AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782809712247
118 pages
Éditeur : Editions Philippe Picquier (05/01/2017)

Note moyenne : 3.64/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Chat d'enfer, mais aussi chat de paradis...Ambiguïté du chat, que les plus grands peintres des dynasties chinoises ont associé au parfum des pivoines, au chatoiement de la soie, et qu'au Japon les dames de la cour impériale retenaient précieusement d'un souple ruban rouge; chat que tout destine à la douceur et à la beauté, et qui brusquement tue...mensonge, hypocrisie? Non, le chat est du ciel autant que de l'enfer, il sort la nuit avec les fantômes et les mutants, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
nadiouchka
  09 mars 2019

Parmi nos petits compagnons à quatre pattes, outre le chien, le chat🐈 tient une grande place aussi bien par sa présence (car il est un « pachat ») que dans nos coeurs.
Son existence est très ancienne : « Le chat Égypte est célèbre : c'est une divinité ! Mais comment est-il parvenu en Inde, en Chine, au Japon où on le nomme « Le Monsieur qui vient de Corée » - o-koma-san ? » (p.8)
Dans le petit ouvrage de Nelly Delay, « Le Paradis des chats », composé de cinq chapitres :
* le chat qui voyageait vers l'est,
* Les cultes rendus au chat,
* Les métamorphoses et les sortilèges,
* le chat au quotidien,
* le chat, un lien entre l'enfer et le paradis,
on ne lit pas simplement une histoire de chats avec leurs facéties. Il faut savoir que l'auteure est une historienne de l'art. Elle a non seulement organisé à Paris des manifestations d'art japonais, mais elle se consacre aussi à l'écriture et à des conférences (sources Éditions Picquier Poche).
Dans ce livre de 87 pages illustré de nombreuses reproductions d'estampes japonaises (et de jolis petits croquis), on lit une grande quantité d'informations. C'est qu'il n'est pas banal notre petit félin domestique. Dans le folklore japonais, il y avait un chat magique, le « Neko-bake », une vieille femme – sorcière qui prenait la forme d'une chatte afin de voler des enfants désobéissants. C'est une histoire que l'on entendait autrefois le long du Tôkaidô, similaire à celle du croquemitaine.
C'est aussi au Japon, à Tôkyô, que l'on trouve un temple consacré au chat, le « Gotokuji »
L'auteure nous apprend aussi, entre autres, que : « Dans la mythologie de la religion hindoue, le chat est l'un des vahana ou monture des divinités. Il est associé à Sasthi, la « sixième », liée au sixième jour lunaire ; censée protéger l'enfant six jours après l'accouchement, elle est vénérée comme un avatar de Durga. » (p.31)
Autant dire que c'est un ouvrage bien sérieux avec de nombreux exemples de légendes.
Tout le récit est à déguster (je l'ai fait avec mon matou à mes côtés, en lui lisant à haute voix certaines phrases susceptibles de l'intéresser).
J'ai été agréablement étonnée d'un livre pareil qui, pour une fois, ne parle pas que des « Chattitudes » ou de plaisanteries comme dans « Mon chat est un hypocrite » ( entre autres mais que je ne renie pas non plus car ce sont des petits ouvrages bien amusants et que j'ai chroniqués.)
Depuis que j'ai mon petit félin, je collectionne les fameux « Maneki-neko » (littéralement « chat qui accueille »). Ce sont de petites statuettes en porcelaine, représentant un chat assis et qui relève soit la patte droite, soit la patte gauche, soit les deux, jusqu'aux oreilles. Ces objets sont considérés comme des chats porte-bonheur au Japon.
J'ai trouvé un magasin spécialisé dans des produits japonais et j'y vais régulièrement pour compléter ma collection.
Pour ces « Maneki-neko », la position de la patte levée ne signifie pas « au revoir ». Mais ce serait plutôt :
- La patte droite levée favorise l'argent et la chance (« Fuku » : Bonheur et Félicité),
- La patte gauche est plus particulière pour l'accueil (« Senyo »),
- Les deux pattes ensemble, protègent la maison,
et plus la patte est tenue haute, plus les effets seraient puissants.
« Le Paradis des chats » est à lire par tous les amoureux de nos petits compagnons et on y parle de son ambiguïté (des peintres des dynasties chinoises l'ont associé au parfum des pivoines, au chatoiement de la soie tandis qu'au Japon, les dames de la cour impériale les retenaient par un souple ruban rouge.
Avec cette lecture et alors que nous sommes carrément fous de ces boules de poils si affectueuses et qui, d'un coup, vont s'isoler afin d'avoir un moment de tranquillité en faisant un petit somme, ce n'est que du plaisir que l'on ressent après avoir appris un peu plus sur ces petits animaux bien particuliers et qui ont bien gagné une place dans « Le Paradis des chats » (mais le plus tard possible tout de même).
Nota : ne pas manquer de lire « Le crédit des illustrations » pour les reproductions d'estampes.
Je tire un coup de chapeau à #NellyDelay pour ce récit ainsi qu'aux #EditionsPicquier pour l'avoir publié.
💕😍🐈
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          429
kuroineko
  13 janvier 2017
Historienne de l'art de formation, Nelly Delay s'est, durant sa carrière, spécialisée dans l'art du Japon ancien. Elle est l'auteur notamment de plusieurs ouvrages sur les maîtres estampistes nippons tels que Hokusai et Hiroshige.
Avec le Paradis des chats, elle signe un court essai sur la perception de cet animal à la fois si familier et toujours mystérieux, en Asie, et plus particulièrement dans l'archipel japonais.
Non content d'être fort intéressant et instructif au niveau du texte, les pages s'ornent de représentations de nos félidés par des artistes reconnus. J'ai été subjuguée par les dessins de Kuniyoshi où le chat représenté est constitué de plusieurs chats imbriqués les uns dans les autres. Je ne connaissais pas du tout ce peintre du XIXème siècle; son art m'a fortement interpellée.
J'ai regretté que toutes ces reproductions d'oeuvres n'aient pas été en couleurs.
Revenons-en au contenu lui-même. Nelly Delay traite donc ici du chat et de sa perception dans les diverses régions de l'Asie, de l'Inde au Japon. Elle rappelle en premier lieu que cet animal est originaire d'Afrique, où il fut d'ailleurs vénéré sous les traits de la déesse Bastet dans l'Égypte antique.
On découvre, à travers continents et périodes historiques, une certaine universalité du rapport que les humains ont entretenu avec ces animaux. Traditionnellement, ils sont rattachés à la nuit et à l'étrange qui en découle. D'où une perception et des rapports marqués par une ambiguïté certaine. le chat représente à la fois la douceur (fourrure, ronronnement, ...) et la violence  (versatilité de l'humeur, griffe véloce et cruauté envers ses victimes). Il est aussi le roi de l'entre - deux monde, une patte dans notre réalité, une autre dans le monde surnaturel. Il apparaît alors soit en tant que gardien de l'équilibre entre ces univers, soit comme entité maléfique douée de métamorphoses et pouvant même prendre forme humaine.
Nelly Delay étudie la symbolique du chat en matière de croyances, traditions et religions. Elle donne des exemples tirés de mythes et légendes, comme celle du manukineko au Japon ou celle de l'origine du chat sacré de Birmanie.
Elle observe également les rapports au quotidien avec les humains. Elle rappelle d'ailleurs que les marins japonais prenaient soin d'en apporter à bord pour les débarrasser des rats. Mais aussi car le chat était reconnu pour annoncer les changements de temps et prévenir ainsi les risques de tempêtes.
Enfin, elle s'intéresse (et moi avec) aux liens entre le monde artistique et nos félidés. Partie tout particulièrement passionnante et qui fournit des clés de compréhension des oeuvres picturales nippones.
Passionnés des petits minous ou du Japon, ou simplement curieux, aucune hésitation à avoir!
Très court, cet ouvrage se déguste d'une traite, quitte à y revenir pour le plaisir plus tard. le propos est intelligent et immersif. de par son faible nombre de pages, Nelly Delay ne noie pas le lecteur sous des tonnes d'érudition. En revanche, elle offre des axes à creuser pour sa curiosité personnelle. En ce sens, une bibliographie n'aurait pas été de trop.
L'écriture est fluide et très agréable à lire. Et toujours ce régal des yeux que ces croquis sur le vif de dizaines de chats!
Un bien joli ouvrage que nous offrent l'auteur et les éditions Picquier. J'en redemande!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          143
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
HarioutzHarioutz   16 juillet 2019
Pour les marins, le chat représente le meilleur défenseur contre les rats qui vivent à bord; et mieux encore, les chats ont la prémonition des désastres qui se préparent.

On raconte l'histoire du navire Tosa-maru qui était sur la ligne de l'Europe pendant la Première Guerre mondiale; il y avait à bord un chat aimé de tous les marins.
Peu après que le navire eût quitté Liverpool, le premier octobre 1918, on ne put nulle part retrouver le chat; il fallut se rendre à l'évidence, il n'était plus à bord, chacun se demandait comment il avait pu disparaître.
Bientôt l'équipage devint nerveux parce que des sous-marins allemands se déplaçaient dans les eaux avoisinantes, et finalement, le Tosa-maru fut torpillé par les Allemands le 4 octobre à cinq heures quinze.
Aujourd'hui encore, les survivants sont persuadés que le chat avait quitté le navire après avoir eu la prémonition de ce qui allait se produire.

En outre, chez tous les marins japonais, la croyance est enracinée que les chats tricolores (blanc, roux et noir), les nike-neko, généralement des femelles, sont capables de prévoir l'approche des tempêtes; ils grimpent au mât des navires et en éloignent les âmes errantes des naufragés qui ne seront jamais en paix et vogueront éternellement sur la crête des vagues.
En raison de ces croyances, les chats sont recherchés par les marins japonais plus que par n'importe qui au monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          324
nadiouchkanadiouchka   02 mars 2019
Le folklore japonais met également en scène des « renards-sorciers » qui se muaient en chats pour pouvoir mieux pénétrer dans les maisons des hommes, ou des « chats-vampires »… Un chat magique célèbre est le Neko-bake, vieille femme-sorcière qui prenait la forme d’une chatte pour s’introduire dans les maisons, y voler les enfants désobéissants et les manger. Cette histoire courait autrefois le long du Tôkaidô comme en Occident celle du croquemitaine.
P.34
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
nadiouchkanadiouchka   10 juin 2019
Depuis l’histoire d’O-Tsuna et de Hachirobei, les chats qui appellent sont religieusement mis en vitrine par les marchands de toutes sortes, les maisons de thé et les restaurants, avec la certitude qu’ils attireront le client et que la fortune s’ensuivra. Par ailleurs, un proverbe japonais dit : C’est comme de donner des pièces d’or à un chat (neko ni koban).
P.66
Commenter  J’apprécie          190
nadiouchkanadiouchka   14 février 2019
Le dévouement des chats est souvent évoqué : ainsi près du temple Fairin-ji à Omaezaki, province de Totoni, se trouve la tombe d'un chat qui défendit ce temple au prix de sa propre vie contre un énorme rat qui séjournait là sous l'apparence d'un moine mendiant. Mais parmi toutes les légendes populaires, l'une des plus connues est celle du chat qui vola des pièces d'or pour secourir son ami ; sa mémoire est liée à un pont de Tôkyô construit près de l'emplacement où ce chat se fit tuer.
P.70
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
nadiouchkanadiouchka   11 février 2019
Le Japon est probablement un des seuls pays d'Extrême-Orient où un temple soit consacré au chat : le Gotokuji à Tôkyô. Dans le sanctuaire lui-même, il est représenté assis, une patte levée en signe d'accueil ; cette position fait allusion à une très ancienne légende qui a pour cadre un temple qui se trouvait en ce même lieu.
P.26
Commenter  J’apprécie          190
Videos de Nelly Delay (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nelly Delay
L'estampe japonaise - Nelly Delay.
autres livres classés : estampeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1280 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre