AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2362312682
Éditeur : Castelmore (17/10/2018)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Londres, 1887. Prise dans le carcan de la société victorienne, Elizabeth, jeune journaliste indépendante, n’a d’autre choix pour exercer son métier que de passer un accord avec un journaliste qui lui sert de nom de plume. Un accord funeste : quand ce dernier est assassiné sous ses yeux, Elizabeth, devenue gênante, est sommairement abattue…
… pour se réveiller dans sa propre tombe.

Commence alors pour elle une toute nouvelle « existence ». Sous ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (24) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  24 octobre 2018
Intriguée par la couverture, plus qu'intéressée par le résumé, ravie de ma lecture. Voilà comment j'aime que mes lectures se déroulent. Et franchement, je l'avoue, je ne pensais pas autant aimer le roman, ce qui est une surprise de plus. Bon, il y avait, certes, beaucoup de choses qui avaient de quoi me plaire : du surnaturel, l'époque, Londres, une organisation secrète, des secrets, une héroïne dégourdie... Un très bon mélange qui a su me charmer rapidement et qui je l'espère pour la suite, saura garder le cap.
Nous rencontrons donc Elizabeth, une jeune femme intelligente et curieuse, qui se retrouve au mauvais endroit au mauvais moment et qui finit par être assassinée... Mais l'histoire ne s'arrête fort heureusement pas mal car elle est choisie par Charon, lui-même, pour faire partie de l'organisation des Revenants, des morts revenus à la vie pour servir la Grande Faucheuse, et chasser les trompes-la-mort. Intriguant, non ? Comment résister et ne pas entrer dans ce monde étrange et captivant où l'on croise des êtres hauts en couleurs et parfois diaboliques. Avec un concept de base original, Julien Hervieux continue à charmer avec un univers maîtrisé et riche. Que cela concerne l'Ordre ou leurs ennemis, il n'y a pas de faux pas. On ne s'ennuie pas non plus car on passe allègrement entre la découverte des Revenants, leurs codes, l'apprentissage d'Elizabeth, les personnages et les missions. Je ne me suis pas sentie perdue ou avec une tonne de questions. Autant dire que pour un premier tome, c'est plus que chouette.
Côté personnages, j'ai été agréablement surprise. J'ai toujours beaucoup de mal avec les personnages féminins créés par des hommes, et là, Elizabeth est juste parfaite. le genre d'héroïne avec qui j'accroche tout de suite. Intelligente, gentille, forte et vulnérable à la fois, la tête sur les épaules, dégourdie... Elle aime son prochain et a un sens de la justice, deux points qui vont la conduire à remettre en question son nouveau statut mais qui sont aussi parfaits vis à vis de l'intrigue. J'y reviendrais plus tard. Nous découvrons aussi les autres membres de l'Ordre. Entre Iseult qui se montre autoritaire et parfois assez sans coeur, Duncan paternel mais pas que, Hank adorable au possible et Béatrix qui est une alliée de taille, il n'est pas difficile de trouver quelqu'un à qui s'identifier ou à aimer. Il y a aussi une bonne dynamique qui évolue avec Elizabeth. Pas de stagnation. Que des plus, je vous dis !
Et puis, il y a aussi la mission des Revenants. Ces chasseurs de contrats des trompes-la-mort, des humains qui de façon voulue ou pas ont dépassé leur date de péremption, si je puis dire... On explore déjà plusieurs croyances, religions et mythes. Une diversité sympathique qui évite une trop grande redondance. Et puis le côté moral de l'histoire. Est-ce que nos Revenants ont le droit de faire ce qu'ils font ? Est-ce qu'on ne peut pas considérer cela comme un meurtre ? Certains méritent-ils leur sort ? Elizabeth se pose ses questions, sans non plus entrer trop dans le pathos, et je trouve l'idée encore plus intéressante. Il aurait été dommage de passer à côté, réellement.
Que de compliments, je sais, mais difficile de trouver quelque chose qui m'a vraiment embêté. Un petit peu de longueur quelque fois, quelques facilités vis à vis de certaines intrigues, mais franchement, je chipote. J'ai hâte de voir ce que la série va devenir en croisant très fort les doigts pour que le niveau reste le même (ou bien sûr le dépasse).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          295
Saiwhisper
  12 octobre 2018
Un premier tome distrayant où le récit mêle mystère, mort, créatures surnaturelles, magie et agents secrets ! le cocktail pourrait faire peur et pourtant, il passe plutôt bien. Tout commence avec le décès d'Elizabeth, une journaliste anglaise, qui va être froidement assassinée, car elle est le témoin d'une scène de crime. La pauvre était là au mauvais endroit et au mauvais moment… Pourtant, la vie ne s'est pas arrêtée pour cette demoiselle pétillante, curieuse et entêtée : elle n'a fait que commencer ! En effet, une étrange association est venue la tirer de son cercueil afin de lui proposer une nouvelle existence ! Une offre aussi dangereuse que mouvementée… Débute alors une nouvelle identité pour la revenante qui va découvrir un monde jusque-là inconnu. J'aime assez lorsque les fictions mettent en scène des gangs oeuvrant dans l'ombre, sans que le commun des mortels ne le sache. Il y a toujours une bonne dose de secrets, de non-dits, d'Histoire et de suspense. La saga Au service de Sa Majesté la Mort semble parfaitement correspondre à cela. L'Ordre des Revenants, qui donne son nom au titre de l'ouvrage, m'a paru intéressant, riche et complexe. On a quelques informations judicieusement placées et on fait la rencontre de plusieurs personnages prometteurs. Cela dit, il y a encore beaucoup de mystères que l'auteur va certainement développer pour tard…
Bien que je ne me sois pas spécialement attachée à elle ou à sa destinée, l'héroïne m'a convaincue. Elle semble être une femme déterminée et courageuse. J'aime le fait qu'elle ne se laisse pas marcher sur les pieds… Mais ce que j'apprécie par-dessus tout, ce sont ses passions : la lecture et l'écriture ! En tant que lectrice, on se sent assez proche d'elle, car on la comprend et on partage ses loisirs. Elizabeth est une londonienne qui va toujours de l'avant, cherche à écrire sa propre histoire et à progresser comme elle l'entend. le seul défaut que je peux lui trouver est son manque de nuances. Elle semble être un personnage bien trop gentil, sage et avisé. Presque trop parfaite ! Je n'aurais pas toujours agi comme elle… du côté des protagonistes l'entourant, je suis sous le charme de Hank (un bègue timide et sympathique) ainsi que de Duncan Turner (un homme protecteur plutôt doué sur le terrain). Béatrix, l'amie d'Elizabeth, ne m'a pas spécialement marquée, car elle correspond trop à l'archétype de la gentille camarade à qui on se confie… Iseult, la dirigeante de l'Ordre, m'a également paru stéréotypée : elle joue énormément avec son autorité et semble tout diriger d'une poigne de fer. Or, on a souvent ce type de personnage à la tête d'une organisation… J'espérais être un peu plus surprise de ce côté-là… Tout comme je souhaitais que les antagonistes soient un peu moins manichéens… Mais mon regret vient surtout de Lord Hamilton. Les échanges et le lien qu'il va tisser avec l'héroïne m'ont paru peu crédibles. Je ne conçois pas que l'on s'attache aussi vite à quelqu'un… D'ailleurs, j'espère que la suite ne nous réservera pas un triangle amoureux. Hélas, d'après les réactions de certains personnages, cela semble mal parti… Il y a donc du bon et un peu de déception en ce qui concerne les protagonistes évoluant dans l'intrigue.
La force de cet ouvrage vient principalement de son univers. On est sur une époque victorienne, à Londres, dans une ambiance particulière qui a su me charmer. L'idée de mélanger des services secrets, la mythologie et des créatures immortelles comme les vampires, les zombies ou les êtres surnaturels m'a conquise. J'aime également l'idée d'obole, ces pouvoirs magiques dont hérite chaque membre de l'Ordre. Découvrir le talent de chacun et la déclinaison de ces sortilèges m'a captivée. Ajoutons à cela un rythme assez efficace, puisqu'une fois le cadre planté, les héros vont avoir à réaliser plusieurs missions. Combats, arrestations, infiltration lors d'un dîner mondain, il y avait de quoi se distraire. J'ai eu l'impression d'avoir un mélange entre la saga La Faucheuse, James Bond et le fantastique. C'était osé, mais globalement plaisant !
Ce premier opus est donc un bon tome d'introduction qui laisse présager une série divertissante. Reste à voir comment les choses vont évoluer, que ce soit du côté de la personnalité des personnages, leurs liens et le développement de l'univers. Merci aux éditions Castelmore pour la découverte de ce premier tome sympathique !
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
coquinnette1974
  06 décembre 2018
Mardi matin, je me suis envolée pour Londres.. en 1887 avec Au service de Sa Majesté la Mort, tome 1 : L'ordre des revenants, de Julien Hervieux. Je remercie chaleureusement les éditions Bragelonne pour l'envoi de ce roman en service presse via net galley.
Elizabeth, jeune journaliste indépendante, n'a d'autre choix pour exercer son métier que de passer un accord avec un journaliste qui lui sert de nom de plume. Et oui, à cette époque les écrits d'une femme n'étaient pas forcément crédible ! Quand le journaliste est assassiné sous ses yeux, Elizabeth, devenue gênante, est sommairement abattue… pour se réveiller dans sa propre tombe...
Mais la jeune femme n'est pas totalement morte, ou plutôt sous la surveillance d'un étrange chaperon, Elizabeth rejoint, à son corps défendant, les rangs des Revenants, des morts-vivants chargés de traquer ceux qui tentent de repousser la venue de leur dernière heure.
Elle oeuvre désormais pour le compte de Sa Majesté la Mort elle-même...
L'ordre des revenants est donc le premier tome de la série Au service de Sa Majesté la Mort.
C'est la première fois que je lis Julien Hervieux mais je réitérerais l'expérience avec plaisir car je trouve sa plume très agréable.
Elizabeth est une jeune femme qui ne m'a pas touché outre mesure toutefois j'ai aimé suivre ses aventures. Elle est entouré de personnages variés et très intéressants : Hank, un jeune homme atteint de timidité maladive ; Duncan Turner, un homme protecteur et qui a l'habitude du terrain ; Béatrix, la gentille camarade sans oublier Iseult, la dirigeante de l'Ordre. En fait, je me rends compte que j'ai vraiment préféré les personnages masculins aux personnages féminins, qui sont plus lisses, plus stéréotypés.
L'histoire est bien ficelée, elle se tient du début à la fin.
L'auteur nous pose les bases de ce premier tome sans en faire trop, il n'y pas de longueurs, pas de grandes descriptions qui pourraient nous perdre.
Je n'ai pas eu de coup de coeur pour Au service de sa majesté la mort toutefois j'ai passé une matinée agréable dans le Londres de 1887 et c'est avec plaisir que je mets quatre étoiles ; et que je vous invite à découvrir à votre tour ce bon roman :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
ludi33
  12 novembre 2018
Quand j'ai découvert ce livre, j'ai été attirée par un résumé intéressant et des avis élogieux. de quoi faire le bon choix, mais il y a toujours le risque d'être déçu.
Ce premier tome introduit l'univers des revenants à travers l'apprentissage d'Elizabeth, qui apprend en même temps que nous son nouveau rôle sur Terre, croise des personnages plus ou moins sympathiques, tous intéressants, et déroule en parallèle une intrigue qui se transforme en enquête qui tient en haleine jusqu'à la dernière page.
Au final, aucun risque de déception avec L'ordre des revenants. Avec son intrigue prenante, son héroïne attachante, ses personnages intrigants et son univers original, le livre a tout pour plaire.
Il n'y a plus qu'à attendre la suite !
Commenter  J’apprécie          160
Ewylyn
  17 novembre 2018
Premier tome d'une série que je vais suivre de très près. J'ai fait cette découverte totalement au hasard via le site Net Galley et je suis heureuse que les éditions Castelmore aient accepté ce partenariat – un grand merci à tout ce petit monde d'ailleurs. On ne va pas se mentir, ce roman est parfait en cette saison (pluie, automne, Halloween, revenants...) ! Et je vais pouvoir l'ajouter au challenge du moment, le Pumpkin Autumn Challenge de Guimause (Automne ensorcelant : Cristaux, tarot et encens).
Sincèrement, j'ai passé un excellent moment avec cette lecture. Ce premier tome est génial, il a une ambiance et une atmosphère prenante. On se sent réellement à l'intérieur de ce Londres victorien, brumeux et pleins de mystères, sombre et fantastique, avec des secrets, des ruelles oubliées et des sociétés oeuvrent dans l'ombre, en cachette... Tout ce que j'adore personnellement ! le résumé m'a vendu du rêve et le résultat est au-dessus de mes attentes, je suis fan de cette ambiance oppressante, tendue et sombre. Juste ce qu'il faut pour donner de petits frissons.
Avec une enquête fascinante. Cette histoire, elle commence avec la mort brutale de la jeune Elizabeth, prise malgré elle dans une affaire qui ne la concernait pas à la base. Elle se réveille d'entre les morts et tombe au sein d'une organisation secrète qui va alors la former et l'envoyer quérir celles et ceux qui osent défier la Mort en personne. L'histoire est complètement prenante, il y a du suspense, des enquêtes, un léger côté thriller et aventure. Les événements s'enchaînent, les révélations et observations sont passionnantes, permettant de mieux s'immerger dans l'univers de l'auteur. On est sur un premier tome qui pose des bases, qui donne un fil rouge sans pour autant oublier sa propre existence.
L'univers est recherché. J'aime cette manière d'exploiter la mort, la vie après la mort, la mythologie gréco-romaine à travers Charon. Les revenants, leur Ordre est totalement fascinant, bien construit et amène à se poser plein de questions. J'ai adoré les pouvoirs de chacun des Revenants, découvrir cette organisation, son histoire et ses lois. C'est un univers qui est suffisamment riche pour donner des péripéties bien pensées, comme les méthodes trouvées pour tromper la mort et gagner en immortalité (sorcellerie, vaudou, etc.) ! Cela permet de réinventer les créatures fantastiques, le genre du paranormal et je suis conquise.
La plume de Julien Hervieux est très jolie. Suffisamment fluide, moderne pour donner envie de lire, de s'accrocher, de découvrir les notions, les lieux ou encore les personnages ainsi que leurs émotions. En même temps, la plume est soignée. On sent cette époque victorienne, dans les robes, les moeurs, les dialogues, les lieux. Les dialogues comme les descriptions font avancer le récit, on découvre petit à petit les différents protagonistes composant l'Ordre des revenants... Les actions sont très bien pensées, je suis restée dedans jusqu'à la fin, intriguée et curieuse de savoir la suite.
Les personnages sont intéressants et attachants. Ils ont aussi un côté mystérieux, l'auteur nous en donne assez pour qu'on apprenne à les apprécier, pourtant, il conserve une petite part de mystère. Il subsiste des zones d'ombres. En tout cas, je suis très fan de cet Ordre, Duncan est un mentor doué, taquin et bienveillant ; Hank est timide et dévoué ; Beatrix est amicale, gentille et discrète ; Iseult fait un chef redoutable, fort et déterminé, autoritaire. Elizabeth est une héroïne plutôt courageuse et réfléchie, sensible et curieuse, intéressante à suivre et à voir évoluer. Je vous laisse le soin de les découvrir au fil des pages.
En conclusion, un autre coup de coeur de ce mois de novembre 2018 (avec les Poisons de Katharz). Ce premier tome pose d'excellentes bases, il prend son temps pour offrir les notions, les fils rouges nécessaires pour lancer la série sans pour autant oublier d'offrir une intrigue personnelle. Et cette histoire, elle est très chouette. Bourrée d'explications et d'actions, avec une atmosphère et une ambiance très travaillée, un univers captivant, des personnages qui se dévoilent peu à peu... Je suis conquise par l'ensemble et par cette fin qui donne envie de lire la suite.
Lien : https://la-citadelle-d-ewyly..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   31 octobre 2018
Et, aujourd’hui, elle venait pour lui. Pourtant, voir ces hommes morts ne lui procura aucune satisfaction. Peut-être était-ce parce qu’elle venait de venger celle qu’elle avait été, mais qu’elle n’était plus aujourd’hui. Elle avait l’impression d’avoir vengé une vieille amie.
Commenter  J’apprécie          160
SaiwhisperSaiwhisper   12 octobre 2018
On dit que lorsque l’on meurt, on voit sa vie défiler.
Ce n’est pas tout à fait exact.
On réalise brutalement que l’on vient de tourner la dernière page d’un livre dont on ne retrouvera jamais les personnages. Ils nous manquent déjà. On aimerait pouvoir les retrouver, mais c’est tout simplement impossible, parce que c’est bel et bien terminé. C’est ce que l’on ressent lorsque la mort prend le pas sur la vie. On a le temps de regretter, de se demander comment ceux que l’on aime vont apprendre notre départ, et l’on pleure déjà toute la peine que l’on va leur causer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SaiwhisperSaiwhisper   26 septembre 2018
Jour après jour, pour payer son loyer, les habitudes s'étaient installées une à une : toujours commencer à écrire à huit heures, toujours faire ses courses le vendredi avant seize heures, toujours se rendre chez Monsieur Moore pour acheter son matériel d'écriture... et finalement, la vie était devenue une longue suite de banalités régulée par des obligations d'un implacable quotidien. L'antithèse des voyages et de l'aventure. La routine, c'est l'enfer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
liliazaliliaza   14 novembre 2018
Pour boire de l'alcool, reprit Turner en ignorant soigneusement la question qu'Elizabeth, les vampires n'ont guère le choix. Ils ne peuvent boire que du sang. Ils font donc d'abord boire leur victime, et une fois que l'alcool est dans son sang, ils le consomment. Comme une grosse bouteille vivante.
Commenter  J’apprécie          10
SaiwhisperSaiwhisper   12 octobre 2018
Disons que la mort est un peu plus compliqué que vous imaginiez.
Commenter  J’apprécie          60
autres livres classés : mortVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
990 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre
.. ..