AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Brian Gomez (Autre)Jérôme Bouchaud (Traducteur)
EAN : 9791091328746
292 pages
Éditeur : Gope éditions (02/06/2020)
4.57/5   7 notes
Résumé :
Terry Fernandez est un musicien raté en cavale. Lors de l’enterrement de sa vie de garçon, ses amis ont été assassinés. Il pense qu’il sera le suivant – et il soupçonne le ministre de l’Éducation d’être le commanditaire.

Ning Somprasong est une prostituée thaïlandaise qui, d’ordinaire, ne s’attire pas d’ennuis. Mais un soir, elle serre les dents plus qu’il ne le faudrait et se retrouve avec un sac contenant 18 millions de dollars – et de nombreuses pe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Khiad
  25 octobre 2020
Je voudrais tout d'abord commencer par remercier la Masse Critique Babelio ainsi que les éditions Gope pour l'envoi de ce livre.
Concernant la couverture, j'avoue que je ne suis pas du tout fan et qu'elle ne m'aurait pas fait m'arrêter pour lire le résumé. Et mal m'en aurait pris... Parce que j'ai ici mon premier coup de coeur de l'année ! Je commençais à désespérer d'en avoir un en 2020...
La plume de Brian Gomez est très rythmée, fluide et agréable, délicieusement irrévérencieuse et caustique, pleine d'action, de destins qui se croisent et d'humour noir. J'adore !
J'ai juste un petit regret : qu'il n'y ait pas plus de notes en bas de page pour mieux cerner les expressions malaisiennes.
Mais il faut aussi souligner un gros point positif : le petit index au début du livre, où sont listés tous les personnages. Comme certains noms se ressemblent un peu, il est bien pratique de pouvoir d'y référer en cas de besoin.
La composition des chapitres est, selon moi, un petit coup de génie. Chacun d'entre eux est constitué de nombreuses parties, bien séparées visuellement, qui peuvent faire trois lignes, comme cinq, comme dix, comme une demie-page... Et toujours en alternant les points de vue des différents personnages, pour mon plus grand plaisir, parce que j'adore la fraîcheur et le coup de boost que donnent ces alternances. Ça se dévore à toute vitesse, comme je l'aime !
Ce livre me rappelle un peu Collisions d'Alexandra Rivault, dans le sens où l'action d'une seule personne va l'amener à en rencontrer d'autres et à mêler leurs destins à plus ou moins long terme.
Un musicien "raté" sur le point de se marier à une femme qu'il n'aime finalement pas, une prostitué qui a un peu trop serré les dents, un chauffeur de taxi paranoïaque qui voit autant de complots qu'il y a d'étoiles dans le ciel nocturne, un patron de bar aux répliques mordantes, un proxénète qui va comprendre malgré lui le vrai sens de son nom, un journaliste égocentrique, un policier corrompu, un terroriste qui a connu des jours meilleurs, un agent de la CIA un peu naïf...
Brian Gomez nous livre un florilège de personnages à la fois très différents et hauts en couleurs, qui nous permettent de mieux appréhender la population hétéroclite de la Malaisie. Nous nous imprégnons avec eux des différents moeurs qui règnent au sein de la capitale, notamment l'homophobie et un très fort rascisme.
J'ai adoré le personnage de Pak Jam, qui m'a beaucoup fait rire avec son aplomb, ses menaces imaginatives ainsi que ses répliques bien senties. Ning m'a beaucoup touchée, autant par sa simplicité, que par son courage et sa peur. C'est vraiment un personnage très humain pour qui on a de la compassion et pour lequel on croise les doigts pour qu'elle s'en sorte. Il en va aussi de même pour Terry, Chua... Fellatio m'a également beaucoup fait rire. Dans un autre registre, Joe m'a beaucoup énervé à toujours vouloir absolument tirer la couverture à lui. le voir se faire remettre à sa place était très plaisant. ^^
Tous ces destins qui, pour la plupart n'auraient jamais dû se croiser, vont entrer en collision et, de courses poursuites en fusillades ainsi qu'en situations cocasses, tous vont s'entremêler jusqu'à ne plus vraiment être dissociables.

