AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2203102837
Éditeur : Casterman (14/09/2016)

Note moyenne : 4.05/5 (sur 121 notes)
Résumé :
1917
La guerre s'éternise. Le blocus naval mis en place par l'Angleterre, pour empêcher le ravitaillement des puissances centrales, provoque une pénurie alimentaire dans toutes les zones controlées par l'armée allemande. Dans cette Europe meurtrie, le périple des Lulus se poursuit. Malgré leur optimisme naturel, ils commencent à désespérer de revoir un jour l'abbé et les copains de l'orphelinat. Et, s'ils restent soudés dans l'adversité, des lézardes apparais... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
Ptitgateau
  10 mai 2019
Un peu déroutée au début de ce tome, j'ai compris qu'il faudrait attendre le tome 2 de perspective Luigi pour comprendre d'où arrivent nos Lulus.
Cachés au fond d'un wagon, en fuite, ils attendent de pouvoir descendre sans se retrouver traqués par les Allemands. Seulement voilà, l'un d'eux a envie de prendre l'air et se fait surprendre. Ils courent et parviennent à échapper à leurs poursuivant une fois de plus, ils aperçoivent un homme qui cultive la terre, aidé par un éléphant, on se croit alors en plein délire, mais on comprend rapidement que cet éléphant a été sauvé, les autres animaux de cirque ou de zoo ayant été réquisitionné pour être mangés en ces temps de famine. L'éléphant a échappé au massacre car il est vieux.
Un tome où l'on fait connaissance d'un photographe, où l'on assiste à un repas dans une ferme, où on goûte à l'accueil légendaire des gens du nord, car, en dépit des espérances des orphelins, on n'est pas en Suisse, mais en Belgique alors occupée par l'ennemi.
Après un bout de chemin avec ce photographe ambulant, et quelques frayeurs liées à leur condition de vagabonds, ils partent à la recherche du village de la famille de Luce, la Lulu d'adoption du groupe, sujet de discorde et de lutte entre les ados. On rencontrera un personnage ambigu, puis on se séparera…

Un tome qui permet de constater que la guerre a sévi en Belgique également, ce dont on n'a pas forcément conscience. Et puis toujours la fuite et la question éternelle : quand trouveront-ils un avenir meilleur ? Intitulé "la déchirure", on comprendra pourquoi à la fin de ce volet.
Un quatrième volume pas plus palpitant que les autres, dans la continuité des aventures des Lulus.Le tome suivant apportera peut-être des réponses…
Lien : https://1001ptitgateau.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          480
cicou45
  14 avril 2017
Nous retrouvons dans ce quatrième tome nos inconscients (ou peut-être trop conscient justement pour des enfants de leur âge) Lulus (Lucien, Luidgi, Lucas, Ludwig et Luce (la seule fille de notre petit clan en partance pour ce qu'ils croyaient être la Suisse afin de retrouver l'abbé et leurs camarades de l'orphelinat. Sauf que, après avoir pris le mauvais train au mauvais moment, ils se retrouvent en plein coeur de l'Allemagne en pleine guerre et donc pourchassés? Ils vont donc tenter de réparer le coche en embarquant dans un autre train mais là, cette fois-ci, ce n'est pas en Suisse qu'ils se retrouvent mais en Belgique. Une aubaine pour Luce qui espère y retrouver ses parents mais une grande déception pour nos quatre orphelins. Sur leur route, ils vont croiser un fameux personnage : Sylvestre Criquelion, un photographe ambulant. Ils découvriront plus tard que même si ce dernier n'est qu'un beau parleur incapable de respecter ses promesses en montrant ses fameuses photographies, il amène avant tout dans les villages dans lesquelles il s'arrête une chose précieuse qui se fait de plus en plus rare : en plus de l'espoir, il donne à ses hôtes du rêve et la possibilité, en festoyant ensemble, d'oublier momentanément les atrocités de la guerre qui s'éternise autour d'eux. Aussi, nos camarades tout comme le lecteur ne peut que s'attacher à ce drôle de personnage, qui, plus d'une fois, va leur être d'un précieux secours et leur sauver la mise.
Ici, le lecteur fait la connaissance de personnages nouveaux qu'il retrouvera probablement dans le cinquième tome (qu'il me tarde de lire car ici, la fin est...aarg, insoutenable) et l'un qui n'est pas des moindres puisqu'il s'agit de la grand-mère de Luce. C'est donc ici que leur chemin se sépare en espérant des jours nouveaux avec l'attente de se retrouver bientôt, et ce, dans un monde où la cruauté des hommes aura pris fin !
Un ouvrage toujours aussi bien travaillé sur le plan graphique, avec une Histoire tragique certes mais une histoire dans L Histoire des plus attendrissantes qui soient. A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          183
Under_the_Moon
  20 avril 2017
1917.
Le voyage en train qui devait être l'évasion version Lulus Commando vers la Suisse ne s'est pas passé comme prévu puisque le train les a amené ... en Allemagne ! Pas de découragement, il n'y a qu'à rendre un autre train pour la Belgique cette fois, étape entre rire, nostalgie, souvenirs et nouveaux obstacles avec les soldats allemands.
Ce tome montre bien la vie des civils restés à l'arrière , privés de leurs biens et sans cesse contrôlés par les soldats allemands.
Pas inintéressant mais j'ai eu plus de mal à rentrer dans ce livre qui n'a pas apporté assez de nouveautés à mon goût.
Commenter  J’apprécie          190
Saiwhisper
  18 novembre 2016
« La Guerre des Lulus » est une saga que je suis depuis ses débuts et que j'affectionne grandement. Souvent, j'attends la sortie de chaque tome avec impatience ! Hélas, je dois reconnaître que ce quatrième volume m'a beaucoup déçue… Certes, j'étais ravie de retrouver Luce et les garçons, cependant j'ai trouvé que l'intrigue n'évoluait pas beaucoup. Ce long passage avec l'éléphant Zanzibar et le photographe Sylvestre Criquelion n'a pas servi à grand-chose… J'étais bien plus intéressée par cette course-poursuite que l'on découvre au début et à la fin de l'album ou encore par ce qu'il s'est passé en Allemagne… Hélas, je vais devoir rester sur ma faim… Ou bien acheter « La perspective de Luigi » pour savoir ce qu'il s'est passé en Allemagne. J'avoue avoir serré les dents en voyant ce petit astérisque qui annonce la future publication. Si ce n'est pas du marketing, cela y ressemble bien… Dommage, car je n'avais pas cette impression avec les autres ouvrages de la série !
Les graphismes me plaisent toujours autant. C'est beau, expressif, plein de détails, tandis que les pages transcrivent à merveille l'émotion des personnages grâce aux couleurs. Mes mirettes en prennent plein les yeux à chaque fois. C'est un régal ! Les croquis à la fin de l'album sont toujours aussi jolis. Par contre, je suis un peu déçue par l'annonce du narrateur : nos chers lulus laissent Luce à la fin du tome (je ne vous dirai pas pourquoi afin de ne pas spoiler) et ne la reverront pas de suite. Or, c'était l'un de mes protagonistes favoris. Elle apportait une véritable bouffée de fraîcheur ainsi qu'un regard plus adulte que la majorité des garçons. La scission entre la demoiselle et ses camarades est plus que jamais visible dans ce quatrième tome. C'est vraiment une femme : elle calme les tensions, écoute, relativise et essaye de se faire sa place. À l'inverse, les lulus sont entre deux âges : ayant grandi trop vite, ils peuvent aussi bien jouer comme des gamins, se bagarrer ou réagir comme des jeunes bien plus matures.
Malgré ma déception, je sais que j'attendrai vivement la suite, car cette saga est un véritable bonheur que ce soit au niveau de la narration ou du coup de crayon… J'espère cependant voir un autre scénario que des fuites ou des rencontres… Heureusement, les quelques premières pages en fin d'ouvrage ont l'air d'annoncer du lourd ! Il me tarde de lire ce fameux « le der des ders » !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
tchouk-tchouk-nougat
  21 septembre 2016
Souvenez-vous, au dernier épisode nous avions laissé nos joyeux drilles dans un train qui partait vers l'Allemagne alors qu'ils projetaient d'aller en Suisse pour fuir la guerre! Nous les retrouvons donc tous les cinq dans un wagon, qui REVIENT du pays ennemi. Et oui nous avons le droit à une ellipse. Nous ne verrons donc pas les lulus en Allemagne bien qu'un tome supplémentaire soit prévu (à la fin de la série?) intitulé "la perspective Luigi". Faudrait pas nous laisser sur notre faim!!
C'est donc, non en Suisse, qu'ils vont débarquer mais en Belgique. Ils vont bourlinguer à travers le pays en rencontrant des gens attachants mais qui ne peuvent pas les garder avec eux : présence allemande et pénurie alimentaire oblige.
Nous avons toujours autant de plaisir à suivre les Lulus dans leur fuite de laguerre. Drole, frais et montrant une belle solidarité entre ses enfants.
Enfants qui ne le sont plus vraiment. Voilà maintenant 4 ans que nous avons fait connaissance avec Lucien, Luigi, Lucas, Ludwig et Luce. Ils grandissent, deviennent ados et c'est les premiers émois amoureux qui pourraient fendiller leur belle amitié.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   18 novembre 2016
- J’aime Luigi ! Et toi aussi je t’aime. Et Ludwig. Et Lucas. Et si vous vous battez à cause de moi, je ne veux plus vous voir ! Jamais !
- Mais…
- Vous ne trouvez pas que la guerre a fait assez de malheurs ? Vous ne trouvez pas qu’il y a assez de gens qui se battent, sans savoir pourquoi ?
- Ben…
- JE VOUS DÉTESTE !
- Faudrait savoir… Elle nous aime ou elle nous déteste ?
- … Je ne sais plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
cicou45cicou45   14 avril 2017
"_Quand la guerre sera terminée.
_Si elle se termine un jour...
_Bah...ça se peut pas une guerre qui dure jusqu'à toujours. Y a forcément un moment où les gens se rendent compte que ça sert à rien..."
Commenter  J’apprécie          140
SaiwhisperSaiwhisper   17 novembre 2016
Dans ce contexte de pénurie généralisée, le cadeau de la fermière était un vrai trésor. Un trésor dont nous mesurions pleinement la valeur à présent que nous l’avions perdu.
Commenter  J’apprécie          80
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   21 septembre 2016
-Mais on reviendra quand la guerre sera terminée.
-Si elle se termine un jour...
-Bah... Ca se peut pas une guerre qui dure jusqu'à toujours. Y'a forcément un moment où les gens se rendent compte que ça sert à rien.
Commenter  J’apprécie          50
SaiwhisperSaiwhisper   17 novembre 2016
- Luce… Je voulais te dire… Y’a quelque chose que… Que j’aime encore plus que la confiture…
- Ah oui ? Qu’est-ce que c’est ?
- C’est… C’est toi.
Commenter  J’apprécie          70
Lire un extrait
Videos de Régis Hautière (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Régis Hautière
Grégory Charlet est devenu dessinateur de BD très jeune. Après "Le maître de jeu" aux côtés de Corbeyran chez Delcourt, il a réalisé "Kabbale" chez Dargaud en tant qu'auteur complet... avant de connaître une traversée du désert, due à des problèmes physiques (l'épaule qui lâche). Il est revenu par la porte de chez Bamboo avec "Le carrefour" et "Les s?urs Fox" (le tome 2 est à paraître à l'automne 2019). Mais aujourd'hui, c'est dans le registre de l'espionnage qu'il inaugure au côté de Régis Hautière l'adaptation BD de l'émission culte de France Inter "Rendez-vous avec X". Sous ses crayons, le premier dossier chaud rapporté par Mr X se déroule dans le cadre de la révolution culturelle "Chinoise"...
+ Lire la suite
autres livres classés : première guerre mondialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3618 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre