AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Melanie Rehak (Préfacier, etc.)Marie-Hélène Dumas (Traducteur)
ISBN : 2070347826
Éditeur : Gallimard (13/09/2007)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 28 notes)
Résumé :


Luisa de la Cueva, fille d'un grand propriétaire de plantation de canne à sucre et d'une domestique indigène, est née dans le petit village de Malagita sur l'île de San Pedro dans les Caraïbes. Elle y passe une partie de son enfance, mais son père, craignant la révolution, emmène sa famille à New-York.

Dans le barrio, le nom «de la Cueva», autrefois puissant, n'évoque plus rien, et la famille est obligée de s'installer dans les sous-s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
djathi
  23 mai 2016
Comme il est doux et cruel à la fois le monde de Paula Fox
!
Luisa de la Cueva nait dans une petite île des Caraibes : Enfant de la honte, car fruit d'un amour illégitime entre une servante et le fils des "maîtres" , dans un pays où la couleur , l'histoire de ses origines et la place qu'occupe chaque membre de cette communauté, détermine le regard de la conscience collective , elle traversera toutes les étapes de sa vie dans une apparente soumission .
De sa jeunesse libre , échappant encore à la rigidité des lois sociales par la puissance de l'imaginaire , elle s'appuiera pour traverser le temps avec une volonté farouche d'échapper à quelques formes d'emprisonnement , cette volonté pugnace qui , paradoxalement,l'amènera à suivre les traces de sa mère en se mettant au services des autres .

Aucune révolte ne la propulsera à vouloir s'émanciper et sortir de sa "triste condition sociale" au sein de la société américaine où elle vivra comme une immigrée toute sa vie, après que son père décide de quitter l'île en pleine révolution .
Sans s'adapter , refusant toutes formes de libération , elle passera sa vie à prendre soin des autres , employée de maison modèle , effacée , dans l'ombre de ses maîtres ,fidèle et droite , silencieuse, avec comme unique projet , celui de retourner sur sa terre natale .Mais à aucun moment douleur , plainte ou colère ne viendra entraver ce choix de vie , pleinement assumé et donc vécu avec une forme d'insolence et de liberté personnelle .Luisa la transparente , Luisa petite servante qu'on prend et qu'on jette , Luisa Sanchez du nom de sa mère : humble et miséreuse , ignorante petite bâtarde mais aussi Luiza de la Cueva du nom de son père , orgueilleuse et libre ....A moins que ce ne soit l'inverse , la liberté n'est pas toujours où l'on pense !
Le roman est écrit à la première personne , cela ressemblerait presque à une forme de journal intime ; les détails d'un quotidien sans surprise sont décrits avec minutie et application , avec une volonté de traduire la justesse du moment , du ressenti .
Les personnages de Paula Fox sont ce qu'ils sont , et ne comptez-pas sur elle pour décrire une psychologie quelconque , elle excelle justement dans l'art de la "non-psychologie" , elle crée des personnages impressionnants de complexité , ou de simplicité ....Car cela ne revient-il pas à la même chose semble-t-elle nous dire !
Inutile de chercher des méchants et des gentils , des soumis et des oppresseurs , même s'ils existent ; Paula Fox pratique une forme de détachement exprimant avec justesse et grande rigueur ( de ceux qui aiment les "choses bien faites"à l'image de Luisa justement !), les manifestations de souffrance , d'espoir mais plus souvent d'acceptation des choses , les échappées fugaces qui entraînent vers un peu d'envie d'autre chose, pour retomber sur les rails qui sont finalement plus confortables .
Un roman d'une richesse inouie , décrivant avec mordant et causticité quelquefois, une société New-yorkaise en pleine mutation , soulignant les paradoxes de l'être humain , les non-sens de l'existence , la fugacité du temps , l'empreinte légère et douloureuse de chaque parcelle de vie sur cette terre quel que soit le chemin emprunté , tout cela sans jugement , pathos et larmoiement sous une plume hors-du commun malgré un classicisme apparent .
A découvrir absolument !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
5Arabella
  09 août 2016
Ce très beau roman nous conte la vie de Luisa, fille d'une servante de couleur et du fils de la propriétaire tentaculaire d'une gigantesque plantation de canne à sucre, située dans l'île de San Pedro. Ignorée par sa puissante grand-mère qui déshérite son fils pour cette mésalliance, Luisa est choyée par son autre grand-mère, qu'elle aime passionnément. Mais son père décide de partir pour les Etats-Unis et Luisa et sa mère doivent tout quitter. La famille va souffrir de la misère, et Luisa deviendra servante comme sa mère, et élèvera seule son fils, en rêvant à un improbable retour à San Pedro.
C'est très sombre, ce destin de femme décrit de façon très clinique et dépourvu de sentimentalisme et de pathos est d'une grande tristesse, les moments de bonheur sont quasi inexistants, Luisa semble vouée à la solitude, à être une perdante, elle ne paraît pas avoir de but dans l'existence, de quelque chose qui la remplirait. Elle vit un peu par procuration les vies de ses différents employeurs, avant de réaliser qu'il s'agit d'une terrible impasse.
Mais l'écriture très sobre et intense de Paula Fox magnifie le récit, en fait quelque chose que l'on ne peut lâcher avant la fin, elle nous attache à Luisa, même si ses choix et son absence apparente de sentiments peuvent sembler très étranges parfois, on finit par l'aimer, et j'ai eu l'impression que cette façon de traverser la vie sans rien ou presque laisser apparaître de ses émotions est une défense, une peur de souffrir insupportable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lalivrophile
  01 novembre 2012
Paula Fox fait le récit d'une vie. Ses personnages passent par des épreuves qui les blessent, mais les enrichissent également. Ils ne sont pas toujours heureux, mais l'auteur le raconte de manière beaucoup moins désespérée et immuable que certains. D'ailleurs, ce livre bouscule certains codes, ce qui m'a plu. À partir du moment où Louisa est bâtarde, on peut penser qu'elle aura à en pâtir toute sa vie, que son père et sa mère ne vivront jamais ensemble. Il n'en est rien. Très vite, Orlando s'installe chez Fefita, l'épouse, et reconnaît sa fille. On peut douter de la profondeur de leur amour, Louisa les voyant souvent se disputer. On se demande pourquoi Orlando a si aisément tourné le dos à sa riche plantation pour sa maîtresse. Pour faire un pied de nez à sa mère?
On peut également penser que le départ de Louisa lui sera maléfique, que sa vie loin de San Pedro ne sera qu'un immense ratage, et qu'elle se heurtera à un désespoir grandissant.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.lalivrophile.net/..
Commenter  J’apprécie          30
iarsenea
  24 février 2010
Malgré un départ lent, j'ai beaucoup aimé cette histoire d'une femme simple et déracinée. On comprend la désillusion de ceux qui émigrent aux États-Unis dans l'espoir d'un monde meilleur. L'histoire est simplement racontée, et, malgré ce qu'on pourrait penser, n'est pas si sombre que cela. Luisa n'a pas la vie facile, mais c'est une femme forte. Elle s'en sort bien et ne perd jamais de vue son rêve de revenir à Malagita. Pour ce faire, elle accumule les emplois de domestique et économise ses sous. Ne soyez pas surpris, la fin est à l'image du reste du roman. Elle est réaliste. Mais elle n'est peut-être pas celle que vous pensez !
Lien : http://lecturesdisabelle.blo..
Commenter  J’apprécie          20
Video de Paula Fox (1) Voir plusAjouter une vidéo
autres livres classés : caraïbesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dead or Alive ?

Harlan Coben

Alive (vivant)
Dead (mort)

20 questions
1295 lecteurs ont répondu
Thèmes : auteur américain , littérature américaine , états-unisCréer un quiz sur ce livre