AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782227483149
70 pages
Bayard Jeunesse (15/09/2011)
4.22/5   25 notes
Résumé :
Présentation de l'éditeur

De l'ombre des jardins à la flambée dans l'âtre, de l'aspirine aux pneus d'avion, du bois de lit au papier de ce livre, il y a eu peu de domaines de notre vie où l'arbre n'ait sa place, avec la discrétion qui le caractérise.


Et s'il est à ce point notre partenaire dans l'entreprise souvent hasardeuse qu'est la vie sur terre, n'est-ce pas aussi parce que nous partageons avec lui d'impérieux intérêts : l... >Voir plus
Que lire après La vie des arbresVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
J'ai choisi ce livre afin de prolonger une exposition présentant quelques dessins et le travail du botaniste Francis Hallé. Ce petit format « les petites conférences » est à la fois malin et accessible. La première partie expose le discours du conférencier et la seconde partie développe le propos sous la forme d'un questions/réponses comme si vous étiez dans la salle. de l'observation des arbres des continents lointains et leurs spécificités, on s'inquiète, au plus près, de savoir si un bonsaï « souffre », de comprendre pourquoi un arbre fruitier semblant mort produit encore des fruits. Ce petit livre est un excellent support de sensibilisation pour (re)penser à l'avenir des arbres, à notre place avec eux. Francis Hallé sait en quelques pages partager sa fascination pour le sujet. Il donne aussi d'autres pistes de lectures. Il y a dix ans la forêt primaire ne représentait que 10% des forêts de la planète, qu'en est-il aujourd'hui ?
Commenter  J’apprécie          00
Conférence d'un amoureux des arbres ! Il nous plonge dans son univers, celui de la botanique. J'ai découvert beaucoup de chose et entre autres que les arbres sont nos alliés...
Présentée sous forme d'une conférence, ce texte est très clair et compréhensif pour tous ceux qui aime les arbres et la nature.
Commenter  J’apprécie          20
J'ai découvert Francis Hallé grâce à mon travail. Cet homme charismatique au ton posé, a su me séduire et m'intéresser aux arbres. A travers la retranscription d'une conférence, j'en ai donc appris un peu plus sur les arbres. Ainsi, Francis Hallé nous sensibilise à la biodiversité et à l'équilibre fragile qui se créent entre tous les êtres vivants. Il nous explique comment les arbres communiquent, comment ils s'organisent.
Finalement, ce court livre m'a semblé comme une conversation avec ce grand spécialiste. Sa sensibilité transparaît dans son discours.
Cet essai est donc instructif et sensibilise à la sauvegarde de notre environnement.
Lien : https://www.instagram.com/au..
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Quel que soit votre métier, à un moment donné vous allez vous demander
si vous n’êtes pas en train de perdre votre temps, et même si vous n’avez pas une activité pernicieuse. Vous pouvez être commerçant, archevêque, marin pêcheur, musicien ou médecin, tôt ou tard vous aurez l’impression de perdre votre temps. I l existe une seule exception : si vous plantez des arbres, vous êtes sûr que ce que vous faites est bien
Commenter  J’apprécie          230
Beaucoup d'arbres sont potentiellement immortels, ce qui signifie qu'ils n'ont pas de programme de sénescence. Placez un arbre dans les meilleures conditions possibles pendant toute sa vie et mettez le scrupuleusement à l'abri de toutes les attaques, de tous les dangers, de tous les événements fâcheux qui peuvent lui arriver : vous vous apercevrez qu'il ne meurt pas. Tant que vous lui assurerez de conditions, il restera vivant et continuera à pousser. Qu'est-ce qu'un programme de sénescence? Je prend le cas de l'être humain dont la sénescence est la mieux connue car la plus étudiée. Nous avons vingt-six mille gènes, c'est-à-dire des particules héréditaires qui sont responsables de la couleur de nos yeux, de l'aspect de nos cheveux, de nos caractères physiques. Au départ, chez un enfant, ces gènes fonctionnent tous, ils sont tous actifs et, à mesure que les années passent, nos gènes s'éteignent comme des chandelles sur lesquelles on mettrait un dé à coudre. Cela s'appelle la méthylation. Nous gardons nos vingt-six mille gènes jusqu'à notre dernier souffle, mais le nombre de gènes actifs diminue. Des collègues espagnols de l'Université d'Oviedo dans le nord de l'Espagne, ont démontré récemment que cela ne se passe pas du tout de la même manière chez les arbres. Des méthylations ont lieu mais pendant l'année, entre le printemps et l'hiver. Au printemps suivant, quand les bourgeons s'ouvrent, une déméthylation totale a lieu et l'arbre retrouve des gènes actifs aussi nombreux que s'il était jeune. Ces organismes vivants bénéficient d'une déméthylase, un enzyme capable de retirer la capuchon de méthylation. Certains gérontologues s'interrogent d'ailleurs sur l'absence de cet enzyme chez l'homme.
Commenter  J’apprécie          21
Je ne fais que planter des arbres : je sais que je suis trop vieux pour jamais pouvoir profiter ni de leurs fruits ni de leur ombre, mais je ne vois pas de meilleur moyen de m’occuper de l’avenir
Commenter  J’apprécie          131
QUESTION : Je vais faire référence à votre livre Plaidoyer pour l'arbre qui j'ai beaucoup apprécié. (...) pouvez-vous dire quelques mots de la définition que vous avancez dans votre ouvrage?
F.H. : Oubliez là car elle est fausse. Cela a été un problème considérable. C'est drôle car tout le monde voit ce qu'est un arbre mais les difficultés sont insurmontables quand il s'agit de la définir. Laissez tomber la définition qui est dans le Plaidoyer pour l'arbre car entre-temps j'ai eu l'occasion de me rendre en Afrique du Sud où on m'a montré des arbres souterrains. Je ne savais pas que cela existait. La seule chose qui sort de terre, ce sont des feuilles. Un espace aussi grand que cette pièce est rempli de feuilles et de fleurs. En saison des pluies c'est tout ce qu'on voit, en saison sèche tout brûle et on ne voit plus rien. Au retour des pluies, ou un peu avant, on voit sortir des feuilles et des fleurs. Les collègues sud africains ont mesuré à quelle vitesse s'accroît la tache de feuilles. C'est tellement lent que ces organismes ont des milliers d'années. Il n'y a aucune raison de leur refuser la qualité d'arbre car ils sont vivaces, ils vivent très longtemps et, si on creuse, on trouve les branches et le tronc. Simplement, il y a quelques années, quand j'avais des idées simples sur la question, j'avais dit que si vous rentrez en voiture dedans et que la voiture est cassée, c'est un arbre. Maintenant cette définition ne fonctionne plus, il faut recommencer. C'est très curieux mais nous n'avons pas de définition pour un objet aussi banal qu'un arbre.
Commenter  J’apprécie          01
l’arbre est un amoncellement de polluants atmosphériques qui viennent de l’air. I l prend dans l’air le polluant dont je vous parle, le gaz carbonique. Bien entendu, il fait un prélèvement sur le sol, mais c’est de l’ordre d’une cuillère à café, pas plus. L’essentiel lui vient d’une épuration atmosphérique, on peut d’ailleurs tout à fait comparer un arbre à une usine d’épuration. C’est une raison supplémentaire de respecter les arbres en ville.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Francis Hallé (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Francis Hallé
03.05.18 - INTEGRALE - Zep, F. Hallé, D. Kennedy, J. Tassin, S. Avallone et G. Clément.
autres livres classés : botaniqueVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (69) Voir plus



Quiz Voir plus

L'écologiste mystère

Quel mot concerne à la fois le métro, le papier, les arbres et les galères ?

voile
branche
rame
bois

11 questions
254 lecteurs ont répondu
Thèmes : écologie , developpement durable , Consommation durable , protection de la nature , protection animale , protection de l'environnement , pédagogie , mers et océansCréer un quiz sur ce livre

{* *}