En résumé, comme dit plus haut, ce livre est un coup de coeur. Pourtant, difficile de l'envisager avec des thèmes comme le proxénétisme, le racisme, l'homophobie, la corruption, le terrorisme... Cependant, tout m'a séduit dans son contenu, que ce soit par sa plume savoureuse à souhait, des personnages hauts en couleurs, des situations cocasses, de l'action et beaucoup d'humour noir. Comme moi, venez parcourir les coins et recoins sombres de Kuala Lumpur, au sein d'une Malaisie corrompue, dans un rythme effréné qui vous tiendra en haleine jusqu'au bout.
Un roman noir, teinté d'humour tout aussi noir, à lire de toute urgence !
Lien : http://booksfeedmemore.eklab..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
cindy33
  08 octobre 2020
J'ai lu ce livre grâce à l'opération Masse Critique. J'aime cette opération qui me permet de découvrir des romans vers lesquels je ne serais pas allée spontanément. Et quelle erreur ça aurait été de manquer celui-ci !! La promesse d'une folle course poursuite dans les rues de Kuala Lumpur indiquée en quatrième de couverture n'est jamais démentie dans ce livre. Dès les premières pages, l'intrigue et le rythme m'ont happée et le suspens ne m'a pas quittée jusqu'à la dernière page. Je n'ai pas vu les pages défiler et j'ai dévoré cette histoire dans laquelle plusieurs personnages se suivent et se poursuivent.
Le grand point positif de l'ouvrage est que l'écriture est fluide et rythmée. Tout s'enchaine rapidement. On se place du point de vue de tous les protagonistes à tour de rôle, ce qui permet d'avoir rapidement une vision d'ensemble de l'articulation de l'histoire. Je n'ai ressenti aucune longueur.
De plus, idée brillante de l'auteur : le récapitulatif des personnages au début de l'ouvrage. Les personnages sont nombreux et l'histoire va vite et est pleine de rebondissements donc il est vraiment confortable pour le lecteur de pouvoir se référer une fois de temps en temps à ce petit récapitulatif afin de retourner d'autant plus vite dans le coeur de l'action.
Concernant les aspects plus négatifs du roman, honnêtement il n'y a pas grand-chose à dire. Il y a de nombreux personnages donc il est parfois difficile de s'y retrouver mais la narration est telle que l'on retombe toujours sur nos pieds. C'est vraiment un livre idéal pour se plonger dans les rues de Malaisie et s'évader.
Corruption, terrorisme, proxénétisme, meurtres… Avec ces thèmes il n'était quand même pas gagné d'avoir une lecture agréable, divertissante, parfois drôle et c'est pourtant bien le cas ! Je recommande vivement ce thriller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
dbouillot
  31 mars 2021
Avant d'ouvrir ce livre, si j'avais bien une connaissance intime de Kuala Lumpur, elle avait été très limitée en temps et en lieu : un séjour inconfortable d'une douzaine d'heures sur une banquette de l'aéroport en attendant une correspondance vers la Chine. Cet épisode m'avait pourtant laissé en tête cette frustration de ne pouvoir mieux faire connaissance avec cette capitale asiatique au nom qui laisse rêveur, que je confondais parfois, dans mon ignorance crasse, avec Oulan-Bator.
Fort heureusement, un dénommé Brian Gomez est venu remédier, du moins partiellement, à cette lacune. Si, paraît-il, il est aussi musicien (tout comme son protagoniste dans "Kuala l'impure"), il ne doit certes pas jouer de l'orgue de barbarie, vu le style du roman.
La lecture de ce roman noir, plein d'humour de cette même couleur, m'a donné l'impression de me trouver dans une salle de squash aux prises avec une super balle rebondissante lancée à toute force contre les murs. C'est au final une sensation assez réjouissante, puisque, lecteur, on ne risque pas de la prendre en pleine figure… Un roman dopé au Red Bull mâtiné de vodka et autres mélanges détonants nitrométhanesques, une intrigue en zapping kaléidoscopique passant d'un personnage à l'autre, telle une grenade dégoupillée. Terry, Ning, Chua Chee Ming, Fellatio Lim Boot Fatt, Ibrahim bin Ahmed, Julio Chavez et bien d'autres (dé)filent au fil des courts chapitres et sous-chapitres, se poursuivant les uns les autres dans les entrailles de la capitale malaisienne cosmopolite.
On en sort presque haletant, un peu étourdi parfois à s'être demandé qui quoi où ? Mais il en reste un plaisir de lecture fort agréable avec, tout comme après une bonne partie de squash, l'envie d'aller se poser au fond d'un canapé pour déguster une boisson exotique bien frappée, et sur les lèvres ce léger sourire de contentement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Labullederealita
  30 juin 2020
Kuala Lumpur se transforme en Kuala L'impure sous la plume endiablée et acidulée de Brian Gomez.
Terry est dans une impasse, sa carrière de bluesman ne mène à rien, il va se marier avec Linda qu'il trouve de plus en plus insupportable. Ses amis lui organisent un enterrement de vie de garçon et l'un d'eux joint un proxénète pour offrir le temps d'une nuit, une fille à Terry. Ning est une jeune femme thaïlandaise qui se prostitue pour offrir un avenir stable et honnête à sa fille. Elle se retrouve nez à nez avec un client dont elle a déjà expérimenté la violence, elle n'a d'autre choix que de se défendre. Sur le lit se trouvait un sac contenant plusieurs millions de dollars, elle s'en saisit et s'enfuit. Elle doit rejoindre son prochain client, Terry. Les deux sont laissés seuls par les amis de Terry, moment de gêne pour Terry et d'inquiétude pour Ning. Ils décident de partir de la chambre et de retrouver les amis de Terry. Ils les découvrent assassinés. S'ensuit le début d'une véritable course poursuite !
Terry et Ning doivent apprendre à se faire confiance et à compter l'un sur l'autre pour échapper à la mort. A leur poursuite : un terroriste cherchant à tuer les infidèles, un journaliste nombriliste et opportuniste, un policier à la botte d'extrémistes religieux et le proxénète de Ning. Ils seront aidés et accompagnés de Chua, un chauffeur de taxi qui voit autant de théories du complot qu'il n'y a de nuages dans le ciel et de Pak Jam, le propriétaire du bar où jouait Terry, un homme simple et bienveillant.
On va de courses poursuites en courses poursuites, l'auteur ne nous laisse pas reprendre notre souffle, l'action se déchaîne. Il nous entraîne dans un récit certes loufoque mais ô combien humain. On s'attache aux personnages et on espère qu'ils s'en sortiront !
À travers ce roman, Brian Gomez dépeint une Malaisie corrompue, où des groupuscules tentent d'imposer leur loi, où des communautés se jaugent et se défient. La différence n'est pas acceptée et chaque personne doit entrer dans un seul et même moule. Notre bande de personnages atypiques et marginaux exposent tous ces traits de la société malaisienne à travers leur périlleuse aventure.
Lien : https://www.labullederealita..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Eds_GOPE
  24 juillet 2020
Voici un livre qui, lui, ne vous laissera aucun répit, un livre qui ne lâche pas son.sa lecteur.trice ! En conséquence, il se lit également très vite, mais pas pour les mêmes raisons. Assurez-vous vraiment d'avoir quelques heures disponibles devant vous en franchissant sa première page, vous aurez du mal à le refermer avant, au minimum, la fin de la première partie !
Il y en a quatre au total, quatre parties, ou plutôt, trois parties et un épilogue. Ces trois parties déboulent à toute allure sur vous sur un espace de quarante-huit heures à peine ! Pas le temps pour vous de reprendre votre souffle et toutes les chances pour le récit de vous tenir en haleine ! Son architecture et son orchestration sont ciselées à la seconde pour vous faire rebondir de chapitre en chapitre jusqu'au dénouement final qui ne joue pas les happy ends classiques.
Au menu : une plongée dans Kuala Lumpur par nuit interlope ; toute une galerie de personnages bien épicés ; la savoureuse macédoine malaisienne avec ses composantes ethniques variées, les tensions entre ces dernières et les relations souvent tendues avec les différents « mat salleh » (étrangers blancs) ; un humour au vitriol qui ne ménage aucun des éléments de la population et de la société malaisiennes ; un beau panier de crabes, le tout saupoudré d'enjeux géopolitiques. Explosif ! J'ai adoré !
D'excellents moments de lecture, parfaits pour l'été !
Patricia Houéfa Grange (auteure de « Cette Malaisie lah ! »)
Lien : http://www.papillonsdemots.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
KhiadKhiad   21 octobre 2020
- Je vais te reposer la question une dernière fois, vieux. Où est la fille ?
- Qui a mis le bop dans be-bop-a-lula ?
- Qu'est-ce que tu me chies, putain !
- Eh bien, si tu veux me poser des questions auxquelles j'ai pas de réponses, moi aussi j'ai le droit de t'en poser. Qui a mis le tsouin dans tagada-tsouin-tsoin ?
- Ecoute-moi, baiseur de pute ! C'est toi qui as le flingue ou c'est moi ?
- Comment tu m'as appelé ?
Enfin, se dit Chavez. Ce mec était en train de perdre son sang-froid.
- Je t'ai appelé ''baiseur de pute'', baiseur de pute.
Pak Jam fit mine d'être très choqué.
- Tu veux dire que ta mère t'a dit... pour elle et moi ? T'étais pas censé savoir. Attends, lui en veux pas. Elle a ses besoins et... bon, elle était un peu seule. Moi, j'avais la gaule et on s'est trouvés, elle et moi.
Pak Jam vit le visage du gars virer au rouge.
- Ma mère est morte, espèce d'enfoiré !
- Maintenant que tu le dis, elle était un peu rigide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
KhiadKhiad   21 octobre 2020
Ce deal était différent des autres, cependant. Azmi serait directement impliqué dans la mort de nombreuses personnes. La prostituée, pour commencer. Mais elle n'était qu'une prostituée. Qui s'en carrait ? Et le mec qu'elle se tapait ? Encore un qui trompait sa femme... Oui, c'était sans doute un truc dans le genre. Et pour tout le reste ? Pour tous ceux qui devaient mourir pour qu'il mène à bien sa mission ? Merde, des innocents crèvent tous les jours, non ? Des bébés meurent de faim en Afrique. Des piétons se font renverser sur la route.
C'est con, mais c'est comme ça. Tout le monde meurt. Pourquoi ne pourrait-il pas profiter un peu du malheur des autres ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KhiadKhiad   21 octobre 2020
Bon, c'est sûr, tout n'était pas parfait en Malaisie. La corruption. La presse contrôlée par le Gouvernement. Les détentions sans procès. Mais tout n'était pas parfait chez eux non plus. L'Amérique était peut-être une solution, mais une solution aux effets secondaires dévastateurs :

- la liberté de porter une arme vous donnait droit à des enfants morts, massacrés dans leurs propres écoles ;
- la liberté de la presse vous donnait droit à des gros titres du genre : ''BRAD PITT APERÇU NU AUX BAHAMAS !'' ;
- la liberté d'expression vous donnait le droit d'écouter lors des conférences de presse de Georges W. Bush.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KhiadKhiad   21 octobre 2020
Le président Mao ? Mao Tse Toung ? réfléchit Fellatio. Qu'est-ce qu'il avait à voir avec Mao Tse Toung ? Pourquoi ce taré était-il en train d'uriner sur sa photo ? Il y avait clairement erreur sur la personne.
- Friend, commença-t-il. Attendez, je pense pas être votre homme.
- Tu sais qui je recherche ? demanda l'homme.
- Euh... non.
- Alors comment peux-tu être sûr que ce n'est pas toi ?
Fellatio ne trouva rien à répondre à ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AtasiAtasi   30 septembre 2020
La nuit précédant son accusation pour triple homicide, la seule personne que Terry Fernandez avait brièvement songé à tuer était lui-même. Mais le songe avait disparu, comme souvent chez Terry, avec l'arrivée d'un sixième whisky à l'eau.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Brian Gomez (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Brian Gomez
Brian Gomez - The Beer Drinking Man (LIVE at Merdekarya)
autres livres classés : proxénétismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2174 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre