AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782491212124
Éditeur : Édition indépendante (06/03/2020)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Depuis que Dieu est mort c’est la merde, et ça ne risque pas de s’arranger.⁠
Trois siècles à faucher des âmes en solo pour Lucifer, et ma seule récompense est de me coltiner un (boulet) de stagiaire. En bonus, un titre (foireux) d’ambassadrice me tombe dessus pour représenter l'Enfer à San Francisco. Ça m'apprendra à tourner le dos aux péchés capitaux !⁠
Cerise sur le gâteau (de mon désespoir), des (abrutis) de métamorphes disparaissent dès... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
Marie-Nel
  13 mars 2020
Je connais bien Fleur Hana pour l'avoir déjà lue dans pas mal de ses romans. Elle fait partie des valeurs sûres, celle que je peux lire sans aucun doute, en sachant que je passerai un bon moment avec son histoire. Elle écrit dans des genres différents, je l'ai lue en romance avec Nous deux à l'infini ou Et tu embrasseras mes larmes, dans le style steampunk avec L'embaumeur de Montmartre ou encore dans le monde des bikers avec Blade. Leur point commun à tous ? L'autrice met souvent en avant des femmes comme héroïnes de ses romans, et ça, c'est un point que j'apprécie beaucoup chez elle. C'est une femme engagée, qui défend le féminisme et les femmes, elle les met en scène dans des circonstances différentes et fait passer de très beaux messages à travers elles.
Dans ce roman dont il est question dans cette chronique, l'autrice va toucher le monde de l'urban fantasy et c'est un challenge réussi pour moi.
J'ai fait la connaissance d'une héroïne forte et de caractère, Eliza. Elle a vendu son âme au diable et est devenue une faucheuse, elle récupère les âmes des gens qui viennent de mourir pour les mener à son patron, Lucifer. Elle fait ça depuis plus de trois cents ans. C'est une femme solitaire, elle aime travailler seule, alors quand Lucifer décide de lui donner un stagiaire pour qu'elle lui apprenne son « métier », Eliza n'est pas forcément contente. Elle va apprendre à apprécier ce jeune homme stagiaire, Léandre. Il est l'inverse d'elle, il aime discuter, il a un humour assez décapant, il sait toujours trouver le bon mot pour dédramatiser une situation. Avec cette façon de faire, Eliza va petit à petit aimer travailler avec lui. C'est un jeune homme également fort courageux, qui saura prendre des risques pour aider au mieux Eliza. Dans le monde où notre jeune héroïne vit, il y a des anges, des vampires, des damnés, des métamorphes, des goules....tout un monde surnaturel qui ne s'entend pas très bien entre eux, comme on peut l'imaginer. Lorsqu'un jour des attaques d'êtres encore jamais vus, survient, Eliza se retrouve nommée ambassadrice, c'est un rôle qu'elle n'a pas envie de jouer du tout, à cause de son côté associal. Elle va devoir travailler avec des représentants des autres espèces pour mener l'enquête et trouver qui sont ces êtres, pourquoi ils attaquent, à qui ils obéissent...En plus de cela, son mentor a disparu. L'énigme est entière et va mener Eliza et ses compagnons sur des chemins qu'ils ne pensaient pas exister. Et n'oublions pas un fait d'une grande importance, c'est que Dieu est mort...on ne sait pas comment, mais les circonstances sont du coup très graves.
Je me suis très vite attachée à Eliza, j'aime ce genre d'héroïnes, qui ont un aspect très fort, on n'ose pas l'approcher tellement elle dégage un aura puissant, et pourtant c'est une personne également avec ses faiblesses, ses doutes, ses peines. Elle a un coeur, ne le montre pas souvent, mais quand elle donne son affection, ce n'est pas pour la reprendre la seconde suivante. Elle défend ses idées, ceux qu'elle apprécie. Avec cette enquête qui lui tombe dessus, elle va devoir revoir certaines de ses idées au sujet des êtres qui composent son monde. J'ai beaucoup aimé également Léandre et le duo qu'il va former avec Eliza. Il va apporter cette touche de légèreté et cette façon de désamorcer une situation grave grâce à son humour. Il apporte une touche de dérision et de sarcasmes qui allègent le récit et font sourire. Les autres personnages sont aussi plaisants, je pense notamment à Hadriel, un ange avec qui Eliza va avoir du fil à retordre, mais finalement, n'est-ce pas pour son bien...
Il y a toute une galerie de personnages, tous très intéressants, que ce soit la nécromancienne Marion, ou Bernard, Bianca (oui, moi aussi, ça m'a fait sourire), Olive ou Peter.
Cette notion d'attachement est renforcé par le choix narratif de l'autrice qui est un genre que j'apprécie énormément. Elle a choisi de faire parler Eliza en choisissant la première personne du singulier. Ce « je » permet de se mettre dans la peau de la jeune femme, de ressentir au plus près ce qu'elle traverse, d'être un peu elle, de se mettre à sa place et de se demander si on aurait réagi différemment. le tout est porté par le bon style de Fleur Hana. Elle sait décrire des situations ou des lieux sans jamais alourdir le texte, tout est fluide et se lit facilement. Elle pose les décors et les personnages, nous les présente habilement pour qu'on arrive à les enregistrer au mieux. Pas une seule fois, je me suis perdue et les ai mélangés. Je dois bien avouer que c'était une de mes craintes. J'ai souvent besoin de prendre des notes quand il y a plusieurs personnages importants, pour mieux retenir leurs noms et leurs rôle surtout. Là, pour ce roman, je n'en ai pas ressenti le besoin, j'ai réussi à les assimiler tous.
L'enquête qui va prendre place petit à petit va rendre la lecture addictive et va surtout accélérer le rythme. Fleur Hana n'épargne pas ses personnages et leur fait vivre des moments parfois très graves voir mortels. Tout n'est pas résolu lorsqu'arrive le final, je m'en doutais un peu vu que ce livre est un premier tome. Mais on en parle de la fin ? Non, évidemment, je vais pas vous la raconter, mais j'ai retrouvé le petit côté sadique de l'autrice, car elle m'a laissée dans un état d'angoisse intense ! Mais que va-t-il arriver ? Comment Eliza ou Leandre vont-ils pouvoir s'en sortir ! Je n'ai qu'une envie, c'est déjà d'avoir le second tome dans la main pour connaître la suite. Une fin vraiment haletante, très bien menée, palpitante et intense.
Je pense que vous l'aurez compris, j'ai beaucoup aimé cette histoire. Je ne lis plus beaucoup de fantasy, mais quand les êtres qui n'existent pas sont rendus tellement humains et réalistes, ça ne me dérange pas du tout. J'arrive très bien à m'imaginer les différents personnages, ils sont plus vrais que nature. Et ça, j'aime quand la fiction rejoint la réalité, quand l'auteur arrive à rendre des personnages fictifs encore plus réels que nature, j'accroche tout de suite à la lecture.
Comme je disais plus haut, l'humour est aussi bien présent et ça fait du bien. J'ai beaucoup aimé les appartés que Eliza fait, souvent plein de sarcasmes et de dérision, j'ai souri bien souvent, et ça permettait d'alléger des scènes parfois lourdes en péripéties.
Si vous ne connaissez pas encore Fleur Hana, n'hésitez surtout pas à la découvrir, et pourquoi ne pas profiter alors de cette nouvelle parution pour le faire. C'est une autrice à suivre, elle a un talent de raconteuse d'histoires incomparable. Elle fait passer de beaux messages à travers ses héroïnes, même si elles sont fictives.
Moi, j'attends déjà avec impatience la sortie du second tome de cette trilogie. Elle commence très bien et donne envie d'en savoir plus sur ce monde paranormal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gabrielleviszs
  02 avril 2020
Merci à Fleur Hana pour sa nouvelle sortie. J'avais eu l'occasion de découvrir sa plume sous différents thèmes et je dois admettre que je la préfère dans le fantastique. Je crois que R.O.S.E. a été mon préféré à ce jour. Une sublime couverture (j'adore ce tatouage !!!!), les couleurs m'ont énormément plu et le fait de ne pas avoir le visage est très sympa, nous pouvons imaginer notre héroïne.
Enfin Héroïne ? C'est tout de même un démon, une ramasseuse d'âme pour le compte de Lucifer. Ceux qui vivent en dessous, dans des palais et des villes comme les nôtres, sauf que c'est sous terre, qu'ils ont des pouvoirs terribles et une immortalité qui ne plaît pas à tout le monde. D'ailleurs, je pose les pieds dans le plat, mais Dieu a clamsé... Qui ? Quoi ? Où ? Comment ? Suicide ou petite aide ? Et puis ils sont sensés être immortels donc, c'est quoi le délire ? Ouf, c'est sorti et puis au fil de l'écriture, nous avons des indices. Des petits nuages semés un peu partout qui nous montre la voie. de la liberté ? Alors ça, c'est encore une autre histoire. Elizabeth, appelez-là Eliza sinon vous risquer de ne pas vous rendre compte que vous êtes bel et bien mort, a le droit et LE DEVOIR de former un nouveau. Un petit jeune dont on ne connaît rien qui lui est collé aux basques, pardon bottes pour devenir également un faucheur. Pif, paf, boum, un ange passe et ce n'est pas une expression, une âme à récupérer, un cadavre d'humain à laisser en l'état et des vilains pas beaux qui viennent mettre leur nez où il ne faut pas. enfin c'est surtout leurs dents, crocs et autres qui viennent bouffer ce qui reste du cadavre, sympathique !
Les ennuis ne sont plus très loin... Un semblant d'enquête pour ne pas dire que c'est ça où les fesses d'Eliza ne vont pas que griller en enfer. du départ nous comprenons très bien qu'elle n'est pas en odeur de sainteté (ouh la boulette !) Elle a osé dire non à un démon puissant dès son arrivée, la vilaine. Comment pouvait-elle dire non je ne coucherais pas avec toi ? Forcément elle se fait déjà un ennemi et la rancoeur est tenace. Plus de 300 ans après, il lui en tient toujours rigueur. Sa main gauche ne devait plus fonctionner, ce n'est pas possible autrement. C'est que c'est vraiment irascible ces petites bêtes-là. Toujours est-il que Lulu l'a à la bonne, mais pour combien de temps ? Personne ne peut le savoir. Entre des âmes volées sous son nez, un apprenti qui est blessé lors d'un combat, un mentor qui disparait, des aberrations qui s'amusent avec les nerfs de chacun, je continue ? Nooooon, pas besoin, tout le monde a bien compris que notre chère Eliza est dans la merde !
C'est un personnage féminin qui est fort. Indépendante, adorant jouer avec ses armes et détestant les autres, quel qu'il soit. Humains, anges, démons et autres brouillons du même genre elle n'aime personne. Alors quand son jeunot rapplique et la suit comme son ombre pour savoir c'est quoi le boulot exactement. Oui, parce que cela a l'air simple comme ça, mais en fait non. Il y a plusieurs niveau pour récupérer une âme pour le roi de l'enfer. D'ailleurs ce dernier s'amuse à mettre en scène lorsqu'il en a envie, juste pour emmerder Eliza, sinon cela ne serait pas drôle. La hiérarchie est très bien expliquée et la façon de faire pour récupérer les âmes à la mort ou après également. Léandre, c'est le nouveau, a un humour bien particulier qui correspond à celui d'Eliza : humour pourri bonjour ! La blague la plus vaseuse sera pour... roulement de tambour : à vous de trouver parce que j'avoue qu'entre les deux c'est du donnant-donnant.
Les démons et les anges n'ont pas le droit de se faire la guerre, bah voyons. Impossible de se piquer une âme, c'est même pas drôle et encore moins de tuer Olive, enfin l'ange guerrière qui a failli être tué et sauvé par Eliza. Ouinnnnnn, ça aussi cela n'aurait pas dû, mais parfois ce n'est pas grave, si personne ne le sait. Sauf qu'il y a des yeux et des oreilles partout. Fleur nous offre de nombreux personnages avec des situations cocasses par moment, dures à d'autres. Nous ressentons bien les émotions, les sentiments de chacun des personnages pour les autres. Léandre apprend vite, s'amuse comme un fou et dédramatise un max les actions qui seraient plus explosives qu'elles ne le sont déjà, si c'était possible. À force les deux s'apprivoisent un minimum et arrivent même à trouver un terrain d'entente. Et puis il y a cet ange (non pas de sexe, ni d'amour entre Eliza et lui) mais Hadriel c'est un guerrier qui a tellement de "vengeance" en lui qu'il est difficile de comprendre pourquoi il est un ange et pas un déchu. Son histoire est très touchante. Et la racisme existe partout...
Le surnaturel est bien expliqué, peut-être un peu trop. Je pense surtout aux nombreuses descriptions des lieux. D'accord, les premières sont super importantes, et savoir que Lucifer s'amuse à modifier les plans, OK, par contre j'ai trouvé un peu trop de descriptions par la suite sur les bâtiments. Eliza, faucheuse devenue ambassadrice, là j'ai carrément rigolé, qui est derrière tout cela ? Non parce qu'une femme comme elle devenir ambassadrice ? C'est franchement une rigolade, pour nous, pas pour elle. Elle est aussi diplomate qu'une bombe prête à exploser, autant dire qu'elle va plomber certaines relations. Les métamorphes, des brouillons comme tant d'autres, des fées et autres créatures, font leur apparition, pour des crimes qu'ils n'ont pas commis. Je pourrais écrire une fois de plus qui est derrière tout cela, mais ce ne serait que me répéter.
Hadriel est un personnage attachant, tout comme Léandre, Olive, la Mort, Eliza bien sur, Peter, Marion nécromancienne, même Lucifer à sa manière. Tous sont différents et attachants à un niveau différent, mais on ne peut pas les mettre de côté. Bien que nous n'ayons pas le passé de tous, il y a forcément un petit truc qui les rend tels qu'ils sont. Probablement le fait que le texte est à la première personne et que nous plongeons directement dans le corps d'Eliza. Elle voit, elle agit, elle parle, c'est une femme qui s'en fiche des convenances, juste pour sauver sa tête. L'enquête va mener les deux camps à cohabiter de gré mais surtout de force pour dénouer tout ce qui se passe. L'histoire ne traîne pas en longueur, nous en apprenons toujours sur les personnages, les situations, les événements. Et cette fin... NONNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN ou NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON, mais c'est quoi cette fin ! Sérieux je en dirais pas que je suis dégoutée, parce que c'est bien pire que cela. le Cliffhanger de ouf !
Vous l'aurez compris, à part des détails, j'ai énormément aimé ce premier tome. Des personnages travaillés, de l'humour qui ne manque pas, de l'action comme il faut. J'ai hâte de découvrir la suite et de continuer à vivre les aventures avec ces personnages.

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/eliza-knox-tome-1-veuillez-rendre-l-ame-fleur-hana-a184247370
Lien : http://chroniqueslivresques...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
MissCroqBook
  17 mars 2020
Premier tome d'une trilogie, ce livre pose les bases des aventures d'Eliza Knox. Pour être honnête, je ne suis pas tout de suite entrée dans l'histoire. J'ai trouvé la mise en place longue et lente. Il m'a fallu attendre un peu plus de la moitié du livre pour vraiment accrocher à l'histoire et trouver l'action que j'attends avec ce type de roman. Par contre, une fois dedans, j'ai eu du mal à ne pas vouloir en savoir plus et à lâcher l'histoire.
Je ne suis pas une grande connaisseuse de ce style et il m'est donc difficile de juger de ses différences, points forts ou faiblesses par rapport à d'autres romans du genre. Tout ce que je peux vous dire c'est que j'ai globalement apprécié cette histoire. Bien qu'il soit d'un genre nouveau pour l'autrice, on y retrouve tous les marqueurs de sa plume : modernité, humour, sincérité, émotions… Je me suis surprise à éclater de rire ou glousser à plusieurs reprises et aussi à avoir les larmes aux yeux, des sensations que je ne pensais pas ressentir avec ce type de lecture.
L'autrice a également créé des personnages forts et charismatiques pour composer son histoire. Je pense notamment à trois d'entre eux : Eliza, Léandre et Hadriel. Trois personnages qui ont su me séduire chacun à leur manière. Chez Eliza, j'ai aimé sa force, son courage, sa singularité et sa ténacité. Elle fait fi des convenances et vit selon ses propres envies. Elle a beaucoup de caractère mais cache aussi une certaine sensibilité qui la rend attachante. Pour Léandre, c'est son humour qui m'a plu. J'ai adoré ses répliques qui viennent détendre une atmosphère parfois tendue, qui tombent souvent comme un cheveu sur la soupe mais apportent beaucoup de légèreté au texte. Malgré sa condition d'apprenti, il fait preuve de beaucoup de cran et voue surtout une confiance aveugle en son éducatrice. Beaucoup plus mystérieux que les deux personnages précédents, Hadriel n'en est pas moins attachant. J'ai beaucoup aimé la dualité qui l'oppose à Eliza. Différent d'elle, puisqu'il s'agit d'un ange, mais également complémentaire et solidaire dans les épreuves qu'ils vont traverser ensemble. Il a un petit côté agaçant et ombrageux qui le rend charmant. Bref, je suis conquise par ces trois personnages.
Finalement, malgré un début de lecture un peu difficile, combinaison de mon manque de savoir sur ce genre littéraire et d'un démarrage un peu mou, je suis curieuse de découvrir le prochain tome. Je gage que maintenant que l'histoire est installée, il sera plus dans l'action avec probablement des rebondissements inattendus et quelques surprises. A suivre….
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gayane
  21 mai 2020
Eliza Knox est une faucheuse depuis plus de 300 ans. L'une des meilleurs qui plus est !
Depuis que Dieu a disparut c'est le bordel sur Terre et les damnés et les célestes s'efforcent de faire respecter l'équilibre et cela implique de ne plus tuer les petits camarades du camps adverse. ce n'est pourtant pas pour ça quand on fait ami-ami. Alors quand une céleste ressemblant étrangement à Olive, la femme de Popeye, se pointe en plein combat contre une goule et un vampire et qu'Eliza lui sauve la mise, ça ne pouvait que lui retomber dessus.
En plus de ses fonctions de faucheuse elle se retrouve non seulement avec un stagiaire dont elle ne veut pas et avec les fonction d'ambassadrice de l'Enfer.
Le problème est qu'elle n'a AUCUNE fibre sociale.
Un premier volume sur lequel j'ai sauté parce qu'ayant déjà lu des ouvrage de Fleur Hana, et ayant aimé son style d'écriture j'avais hâte de découvrir ce que ça pouvait bien valoir quand elle versant dans la bit-lit. Et franchement, de mon point de vu, c'est vraiment pas mal du tout.
Bon, je vais passer rapidement sur le style. Facile à suivre, fluide en lecture, immersion assez simple. Agréable de mon point de vu.
Concernant le fond, l'univers est intéressant. J'ai eu un petit goût de Charley Davidson et d'Anita Blake dans le bon sens.
L'humour, le genre de l'histoire sans rien avoir de ressemblant pourtant avec l'univers de Charley Davidson et le côté sombre évidemment qui était commun avec les deux série cultes, pour moi, de Charley et Anita. J'ai eu l'impression de retrouver l'humour, l'accroche présent dans les premiers volumes d'Anita Blake également. du moins j'ai retrouvé le même effet des répliques bien tournées qui m'ont fait adoré ces séries.
Ma lecture a donc été très positive (même si j'ai mis plus de temps que prévu pour la terminer). Je n'ai pas senti les pages se tourner. Au final pour seul petit bémol sera la rapidité d'exécution de l'intrigue. tout se passe un peu trop vite pour moi, de même que les relations entre les personnages. Et je ne parle pas de sexe (le grand absent de ce premier volume, à ma grande surprise). En fait en y pensant, le roman a une bonne ambiance si je puis dire, mais la seule tension que j'ai trouvé était à la fin. Et quelle fin ! J'avoue avoir grande hâte de lire la suite. Il semblerait qu'il s'agisse d'une trilogie. le premier volume m'ayant clairement appâté, j'espère que les volumes suivants seront plus développés et me permettront une plus grande immersion avec une tension plus présente.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
aminapochat
  09 mars 2020
Je découvre Fleur Hana dans un nouveau registre totalement différent. Entre Buffy contre les vampire et autres séries du même genre, Fleur Hana nous embarque dans le monde de l'urban fantasy.
Eliza Knox est l'héroïne de ce roman. Cela fait trois siècles qu'elle fauche des âmes et son métier, elle le connaît par coeur. Solitaire de nature, elle préfère rester loin des autres plutôt que de côtoyer les reste du monde alors quand Lucifer l'oblige à former Léandre, c'est pour elle une punition. Mais malheureusement, Lucifer ne lui impose pas qu'un stagiaire. Elle va s'engager également dans une mission qui l'obligera à déployer de la finesse et de la courtoisie, tout ce que n'est pas Eliza. Je ne vous en dis pas plus. Je vous laisse découvrir le reste de cette histoire, avec une héroïne totalement déjantée, un monde plein de chaos et des aventures à n'en plus finir.
J'avoue qu'au début de ma lecture, j'ai trouvé que les pages s'étiraient et j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire. L'auteure pose son histoire et il y a pas mal de choses et de personnages à retenir. Mais au fil des pages, je me suis prise au jeu de cette héroïne badass et complètement folle. Son humour sarcastique, son caractère très fort, ses répliques cinglantes et son naturel en font un personnage hyper attachant!! on la suit au fil des pages et on découvre ses failles et son armure. Après trois cents ans de vie, elle en a vu des choses et j'ai craqué pour ce bout de femme.
Moi qui avait peur du nombre de pages et d'un début un peu complexe, j'ai vu défiler les pages s'en m'en rendre compte. La trame choisie est passionnante et très bien menée par l'auteure. on prend plaisir avec cette histoire et les émotions sont au rendez-vous.
Entre humour et passion, rire et action, aucun temps morts n'est permis dans ce premier tome. On assiste aux événement et à l'intrigue sans deviner le dénouement. On imagine, on se pose des questions pour finalement arriver à des réponses qui sont totalement différentes au final!
Ce premier tome est une excellente introduction à ce monde d'urban fantastique. J'ai beaucoup aimé au j'ai hâte de retrouver cette jeune femme totalement déjantée !!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
gabrielleviszsgabrielleviszs   02 avril 2020
Mon dos se retrouve à nouveau contre celui d’Hadriel. Son souffle est posé, le mien commence à souffrir du rythme des coups que je porte autour de moi.
– Tu ne te débrouilles pas si mal avec ton couteau à beurre… lâche-t-il avant de planter son épée dans le ventre d’un vampire.
– Ton cure-dents est potable, je réplique.
Je rêve ou je viens d’échanger des pseudo-compliments avec un ange ? Rien dans cette scène n’est logique. Pourtant, nous achevons les créatures les unes après les autres, jusqu’à ce qu’il n’en reste qu’une. Inutile de nous être mis d’accord en amont : il est évident que nous devons conserver l’un des vampires vivant afin de l’amener à Zagan. Leur façon de se comporter est étrange, et lui seul saura trouver pourquoi. Si toutefois il y a quelque chose à trouver.
Nous reformons un cercle, excepté que désormais, nous faisons face au centre de celui-ci. Les yeux du vampire passent sur chacun de nous sans se poser, on dirait des billes de flipper et il commence à me filer la gerbe.
– On se fait un chifoumi pour savoir qui aura le privilège de capturer Edward ? propose Léandre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LesJoliesLecturesdePapierLesJoliesLecturesdePapier   19 juin 2020
De faucheuse, je suis devenue ambassadrice et à présent membre d’une sorte de communauté de l’anneau. Toujours sans le nain, je note. Ah oui, et les elfes, ça manque d’elfes, et ça à la rigueur, on doit pouvoir en dégoter.
Commenter  J’apprécie          10
LesJoliesLecturesdePapierLesJoliesLecturesdePapier   19 juin 2020
Il n’y a pas de bien ou de mal. Il y a deux faces d’une pièce : l’une n’existe pas sans l’autre. Tout est subjectif et dépend de la façon dont tu veux voir les choses. Les péchés ne sont ni bons ni mauvais, ils sont.
Commenter  J’apprécie          10
Elo-DitElo-Dit   06 mars 2020
"Il fait beau, aujourd'hui, le ciel est dégagé et une agréable brise caresse nos joues. Qu'est-ce qui nous attend, de l'autre côté ? Personne ne le sait, il n'y a que des rumeurs."
Commenter  J’apprécie          00
LesJoliesLecturesdePapierLesJoliesLecturesdePapier   19 juin 2020
Quand on trébuche sur une orgie pseudo-cannibale, il y a seulement deux façons de réagir : soit on se joint à la fête, soit on l’interrompt.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Fleur Hana (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fleur Hana
Fleur Hana, marraine de notre premier Prix de la Romance, adresse un message à sa filleule Marine Ienzer, récompensée pour son roman "L'amour entre deux rives".
autres livres classés : urban fantasyVoir plus
Notre sélection Imaginaire Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1529 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre

.. ..