AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791037502186
Éditeur : Les Arènes (26/08/2020)
3.82/5   11 notes
Résumé :
En 1950, quand la guerre de Corée éclate, Kyung a vingt ans. Elle habite à Séoul avec sa mère. Pour survivre, elle est vendeuse dans un magasin de l’armée américaine. Un jour, elle y rencontre Ok Heedo, un artiste peintre ; il a fui le nord du pays et, pour nourrir sa famille, réalise des portraits commandés par les GI’s. Kyung tombe aussitôt amoureuse de cet homme si différent des autres, si doué. Et surtout, cet amour l’aide à oublier le terrible drame qui vient d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Bazart
  22 octobre 2020
Keum Suk Gendry-Kim est traductrice et interprète. Elle a écrit l'adaptation du roman de Park Wan-Seo, l'a traduit et a fait les dessins de ce roman-graphique. Elle explique aussi en postface qu'elle a décidé de mettre en avant certains épisodes du livre par rapport à d'autres.
Le lecteur aussi, selon sa sensibilité, retiendra probablement des choses différentes de cette histoire qui se passe en Corée dans les années 50 quand la guerre éclate.
A l'origine de ce roman graphique, un roman, L'arbre nu, qui est culte dans la littérature coréenne et qui est inspirée d'une histoire vraie, celle de Kyung.
La jeune fille habite seule avec sa mère à Séoul, elle travaille dans un grand magasin tenu par l'armée américaine et on se sent que des ombres plane sur sa vie sans savoir lesquelles au départ.
Un jour sa vie s'éclaire avec l'arrivée Ok Heedo, un artiste peintre. Elle en tombe amoureuse mais malheureusement Ok est marié.
Avec beaucoup de pudeur, L'arbre nu dépeint cette histoire d'amour impossible mais aussi les bouleversements profonds entraînés par la guerre et les drames qu'elle charrie. le tout servi par des dessins en noir et blanc qui prennent toute leur force lorsqu'ils dépeignent la nature, la douleur, la solitude.

Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
petiteloi
  23 février 2021
Bédé en noir et blanc, « L'arbre nu » revient sur la relation que Park Wansuh, autrice vénérée en Asie, a vécue avec le peintre Park-Soo-Keun durant la guerre de Corée (1950-1953). Tout débute au cours de l'hiver 1951. Une jeune femme (Lee Kying) vient de perdre ses frères, fauchés par un bombardement. Pour aider financièrement sa mère, elle travaille dans une boutique de l'armée US. C'est là qu'elle rencontre Ok Heedo, un artiste ayant fui le nord du pays. Entre eux naît d'abord de l'attirance, avant de se métamorphoser en quelque chose de beaucoup plus tangible. Cet amour platonique leur permet de s'évader de la dureté du quotidien et des privations en tous genres. Néanmoins, cette parenthèse enchantée ne dure pas, car le présent frappe à la porte de ceux qui cherchent à le fuir, du moins de s'envoler loin de ce qui malmène le quotidien. Keum Suk Gendry-Kim s'inspire du roman homonyme (également connu sous le titre « Namok ») paru en 1970 et l'adapte en roman graphique d'une réelle beauté, en resserrant l'intrigue, en la dotant d'ellipses et en revisitant l'esthétique du manga, prouvant que, même en appartenant au passé, ce récit d'amour et de douleur colporte des valeurs intemporelles et universelles. Il y est notamment question du rôle de la femme, du rapport mère-fille, de la société patriarcale nouée par des traditions ancestrales, d'un conflit fratricide et de l'ingérence des nations alliées. Ce livre a été enrichi par un dossier sur la guerre de Corée dû aux compétences de Pascal Dayez-Burgeon et placé en fin de volume.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
MaKaM
  21 avril 2021
La guerre de Corée, rebaptisée la guerre oubliée, la voilà qui se rappelle à nous dans ce roman poignant et éblouissant.
2 millions de civils morts et autant de fantômes et de vies marquées au fer rouge.
Autant d'hivers,
autant d'arbres nus.
Ce roman graphique est un écrin que l'on a envie de cueillir aux creux des mains pour protéger ses personnages de l'écho des bombes.
A travers les dessins impressionnants d'humanité de Keum Suk Gendry-Kim, ce roman est également l'illustration d'une littérature esthétique et onirique qui invoque la lumière et réhabilite la souffrance d'un peuple.
Ce livre est l'adaptation du roman L'arbre Nu de Park Wan-Seo, autrice coréenne de renom, une histoire inspirée de faits réels. Ainsi, à la frontière des cicatrices profondes laissées par la guerre, se dessinent des histoires plus intimes, où l'amour, la filiation et l'art s'entremêlent avec délicatesse.
Certaines pages sont désarmantes de sensibilité, d'autres époustouflantes de justesse.
C'est une porte d'entrée puissante et sensible dans la littérature coréenne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
benoitr
  03 novembre 2020
Keum Suk Gendry-Kim propose avec L'Arbre nu une belle adaptation du roman éponyme de l'auteure Park Wan-seo paru en 1970. Dans un noir et blanc plutôt sobre, on découvre un copieux roman graphique dans lequel on entre sur la pointe des pieds pour se glisser tout doucement dans le douloureux quotidien de Lee Kyung et Ok Heedo, pour suivre au fil des pages le destin de ces deux êtres pas si ordinaires que ça, unis par un amour impossible qui va leur permettre de tenir face aux malheurs qui se présentent sur leur chemin, dans une époque tourmentée.
L'arbre nu est un livre de plus de 300 pages aux allures de roman initiatique, plein de finesse et de délicatesse, qui nous plonge dans une société coréenne minée par la guerre, avec un récit au rythme assez lent, qui alterne moments graves et moments plus légers, avec, en guise de fil rouge, la métaphore de l'arbre qui perd son feuillage au fil des semaines, et qui, bien que totalement dépouillé, ne meurt pas. Une référence à une célèbre toile de l'artiste coréen Park Soo-keun dont le titre a été repris pour le roman originel de Park Wan-seo.
Une profonde et touchante lecture pour plonger au coeur de l'histoire de la Corée.
Lien : https://www.benzinemag.net/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Guish
  30 janvier 2021
Cette adaptation d'une oeuvre emblématique de la littérature coréenne donne vraiment envie de découvrir le récit d'origine, situé lors d'un évènement rarement exploré en roman graphique (et en publications françaises tout court) : la guerre de Corée. Les Arènes proposent d'ailleurs dans cette édition une belle postface autour de cette période. Même si c'est sans réellement surprendre, cette histoire d'amour, d'art et de deuil touche par son épure. le dessin répond aux vagues émotionnelles et intérieures contrastées et étouffées de son héroïne, et développe les sentiments secrets et subtils qui peuvent se cacher dans toutes peintures.
Commenter  J’apprécie          00


Lire un extrait
Videos de Keum Suk Gendry-kim (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Keum Suk Gendry-kim
Les grands écarts font les grandes histoires. En mai 2021, Futuropolis vous proposera le cinquième et dernier tome d'Urban, la saga de Luc Brunschwig & Roberto Ricci qui vous transpose dans un monde futuriste devenu un casino géant. Jubilatoire. Futuropolis aura le plaisir d'accueillir la plus grande autrice coréenne, Keum Suk Gendry-Kim, qui nous fera vivre l'attente d'une famille séparée par la guerre en Corée. Glaçant. Quant à Luc Bienvenu et Laurent Houssin, ils vous révéleront les secrets d'un jardin bio dans le Potager Rocambole. Réjouissant.
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4134 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre