AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2809657688
Éditeur : Play Bac (11/01/2017)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Céleste, 13 ans, vient d'emménager dans une nouvelle maison avec son petit frère Anatole. Ils découvrent une porte mystérieuse dans le cabanon du jardin qui les mène dans le monde de l'arbre cosmique, dont l'équilibre est menacé. Céleste, désignée comme élue, doit constituer une guilde pour sauver non seulement l'arbre, mais aussi son propre monde.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (5) Ajouter une critique
Mikasa34
01 avril 2017
Un travail éditorial absolument superbe mais un contenu qui m'a malheureusement beaucoup moins enchanté.
En effet, les illustrations de Benjamin van Blancke subliment le livre-objet que ce soit au niveau de la première et de la quatrième de couverture ou de la pagination intérieure. C'est d'ailleurs cette superbe couverture qui m'a attiré dans un premier temps puis l'histoire dans un second.
J'avais très envie de découvrir cet ouvrage, le résumé me semblait alléchant et avait tout pour me plaire. Malheureusement la magie n'a pas opéré avec moi.
Il y a de bonnes idées ; le monde créé est onirique avec cet arbre cosmique, le livre "vivant", les scarabées, les Gudruths, etc... mais je n'ai pas voyagé comme je l'espérais. Malgré toute l'imagination dont a fait preuve Sophie Henrionnet cela n'a pas suffit à me transporter. Je me suis ennuyée du début à la fin.
Le rythme est lent et je suis convaincue que l'on peut sauter plusieurs chapitres sans être perdu. Je ne suis pas du tout rentrée dans l'histoire, histoire pour laquelle je suis restée de marbre et j'en suis désolé. Je n'ai pas été non plus sensible à la plume de l'auteure. J'ai d'ailleurs trouvé les protagonistes humains très peu crédibles surtout dans les dialogues. Leurs réactions ne sont pas celles d'adolescents de 11 ans et de 14 ans. Anatole et Céleste manquent cruellement de crédibilité. Vous avez déjà vu un adolescent de 11 ans utiliser le verbe « yoyoter » quand il parle? Moi non. C'est en réalité très bien écrit, peut-être même trop bien écrit dans les dialogues. C'est ce qu'il y a de plus difficile à faire dans un ouvrage je pense. C'est ce qui va donner du poids, du caractère et de la crédibilité aux personnages. Et dans ce livre c'est très scolaire, la grammaire Française est beaucoup trop bien respectée et le langage employé trop « littéraire », c'est trop parfait. Pour tout ce qui est description, par exemple, une belle plume fait rêver mais on ne peut pas écrire des dialogues de la même façon. Alors attention, ne vous méprenez pas, je ne suis absolument pas entrain de dire que l'auteure devrait parler verlan ou employer des vulgarités, je dit simplement que l'on sent que c'est une adulte qui fait parler des enfants et que c'est trop propre du coup il n'y a aucun naturel dans leurs réactions.
Je présente mes excuses à l'auteure, vraiment, écrire un livre est très dur, C'est un travail de titan et je me doute bien qu'elle a dû y passer un temps considérable. On sent sa volonté de bien faire dans son écriture et c'est peut-être bien le problème justement... je suis navrée.
Je ne me suis donc absolument pas attachée aux personnages à cause de leur manque de crédibilité et de plus je n'ai vraiment pas aimé la plupart des prénoms choisis (pour le coup ça c'est vraiment très très personnel) : Anatole, Gaspard, Théophane, Basile &co et quand arrive la peste du collège on l'appelle Tania. C'est assez cliché, tout comme l'histoire d'ailleurs. Peu de surprises, beaucoup de prévisibilité et beaucoup de situations stéréotypées (la prophétie, la méchante, le bad boy, l'Élue etc...)
Finissons sur du positif, j'ai bien aimé Héliodore et Gonzague. le personnage de Gonzague a été pour moi le plus attachant, il m'a arraché quelques petits sourires et ce n'était pas gagné. J'ai bien aimé également le personnage de Maxence, mais il reste également malheureusement très cliché.
De belles idées, une jolie imagination mais un roman qui m'a laissé complètement insensible par son manque de relief. Mes excuses à l'auteure. Et mes remerciements à Babélio et aux éditions PlayBac pour cette masse critique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
Nehilis
29 mars 2017
Je commence par une petite remarque: ce livre est vraiment très joli. J'adore la couverture et les petits détails qui ornent chaque page. C'est toujours appréciable et cela donne envie de s'y plonger.
Ce roman nous fait découvrir l'histoire de Céleste, 13 ans, et de son frère Anatole, 11 ans. Ils viennent de déménager à la campagne avec leurs parents et les deux petits derniers. En débroussaillant le jardin, il découvre un cabanon qui va devenir leur quartier général. Peu de temps après, grâce à un médaillon mystérieux, ils remarquent qu'une porte magique y est apparue. Ils la franchissent et découvre que leur monde est en fait un parmi d'autres, reliés par l'arbre cosmique. Leur rencontre avec les gardiens de l'arbre, les Gudruths, bouleversera les enfants, et en particulier Céleste. Elle est l'élue de la prophétie et doit sauver le monde d'une terrible menace, grâce à des guides, dont Anatole, qui formeront une Guilde autour d'elle. Les autres membres se révéleront en temps voulu.
Ce premier tome se concentre uniquement sur la formation de cette équipe autour de Céleste et Anatole. Ils vont de découvertes en découvertes dans l'arbre cosmique et attendent l'apparition des autres guides. Il y a peu d'action, cependant, on ne s'ennuie pas non plus grâce à une style agréable et dynamique. L'auteure a su créer un univers prenant qui fait appel à beaucoup de classiques: l'arbre monde, la prophétie, la porte vers un autre monde, la "méchante" double d'une personnage très positif, les dragons,... Tout en apportant sa patte personnelle avec les Gudruths, le Livre, les Pensums ou encore les évolus. Cela donne un résultat assez fascinant, qui titille l'imagination et fera rêver les enfants, mais aussi les plus grands.
Céleste est une jeune fille timide qui adore lire. Elle est très contrariée par le déménagement et anticipe avec angoisse la future rentrée scolaire. Son frère est au contraire très sociable et se fait plein d'amis, très facilement. Leur relation est typique des liens fraternels. Ils se cherchent, se taquinent, mais s'adorent et se protègent l'un l'autre. Je me suis d'ailleurs identifiée assez facilement à Céleste, notamment quand elle ressent le besoin de protéger son petit frère. J'ai vraiment apprécié le fait que Céleste réfléchit avant d'accepter d'être mêlée à cette histoire. Ses doutes sont logiques et cohérents avec sa nature calme et réfléchie. De plus, face à des révélations aussi fracassantes, qui ne prendrais pas le temps de se poser et de se questionner sur le meilleur choix?
Les personnages secondaires tels qu'Héliodore, le gudruth sage ou Gonzague, pompeux mais attachants sont bien construits, malgré quelques clichés pour les futurs partenaires de Céleste et Anatole. On les identifie très rapidemment,et même la surprise finale n'en est pas vraiment une. On ressent une certaine naïveté des personnages et de l'histoire. Cependant, elle ne détonne pas vraiment dans ce récit, jeunesse, car elle n'est pas excessive.
Tout au long du roman, l'aventure alterne entre l'arbre cosmique et la vie ordinaire de collégien. Il est parfois difficile pour l'héroïne de retrouver le quotidien après leurs séjours dans l'arbre. En filigrane, l'histoire aborde sobrement les doutes de l'adolescence, le harcèlement scolaire et la difficulté de s'intégrer pour les adolescents qui ne rentrent pas "dans le moule". Ici, ils ont la possibilité de se réfugier dans un autre monde où ils sont appréciés et considérés pour ce qu'ils sont.
J'ai aimé ce livre et ses personnages. Il est clairement jeunesse, mais permet de s'évader dans un univers merveilleux. Le petit bémol est qu'il faut attendre la suite pour que les héros se lancent enfin dans la quête et on a donc un sentiment d'inachevé quand on le referme. C'est donc un premier tome introductif, qui reste agréable à lire, malgré une orientation très jeunesse. J'attends maintenant la suite!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lire-une-passion
24 avril 2017
Quand la masse critique de Babelio m'a annoncé que j'allais recevoir le dernier livre de Sophie Henrionnet, j'étais toute joie, étant donné que ce roman jeunesse me tentait beaucoup. Ayant aimé ses précédents romans, j'étais curieuse de la découvrir dans un autre registre, et je n'ai pas du tout été déçue, bien au contraire. Ce fut une lecture très plaisante et bien accrocheuse.

Céleste et sa famille viennent de déménager. Alors que la rentrée approche et que la jeune fille s'inquiète de savoir si elle va réussir à se faire des amies et être acceptée dans cette nouvelle école qu'elle ne connaît pas, elle et son frère vont faire une découverte particulière. En effet, au fond de leur jardin, une cabane est à leur disposition. Alors qu'ils pensaient ne trouver que quatre murs en bois, quelle ne fut pas leur surprise de tomber sur une porte les menant dans un univers parallèle. Ils découvrent alors que le monde des Humains n'est qu'un parmi tant d'autres regroupés sous l'arbre. Or, une menace pèse sur tous ces mondes. L'atroce Méléna est en passe de prendre le pouvoir. Céleste est désignée par les Gudruths, peuple gardien de l'Arbre, comme étant l'élue, celle qui pourrait tous les sauver. Mais comment croire qu'elle est bien cette élue, alors qu'elle n'a pas elle-même confiance en elle et qu'elle n'est qu'une adolescente banale ?

Autant le dire tout de suite : j'ai été embarquée dans cette histoire dès les premières pages. Céleste a su me toucher avec son caractère assez renfermé et timide. Cette fois, nous avons une élue diamétralement opposée à ce que l'on croise la plupart du temps dans les romans de ce genre. Et je dois bien avouer que l'idée de l'auteure était vraiment bien trouvée. Elle sort du stéréotype de la fille forte, pour nous présenter une jeune fille qui n'a aucune confiance en elle, mais qui malgré tout à une épée de Damoclès sur la tête. On pourrait penser que Céleste peut vite énerver, mais de mon côté, ça été tout le contraire. J'avais envie de la soutenir, de lui montrer que malgré sa timidité, elle peut malgré tout y arriver. D'autant plus qu'elle est la seule à pouvoir y arriver. Évidemment, son petit frère est en sa compagnie, mais son rôle en est tout autre.

En dehors de cette intrigue qui tient la route, qui est intéressante et prenante, l'imagination de l'auteure est à appuyer. Elle a inventé son propre univers, qui pourtant a un pied à terre sur Terre, justement. Outre tous les soucis qu'une adolescente peut vivre, ces voyages dans l'Arbre lui permettent de prendre confiance en elle mais surtout d'oublier tout ce qu'elle vit dans la vie réelle, le temps de quelques heures. J'ai particulièrement aimé le peuple des Gudruths. Au premier abord, ils peuvent paraître assez simples et primitifs, mais on se rend vite compte qu'ils sont plus intelligents qu'on ne le pense. Eux, tout ce qu'ils veulent, c'est préserver leur monde et celui de Céleste. Mais sans Céleste, tout cela est impossible. Ils sont patients et se rendent bien compte qu'il n'est pas facile de prendre une décision aussi compliquée et qui pourrait être dangereuse.

J'aimerai vous en dire tellement plus sur ce premier tome, mais il y a déjà tellement de surprises et révélations dans ce premier opus, qu'il serait dommage de vous spoiler. Car croyez-moi, vous risquez d'être surpris et surtout de vouloir tourner frénétiquement les pages pour en savoir encore davantage. Certes, c'est un roman jeunesse, mais même les plus âgés y trouveront leur plaisir. Replonger en enfance ne fait jamais de mal et avec ce premier tome, vous êtes sûrs de passer un bon moment de lecture, et surtout d'avoir envie de visiter cet Arbre mystérieux et les mondes qu'il dissimule aux yeux des Humains.​
​En résumé, c'est un premier tome que j'ai adoré découvrir. J'ai plongé très vite dans cette aventure qui vous promet quelques rebondissements et des révélations qui peuvent tenir en haleine. Céleste est une jeune fille qui prend de plus en plus d'assurance, et qui se rend compte que si elle ne fait rien, les mondes seront détruits et sous la coupe d'une mauvaise personne. Pour ma part, il me tarde de lire la suite, et de voir où l'auteure a décidé de nous envoyer !

*Je remercie Babelio et les éditions PlayBac pour leur confiance !*
Lien : http://lire-une-passion.weeb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
orbe
14 mars 2017
Céleste vient d'aménager dans sa nouvelle maison avec sa famille. Elle découvre par hasard dans le jardin une cabane avec une mystérieuse porte.
Elle découvre alors un monde merveilleux, peuplé de petits êtres gris, gardiens de l'arbre d'où se divise cinq royaumes dont celui des humains.
Elle apprend être l'élue et son petit frère un guide. Il leur reste à déterminer puis contrôler leurs pouvoirs. Mais l'époque est instable et il leur faut trouver au plus vite les deux autres guides afin de pouvoir entendre la prophétie et se lancer vraiment dans la quête.
Un premier tome qui présente les personnages. Ils aparaissent un par un et forment une équipe hétéroclite qu'il va falloir contrôler.
Les héros sont divers en âge et en caractère et ils promettent une variété d'actions.
Le monde est bien représenté avec des être attentus comme les dragons et d'autres moins connus.
Mais c'est le personnage de Méléna qui intrigue. Qui est donc celle qui représente l'ennemie du livre sacré ?
Un roman fantastique pour les jeunes à découvrir !
Lien : http://www.nouveautes-jeunes..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Artemissia
16 avril 2017
Même si la trame principale du roman n'est pas des plus originale, j'aime beaucoup les idées que l'auteure fait véhiculer dedans, et les thématiques abordées sont amenées avec beaucoup de soin et d'intelligence : la socialisation, le manque de confiance en soi, le harcèlement, l'amitié, sont d'autant de thème qui sauront parler aux plus jeunes.
Ce premier tome pose les bases d'un beau périple qui saura ravir les enfants, mais aussi les adultes ayant gardé une âme d'enfant. Sophie Henrionnet, avec une plume propre à elle (et que j'aime beaucoup)a su inventer un univers riche et intéressant à suivre que j'ai beaucoup apprécié découvrir, mais comme les enfants, je ne crois pas que je serai tentée un jour par du thé à base de Sauge !
Lien : https://songedunenuitdete.co..
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
NehilisNehilis29 mars 2017
Pour patienter, il compléta l'intégralité d'annales niveau première scientifique, termina un livre et exécuta ses exercices de guitare. il fallait que l'heure du rendez-vous arrive, et vite, ou il allait apprendre le mandarin.
Commenter  J’apprécie          10
NehilisNehilis29 mars 2017
La voix semblait provenir de partout et nulle part à la fois. Et elle était seule. Seule. Seule avec ce fichu Livre qui semblait faire perdre la tête à tout le monde.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Sophie Henrionnet (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Henrionnet
Il était deux ou trois fois, un livre jeunesse de Sophie Henrionnet, illustré par Mickaël El Fathi.
Un livre que tu aimeras si tu aimes : les mystères, les montres, ta grande soeur, les bêtises, farfouiller dans des vieux cartons, manger des cookies? Un livre qui apprend : la persévérance, le sens de la mesure, la découverte du temps, la magie du monde?
Plus d'infos sur le livre : http://www.editionsleduc.com/produit/845/9791095174240
autres livres classés : arbresVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
861 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre