AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Tana Hoban (Illustrateur)
EAN : 9782877671170
12 pages
Editions Kaléidoscope (25/05/1993)
3.85/5   43 notes
Résumé :
Noir sur blanc' : Avant les couleurs, ce sont les contrastes que distinguent les bébés. Ce petit ouvrage tout carton est fait pour eux : s'y découpent des formes familières, comme celle du biberon ou du bavoir, et d'autres qui le sont sans doute moins, telle la silhouette de l'éléphant... Des formes très reconnaissables réalisées à partir de photos noir sur blanc.

Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
ileautresor
  02 octobre 2022
Ce petit imagier en noir et blanc cartonné est fondé sur des photographies effectuées par l'auteur: Tana Hoban.
Les objets choisis concernent le quotidien du jeune enfant: comme le biberon par exemple.
Il est fondé sur les contrastes visuels captés par un bébé avant de différencier les couleurs, même vives.
Cet album est un classique, qu'il ne faut pas hésiter à placer dans les mains d'un tout-petit: il n'est jamais trop tôt pour initier les jeunes enfants au plaisir de manier les livres, au plaisir des histoires...
Challenge album jeunesse
Commenter  J’apprécie          131
mylena
  04 septembre 2022
Ce petit livre cartonné aux bords arrondis est un imagier accessible aux plus petits, dès la crèche. Les silhouettes d'objets de l'univers familier des tout petits sont bien visible, en blanc sur un fond tout noir, pour un contraste maximum. C'est tout simple, mais un incontournable, tout à fait adapté pour un premier livre.
Commenter  J’apprécie          130
isabelledanslesetoiles
  21 mars 2012
Pour Noël, je me suis rendue à la librairie "Tire-Lire", librairie jeunesse du centre de Toulouse située à deux pas du Capitole. Je souhaitais me faire conseiller des albums d'éveil pour des tout-petits, la Sucrette n'ayant pas encore 4 mois.
Autant j'ai toujours feuilleté des albums illustrés en tout sens tant j'aime leurs graphismes divers et variés, autant je n'y connaissais rien en ce qui concerne les premières "lectures" de nos baveux lilliputiens.
À force de lire deci delà que les jeunes enfants sont sensibles aux couleurs vives plutôt qu'aux couleurs pastels qu'on s'ingénie pourtant à décliner dans leur chambre, j'ai regardé d'un drôle d'oeil la libraire qui s'était saisi de deux ouvrages cartonnés... en noir et blanc!
Intérieurement, je n'ai pu m'empêcher de penser que plutôt que de m'orienter vers des ouvrages appropriés, elle m'indiquait ses coups de coeur personnels. J'étais plus que perplexe et m'apprêtais à lui faire part de mon étonnement lorsque celle-ci remarquant sûrement mon soudain froncement de sourcils, m'indiqua expressément qu'avant les couleurs ce que les tout-petits distinguaient c'était les forts contrastes.
Les deux petits ouvrages tout en carton bien épais et aux bords arrondis sont l'oeuvre de la photographe américaine Tana Hoban et s'intitulent "Blanc sur Noir" et "Noir sur Blanc".
Conçus un peu comme des imagiers, apparaissent ici des formes familières pour le bébé comme le biberon, la poussette, le bavoir, d'autres moins comme les clés, le ballon ou le papillon.
Chaque livre se constitue de dix pages sans aucun texte. À chaque page une silhouette unique bien nette et de taille appropriée. Dix formes en ombre chinoise pelliculées d'une texture brillante sur un fond mat qui sollicitent et captent toute l'attention des petits.
Le procédé de réalisation est suffisamment original pour qu'on s'y attarde: "Les petits cartonnés ne sont pas faits avec des photographies, mais des photogrammes qui sont des épreuves photographiques positives. On pose un objet sur le papier ; on l'éclaire pour exposer le papier. J'ai toujours aimé les photogrammes, j'avais envie de me servir de cette technique". (extrait d'un entretien de Tana Hoban aux éditions Kaléidoscope)
S'il est vrai que ma Sucrette a dans un premier temps cherché à enfourner une fois de plus ces nouveaux objets proposés, elle s'y attarde désormais et semble de plus en plus s'intéresser à ces formes contrastées.
Parce qu'il n'est jamais trop tôt pour mettre un livre entre les mains d'un bébé, je ne peux que vous conseiller l'acquisition de ces deux petits ouvrages.
Lien : http://tetedansetoiles.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SheWolf
  26 décembre 2020
Tara Hoban est photographe, mais pas que. Elle a écrit, conçu, illustré, publié plus de 110 livres pour enfants, tous porteurs d'un concept, couleur, dimension, quantités, tous révélateurs d'une question qui orientait sa réflexion et son travail, au quotidien : qu'y a-t-il là, dans mon environnement immédiat, sur le chemin de la maison ou du travail, d'intéressant, d'étonnant ou de questionnant mais que je ne vois pas ?
Voir ! L'enfant nouveau-né voit mal, son système visuel est immature à la naissance ; il focalise peu, différencie mal les couleurs, accommode à une distance d'à peine 20 à 30 cm, c'est suffisant pour se nourrir du visage maternel tandis qu'il tête. Alors Tana Hoban propose des formes simples, blanches sur un fond noir. Il n'y a pas plus visuel, il n'y a pas plus visible. C'est donc un livre pour les enfants dès les premières semaines de vie. En effet, on peut lire des livres à des enfants tout petit, avant même qu'ils s'en saisissent et ce sont de vrais livres qui leur parleront de leur environnement immédiat, des objets qu'ils y rencontreront ou dont on sert avec eux ou pour eux et qu'ils utiliseront à leur tour, au fur et à mesure. Un biberon, un cheval, un bateau, un caneton, de grosses perles de bois elliptiques, rondes ou cubiques sur un fil, des boutons, petits, moyens ou grands, un oiseau chanteur, une fleur composée, une pomme, une banane. Autant de choses, avec lesquelles l'enfant entre en interaction parfois sans le savoir. L'oiseau qu'il entend chanter, la pomme ou la banane qu'il sent peut-être… Autre de choses qui pourront être les premiers objets que l'enfant a déjà ou aura bientôt dans son environnement immédiat, qu'il les sente, les entende, les touche ou qu'on les lui nomme. Avec ces livres, Tara Hoban offre aux tout-petits un trésor inestimable, l'entrée dans la culture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
zazimuth
  16 octobre 2021
Ce livre est un classique sans texte qui présente des images qui expriment le contraste... ou pas.
Pour les tout-petits. Des objets de leur quotidien ou environnement familier : jouet, biberon, boutons, collier de perles, fleur, oiseau. Des silhouettes très simples mais reconnaissables du premier coup d'oeil.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SheWolf
SheWolf  
Mes livres traitent de choses de tous les jours qui sont si ordinaires qu'on a tendance à les négliger (...) J'essaye de redécouvrir ces choses et de les partager avec les enfants. Mais il y a plus dans chaque image qu'un premier regard ne révèle. J'essaie toujours d'inclure quelque chose de nouveau, quelque chose à atteindre.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Tana Hoban (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tana Hoban
#SharingNotSpreading Gary Hoban et son activité sportive pendant le Covid19: "Au travail on a créé un groupe dans lequel on enregistre nos performances de running. Cela nous encourage à rester actif et permet à chaque coureur de faire des dons pour soutenir le National Health Service."
>Technique (sciences appliquées)>Economie domestique. Vie à la maison>Puériculture, soins à la maison des malades et des infirmes (144)
autres livres classés : contrastesVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1373 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre