AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9781025300467
Editions Daphnis et Chloé (02/07/2015)
3.77/5   199 notes
Résumé :
Paul, Charles, Nicolas, Louise, Eléonore, Jeanne et les autres appartiennent à une même famille. Réunis dans un chalet pour fêter à la fois Noël et l'anniversaire de Louis, le patriarche, ils racontent tour à tour le huis clos dans lequel ils se retrouvent, le temps d'une soirée, coincés par la neige. Ouverture des cadeaux, ivresse, retrouvailles, guirlandes et cotillons, la magie de Noël opère jusqu'à ce que les vieux démons, les secrets et les cadavres dans le pla... >Voir plus
Que lire après Vous prendrez bien un dessert ?Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (89) Voir plus Ajouter une critique
3,77

sur 199 notes
5
28 avis
4
40 avis
3
11 avis
2
6 avis
1
0 avis
Lorsque Marie-Odile, la belle-fille du patriarche Louis Labarre, a proposé, à la va-vite et sans réfléchir selon son mari, Charles, de fêter Noël et les 90 ans de Louis tous ensemble, dans un chalet, pour quelques jours, c'était sans compter que cette idée allait déplaire à tout le monde. Mais personne n'osera se défiler. C'est ainsi que, le 24 décembre, toute la famille se trouve réunie, les 4 enfants de Louis et les petits-enfants. Ce qui devait être un beau réveillon va finalement tourner au règlement de compte...

Sophie Henrionnet nous offre une comédie familiale réellement grinçante, cynique, pointée d'humour noir mais ô combien jouissive. Entre des mariages de raison plus que d'amour, des enfants non désirés, des femmes cocufiées ou bien encore des carrières imposées ou refoulées, chacun semble avoir ses petits secrets et cacher ses véritables sentiments. Ce séjour à la neige risque fort de faire éclater les bulles dans lesquelles chacun s'est enfermé. L'auteur a pris un malin plaisir en dévoilant peu à peu la vraie personnalité de cette famille, d'apparence normale et bien sous tous rapports. Heureusement, il reste quelques bonnes âmes parmi elles même si chacune en prend pour son grade. L'on déguste ces portraits au vitriol avec appétit et l'on se délecte de chaque situation et chaque parole, et ce jusqu'à la toute dernière phrase.
Vivement le dimanche de Pâques!
Commenter  J’apprécie          496
Aie, ça pique !
*
C'est un court roman que je n'avais pas l'intention de quitter sitôt la dernière page lue.
L'auteure a réussi , en quelques pages, à m'attacher à chacun des personnages de cette famille dysfonctionnelle.
Une famille française comme tant d'autres. Une tribu qui essaie de "sauver les meubles" en apparence seulement. Car derrière le vernis, ça se fissure petit à petit, ça craque.
Ici, dans ce roman choral, chaque personnage décrit ce qu'il ressent, ce qu'il pense, ce qu'il voit en l'espace de quelques heures. le réveillon de Noel plus précisément.
1 personnage par chapitre. Au début, une citation d'auteur souvent classique est proposée et permet de "représenter" la personne (émotions et états d'âme).
Des secrets, des non-dits, des défauts, rien ne nous est épargné. Et tout cela, dans des tons divers, ajustés suivant le caractère de chacun.
La justesse des propos permet de se faire une idée sur la nôtre de famille. Je suis sûre que beaucoup de lecteurs s'y sont projetés!
Le repas de Noel est certainement la période de rassemblement la plus importante (et aussi la plus stressante quant à la pression que la société nous impose).
*
Ce livre est classé dans la chick-lit, je ne comprends pas pourquoi d'ailleurs. Un ton léger? Non certainement pas. Ironie, cynisme, sensiblerie à fleur de peau oui! Pas de romance cette fois.
Le dernier chapitre raconté par Jeanne la matriarche est brillant, il se termine par une phrase-choc qui appelle une suite (ou pas). Oh, je voudrais tellement savoir ce qui se passe entre le fromage et la bûche....
Commenter  J’apprécie          280
A la bibliothèque numérique de Vendée, j'ai emprunté : Vous prendrez bien un dessert ? de Sophie Henrionnet.
Paul, Charles, Nicolas, Louise, Eléonore, Jeanne et les autres appartiennent à une même famille.
Réunis dans un chalet pour fêter à la fois Noël et l'anniversaire de Louis, le patriarche, ils racontent tour à tour le huis clos dans lequel ils se retrouvent, le temps d'une soirée, coincés par la neige. Ouverture des cadeaux, ivresse, retrouvailles, guirlandes et cotillons, la magie de Noël opère jusqu'à ce que les vieux démons, les secrets et les cadavres dans le placard fassent irruption...
Vous prendrez bien un dessert ? est une comédie grinçante, bourrée d'humour noir et qui m'a ravie. Là encore, j'ai pris plaisir à pouvoir la lire d'une traite.
Nous découvrons un repas célébré pour Noël et l'anniversaire du patriarche de la famille. Ce qui intéressant ici, c'est que nous avons d'abord le regard de Paul, 8 ans, sur cet événement avant de découvrir le point de vue des adultes qui l'entourent.
Chacun a un avis différent sur ce repas de famille, et le dernier est celui de la matriarche de la famille.
C'est grinçant, l'autrice va parfois loin dans sa façon de faire parler certains de ses personnages.. j'ai trouvé ça savoureux :)
J'ai aimé ma lecture, même si j'ai été plus touché par certains personnages que par certains autres.
Là encore, j'aurais bien aimé quelques pages de plus, cela ne m'aurait pas dérangé.
Pas tout à fait un coup de coeur mais une lecture qui m'a plu ; ma note : 4,5 étoiles.
Commenter  J’apprécie          230
Critique difficile à poser pour moi car au fond que cette lecture m'a-t-elle apporté ? Je serais bien en peine de le dire.

C'est l'histoire d'un réveillon de Noël qui réunit une famille qui trimbale ses rancoeurs et ses frustrations. Regard cynique et acerbe s'il en est.

J'aimais le parti-pris car combien de familles ne cachent-elles pas sous le vernis de son affection, des rapports compliqués ? Mais finalement, il n'y a pas eu d'identification possible pour ma part. Les traits sont trop gros, le milieu étranger au mien. On n'est pas non plus dans une comédie, même grinçante...

Non, vraiment, je ne saurais dire ce qu'on y trouve sinon que ça se lit bien. C'est donc une lecture facile mais qui ne laisse pas de trace. Une sorte de trou normand entre deux livres copieux. Mais sans façon, je ne reprendrai pas de dessert.
Commenter  J’apprécie          200
Je n'avais vraiment pas envie de quitter cette petite réunion de famille, il faut dire que Sophie Henrionnet a mis les petits plats dans les grands pour nous plaire.

Ce roman est le genre de lecture qui fait que j'aime tant la littérature Française, cette finesse dans l'humour, cet attachement que l'on ressent pour les personnages. Ce sentiment de légèreté en fin de lecture, peut-être dû à l'impression d'avoir vaqué parmi les personnages.

Une jolie et douloureuse histoire de famille, où tout nous est raconté par le biais de chaque personnage, car comme dans toutes les familles il y a ici beaucoup de secrets, de non-dits, alors l'auteure utilise fait parler chaque protagoniste, lors de ce week-end de Noël en famille, et on va tout savoir des cachotteries et des vices de cette famille apparemment bien sous tout rapport. Il faut dire les choses telles qu'elles sont, cette histoire pique par moment, certains en prennent pour leur grade, mérité ou pas, à vous de voir.

Un huit-clos dont on se délecte, au même titre que l'on dégusterai les petits fours au fois gras et la bûche de Noël. Une justesse dans la narration, qui nous rappelle automatiquement certaines de nos réunion de famille, certaines de nos pensées envers l'un des membres de cette famille, que l'on aime pourtant, mais qui parfois n'est pas celle que l'on espérerait idéalement.

Et bien oui personne n'est parfait, et dans le livre de Sophie Henrionnet, du grand-père aux petits enfants, ils sont tous différents, heureusement les erreurs de jugement et de comportement ne sont pas héréditaires...

Un livre, qui à cette période où les fêtes de fin d'année vont commencer à occuper nos esprits, est une lecture à point nommé. Un petit côté "Un air de famille", le film de 1996 de Cédric Klapisch.
Lien : https://livresque78.wordpres..
Commenter  J’apprécie          200

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Une bien belle journée de merde, en somme. Un karma tout pourri. Il avait dû écraser un elfe par mégarde, renverser un bébé licorne sans s'en rendre compte, ou n'importe quoi d'autre d'à peu près aussi épouvantable, il y avait forcément une explication à cette série noire. Le sort ne s'acharne par ainsi sans raison.
Commenter  J’apprécie          50
Paul n'a jamais raconté ça à personne - il passe déjà assez fréquemment pour le bizarre de service - , mais souvent, en pensée, il donne des formes aux mots. La jalousie, il la voit assez bien comme une belle rose rouge qui perd ses pétales ; l'amitié, comme une douce et moelleuse pelote de laine. Le prolo est un hérisson plutôt gai, voilà tout.
Commenter  J’apprécie          30
Il est des femmes faites pour donner la vie, au sens premier du terme. Le don de soi comme seconde nature, l'accompagnement, la protection, la tendresse. Et il y a toutes celles qui ne trouvent pas leur place dans ces bons sentiments dégoulinants de satisfaction.
Commenter  J’apprécie          40
Depuis combien de temps n'a-t-elle pas réellement vibré ? Comment est-il seulement envisageable de faire tourner sa vie depuis des mois autour de cette fête de famille pitoyable, dont finalement tout le monde se contrefout ?
Commenter  J’apprécie          20
Un karma tout pourri. Il avait dû écraser un elfe par mégarde, renverser un bébé licorne sans s'en rendre compte, ou n'importe quoi d'autre d'à peu près aussi épouvantable, il y avait forcément une explication à cette série noire. Le sort ne s'acharne pas ainsi sans raison. (p68)
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Sophie Henrionnet (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Henrionnet
Comment Mathilde, la petite quarantaine ordinaire, s'est-elle retrouvée enfermée dans un « institut de repos » ? À quel moment la vie de cette pharmacienne mariée et mère d'un adorable adolescent a-t-elle basculé ? Sur les conseils de sa psychiatre, Mathilde tient un journal. Peu à peu, la parole se libère. Elle livre ses états d'âme et souvenirs d'enfance — la cruauté dont elle a fait preuve à l'encontre de son frère Charly —, son quotidien chez les fous avec une infirmière détestable qu'elle a surnommée Moustache, mais aussi sa rencontre marquante avec une certaine Daphné... L'héroïne parviendra-t-elle à rassembler toutes les pièces de ce puzzle, chasser ses démons et affronter la vérité ? Un roman mené tambour battant, tel un jeu de dupes addictif, au dénouement inattendu.
Sophie Henrionnet est romancière et scénariste. "Sur les balcons du ciel", paru aux éditions du Rocher en 2020, a notamment été salué par Virginie Grimaldi : « Ce roman est un bijou. Ne passez pas à côté ! »
+ Lire la suite
autres livres classés : noëlVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (396) Voir plus



Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
19990 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..