AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Jean Descat (Traducteur)
EAN : 9782020978613
324 pages
Seuil (01/10/2009)
3.39/5   22 notes
Résumé :

Un homme se penche sur son enfance. Après le décès de son père et le départ de sa mère, il est élevé par ses grands-parents. Le grand-père, propriétaire terrien, juriste, mutilé de guerre et musulman d'une grande piété, s'efforce de lui inculquer les principes de l'islam tandis que sa grand-mère lui conte inlassablement des légendes issues de la tradition turque. Il se crée ai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Aaliz
  20 janvier 2013
Intriguée par le titre, j'ai mis un petit moment avant de me laisser tenter par ce roman ne sachant pas trop à quoi j'aurais à faire. Les critiques lues ça et là m'ont enfin décidée à me lancer.
Nedim Gürsel nous livre là un roman en partie autobiographique dans lequel il se remémore son enfance, les contes que lui narrait sa grand-mère, la Foi que lui transmettait son grand-père, ses jeux et ses interrogations partagées avec son ami Ismaïl.
Le tout forme un roman assez complexe et riche qui nécessite une certaine curiosité envers la religion musulmane. Car en effet, le texte est parsemé de références à l'Islam, nous dévoilant quelques histoires qui se cachent derrière des sourates du Coran, nous racontant en partie la vie du prophète, sa naissance, ses mariages, la révélation, les combats contre les Mecquois. Puis, à l'occasion, l'auteur revient à ses souvenirs mais surtout à ceux de son grand-père offrant ainsi au lecteur le récit des combats des ottomans contre les anglais et les arabes soutenus par le célèbre Lawrence d'Arabie.
Le style est simple et poétique même si le genre de narration employé peut surprendre au début. L'auteur s'adresse à lui-même enfant utilisant ainsi en majorité la 2ème personne du singulier. Il fait toutefois une exception lorsqu'il s'amuse à faire parler « les filles d'Allah », ces idoles vénérées par la tribu des Qoraïch avant que Muhammad ne reçoive la Révélation.
Bien que l'idée soit originale, je n'ai pas compris pourquoi l'auteur s'y était pris de cette façon, pourquoi faire de ces statues des « filles » d'Allah que Celui-ci aurait par la suite reniées ? C'est totalement contradictoire avec le précepte fondamental sur lequel repose l'Islam : l'unicité de Dieu et le fait qu'Il n'a pas engendré ( réfutant ainsi la croyance des chrétiens en un Jésus fils de Dieu). Cette incohérence est plutôt dommage ( l'intention de l'auteur a du complètement m'échapper) car les passages relatifs à ces idoles sont plutôt amusants, on connaît leurs pensées et leurs réactions face à la progressive conversion des Qoraïch à l'Islam, tantôt séduites par le prophète au point de jalouser ses femmes, tantôt haineuses et réclamant le sang. Alors peut-être que ce sont des légendes ? Peut-être se racontait-on ces histoires ainsi ? Ou est-ce pure invention de l'auteur ? J'avoue qu'il est difficile pour le lecteur de faire la part des choses et que ça reste du coup un peu confus.
J'ai trouvé intéressant l'idée de romancer la vie du prophète, j'ai beaucoup apprécié les anecdotes relatives à ses relations avec ses femmes, les jalousies et les mesquineries dont elles étaient capables. Tout aussi intéressant est le parallèle effectué par l'auteur entre la guerre Ottomans/Arabes et la guerre Mecquois/Médinois avec toutes les interrogations que cela suscitait chez le grand-père de l'auteur : comment Arabes et Turcs pouvaient-ils se faire la guerre alors qu'ils sont frères en Islam ?
C'est donc un joli texte que nous propose Nedim Gürsel où la petite et la grande histoire se mêlent aux contes et aux légendes, où les souvenirs refont surface peut-être pour mieux souligner l'évolution d'un enfant élevé dans la Foi et devenu un adulte qui a pris ses distances avec la chose religieuse à l'image de cette Turquie actuelle qui se cherche entre tradition et modernité.
Après recherches sur la toile, j'ai appris que, à la parution de ce roman, Nedim Gürsel avait été en procès avec les autorités turques pour avoir «vilipendé publiquement les valeurs religieuses d'une partie de la population», un délit qui peut «menacer la paix sociale ». Je n'ai pas eu le détail complet de ce qui lui était reproché mais étonnamment ce n'est pas ce à quoi je m'attendais. Apparemment, le fait d'avoir romancé la vie du prophète pose problème. Je ne comprends pas pourquoi dans la mesure où ça contribue plutôt à diffuser une bonne image de lui et à mieux le faire connaître. La preuve : j'ai appris beaucoup de choses grâce à ce roman et il m'a donné envie d'en savoir encore plus.

Lien : http://booksandfruits.over-b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Dirlandaise
  16 avril 2012
L'écrivain Nedim Gürsel occupe une place primordiale dans la littérature turque. Auteur d'une trentaine d'ouvrages, romans, nouvelles essais littéraires et récits de voyage, il est traduit dans de nombreuses langues. Pour ce roman, il a reçu le prix de la liberté d'expression de l'Union des éditeurs de Turquie.
Dans ce roman, l'auteur raconte ses souvenirs d'enfance mais aussi, il enrichit son récit de passages de la vie du prophète Mahomet et de souvenirs de guerre de son grand-père qui l'a élevé après la mort de son père et le départ de sa mère. C'est un livre extrêmement axé sur la religion islamique et ses débuts. Nedim Gürsel raconte comment Mahomet a combattu les polythéistes qui adoraient les trois filles d'Allah : Lat, Manat et Uzza. Il raconte les difficultés d'implantation de la nouvelle religion monothéiste prônant l'unicité d'Allah. Il narre aussi de quelle façon son grand-père s'est battu contre les Bédouins conduits par Laurence pour la défense de Médine, la ville tombeau du prophète Mahomet.
Bien que l'écriture de monsieur Gürsel soit d'une richesse certaine, j'ai souvent éprouvé un léger ennui lors de cette lecture mais la beauté de l'oeuvre et le touchant récit de son enfance m'ont motivée et j'ai persévéré pour mon plus grand bonheur car ce fut fort enrichissant et instructif malgré certains passages confus. Je ne connaissais pas du tout cet auteur et cela n'est certes pas une bonne idée d'aborder son oeuvre avec son tout dernier livre. Il aurait été préférable de choisir le premier pour rester fidèle à mes bonnes habitudes car son univers est extrêmement mystique et difficile d'approche. Il faut s'intéresser à l'Islam et à ses rites afin de bien apprécier le récit car une large place est accordée à cette religion. Cependant, j'ai aimé cette façon de raconter comment Mahomet recevait les versets du Coran par l'entremise de l'ange Gabriel, fait que je ne connaissais pas mais chaque jour, j'essaie de combattre mon ignorance et ce livre fut très enrichissant. Nedim Gürsel donne également la parole à chacune des filles d'Allah dans de courts chapitres. Elles expriment leurs doléances et l'une d'entre elles, secrètement amoureuse de Mahomet, est dévorée de jalousie lorsqu'elle apprend son remariage lors de la mort de sa première épouse.
C'est un roman largement autobiographique semble-t-il. Une oeuvre d'une grande qualité historique et littéraire réservée à un lectorat exigeant et connaisseur.
"Cette nuit-là, la lune brillait sur La Mecque d'un éclat étrange, toute blanche, énorme, plus étincelante et plus ronde qu'un bouclier d'argent, comme s'il allait se passer quelque chose d'extraordinaire, comme si la roue de la fortune était sur le point de se mettre à tourner. On ne distinguait ni les étoiles, ni la voie lactée, ni la grande ni la petite ourse. Seule la clarté de la lune régnait sur le ciel et illuminait la terre. Elle envahissait les ruelles poudreuses de la ville, les maisons de pierre et les tentes en poil de chameau, les bergeries et les arbres clairsemés. Elle jetait ses reflets sur le bâtiment sacré de la Kaaba qui se dressait comme un spectre dans sa robe noire ainsi que les idoles qui l'entouraient. Les filles d'Allah, blotties l'une contre l'autre, étaient plongées dans un profond sommeil. Auréolées par la lune, elles avaient l'air de saintes. Certes, les saintes femmes ne dorment pas, elles prient jusqu'au matin, mais si elles dormaient, c'était justement parce qu'elles n'étaient pas des saintes, mais des déesses. Lat, Manat et Uzza étaient plus belles, plus majestueuses que jamais."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
CJFCA
  23 août 2012
Une charmante initiation ,comme un conte, à la vie de Mahomet et aux pratiques culturelles et religieuses des musulmans turcs ,à travers
l' enfance de l'auteur auprès de ses grands- parents.
Commenter  J’apprécie          10
jimpee
  13 septembre 2012
Voici un livre dans lequel je n'ai pas réussi à rentrer. Pourtant, je sens qu'il y a matière et que c'est très riche, mais basta, je n'ai pas accroché.
Commenter  J’apprécie          10
Tagrawla
  08 mai 2016
Les filles d'Allah, ce sont les déesses pré-islamiques qui se partageaient les croyants de la Mecque avant l'arrivée de Mahomet : Lat, Manat et Uzza. Elles sont trois des quatre narrateurs de ce roman qui se penche tant sur le développement de l'Islam que sur l'histoire récente de la Turquie grâce au quatrième narrateur qu'est l'auteur lui-même.
La suite sur mon blog :
Lien : https://tagrawlaineqqiqi.wor..
Commenter  J’apprécie          20


Videos de Nedim Gürsel (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nedim Gürsel
« le temps est torride, le ciel d'un bleu infini. Je suis entouré de milliers de turquoises. La terre regorge de ces pierres précieuses qu'on retaille à grands éclats bleutés et qui viendront orner le doigt d'une femme, une gorge blanche et délicate ou une poitrine fanée où poser sa tête et s'éplorer. le bleu s'est tout entier emparé de moi, à quelques pas de ce jardin, au bord d'un désert safrané sous un soleil semblable à un turban de feu. Nous sommes en août. » Nedim Gürsel, **Voyage en Iran. En attendant l'imam caché**
Plus d'informations sur ce récit traduit du turc par Pierre Pandelé : https://www.actes-sud.fr/catalogue/litterature-etrangere/voyage-en-iran
#Rentreedhiver #RL2022 #litteratureetrangere #poesieiranienne
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature turqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Vous aimez ce livre ? Babelio vous suggère




Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1488 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre