AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2367405913
Éditeur : Scrineo (19/04/2018)

Note moyenne : 4.22/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Voyante dans les beaux quartiers de Paris, sous la coupe de Madame Bouteloup et Ernest, Violette cherche à gagner son indépendance. Un jour, elle est enlevée par des sbires au service de son père, qui n’a jamais accepté son départ. Malgré ses faux papiers de femme majeure et mariée, elle est tenue prisonnière dans la demeure familiale. Madame Bouteloup, Ernest et Florimond la recherchent, mais où mener leurs investigations, quand ils ne savent d’elle que son nom de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Allison
  18 juin 2018
La Dame en Rouge règle ses comptes reprend quelques temps après la fin du tome précédent, le Secret de la Dame en Rouge. J'avais beaucoup aimé ce roman jeunesse à la fois fantastique et policier, dans lequel on suivait une jeune hydromancienne dans le Paris de la Belle Époque alors que les voyantes de la ville étaient assassinées les unes après les autres. Cette suite ne reprend pas vraiment le même chemin que le premier opus, dans le sens où l'enquête policière qui le rythmait a bien trouvé son terme et peut laisser place à une nouvelle intrigue. Violette Baudoyer, dite Madame Euryale lorsqu'elle revêt sa cape rouge, s'est bien remise de ses émotions et est prête à continuer à travailler. Si elle vit toujours auprès de Mme Bouteloup et d'Ernest, qui l'aiment autant qu'ils l'utilisent, elle prend aussi le temps de sortir avec son amoureux, le journaliste Florimond. le jeune couple rêve d'indépendance, mais aucun n'est aussi libre qu'il le souhaiterait. Florimond s'est fait remarquer par la police et continue à devoir rendre des comptes au commissaire, alors que Violette doit toujours rembourser sa dette auprès de Mme Bouteloup et lui reverse l'intégralité de ses revenus. Mais la jeune femme préfère tout de même cette vie à ce que prévoyait son père : un mariage forcé avec un horrible collaborateur libidineux de trente ans son aîné.
Mais tout n'est pas rose pour autant : la menace de son père plane toujours et Violette continuera à vivre dans la peur tant qu'elle n'aura pas atteint sa majorité. Même si elle est bien entourée, Roland Baudoyer est prêt à tout pour la récupérer, la soumettre et rembourser grâce à elle les dettes de sa société. Parallèlement, une nouvelle voyante commence à faire parler d'elle : l'angélique Mme Anaël. Moins chère que la célèbre Mme Euryale, elle pourrait bien être une concurrente sérieuse… Quant à Florimond, il enquête sur la disparition d'un homme politique tout en évitant de croiser la route des gens à qui il a causé du tort par le passé, que ce soit une bande d'enfants des rues ou son ancienne amoureuse. Ce second et dernier tome laisse donc tomber le côté policier au profit d'une quête d'émancipation. Ainsi, la Dame en Rouge règle ses comptes… avec tout le monde. La jeune femme du premier tome a bien mûri, elle est toujours aussi féministe et en avance sur son temps, prête à s'émanciper et à vivre la vie qu'elle a choisi, et non celle que la société attend d'elle. Si le premier tome nous le présentait, ce dernier prend véritablement le temps de nous montrer tout ce qu'impliquait le fait d'être une femme à cette époque. le personnage de Violette fait du bien, elle est crédible et engagée, attachante et courageuse. Les personnages secondaires sont tout aussi bien dépeints, qu'ils soient agréables comme Mme Bouteloup ou Ernest, ou détestables comme M. Baudoyer, et Violette s'impose avec les uns comme avec les autres.
Même si je suis un peu triste de quitter Violette, Florimond et les autres, je suis très satisfaite de cette suite et fin des aventures de la Dame en Rouge. L'intrigue policière du premier tome nous a permis de rencontrer les personnages, et c'est maintenant leur évolution qui est mise en avant. L'intrigue est tout aussi passionnante et bien rythmée, et La Dame en Rouge règle ses comptes est aussi difficile à lâcher que l'était le premier tome. À lire et à faire découvrir !
Lien : http://allison-line.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Lire-une-passion
  02 juin 2018
Lorsque j'ai vu que l'auteure avait écrit un tome 2 à la dame en rouge, j'étais hyper contente, car j'avais adoré le premier tome, que je croyais être un tome unique. de ce fait, celui-ci n'est pas resté longtemps dans ma PAL et je ne regrette absolument pas ma lecture ! Je l'ai même trouvé meilleur que le premier.
Violette Baudoyer, alias Madame Euryale ou encore la Dame en Rouge, est une voyante réputée du Paris du XIXeme siècle. Même si elle adore son travail, elle souhait également s'émanciper, ne plus être sous la "coupe" de madame Bouteloup et Ernest, échapper à son père qui veut la marier avec un vieil inconnu et vivre son amour au grand jour avec Florimond, un journaliste. Mais qui a dit que le Destin était magnanime et acceptait tout ce qu'on voulait ?
Je savais que j'allais aimer ce second tome, qui était forcément dans la même veine que le premier, mais encore plus que le premier, je ne savais pas trop encore. Et pourtant, c'est bien ce qu'il s'est passé : j'ai adoré du début à la fin. L' intrigue, les personnages, la plume de l'auteure ont été un cocktail parfait pour passer un très bon moment de lecture. Et il faut le dire, l'auteure ne laisse pas ses personnages souffler, ce qui pousse le lecteur à vouloir continuer le livre jusqu'au bout. Jusqu'au réponses.
Autant, certains personnages sont attachants, autant d'autres détestables à souhait. Pas agaçants, mais réellement détestables. Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai grommeler, grogner, hausser les sourcils et soupirer devant la méchanceté et la perversité de certains. Mais c'est ça aussi qui les rend si réalistes : l'auteure n'a pas dévié de son idée de base de les rendre si insupportables que des claques se perdaient. Et Violette en était la première victime. Entre son père qui montre de plus en plus son visage affreux et hideux et la nouvelle voyante qui est insupportable, Violette n'en a pas fini de se faire des cheveux blancs.
Quant à l'intrigue, elle n'est plus policière comme dans le premier tome, mais plutôt axée sur la famille, les amis et les avantages et inconvénients. L'auteure a bien su mener son histoire jusqu'au bout, nous offrant ainsi toutes les réponses à nos questions. Je vous avoue qu'arrivée à la fin, j'avais un peu peur que tout soit trop rapide, mais Béatrice Bottet a réussi à nous offrir un final à la hauteur de mes attentes.​
​En résumé, un second et dernier tome qui clôt bien ce diptyque vraiment intéressant, dans un Paris du XIXe siècle où les apparences sont à la fois importantes et trompeuses. Elle a su créer des personnages à la fois attachants et agaçants. On apprend à les aimer et les détester à la fois. Je vous conseille vraiment de vous pencher sur cette courte série historique, je suis sûre que vous passerez un bon moment !
Lien : http://lire-une-passion.weeb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Maeli-chan
  16 mai 2018
J'avoue avoir été moins enthousiaste avec ce second tome mais je suis tout de même contente d'avoir le fin mot de l'histoire.
Après avoir laissé Violette sauvée de justesse par son amoureux Florimond et toujours protégée par Madame Bouteloup de son père, nous la retrouvons reprenant son rôle de Madame Euryale et sa vie quotidienne.
Mais le danger rôde toujours en la personne de son père qui n'a pas renoncé à reprendre sa fille pour la marier de force et une nouvelle menace se présente avec une nouvelle concurrente dans le monde de la divination : Mademoiselle Anaël.
Cherchant du réconfort auprès de son fiancé Florimond, Violette se voit sans réponse de sa part car celui-ci est sur une nouvelle affaire mais il se peut que Madame Euryale se mêle à l'enquête....

Globalement je n'ai pas été autant emporté que pour le tome 1, je voulais retrouver l'enquête que j'avais aimé la première fois mais elle reste vraiment secondaire. On se concentre sur l'histoire de Violette et son père et sur la rivale de celle-ci.
Du coup j'ai l'impression que cette enquête n'est là que pour éloigner Florimond et mettre Violette en position de vulnérabilité. J'aurais aimé retrouver nos deux héros oeuvrés de concert.
J'ai beaucoup aimé l'histoire avec Mademoiselle Anaël, la spirite qui discute avec les anges, elle n'est pas une grande menace pour Violette mais en même temps, elle peut lui causer beaucoup de tort et pas seulement sur le plan professionnel.

On assiste à une évolution du personnage de Violette, bien que toujours hantée par l'ombre de son père, la jeune fille s'affirme de plus en plus et est bien décidée à ne plus se laisser dicter sa conduite. Quand elle se retrouve dans une situation délicate, elle n'attend pas d'être sauvée et prends les choses en main. J'ai admiré sa détermination face aux difficultés.
Un peu déçue de ne pas en avoir plus lu sur Florimond, il est souvent absent et n'apparaît que brièvement à certain moment.

En bref, j'ai bien aimé ce second tome même si je suis moins enthousiaste que pour le tome 1. Malgré tout, cela reste une très bonne histoire, les personnages évoluent dans leur caractère et leur comportement et j'ai bien aimé la fin.
Lien : https://le-coin-lecture-emil..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Hilde
  25 juin 2018
Violette est une jeune héroïne sympathique. La voir incarner le personnage de Madame Euryale et tenir tête à son père m'a beaucoup amusée. L'univers de la voyance est intriguant, un peu mystérieux, avec tout un rituel pour chaque consultation, ça m'a plu aussi.
La romance est digeste. Violette se languit parfois de son Florimond et inversement mais les nombreux rebondissements permettent de passer rapidement à autre chose et de se concentrer sur le sort de l'un ou de l'autre, à Paris et en Province.
Si la plus grande menace de violette reste son père, Florimont, se retrouve vite dans le collimateur de sinistres personnages qui souhaitent en découdre d'une manière ou d'une autre.
J'ai aimé le déroulement de l'intrigue, les différents points de vue des personnages et la fin un peu spectaculaire qui montre certaines figures sous un autre jour. La notion de famille est abordée de diverses manières et la confrontation finale est plutôt bien menée.
Mon seul bémol, ce sont ces quelques paragraphes (deux chapitres à peine) qui règlent tout ce qui était en suspend et évoquent quelques évènements qui ont lieu par la suite.
Je me plains quand ça s'éternise mais ça ne me convient pas non plus quand tout est classé en un tour de main. Certaines lectrices ont aimé ce final, je suis juste un peu moins enthousiaste.
Cela dit, ça reste une lecture très agréable et j'ai passé un bon moment.
Lien : http://www.lelivroblog.fr/ar..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Pauliseuse
  19 juillet 2018
Nous rentrons tout de suite dans un univers fait de mystère et de surnaturel. Violette ou « Madame Euryale » a un don d'hydromancie, elle peut lire l'avenir dans l'eau, et se sert de son don pour gagner sa vie dans le Paris de la fin du 19ème siècle. Cela lui permet entre autre de rembourser sa mystérieuse famille adoptive qui oscille entre bienveillance et truanderie. Violette mène une vie plutôt compliquée, entre sa fuite perpétuelle de son père biologique pour échapper à un mariage forcé, son histoire amoureuse avec un jeune journaliste qui connait bien des obstacles et sa relation tantôt redevable, tantôt méfiante envers la famille de la Faisandière, une bande de malfrats à qui elle doit pourtant tout.
Ce roman avait tout pour me plaire, une histoire sur le Paris du 19ème siècle qui mêle intrigue mystérieuse et rebondissements en tout genre.
Cependant, celui-ci ne m'a pas vraiment convaincu. Les intrigues sont trop nombreuses et certaines connaissent une fin très rapide et sans approfondissement ce qui est vraiment dommage. J'ai également regretté les multiples répétitions ou d'éléments superficiels dans l'intrigue qui tendent à plomber le rythme du roman et qui n'apportent rien de plus à l'histoire.
Enfin, j'ai trouvé le style de l'écriture plutôt particulier et manquant grandement de fluidité. Les caractères des personnages ne sont pas assez clairs non plus. On comprend que l'auteur a voulu ne pas les rendre complètement manichéen mais cela nous rend difficile d'appréhender leurs réactions car elles entrent en contradiction avec ce qui a été décrit 20 pages plus tôt.
Pourtant, le roman est rempli de bons éléments et malgré ces difficultés de lecture, j'ai été captivée par certaines scènes. Je pense qu'il peut plaire à un public plus jeune, friand d'histoire, de mystère et de surnaturel.
Lien : https://deliresetdeslivres.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Béatrice Bottet (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Béatrice Bottet
Conférence Prix Imaginales des collégiens - La sélection 2018... à la question enregistrée aux Imaginales 2018 Avec Johan Heliot, Béatrice Bottet, Pauline Pucciano et Carina Rozenfeld
autres livres classés : 19ème siècleVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Peneloppe Green T1

Quel est la passion de Peneloppe ??

enquétrice
journaliste
musicienne

5 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Penelope Green, tome 1 : La chanson des enfants perdus de Béatrice BottetCréer un quiz sur ce livre