AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782072852367
256 pages
Éditeur : Gallimard (04/06/2020)

Note moyenne : 4.38/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Joseph Kessel - mais on dit "Jef" - a vécu ses enquêtes comme des romans et donné à ses reportages la vie qui anime la fiction. Ses avions ont quelque chose des navires de la poésie épique. Les pays qu'il a traversés, de l'Irlande désunie à l'Afghanistan déchiré, sont des "théâtres d'opérations" . Mais ce qui le captive, derrière l'aventure, c'est l'aventure intérieure, le roman intime de chaque homme. Reporter, romancier, chez lui c'est tout un : même faculté d'éme... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
krzysvanco
  19 juin 2020
Si j'ai beaucoup apprécié les livres que j'ai lus de Joseph Kessel, j'avoue que je connaissais fort peu de sa vie, et cet album a comblé (dans tous les sens du terme) cela.
Une vie pleine, riche, un homme fort, aimant la vie, visionnaire (il fut un des premiers à à comprendre le danger que représentait Hitler), journaliste, aviateur, combattant, résistant, écrivain , ce fils d'émigrés juifs russes a tout connu.
Il s'est rendu dans de nombreux coins du monde, relatant les troubles en d'Irlande, la guerre civile espagnole, la situation en URSS, les États-Unis au lendemain de la crise financisire, l'Afghanistan, la naissance d'Israël,...
de nombreuses photos de lui, de ses parents, de ceux qu'il a côtoyés, de ses romans, de ses articles, des films qu'il a inspirés ont agrémenté ma lecture.
Un peu plus de 200 pages lues d'une traite et que j'ai trouvées captivantes
Commenter  J’apprécie          490

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AlzieAlzie   02 août 2020
Le Matin, dans ses bandeaux, le présente souvent comme "notre collaborateur Joseph Kessel, aussi puissant journaliste que grand romancier". Cette double appartenance en chagrine certains qui estiment qu'un écrivain digne de ce nom ne doit pas se compromettre dans la grande presse. Ils sont pourtant nombreux dans l'entre-deux-guerres , reporters, chroniqueurs, éditorialistes, romanciers, à commettre ce "délit". Toute une constellation à façonner un style direct que l'on retrouve dans des romans ou des textes au long cours : Francis Carco, Blaise Cendrars, Pierre Mac Orlan, Léon Werth, Pierre Hamp, Andrée Viollis, Philippe Soupault, Jean Prévost ou Maurice Dekobra... C'est que les liens incestueux entre presse et édition favorisent les passerelles. [...]
Depuis Illusions perdues, le débat sur l'opposition entre la littérature et le journalisme est l'antienne de la lutte des classes stylistiques. Albert Thibaudet s'amusait à le résumer ainsi dans Réflexions sur la littérature, en 1923 : "Il y a une ligne de bataille littéraire qui est incorporée à notre vie d'aujourd'hui et qui subsistera longtemps, un procès aussi interminable que le fut autrefois celui des cuisiniers et des rôtisseurs."
Ni cuisinier, ni rôtisseur, Kessel reporter-romancier ou l'inverse, ignore le trait-d'union, puise dans le reportage pour nourrir le roman, alerte à en franchir les frontières, habile à en négocier les rythmes. Il sait recycler ses reportages en romans ou en récits, passer des tirages limités d'éditions de luxe à la large diffusion d'éditions courantes ou populaires, et changer les titres au gré des republications. De ses articles il tire des livres, élaguant les premiers pour faire en sorte que la matière en devienne plus romanesque.
(p. 136 - 137)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
krzysvancokrzysvanco   19 juin 2020
Les avions et les aviateurs de Kessel ont quelque chose des navires et des héros de la poésie épique. Les pays qu’il arpente, de l’Irlande désunie à l’Afghanistan déchiré en passant par la Russie en ébullition et par Israël à l’état naissant, sont des « théâtres d’opération ». Derrière les hommes qu’il rencontre, Kessel voit leur roman intime.
Commenter  J’apprécie          130
AlzieAlzie   02 août 2020
Quand le talent parle il n'y a ni journalistes ni romanciers. Il y a des écrivains. Mais ce qu'il faut dire - et qui m'est particulièrement agréable à reconnaître, car je le sens comme un devoir de gratitude - c'est que le métier de journaliste donne rapidement, fortement, richement une matière première qui fait le capital d'un romancier. (p. 137)

Joseph Kessel, Le Journal, 1927
Commenter  J’apprécie          111

Videos de Gilles Heuré (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilles Heuré
ENTRETIEN / SALLE MALFRAY, HÔTEL DE VILLE
À l?occasion des 40 ans de la collection «Bouquins»À l?occasion de son entrée dans la collection «Bouquins», qui fête cette année ses 40 ans, Michelle Perrot revient, en compagnie de Gilles Heuré, sur plus d?un demi-siècle de recherche et d?engagement.
MODÉRATION : Gilles HEURÉ, Journaliste et grand reporter à Télérama. INTERVENANTE : Michelle PERROT, Professeur émérite de l?Université Paris Diderot- Paris7.
autres livres classés : iconographieVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
998 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre