AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782745926586
154 pages
Éditeur : Milan (13/09/2007)

Note moyenne : 3.19/5 (sur 40 notes)
Résumé :
L'histoire de 4 adolescents. Rose rêve d'Aurélien. Aurélien croit aimer les garçon. Pierre fait de la photo, c'est tout ce qu'il aime. Carla aime Philémon, mais qui est Philémon ?
Pour trouver ce livre : R HOE
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
CelineCDI
  25 février 2013
Carla est une ado mal dans sa peau (enfin, c'est ce qu'elle dit), aussi moche qu'un ornithorynque! Elle observe de loin le mystérieux Philémon, dont elle pourrait bien être amoureuse... Au lycée, son amie Rose, dans un fauteuil roulant depuis qu'elle est tombée d'un arbre, craque pour le bel Aurélien, mais lui préfère les garçons...
Chassé-croisé de fragments amoureux ou adolescents, ce roman à voix multiples me faisait craindre le pire (je déteste ce procédé littéraire!) mais il n'en a rien été. Les tergiversations et états d'âmes de ces ados en manque d'amour, de reconnaissance ou d'identité sonnent juste, simplement un peu surfaits, à mon avis, au niveau du langage. Et puis la fin est très décevante : en queue de poisson, elle nous laisse sur notre faim. Dommage!
Commenter  J’apprécie          40
SimoneDracip
  05 septembre 2012
Un petit roman à trois voix pour parler du passage de chenille à papillon. Les trois adolescents sont mal dans leur peau. Ils nous écrivent tour à tour leurs états d'âme. Et puis, petit à petit l'espoir renait. Les amours inaboutis leurs ouvrent les yeux. A la fin, ils reprennent confiance.
J'avoue que le thème général et leurs rêves, à la limite de la psychose pour Rose ne m'ont pas du tout convaincu.
Par contre, la plume est magnifique. Les jeux de langue sont d'une finesse incroyable.
du coup, j'ai souri plusieurs fois et ma critique n'est pas aussi assassine qu'elle ne devrait l'être.
Je ne sais pas si je le conseillerai aux ados du CDI. Je vais plutôt lui laisser vivre sa vie sur les rayonnages et observer...
Commenter  J’apprécie          40
Tuti
  11 avril 2014
J'avoue avoir pris ce livre presque par hasard dans ma bibliothèque. Au final mon verdict n'est pas si mauvais!
C'est un livre assez plat, pas d'intrigue palpitante juste une histoire sur la vie d'adolescents qui se sentent pour la plupart mal dans leur peau. La narration est assez originale vu qu'on avance dans le livre à travers les pensées, les "aventures" et les rêves de Carla, Rose, Pierre et Aurélien. Bien sur les histoires d'amour, les questions sur sois même, sur la vie et, évidemment sur les ornithorynques sont au rendez-vous!
J'ai beaucoup aimé les petites touches d'humour faites par la petite soeur de Carla qui nous donnent à tous les coups le sourire!
Pour conclure, je pense qu'il ne faut rien attendre de plus de ce livre qu'un petit moment de détente et de tendresse.
Commenter  J’apprécie          10
Saralyn
  23 mars 2020
Premier titre non récent à être sorti de ma bibliothèque (et enfin lu) en cette période de confinement !
Dans le complexe de l'ornithorynque, Jo Hoestlandt raconte le cheminement de quatre adolescents : Carla, Rose, Aurélien et Philémon-Pierre.
En un titre court, l'autrice soulève les questions de l'acceptation de soi par le biais du personnage de Carla qui se compare à un ornithorynque, animal si particulier possédant un bec de canard et pondant des oeufs notamment.
Le personnage d'Aurélien est aussi en quête d'acceptation de soi. Quant à Rose, sa préoccupation est liée à son handicap : pourra-t-elle avoir des enfants malgré le fait qu'elle soit en fauteuil roulant ? de son côté, Philémon-Pierre se questionne sur son avenir.
L'autrice offre ainsi une oeuvre de qualité avec un texte juste, des pointes d'humour et la transmission d'un message positif pour des adolescents dont cette période est synonyme de construction de l'identité.
Commenter  J’apprécie          00
saomalgar
  30 octobre 2012
J'ai lu ce livre il y a quelques années maintenant mais l'impression qu'il me laisse est plutôt bonne. Si je me rappelle bien, c'est l'histoire d'une jeune fille mal dans sa peau qui se retrouve dans une situation qui pourrait s'avérer dangereuse.
Je me souviens qu'il y avait beaucoup d'humour c'est ce qui m'avait plu.
Et le sujet de l'ado mal dans sa peau me paraissait bien vu !
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
Lecturejeune   01 décembre 2007
Lecture jeune, n°124 - Quatre personnages, quatre voix qui s’entremêlent dans cette courte fiction de Jo Hoestlandt. Carla, lycéenne, fantasme sur Pierre qui vit dans l’immeuble d’en face. Ce dernier est serveur et se passionne pour la photographie. Autour de la jeune fille, gravitent Rose et Aurélien, en mal d’amour et de tendresse. Rose, clouée dans un fauteuil suite à un accident, projette sur le jeune homme un brusque désir d’enfant, désir brûlant et fragile qui frôle la folie. Aurélien, quant à lui, recherche une présence rassurante et maternelle, tout en s’interrogeant sur sa possible homosexualité… Qui dit quatre voix, dit quatre points de vue, très personnels et inattendus. Cette fiction, de facture classique en apparence, ouvre des voies multiples pour ces personnages ; des histoires à peine amorcées se délitent et d’autres se nouent. Ainsi, les fantasmes de Clara s’évanouissent mais Pierre l’aura profondément bouleversée. Rose voit son rêve de maternité s’envoler brusquement, mais elle entame avec Aurélien une belle histoire d’amitié. Désirs et fantasmes arrangent la réalité, parfois terne et lourde à porter. L’auteure ancre son roman dans le quotidien, en décrivant ces petits riens qui participent à la vie des lycéens : des bribes de vers d’un poème de Lorca appris en cours d’espagnol, la rue bruyante en arrière-plan, dans un parc ou au seuil d’un café. Enfin, ces adolescents livrent leurs sensations, physiques ou psychologiques ; un corps épais ou maladroit, le désir de l’autre, la colère, la tristesse, les joies… multipliées au centuple dans la tête de ces « ornithorynques ». Anne Clerc
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
zazimuthzazimuth   27 septembre 2010
J'essayais de ne pas perdre, de me souvenir encore un peu, dela sensation, délicieuse, mais déjà, je ne me souvenais plus de grand-chose... juste quelques rides sur l'eau de la mémoire. (p.35)
Commenter  J’apprécie          50
zazimuthzazimuth   27 septembre 2010
Sur un banc, une vieille femme, le regard délavé et généreux, souriait à tous ceux qui passaient, comme s'ils étaient tous des amis qu'elle se réjouissait de retrouver. (p.75)

Commenter  J’apprécie          40
HimbereisHimbereis   21 avril 2014
Nous vivons des vies bancales. Nous passons la majeure partie de notre temps à rechercher notre moitié manquante. Aristophane
Commenter  J’apprécie          20
SaralynSaralyn   23 mars 2020
Paradis, ça s'appelle comme ça parce qu'il n'y a pas un radis ? (page 11)
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jo Hoestlandt (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jo Hoestlandt
Filles et garçons , ils ont entre 9 et 11 ans, et habitent tous la même rue où ils vivent milles aventures, grandes et petites. Dans ce premier tome, un chat a disparu....Jo Hoestlandt restitue avec finesse le monde vu à hauteur d'enfant mis en images avec humour par Irène Bonacina

------------------------------------------ Abonnez-vous à notre chaîne Youtube : https://tinyurl.com/ya2scuvg
autres livres classés : mal-êtreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Geant

Quel est l'oiseau préféré de Louis.

Un perroquet
Un canard
Un echassier
Un rouge-gorge

4 questions
10 lecteurs ont répondu
Thème : Géant de Jo HoestlandtCréer un quiz sur ce livre

.. ..