AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782246778912
176 pages
Éditeur : Grasset (02/02/2011)
2.43/5   7 notes
Résumé :
Une femme a été tuée. La police enquête et interroge tour à tour les personnages qui ont croisé le principal suspect, mari de la victime et psychanalyste. Parmi les témoignages, celui de Jeanne, sa dernière patiente, qui avait décidé de suivre jusque dans son intimité la plus secrète celui à qui, trois fois par semaine, elle se livrait.

Chaque déposition, à sa façon, accuse le mari : la femme de ménage, son meilleur ami, sa mère, tous ont des raisons ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
brigittelascombe
  09 décembre 2011
Mon couple est mort. Je la tue. Point. Simplissime. D'emblée les dés sont jetés. Anne Goscinny n'est pas Colombo (tête chercheuse d'indices et de mobiles), elle nous livre, clefs en mains, IL, "psychanalyste que tout Paris s'arrache" suspect numéro un dans le meurtre de son épouse.
C'est tellement simple qu'on en est dérouté.Lisez le rapport, nous incite-t-elle. Et tour à tour, défilent chaque personnage impliqué de près ou de loin (le psy chez lui ou à son travail,sa femme morte qui prend la parole, un petit voisin angoissé par son rat Jean Paul à la péritonite fulgurante,une patiente intrusive,un groupe d'amis vu lors d'une dernière invitation, sa mère et son propre thérapeute qui donne la valeur à l'attente sur le banc des soupirs.
Outre l'écriture alerte et sans fioritures, l'humour (la scène du rat élevé à la Dolto est hilarante) c'est la fine analyse des relations (le meilleur ami qui se fache de but en blanc sans tendre la main) qui est excellente.
Chaque mot pesé, calibré nous ouvre un monde. "Louis-Albert": Tiens le XVI°. "Yiddish":Tiens elle est Juive. "Chambre d'amis": Tiens: plus de sexualité. "Frère prêtre": Ah, des cathos.....
Et dans les coulisses de ce théatre, c'est la figure du père démythifié qui pointe son nez de soupirant désabusé.
Un grain de poussière introduit dans la machine bien huilée (une mèche "moins blonde,plus grise"),une désaccoutumance progressive,un transfert à double sens (très dur pour un thérapeute de garder sa carapace),un mot de trop (Jean Paul), une attitude excessive (un rat soigné comme un pacha),un prénom-fruit à la place d'un autre,un regard en moins et tout peut déraper....tout est en train de dérailler....tout est déjà foutu.
Le banc des soupirs, à l'instar du pont éponyme, moins simplissime qu'au prime abord démontre que sans amour on meurt même si l'on essaye d'en puiser dans les paradis illusionnaires de thérapeutes à cent euros la séance qui ne sont pas des dieux mais des simples hommes qui attendent un jour ou l'autre sur un banc que leur tour vienne.
Anne Goscinny, fille du célèbre dessinateur humoriste, critique littéraire, journaliste et auteur de plusieurs romans chez Grasset a obtenu le prix de la Wizo pour le père éternel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Fredo_4decouv
  22 juin 2012
Quand une quatrième de couverture me vante une ronde de styles (parfois à la limite de la caricature ou sans réel épaisseur) et surtout, un coup de théâtre final qui n'en est pas un, je ne peux qu'être déçu à la lecture de ce roman. L'analyse nous permet de plonger dans l'intimité et la psychologie de certains personnages, de jouer avec les codes du roman à suspense et avec la projection de l'analyse. Mais pas de surprise à la fin, c'est dommage ...
Commenter  J’apprécie          10
Montana
  18 juillet 2013
J'ai été déçue par la lecture de ce livre. En effet, la 4ème de couverture semblait plus prometteuse que cela! Il s'agit de la narration d'un fait divers du point de vue des différents protagonistes : le mode de narration est novateur et intéressant, l'analyse psychologique des personnages est bien menée, mais la fin n'est pas à la hauteur espérée!
Commenter  J’apprécie          00
parisienne12
  06 mars 2020
Une lecture qui m'a laissée sur ma faim car l'histoire est un peu trop décousue pour moi, trop de rêveries et de situations entremêlées qui m'ont déroutée sans me donner envie de lire ce texte en profondeur.
Commenter  J’apprécie          10
cathlivres
  08 août 2015
Un roman qui n'est pas palpitant et qui vaut surtout par sa construction originale et quelques phrases bien tournées.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
brigittelascombebrigittelascombe   09 décembre 2011
Vous imaginez qu'il m'aurait dit ce qu'il a fait? Jamais de la vie!Les hommes de cette famille sont soit des salauds,soit des assassins,soit des cocus(vous croyez que mon fils,vous savez le prêtre,est le seul fiancé de la Vierge Marie?)
Commenter  J’apprécie          30
brigittelascombebrigittelascombe   09 décembre 2011
Quand il n'y a plus d'histoire,il n'y a plus de personnages.Mais si les personnages survivent à l'histoire,une autre histoire est possible et les possibilités sont infinies.
Commenter  J’apprécie          20
brigittelascombebrigittelascombe   09 décembre 2011
Quand Pierre m'a téléphoné pour me proposer ce dîner,j'ai dit oui tout de suite.Je ne savais pas que j'étais censée jouer le dessert d'un esseulé amer.
Commenter  J’apprécie          20
brigittelascombebrigittelascombe   09 décembre 2011
Il y a toujours quelque chose ou quelqu'un à tuer pour parvenir soi-même à vivre.
Commenter  J’apprécie          40
brigittelascombebrigittelascombe   09 décembre 2011
S'il y a des maisons closes au Paradis, je ferais une pensionnaire parfaite.
Jouir grâce à des fantômes, c'est un don ça!
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Anne Goscinny (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Goscinny
Direction les grandes vacances avec Lucrèce ! L'été s'annonce joyeux et plein de surprises pour le plus grand bonheur de Lucrèce. Une grande maison qui ressemble à un petit château, une partie de pêche miraculeuse, une irrésistible promenade en vélo... Elle aura tant d'histoires à raconter aux Lines à la rentrée!
«Je ne sais pas où on va ni quel genre de maison on va trouver. Mais avec ma famille, j'irai au bout du monde.» «Le monde de Lucrèce 6», par Anne Goscinny et catel, dès 8 ans. En librairie.

Suivez l'actualité des livres et des auteurs Gallimard Jeunesse sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/GallimardJeunesse/ Instagram : https://www.instagram.com/gallimard_jeunesse/ Twitter : https://twitter.com/GallimardJeun Site Internet : https://www.gallimard-jeunesse.fr/ Abonnez-vous à notre newsletter : https://www.gallimard-jeunesse.fr/inscription-a-la-newsletter.html
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quizz Le Joyau Amy Ewing

Que va devenir Violet Lasting?

Un mère-porteuse
Une magiscienne
Une sorcière
Une musicienne

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre