AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782824607405
380 pages
Éditeur : City Editions (09/03/2016)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 42 notes)
Résumé :
Mary vient de perdre son unique enfant. Elle est désespérée et s'enfonce peu à peu dans la dépression. Jusqu'au jour où elle découvre les vertus du tricot. Avec des aiguilles et une pelote de laine entre les mains, Mary apprend à occuper son esprit sans ressasser sa douleur. Dans le magasin de tricot d'Alice, elle rejoint le "cercle des tricoteuses". Il y a Scarlet qui, derrière son sourire, dissimule un vrai chagrin. Beth est le modèle de la femme au foyer, mais so... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (23) Voir plus Ajouter une critique
llamy89
  28 août 2018
Comment exorciser la douleur lorsqu'on perd son unique enfant ? lorsque tout vous ramène à l'insoutenable perte, comment vivre ?
Le cercle des tricoteuses, club d'âmes meurtries, permet à Mary de s'abîmer dans la création de chaussettes, bonnets, écharpes et autres tricots. de se plonger dans la douceur du mohair pour anesthésier ce déchirement. D'apprendre à écouter.
L'auteure nous offre une histoire délicate, sans pathos. On y découvre les secrets de Mary, Beth, Ellen sous l'oeil bienveillant d'Alice. L'envie de les voir s'affranchir de la douleur ne quitte pas le lecteur, une tension qui fait de ce livre un "page-turner", tendre, une petite larme n'est pas exclue. C'est plein d'humanité, pas mièvre. L'écriture est juste, teintée d'humour, de tendresse pour ces héroïnes du quotidien.

Ce roman raconte également combien le couple de Mary est chahuté par la perte de Stella. Comment Dylan se remet dans la routine pour tenir le coup alors que Mary sombre dans la douleur, s'enroule autour d'elle au fond de son lit, pour ne pas ouvrir aux enfants à Halloween. le chagrin prend toute la place puis peu à peu faire cliqueter des aiguilles, voir son ouvrage se développer au milieu de ses femmes qui maîtrisent déjà l'art de tricoter, de partager, prêter attention à son ouvrage puis aux autres l'apaise doucement.
Chacun des personnages est touchant, cache une blessure, une peur, une douleur, fait son deuil en créant. Elles partagent, rient, pleurent, s'épaulent. Ainsi naissent de belles amitiés.

Alors oui, le cercle des tricoteuses, est un roman choral aussi doux qu'un mohair, aussi tendre qu'un chocolat chaud partagé avec des amies. Surtout, surtout il vous prend une envie de "fais le toi-même", les chaussettes, bonnets, écharpes ne vous feront plus peur, les points les plus compliqués vous sembleront accessibles.
Ringard le tricot ? Thérapeutique, rassembleur ! A partager à tous âges, de tous horizons sans modération, c'est ainsi qu'Alice rassemble ses brebis autour d'écheveaux colorés.
Ann Hood propose ici un roman qui ferait une excellente série TV. J'y verrai une Mary sous les traits de Julia Roberts, Alice serait Susan Sarandon merveilleuse, mais pardon je m'égare...
Il me semble impossible de ne pas s'émouvoir ; nul besoin d'avoir manié des aiguilles ou un crochet pour apprécier cette histoire. Pourtant, l'envie d'entendre cliqueter des aiguilles pourraient bien vous prendre...
Un excellent moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          283
book-en-stock
  25 août 2017
Un livre qui fait du bien, sans aucun doute, même s'il raconte des drames de la vie. Comme le dit un des personnages, « écouter peut aider », donc lire peut aider aussi car en lisant n'écoute-t-on pas une histoire ?
Cette histoire peut étonner je pense, quand on n'a pas vécu de drame personnel et quand on ne connaît pas le travail des aiguilles.
Pour ma part, je me suis pleinement reconnue dans ces personnages brisés qui tentent tant bien que mal de maintenir la tête hors de l'eau. J'ai traversé plusieurs deuils, mais il y en a un plus particulier qui résonne en moi à la lecture de ce livre : je me suis remise de ce deuil difficile en me remettant au crochet. Plus je crochetais ma couverture, plus la peine douloureuse s'adoucissait et plus prenaient place dans mon esprit les meilleurs souvenirs, comme un réconfort. Je faisais alors le deuil de cette chère personne qui m'avait transmis son art du crochet…
Pour en revenir au roman lui-même, j'ai aimé la pudeur avec laquelle l'auteur nous livre les sentiments de ses personnages. J'ai apprécié ses descriptions des laines, des coloris, des points. Elle nous emmenait dans un univers douillet et me donnait envie de saisir une pelote de laine à mon tour, avec une bonne tasse de thé et quelques biscuits !
Je ne peux pas écrire davantage, c'est sans doute l'avis le plus personnel que j'ai pu écrire. Ce roman me touche, m'évoque tout un monde de nostalgie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          328
torpedo
  28 août 2017
Suite au décès de sa fille, Mary intègre malgré elle un club de tricot. Nous comprenons au fil des pages le secret qui se cache derrière les relations difficiles qu'elle entretient avec sa mère. L'auteur nous dépeint également les différents protagonistes de ce club - des personnages attachants qui vivent tous avec un drame personnel et trouvent un exutoire dans le tricot.
J'ai beaucoup aimé suivre les différentes histoires de ces tricoteurs - probablement parce que certains éléments font écho à des moments de ma vie (participer à un club de tricot a été un traitement de choc plus bénéfique que la visite chez un médecin.) Même s'il semble au premier abord triste, ce roman est semé de joie.
Commenter  J’apprécie          230
Tinaju
  14 mars 2020
J'ai ajouté ce livre dans ma PAL simplement pour le titre. Je suis tricoteuse et j'adore ça. Ca me fait un bien fou. Je prends mes aiguilles et le stress s'écoule de moi en même temps que je fais défiler les mailles.
Donc je me suis dit, autant allier mes deux passions : La lecture et le tricot.
Mais voilà, là où j'aurais du me méfier est que je sais que les romans "feel good" ne sont pas pour moi. Je n'adhère pas à l'histoire et franchement, ça me prend la tête. Celui ci n'a pas fait exception à la règle malheureusement.
Attention, je ne dis pas que le livre est mauvais, je dis simplement qu'il n'est pas fait pour moi. Il convient certainement à beaucoup d'autres personnes mais pour moi, cela se transforme en "feel bad".
Pioche de mars 2020 choisie par Didilit.
Commenter  J’apprécie          200
saphoo
  30 août 2016
Un livre "bateau" comme je les appelle, mais mine de rien une belle leçon de vie. Un couple dont la vie coule sans vague, quand malheureusement une catastrophe vient perturber ce beau voyage. le couple fait face plus ou moins bien au naufrage, Mary, coule plus qu'elle ne nage, mais ce n'est pas sans compter sur sa mère demande à une amie de la prendre en main en lui faisant faire du tricot ! Ca peut sembler saugrenu, mais avez-vous déjà tricoté ? si oui, vous comprendrez aisément si non alors essayer donc avant de juger.
En allant au magasin tricoter, déjà c'est une façon comme une autre de sortir de chez elle ne pas rester isolée avec sa déprime évitant par la même occasion de sombrer totalement, de faire un cercle d'amis, qui ne connaissent pas son drame, en parler autrement aborder sa souffrance sans pudeur. Chaque personne venant au cercle, a vécu un drame, et vient ici pour "oublier" le temps d'un tricot de penser.
Un réel soutien s'instaure, la confiance avec, avec des hauts et des bas, Mary remonte la pente, quand ensuite elle connait enfin le secret de sa mère. Mais je ne peux en dire plus... lisez ce livre, il fait du bien, malgré tous ces drames que portent les personnages, une preuve que la vie continue malgré tout et qu'il faut savoir l'affronter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          112

Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
TinajuTinaju   14 mars 2020
Vous savez que les laotiennes font des chapeaux brodés pour leurs bébés avec des fleurs sur le dessus ? C'est pour que, lorsque la mort vole au-dessus de la terre et qu'elle regarde en bas, elle confonde les enfants avec les fleurs et les laisse tranquilles.
Commenter  J’apprécie          80
Canard_en_SucreCanard_en_Sucre   22 décembre 2014
"je ne peux vous dire que ce que vous savez déjà.Une mère ne devrait pas voir quitter la vie de son enfant.Une mère ne devrait pas avoir à se tenir sur la tombe de son enfant ou à chercher désespérément son odeur en enfouissant sa tête dans son pyjama."
Commenter  J’apprécie          60
bbpoussybbpoussy   10 août 2016
- Tu connais les grains de rosaire ? dit-elle. Eh bien, c'est la même chose. Chaque maille est une prière, chaque prière est une maille. C'est parfait pour la contemplation.
- Ou pour s'évader, dit Mary.
Commenter  J’apprécie          70
rkhettaouirkhettaoui   09 novembre 2016
Les histoires des autres ne l'intéressaient pas vraiment. Il fut un temps où elle aimait écouter les histoires de cœurs brisés, de conquêtes ou de revers de fortune. Mais sa propre histoire avait pris le pas sur la partie d'elle-même qui était jadis ouverte à ce genre de choses. Et, quand elle écoutait, par politesse ou par nécessité – comme maintenant –, elle se sentait obligée de faire des confidences. Et elle n'en avait aucune envie. Il lui arrivait même de se demander si elle serait un jour capable de raconter son histoire à quelqu'un.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   09 novembre 2016
Ce qui compte, ce n'est pas le produit fini, mais le plaisir de tricoter. Le cliquetis des aiguilles, la façon dont les rangs s'enchaînent.
Commenter  J’apprécie          30

autres livres classés : tricotVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

La Chick lit vous a-t-elle séduit?

Que signifie le terme de "chick lit" ?

littérature de jeunettes
littérature de femmelettes
littérature de poulettes
littérature de belettes

12 questions
144 lecteurs ont répondu
Thèmes : chick litCréer un quiz sur ce livre

.. ..