AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2824605081
Éditeur : City Editions (15/10/2014)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 109 notes)
Résumé :
Joséphine est une trentenaire particulièrement ordinaire en mal de sensations fortes. Son karma finit subitement par lui jouer de curieux tours : en quelques jours elle se rend compte que son petit ami n’est pas celui qu’elle croyait, que ses proches prennent leurs vies en main les uns après les autres et décide alors de faire de même… sans penser une seule seconde que ses choix vont la dépasser totalement !
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (46) Voir plus Ajouter une critique
PiertyM
  28 mars 2018
Une lecture éclair, une petite détente! En voyant le titre, je me suis imagée karma + chick lit, ça donnera certainement une sauce moins gluante, un peu du sérieux, un peu de l'humour, un peu de comédie, un peu de course, hé bien , avec une Joséphine chaude et froide, la sauce va se conjuguer avec toutes ces couleurs. Si la vie de Joséphine est un enfer, subissant de sérieux coups de karma, toujours à chuter devant une percée, la plume de Sophie Henrionnet, à ce moment là, apparait comme une thérapie.On rit un peu de nos colères, de nos offenses, de nos frustrations. Pourquoi pas? Pourquoi pas rire un petit peu de nos malheurs...ça donne après un bon élan pour retrouver l'autre littérature!
J'avoue que j'ai passé un bon moment de détente avec ce livre!
Commenter  J’apprécie          230
marielitenpyjama
  24 octobre 2014
Joséphine n'est pas une ballerine de la vie, Joséphine est un boulet de la vie. Elle fait partie de ceux qui « se vautrent lamentablement, leurs collants se filent et en se redressant elles se tapent la tête contre la table où les deux anglais si sexy prennent un verre, qu'elles renversent évidemment. » Et en plus, Joséphine a une poisse d'enfer.
Entre son copain qui la largue comme une vieille chaussette et son insupportable voisine qui se fait assassiner, à coups de pot de fleurs, par des russes louches, juste sous ses yeux, Joséphine n'est pas sortie de l'auberge. Son drôle de karma l'entraîne (et nous avec) jusqu'en Angleterre, dans une aventure rocambolesque, qu'on ne va pas oublier de sitôt.
Qui a dit que les françaises ne savaient pas écrire de chick-lit ? Personnellement, entre moi et ce joli roman drôle et romantique, il y a eu un vrai coup de foudre. Je n'en attendais pas moins de Sophie Henrionnet, auteure et illustratrice désopilante du blog sixinthecity, que je vous invite fortement à aller voir la prochaine fois que vous vous embêterez en réunion. Dans ce roman, c'est bien simple, j'ai tout aimé : Joséphine le Mantes, l'héroïne gaffeuse, mais tellement attachante, qui essaye tant bien que mal de se dépêtrer des situations impossibles dans lesquelles elle se fourre, aidée par la petite voix dans sa tête, prénommée Francis, l'intrigue surprenante (une histoire de meurtre dans un roman de fille, plutôt cool, non ? ) et bien ficelée, la jolie romance à l'anglaise… Bref, je ne vous en dis pas plus, lisez-le vite, c'est le moment, il commence à faire froid et gris, et ce roman va réchauffer votre semaine, c'est drôle, haletant, romantique. À lire de toute urgence.
Plus d'infos sur le blog :
Lien : http://fan-de-chicklit.com/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222
Lire-une-passion
  22 novembre 2014
Après la lecture du policier très psychologique, j'avais vraiment besoin d'une pause et d'une lecture détente. Eh bien je dois dire que « drôle de Karma ! » est arrivé juste quand il le fallait ! Au vu du résumé, je savais que j'allais rire et plaindre Joséphine, qui a vraiment, on peut le dire, un karma de merde ! J'ai vraiment bien aimé cette lecture, à tel point que j'aurais pu la terminer hier, vu qu'il ne me restait pas grand-chose à lire, mais au lieu de cela, j'ai préféré attendre aujourd'hui pour le reprendre, pour le simple plaisir de faire durer ce livre !
Joséphine a enfin trouvé l'amour en compagnie de Jules ! Elle compte bien officialiser cette relation en le présentant enfin à ses parents et par la même occasion, rencontrer ses beaux-parents. Oui mais voilà, lorsque le jour J arrive, elle se rend compte de la double vie de son amoureux et tout s'écroule. Dans la même semaine, elle se fait licencier et voit sa voisine mourir à cause d'un pot de fleurs tombé sur sa tête. On peut dire qu'elle n'a pas une bonne étoile au-dessus de la tête ! Et tout cela en seulement 35 page ! C'est dire !
S'en est trop pour elle, et elle décide de souffler et de s'en aller loin de chez elle, en Angleterre. Là-bas, elle sera logée par une riche famille d'aristocrates, et pense enfin pouvoir avoir une nouvelle vie, sans retournement de situation. Évidemment, le destin est sadique et en décide autrement. Nous la suivons donc dans sa nouvelle vie, où elle fait la rencontre de Charly, qui lui paraît très imbu de lui-même.
Voilà en gros le résumé de ce roman. Évidemment, vous avez encore plein de petites choses qui se greffent à sa vie, mais il vous faudra les découvrir par vous-même, et je peux vous dire que ça vaut le détour ! Joséphine a vraiment une mauvaise étoile au-dessus de sa tête et enchaîne les catastrophes sans avoir rien demandé. Sinon c'est pas drôle !
J'ai vraiment beaucoup aimé ce roman, mais je dois avouer que la partie qui m'a le plus plu est celle se passant en Grande-Bretagne. À travers les mots et les yeux de Joséphine, nous visitons ce pays que je n'ai jamais eu l'occasion de fouler. Les descriptions sont telles qu'on s'y croirait presque, ce qui rend encore plus le récit réel. Soit l'auteure a fait beaucoup de recherches, soit elle l'a visité. En tout cas, c'est une réussite.
Viennent ensuite les personnages. Comme vous l'avez compris, Joséphine est une casse-cou invétérée mais aussi une malchanceuse en tout. Elle tente de sortir de tous ses problèmes, mais ne fait que aggraver son cas avec ses paroles, ses gestes et ses regards : de quoi nous faire tordre de rire devant notre livre. Charly, quant à lui, nous paraît mystérieux, étant donné qu'on ne le connaît pas et qu'on apprend à le découvrir par le biais de la jeune trentenaire. Les maîtres de maison sont tout autant sympathiques à suivre, même si au bout d'un moment, nous ne les voyons plus. Mais je dois dire que le personnage qui sort du lot et qui a eu mon petit coup de coeur n'est autre que Lady Mona, la doyenne de la maison. Âgée de 90 ans, on dirait une jeune de vingt ans, tant elle a la pêche, des réparties qui en bouchent un coin à beaucoup et n'est pas en manque d'imagination. Si au début elle se fait passer pour la râleuse professionnelle de la famille, on se rend vite compte qu'elle joue un rôle et qu'elle adore ça. En réalité, c'est une vraie crème et je ne boudais pas mon plaisir de la voir à chaque chapitre, tant elle me faisait rire. On rêverait presque d'avoir une grand-mère comme elle, mais par intermittence. Car même si on rigole bien en la suivant, je veux bien croire que l'avoir tout le temps sur le dos peut s'avérer difficile à supporter dans certains cas.
Certes, ce livre est avant tout une romance, mais détrompez-vous, vous y verrez bien plus que cela ! En effet, l'auteure a construit quelque chose de concret et de recherché. Des événements qu'on ne pense pas voir dans une romance s'immiscent ici avec grand bonheur et beaucoup de délectation. Il est même difficile de lâcher le roman une fois commencé, car on veut savoir comment tout cela va se terminer.
Enfin, la plume de l'auteure est très agréable, et on sent qu'elle s'est bien amusée à écrire ce roman « coup de frais » et drôle. Sa plume est fluide et emporte rapidement son lecteur, exactement ce que je cherchais en ce moment ! Pour moi, ce roman est une réussite, surtout la partie en Angleterre.
Un petit mot aussi sur la couverture : j'avoue qu'elle a attiré mon regard dès que je l'ai vue. Elle est certes simple, mais attire l'oeil directement. Elle douce et à la fois nous montre que ce livre est rempli d'humour. Elle est fraîche, quoi ! le fait que la fille marche sur le dossier du banc me fait un peu penser à la citation « marcher sur des oeufs », et c'est exactement ce que j'ai ressenti à la lecture ! Donc une couverture complémentaire au récit !
En résumé, cette romance est une vraie bouffée d'air frais et d'humour. Angélique enchaîne les désagréments et la situation ne fait qu'empirer pour mon plus grand plaisir. J'ai aimé tous les personnages, à tel point qu'une centaine de page en plus ne m'aurait pas dérangée, je les aurais dévoré aussi vite que les 283 pages que contiennent ce livre. Lady Mona a été certes mon coup de coeur personnage, mais je les ai tous appréciés à des degrés différents. En dehors de la romance, l'intrigue est très bien menée et on ne se doute pas que cette lecture peut être « complexe » par ce que l'auteure aborde. Une grande réussite, que je conseille à tous ceux qui veulent passer un excellent moment de lecture détente !
* Je remercie Éric Poupet et City Éditions pour cette découverte et leur confiance *
Justine P.
Lien : http://lireunepassion.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Gaoulette
  31 octobre 2017
Cette critique est dédiée à ma belle maman. Sans elle je n'aurais jamais ouvert ce roman. La couverture ne me donnait pas envie du tout. Et le chick lit ce n'est pas ma came…
Comment je note ce genre littéraire…
Héroïne : Check
Plume sympa : Check
Histoire sympa et un zest réaliste : Check
Des passages cocasses : Double check
Pour son premier roman sorti en 2015, l'auteur nous réserve de très belles surprises. Elle nous offre une histoire fraiche et cocasse. J'ai adoré Joséphine, sa fougue, son périple pour atterrir dans une famille anglaise stéréotypée. D'ailleurs j'ai le coup de coeur pour la Gran Nanny.
Et puis nous avons quand même une miss catastrophe haute en couleur qui se retrouve malgré elle dans un polar bien ficelé… J'ai apprécié les retournements de situations. Un chick lit qui ne s'arrête pas sur la vie célibataire et quotidienne de l'héroïne. J'ai adoré la vision du monde qui l'entoure à Miss Joséphine.
Donc pour un premier roman, j'ai vraiment adoré. On n'est pas loin du coup de coeur malgré quelques scènes que j'ai eu du mal à visualiser. J'en voulais plus. J'aimerais vraiment une suite Joséphine/Charlie. Car nous avons quand même un couple atypique qui nous rappelle Bridget et Marc à la touche française.
Une auteure que je lirais de temps en temps pour passer un moment agréable sans prise de tête.
Un grand merci à ma belle maman…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          142
Analire
  23 février 2015
Pauvre Joséphine... avec une telle vie, une si grande malchance, ça ne doit pas être facile à vivre au quotidien. Jeune femme plutôt banale, vivant dans un petit appartement miteux à Paris, tout et tous semblent liés contre elle. Rien ne va plus : elle apprend, lors d'un rendez-vous au restaurant avec ses parents et son compagnon que celui-ci la trompe, elle dévaste un restaurant, est rabaissée par sa voisine, se fait cambrioler son appartement, humiliée par ses amies, elle perd son emploi... Jusqu'au jour où sa voisine, mannequin internationale, est tuée sous ses yeux ; un épisode qui fait littéralement débordée le vase. Joséphine décide de prendre l'air, de partir en Angleterre pour apprendre le français à des enfants d'une famille aisée, tout ceci sous l'identité de sa soeur, sans que personne ne soit au courant. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que les ennuis refont toujours surface un jour ou l'autre...
Un roman chick-lit pour fille parfaitement réalisé. de l'humour en veux-tu, en voilà, quasiment présent dans chaque page tournée. Mais ce livre est assez mystérieux, ne se classe pas dans une catégorie précise, et tend à ce que le lecteur se questionne sur sa vraie nature. Chick-lit humoristique, certes, mais dans la seconde grande partie du roman, on peut remarquer une nette ascension vers un roman d'aventures, d'espionnage et d'enquêtes. Tout ceci entouré d'un voile de légèreté féminine, d'une atmosphère doucerette, qui rend beaucoup moins grave les événements qui surviennent.
L'histoire est découpée en deux grandes parties distinctes : l'une, la première, raconte la triste vie de Joséphine, son quotidien parisien et les malheureuses péripéties qui lui arrivent. La seconde, en Angleterre, fait revivre Joséphie sous une autre identité, avec un quotidien mouvementé, une intrigue, de nouvelles rencontres... une vie toute belle, toute rose, à l'avenir rayonnant.
Pour ma part, j'ai trouvé que Sophie Henrionnet a voulu pousser trop loin les limites du roman chick-lit. En intégrant des éléments qui diffèrent grandement du cadre primordial du thème, elle incorpore bien trop d'éléments, et fait virevolter le lecteur dans tous les sens. Fausse identité, mission auprès des enfants, rencontres avec des personnalités, recherche du tueur d'Ingrid - l'ancienne voisine de Joséphine -, recherche du premier compagnon de la grand-mère, recherche du traître qui a colporté des informations dans les journaux, amourette entre la protagoniste et Charly... Trop, c'est trop ! En voulant donner du mouvement à son texte, pour dépoussiérer l'image principale des romans de chick-lit, l'auteure s'est embourbée dans un catalogue monstre d'aventures toutes différentes. En se concentrant sur une seule et même intrigue, en l'étoffant bien, et en rajoutant quelques minces intrigues secondaires, le roman aurait été tout aussi bien.
Le mouvement donné au texte permet de voyager ; de Paris à Londres, en passant par le train qui circule parmi les Highlands... Une histoire plaisante à découvrir, énergique et rythmique, qui permet de s'évader agréablement. Malgré que la seconde partie m'ait moins plût que la première - le comique s'évanouit peu à peu pour laisser place au sérieux de la situation -, je me suis laissé prendre au jeu. Néanmoins, l'auteur s'est un peu trop dispersée dans sa narration, s'engouffrant dans des brèches un peu trop obscures et confuses concernant notamment le meutre de la jolie Ingrid.
Un roman chick-lit novateur, qui incorpore des éléments policiers, tout en gardant sa légèreté principale. Un livre qui prouve que malgré le fait que la vie ne soit pas rose tous les jours, elle nous réserve quand même bien des surprises.
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
marielitenpyjamamarielitenpyjama   30 septembre 2014
Les boulets de la vie dont je faisais partie, se vautrent lamentablement, leurs collants se filent et en se redressant elles se tapent la tête contre la table où les deux anglais si sexy prennent un verre, qu’elles renversent évidemment.
Commenter  J’apprécie          130
bibliobleuebibliobleue   23 novembre 2014
C'est à cet instant que tout bascula. Comme si l'interrupteur FOLIE était passé en mode ON dans les limbes de mon encéphale. Je pensais avoir touché le fond ... Je ne faisais que commencer à creuser la tombe de ma fierté à la petite cuillère.
Commenter  J’apprécie          80
bbpoussybbpoussy   15 janvier 2018
Je rentrai chez moi, avalai une soupe en brique et me replongeai dans le livre sur le bonheur.
Pensez à sourire, les autres viendront plus volontiers vers vous. Oui, et les illuminés, encore plus.
N'hésitez pas à croquer un petit morceau de chocolat. Le magnésium a bon nombre de vertus, dont celle d'être déstressante. Avec ce que je m'enquillais ces jours-ci, j'allais bientôt ressembler à maître Yoda obèse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
marielitenpyjamamarielitenpyjama   30 septembre 2014
Les ballerines de la vie ! Ces filles qui sont quoi qu’il se passe, magnifiques ET maîtresses en toutes situations ! Exemple : une ballerine de la vie ne se prend pas les pieds dans un tapis en allant au bar. Non, elle vacille, se rattrape par je ne sais quel moyen (en même temps elle est ballerine) le mouvement en devient presque élégant et sa longue chevelure ondule en rythme, elle place sa main contre ses lèvres, ouvre de grands yeux de biche et un rire cristallin sort de sa bouche divine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
GaouletteGaoulette   25 octobre 2017
N'hésitez pas à croquez un petit morceau de chocolat. Le magnésium a bon nombre de vertus, dont celle déstressante. Avec ce que je m'enquillais ces jours-ci, j'allais bientôt ressembler à maître Yoda obèse.
Commenter  J’apprécie          61
Videos de Sophie Henrionnet (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sophie Henrionnet
Rencontre avec Clara Dupont Monod samedi 15/12/18 à 16h Rencontre avec Sophie Henrionnet et Mathou dimance 16/12/18
autres livres classés : karmaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14877 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre