AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782081373006
128 pages
Éditeur : Flammarion (12/10/2016)
4.62/5   21 notes
Résumé :
Botaniste, explorateur des forêts tropicales équatoriales qu'il sillonne depuis quarante ans, carnet de croquis en main, Francis Hallé nous invite dans cet Atlas de botanique poétique à un voyage illustré à la rencontre de plantes extraordinaires.
Des innombrables carnets d'expédition qui tapissent les étagères de son bureau à Montpellier, il a extrait un échantillon des spécimens les plus étonnants. De Codariocalyx motorius, la plante qui danse, aux Solanace... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
sabine59
  28 décembre 2019

Comme mon fils me l'a dit en me l'offrant à Noël: " Plantes et poésie, c'était pour toi, maman!"...
Francis Hallé est docteur en biologie et botanique et spécialiste ( défenseur aussi) des forêts tropicales. C'est dans cette région du monde qu'il a puisé le sujet de ce bel objet-livre. Illustré de magnifiques planches de dessins , il présente des plantes surprenantes, mystérieuses, hors du commun.
Vous pouvez y découvrir, entre autres, l'Helosis cayennensis, une plante déguisée en champignon, les lianes caméléons, les arbres souterrains, et ma préférée entre toutes, la plante qui danse: ses pétioles bougent quand il y a de la musique!
Des explications très précises et passionnantes nous sont à chaque fois données. On sent tout l'engagement écologique du scientifique, qui veut préserver ces forêts qui recèlent tant de beauté et exaltent l'imagination.
Cependant, l'aspect poétique n'apparaît que dans le mystère qui entoure ces plantes extraordinaires et au travers des dessins. Sinon, nulle poésie dans les mots. C'est ce qui m'a un peu manqué...
Une belle gourmandise botanique, au coeur d'une nature tellement merveilleuse, mais c'est une merveille fragile, menacée...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          367
ATOS
  20 octobre 2018
"Le Soleil, le foyer de tendresse et de vie,
Verse l'amour brûlant à la terre ravie,
Et, quand on est couché sur la vallée, on sent
Que la terre est nubile et déborde de sang ;
Que son immense sein, soulevé par une âme,
Est d'amour comme Dieu, de chair comme la femme,
Et qu'il renferme, gros de sève et de rayons,
Le grand fourmillement de tous les embryons !"...29 avril 1870, Arthur Rimbaud, Cahier de Douai, extrait.
De la plante qui danse à l'arbre fontaine, de fleurs nées de la feuille aux géantes de l'île de Robinson, des couilles du diable aux arbres souterrains, du champignon le plus sage à la liane la plus folle, de l'arbre qui marche au figuier étrangleur, chaque page a ses senteurs, chaque terre ses couleurs.
L'homme n'y peut rien et c'est très bien. L'homme regarde, il peut apprendre s'il sait encore être sage. Le monde végétal vit, meurt, croit, invente, imagine, plonge, rampe, se surpasse, s'adapte. La Nature est d'une intelligence extrême, d'une volonté féroce, d'une poésie sauvage. Nous en savons si peu. Notre ignorance est le poids le plus lourd qui entraîne la chute de nos glaives. Les forets disparaissent, entraînant la disparition de millions d'espèces, espèces dont nous ne soupçonnons pas la richesse. Un très joli moment de lecture offert par l'un de nos plus grands biologistes et botanistes, spécialiste en écologie des forêts tropicales.
"Pourquoi parle-t-on de vandalisme lorsque est détruit un chef-d'oeuvre de l'homme alors que ceux qui détruisent les chefs-d'oeuvre de la nature s'abritent si souvent derrière les termes de progrès ou de développement ?" Jane Goodall, primatologue, Seeds of Hope, NY, 2014).
Astrid Shriqui Garain
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
medsine
  13 mai 2021
Belle édition, que cet atlas poétique de botanique par Francis Hallé, botaniste voyageur que j'ai eu la chance d'avoir pour prof durant mes études à Montpellier.
Échantillon de curiosités que nous offrent les plantes tropicales infiniment plus originales et surprenantes que la flore européenne.
Les planches dessinées sont simples et plutôt à vocation descriptive de l'architecture le dada de l'auteur. Mais leur apparente simplicité permet d'arrêter le regard sur un temps long indispensable à l'observation, ce que la photographie n'offre pas comme possibilité.
Du dessin, de la Botanique, de la science tout ce que j'aime cette année. Une belle découverte.
Mai 2021
Commenter  J’apprécie          40
jakarmel
  24 mai 2021
Voici un magnifique album, présenté dans un très beau format (superbes papiers, belle brochure). Comme toujours chez cet auteur, les textes sont passionnants et très accessibles. On apprend plein de choses étonnantes sur les arbres, les plantes, les fleurs.
Commenter  J’apprécie          00
Camigi
  18 juin 2020
Très beau livre du grand botaniste Francis Halle. A offrir à tous les amoureux de la nature
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (1)
LeFigaro   14 novembre 2016
Francis Hallé raconte leur histoire et les dessine au fil d'un album qui se lit comme un hommage rendu au monde végétal et à la poésie qui l'entoure.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Blandine54Blandine54   07 septembre 2017
S'emparer d'un moment éphémère, comme fait le photographe, c'est se résigner à devoir se satisfaire d'une information limitée ; au contraire, le temps long du dessin est celui du dialogue avec la plante, le temps de la réflexion, bien nécessaire lorsqu'on est en face d'un alien ! Le dessin est une oeuvre de la pensée humaine : le dialogue avec le "motif" dessiné y requiert une place ; si une question se pose en observant l'alien, je tiens à ce notre entrevue se prolonge suffisamment pour que la réponse ait le temps de surgir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Blandine54Blandine54   08 septembre 2017
les hommes s'intéressent surtout aux plantes pour ce qu'elles peuvent leur apporter. Ainsi, on utilise les plantes médicinales mais on ne se demande pas à quoi cela leur sert de synthétiser des molécules coûteuses et bénéfiques ! Dans le monde animal, tout à une fonction, rien n'est inutile. Mais l'accumulation chez les plantes d'exemples comme l'hévéa avec le latex dont on ne comprend pas la raison d'être me laisse penser qu'elles ne fonctionnent pas comme les animaux. Sont-elles capables d'actes gratuits ? Ce n'est pas une hypothèse très satisfaisante mais peut-être diffèrent-elles des animaux en ce domaine ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Francis Hallé (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Francis Hallé
03.05.18 - INTEGRALE - Zep, F. Hallé, D. Kennedy, J. Tassin, S. Avallone et G. Clément.
autres livres classés : botaniqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pot-pourri d'énigmes amusantes

On commence par l’énigme du Sphynx à Œdipe: qu’est-ce qui marche à 4 pattes le matin, à 2 pattes à midi et à 3 pattes le soir ?

le singe
le kangourou
l'homme

10 questions
50 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre