à première vue, ne sont pas dans mes goûts car je finis souvent par trouver qu'ils se marient bien à l'histoire qu'ils illustrent. Mais là, non. Je n'ai pas arrêté de tiquer sur telle ou telle page, ce trait, comment le qualifier, naïf ? simpliste ? enfantin ? n'a pas su me séduire. Ce coloriage un peu grossier – feutre et crayon de couleur mêlé de collages – n'a pas davantage réussi à me transporter dans « les somptueux paysages du nord de la Norvège » vantés par le communiqué de presse.
En revanche, l'histoire est jolie et tendre. On s'attache aux garçons, surtout Jens pour ma part. Ce garçon à la chevelure flamboyante, un peu gros, un peu trop timide qui finalement se découvrira bien plus de courage et d'honnêteté – envers lui-même et envers les autres – que cette tête brûlée d'Edor. Les événements et la façon dont ils sont narrés ne sont pas d'une grande originalité – j'avoue que l'on peut sans trop de difficultés annoncer ce qui se passera dans les pages suivantes – mais le but n'est sans doute pas là et il se dégage de ses pages une grande douceur et beaucoup de pudeur. On s'immisce dans les pensées des personnages sans voyeurisme et les autrices ne poussent jamais trop loin dans le pathos.
Une histoire d'amour tout à fait réaliste et crédible, dont les émois et les drames parleront à tout le monde. Il est simplement regrettable que j'ai été si rebutée par le dessin de la Suédoise Anneli Furmark.
Lien : https://oursebibliophile.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Culturebox   17 décembre 2018
Adapté par la dessinatrice suédoise Anneli Furmak d’un roman de la romancière norvégienne, Monica Steinholm, "Au plus près" évoque les émois de l'adolescence et l'éveil à la sensualité, ici du côté de l’homosexualité, avec une grande sensibilité, dans une narration classique et un graphisme très doux.
Lire la critique sur le site : Culturebox
autres livres classés : norvégienVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr