AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2302025245
Éditeur : Soleil (15/05/2013)

Note moyenne : 3.38/5 (sur 4 notes)
Résumé :
L'évangile des révélations a été écrit par Judas, non pas Judas Iscarote le traître, mais Judas fils de Jésus de Nazareth. C'est ce qu'affirme Saladin. Cet évangile serait aux mains de sa jeune fille prénommée Akila disparue depuis 7 ans et d'un rabbin du nom de Ephraïm. Un roi lépreux, Baudouin et un archevêque les cherchent mais le maître templier Eudes de Saint Amant convoitent lui aussi l'évangile et son fidèle Cerbère traque les fuyards dans Jérusalem.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Bubu-le-bourguignon
  16 juin 2013
Au premier abord, je trouve la couverture trompeuse. J'ai cru avoir acheter "Le nom de la Rose" en version Bd. Ceux qui ont vu le film vont sans doute voir de quoi je parle... du moins je l'espère.
Quand à ce tome 3 de la série "Le cinquième Evangile", on en sait un peu plus. La jeune fille avec le tatouage de Fatima et le fameux secret de ce 5ème évangile. Ce 3ème tomes dévoilent enfin, un peu, ce qui fait frémir les catholiques dans le secret, mais surtout cette arme absolue que Saladin est prêt à utiliser contre les croisés et tous les chrétiens.
Le jeune roi Baudouin de Jérusalem fait toujours preuve de sagesse et de courage. Lui aussi est prêt à trouver un compromis pour éviter des bains de sang surtout lorsqu'il s'agit de religion.
Ce thriller religieux est très prenant. Jusqu'au bout, on peut se demander si le secret sera révélé au monde. Jean-luc Istin sait, décidemment, tenir le lectorat en haleine. La transition graphique entre Montaigne et Viacava n'est pas du tout perceptible.
On passe un bon moment de lecture, en attendant que l'histoire se décortique un peu plus..... on retient son souffle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
tchouk-tchouk-nougat
  22 février 2015
Cerbère est sur la piste d'Akila, l'enfant qui a lu le 5e évangile. Elle doit fuir en compagnie de son protecteur, un rabbin prêt à tout pour la protéger elle et son secret. Pendant ce temps là Baudouin rencontre Saladin. Deux grands hommes dont le respect mutuel malgré leur camp ennemi va leur permettre de metter en commun leur savoir sur ce qui pourra ébranler la foi chrétienne.
On s'approche de plus en plus du secret. En même temps que nos personnages qui vont avoir des choix à faire.
Un récit ésotérique mené de main de maitre, qui sait tenir en haleine les lecteurs.
Je tiens à souligner une première de couverture très bien réaliser. le jeu de lumière avec la bougie et le vieux rabbin est formidable.
Dans ce tome on change de dessinateur. Et si je regrette la précision de Montaigne je dois féliciter Viacava qui sait faire une transition impeccable.
Commenter  J’apprécie          80
MissSherlock
  22 mars 2018
Ce troisième volet de la série le Cinquième Évangile est de loin mon préféré. On en apprend un peu plus sur le fameux évangile, sur Akila et surtout sur le Cerbère.
Il y a pas mal de rebondissements et beaucoup de suspense.
Le dessinateur des deux premiers tomes passe la main et les différences de traits ne sont pas évidentes. le graphisme et la colorisation sont toujours aussi soignés.
Et la couverture est superbe, c'est la plus belle des trois avec cet incroyable jeu de lumière.
À suivre...
Commenter  J’apprécie          90
MissAlfie
  08 septembre 2014
Jean-Luc Istin a choisi de toucher à la mode ésotérique qui s'amuse à trouver des bricoles susceptibles de renverser le Vatican, la religion chrétienne, ma bonne dame, le ciel va nous tomber sur la tête, c'est terrible. du coup, quand on décide de s'attaquer à un phénomène de mode (qui dure depuis un moment, le Da Vinci Code date de plus de dix ans), il faut avoir une histoire en béton. Alors, bon, je ne dévoilerai pas le contenu de ce fameux évangile mais le fait est que, bon, voilà, c'est pas tout ça mais ça casse pas trois pattes à un canard. Ceci dit, si le fondement de l'histoire n'est pas folichon, la construction est plutôt réussie les personnages bien travaillés. Quant au dénouement, je le trouve passable, presque décevant. Il aurait mérité un truc un peu plus enlevé.
En revanche, ce qui est vraiment insupportable dans une série, c'est quand le dessinateur change avec le temps. Quand le trait est plutôt similaire, que les différences se résument à des détails, à la rigueur, ça passe. Mais là, il y a des différences tellement flagrantes, sur les personnages en particulier, que ça en est désagréable. Prenez un simple exemple : ouvrez le tome 3 à la dernière planche et le tome 4 à la première planche. Ce sont sensées être les deux mêmes et pourtant, il n'y a rien en commun. du coup, pour une série de quatre albums, avoir trois dessinateurs différents est agaçant. du reste, le dessin n'est pas mauvais pour autant. On a un dessin de facture classique. Je préfère peut-être le dessin de Thimothée Montaigne, plus fin, plus expressif. Et ses couvertures sont absolument magnifiques.
Au final, le Cinquième Evangile est une série ésotérique classique, plutôt bien foutue mais sans grande originalité qui ravira les amateurs du genre.
Lien : http://croqlivres.canalblog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (2)
ActuaBD   10 juin 2013
Enfin le retour d’une des meilleures séries des Secrets du Vatican. Les révélations se succèdent, tandis que les personnages gagnent encore en épaisseur. Du grand médiéval ésotérique !
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Sceneario   28 mai 2013
Ce nouveau tome est tout autant prometteur et passionnant que les tomes précédents. Ici Istin maitrise un suspense endiablé avec une mise en scène rythmée. Peu de temps morts, beaucoup de rebondissements et certains coups de théâtre font que le lecteur n'a pas le temps de réfléchir ou de se reposer cinq secondes.
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   22 février 2015
Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous diffament. Je sais que vous percevez, tout comme moi, la profondeur de ses mots. N'est ce pas la seule chose qui importe? Qu'elle soit de la bouche du messie, du prophète ou d'un saint quelle importance? Seule la justesse des paroles compte.
Commenter  J’apprécie          40
Lire un extrait
Videos de Jean-Luc Istin (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Luc Istin
Avis sur Mages, tome 1 à 9:20
autres livres classés : moyen-orientVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Merlin.M n°3

Quelle est le principales pouvoir du héros ?

Soigner
Devenir invisible
Voler
Parler aux morts

5 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Merlin, tome 2 : L'Eveil du pouvoir de Jean-Luc IstinCréer un quiz sur ce livre