AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2366520387
Éditeur : TDO Éditions (06/12/2013)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Valérie Colin Vasseur, riche épouse d’un grand entrepreneur de travaux publics a parié qu’une année lui suffirait pour transformer sa nouvelle domestique, la douce et naïve Marie, en femme docile prête à assouvir tous les désirs de ses maîtres. Gagnera-t-elle son pari ?
Manipulation, mensonges... Le château, Valérie la belle et redoutable reine, Marie la petite servante, Jacques l’homme de main fidèle et mystérieux composent le décor et les personnages de ce... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Fattorius
  24 février 2014
Imaginons un instant ce qui peut se passer derrière les lourdes murailles d'un château de province, quelque part du côté de l'Aude, habité par un entrepreneur suroccupé, Xavier, et son épouse oisive, Valérie. Il arrive qu'un soir, la maîtresse de maison lâche, sérieusement: "J'affirme que je vais transformer la nouvelle domestique, la vertueuse et prude Marie, celle-là même qui vient de nous apporter les rafraîchissements, en jeune femme docile, prête à satisfaire tous vous désirs, messieurs." Il n'en faut pas plus pour lancer le roman "Le Vrai Prix de Marie" de Jean-Pierre Grotti. Ce livre est la réédition d'un ouvrage paru sous le titre "Marie, le corps sans le coeur" en 2008; aussi rapide à lire qu'un thriller, il marie le Sade de "La Philosophie dans le boudoir" et le Choderlos de Laclos des "Liaisons dangereuses". le tout, au goût du vingt et unième siècle.
L'ombre de Valmont et de la marquise de Merteuil se baladent en effet dans les pages de ce roman; on les reconnaît à travers les figures de Valérie et de Mario, tandem de riches désaxés, prompts à manigancer afin d'arriver à leurs fins: gagner le pari lancé par Valérie. Quant au processus mis en place pour "initier" Marie, servante de 32 ans, jolie mais en rien préparée à ce qui l'attend, il suggère la démarche d'initiation relatée par D. A. F. de Sade dans "La Philosophie dans le boudoir". A quelques différences près, cependant: le processus dont Marie est le jouet est lent, et ancré dans une vie réelle, et l'auteur se dispense d'un arrière-plan philosophique massif pour se consacrer à son roman. Tout au plus donne-t-il une idée de la mentalité des grands-bourgeois frelatés qui emploient Marie...
... et là, l'auteur ne recule pas devant un portrait-charge plutôt lourd, suggérant un monde qui, s'il sait s'amuser, s'avère, en quelque sorte, "vieille France", vote probablement très à droite et fait preuve d'un cynisme consommé. Quelques éléments font mouche sans qu'il soit besoin de les décoder longuement, à l'instar de la très pétainiste devise "Travail, famille, patrie", placée dans la bouche d'un des représentants de la bourgeoisie de province mise en scène - les lecteurs attentifs repéreront d'ailleurs la devise républicaine "Liberté, égalité, fraternité", ailleurs dans le roman: écho ou besoin de neutraliser? A cela, vient s'ajouter une vision simpliste des moeurs, exposée d'une manière un brin pontifiante au chapitre 1: les pauvres seraient confinés à la vertu par une éducation chrétienne qui les fait accepter leur sort, alors que les riches ont su s'en affranchir.
L'auteur excelle à construire le réseau de forces et de manipulations qui emprisonne Marie. Il y a certes les riches qui l'emploient, et qui la dominent en qualité d'employeurs - la perte d'un emploi est toujours difficile, et l'auteur ne manque jamais une occasion de le rappeler. Il y a aussi la famille - un mari simple, un peu mauvaise tête par moments mais pas mauvais bougre, qui aime boire son coup mais paraît à peu près fidèle. Cela, sans oublier les faux amis... La condition plus que modeste que connaissent Yves et Marie offre à l'auteur d'intégrer, mine de rien, quelques considérations sociales dans son roman. Celles-ci créent un contraste intéressant avec la vie de château, présentée comme outrageusement aisée.
L'auteur use beaucoup du dialogue, quitte à ce que cela apparaisse comme un procédé facile. Mais il sait aussi glisser, dans un style globalement efficace, quelques archaïsmes et préciosités qui soulignent, discrètement et finement, le côté "noblesse autoproclamée et indigne" des gens de la "haute". Discret, il est systématiquement elliptique dès lors qu'il s'agit d'évoquer un acte sexuel - le lecteur n'a rien d'un voyeur. Ce que l'auteur veut montrer, plutôt, c'est une situation de harcèlement sexuel poussé, perpétré dans les recoins ombreux d'une belle demeure, et où la complaisance n'a pas sa place. Il la construit avec habileté, en trouvant le ton juste et en ayant le souci de mettre en évidence les éléments qui peuvent empêcher une victime de parler ou de se révolter.
Jean-Pierre Grotti, le Vrai Prix de Marie, Pollestres, TDO, 2013.

Lien : http://fattorius.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mara300
  24 février 2014
De tous les livres que j'ai reçus jusqu'ici avec la masse critique, celui-ci est mon préféré.
L'intrigue est vraiment bien menée. Une fois commencé, on ne peut s'empêcher de vouloir savoir la suite. Ce livre se lit très facilement. On alterne entre les différents point de vues, découvrant petit à petit ce piège psychologique.
Mes premières questions : comment cela va se terminer ? Est-ce le bien qui domine ? Ou, plus réaliste, le mal ? Un mixe des deux peut-être ?
Le piège est très bien monté. Marie, l'héroïne, n'a pratiquement aucune chance. Toutes les circonstances sont contre elle. Sans amis, sans échappatoire, avec une famille à charge, une routine usante, ne sachant rien de ce qui se prépare, contrairement à nous. Ce plan est diabolique. Si un seul de ces éléments était différent, l'histoire aurait pu être toute autre. J'ai attendu, espéré, le moment où tout serait découvert, si ce moment devait arriver ! (Mais je ne vous dirai rien…)
Je me suis demandé quelle serait ma propre réaction dans son cas. C'est très difficile d'y répondre. J'ai beaucoup pensé au spectacle « les hommes viennent de Mars, les femmes de Vénus ». Pour moi, tous ces problèmes viennent de son couple. Elle a arrêté de communiquer avec son mari et la situation s'est enlisée. Lorsqu'elle a eu besoin de se confier, il n'y avait plus personne pour l'écouter. le cercle vicieux a commencé.
Je me suis facilement identifiée à Marie. J'ai vécu ses cas de conscience comme elle. Son questionnement intérieur est très intéressant. Elle réfléchit à ce qu'elle attend de la vie, quelles sont ses priorités. On la sent parfois prête à tout plaquer pour vivre autre chose. Mais est-ce possible. Son idéal n'est-il pas juste le souvenir d'un passé rassurant. La réalité n'est pas toujours comme elle s'en souvient. Et l'herbe n'est pas toujours plus verte à côté. Les scènes de sexe, pourtant très brèves sur le papier, étaient très percutantes. En quelques mots tout est dit. Pas besoin de détails « croustillants » comme dans certains livres à la mode.
En bref, je ne regrette pas du tout cette lecture. Je suis même très agréablement surprise.

Lien : http://www.chez-mara.be/lect..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
mag290781
  26 février 2014
Tout d'abord je remercie la Masse critique de m'avoir permis de découvrir l'un des romans de Jean - Pierre Grotti, auteur que je ne connaissais pas encore. le Vrai Prix de Marie roman psychologique donc, le tableau est lancé dés les premières lignes:les époux Valérie et Xavier Colin Vasseur recoivent au chateau deux autres couples: Elise et Félix Salcan et Jeanne et Marc Volin. Lors de cette soirée, Valérie, beauté froide insensible lance un pari sournois à ses convives" Transformer la nouvelle domestique, la vertueuse et prude Marie en jeune femme docile, prète à satisfaire tous les désirs de ces messieurs. Celle ci a à compter de ce jour un an pour parvenir à ses fins. A présent tous les coups sont permis manipulations et mensonges avec la complicité de Mario et Jacques. Que va t-il advenir de Marie jeune femme douce et discrète de 32ans mariée,maman d'une petite fille? Va t'elle devenir leur "poupée" ou se rebiffer ? Prète à tout accepter pour conserver son emploi et preserver sa famille ? je vous laisse le découvrir pour ma part je suis vite rentrée dans l'intrigue et n'ai fait qu'une bouchée de ce roman. J'avais vraiment envie de connaître la fin et je me suis trouvé beaucoup de similitudes avec Marie et Bonne lecture
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
mag290781mag290781   26 février 2014
Etre riche, ce n'est pas seulement pouvoir choisir ce que l'on désire,changer de chaussures, de vetements, de voiture ou même de demeure. C'est surtout posséder les autres, en faire des esclaves, des pions, des choses. C'est etre placé au dessus de tous.
Commenter  J’apprécie          20
mag290781mag290781   20 février 2014
- Madame ! Elle a parié que, avant un an, elle reussirait à te faire coucher avec tous ceux que j'ai nommés!
- Mais... c'est dégueulasse !
- Pour eux non! Ils ennuient, c'est juste un jeu.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : audeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox