AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2882504349
Éditeur : Noir sur blanc (01/09/2016)

Note moyenne : 2.25/5 (sur 8 notes)
Résumé :
« Ne t’intéresse pas à la politique, ne lis pas les journaux, n’écoute pas la radio, ne les laisse pas te baiser, ne va pas sur Internet, ne vote pas aux élections, ne soutiens pas la démocratie… »

Le jeune narrateur de Anarchy in the UKR, attachant et un peu paumé, est sans cesse en mouvement : il parcourt le pays en train, en bus ou en stop, à travers les paysages de friches industrielles de l’Ukraine postsoviétique. Dans une sorte de pèlerinage ét... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
letitbe
  23 octobre 2016
Il me reste trois jours pour venir à bout de ce livre et je sais que je n'y parviendrai pas. Je suis péniblement parvenue à la page 70 et j'ai préféré arrêté les frais. Donc, autant vous donner tout de suite mon ressenti.
J'avais choisi ce récit dans le cadre de l'opération "Masse critique" en espérant retrouver en version ukrainienne l'esprit de "Anarchie au Royaume-Uni" de Nik Cohn.
Là où Nik Cohn évoquait son enfance mais surtout ses rencontres avec les oubliés de la société britannique, Serhiy Jadan nous parle de ses voyages, des étapes dans des lieux sordides, de ses cuites, de ses fumettes, de ses rencontres furtives.
Je m'arrêterai sur Nik Cohn, en soulignant son empathie et la profondeur de ses portraits.
Serhiy Jadan, lui, est plus superficiel. Il dénonce certains travers par le biais d'énumérations. le récit (pour le peu que j'en ai lu) est décousu, superficiel et très autocentré. Il y avait pourtant matière à faire quelque chose de structuré et d'instructif pour un lectorat étranger qui ne connaît pas l'Ukraine.
Rien à dire sur la traduction, mais hélas il faut que le contenu du livre soit digne d'intérêt et ici, ce n'est pas le cas.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Davpunk
  09 octobre 2016
Voilà un livre compliqué à expliquer, et aussi compliqué à vraiment aimé. J'en ressort donc avec un avis mitigé. Trés mitigé même…
Serhiy Jadan revient ici sur sa vie, et à travers ça sur sa vision de l'Ukraine, son pays. Une vision sombre puisque le pays n'est pas dans sa meilleure phase, qu'il tente de faire passer dans un texte bancal. En effet, son cible est ici fait de beaucoup d'énumérations, ce qui n'est pas la meilleure des solutions car on se détache rapidement des longues listes. Divisé en différentes partie non chronologique et qui abordent différentes parties de sa vie, le livre semble alors bien trop long et ne méne pas vers grand chose. C'est d'ailleurs surement son but. Malheureusement, si l'auteur commence par aborder frontalement son sujet (Un systéme anarchique en Ukraine ?), il le délaisse puis part un peu dans tout les sens. le résultat, c'est que certains chapitres sont trés intéressant alors que d'autres nous laisse de marbre. Tout ça pour donner au final une autobiographie pas forcément passionnante, prenant le contrepied du livre qui nous dis un moment que « Les biographies des auteurs sont souvent plus intéressantes que leurs oeuvres »… Pour ma part, j'ai ici été déçu…
Il est à noter cependant que l'oeuvre est suivi de Journal de Louhansk, du même hauteur, qui constitue plus en une reflexion sur le concept de liberté, encore une fois au travers des propres expériences du bonhomme. je me suis d'ailleurs assez retrouvé dans ses propos sur les 30 petites pages qui le compose. Ce qui ne suffit pas mais c'est toujours ça de pris…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
takecare
  07 octobre 2016
J'ai été globalement déçu par ce livre.

Le résumé faisait miroiter un voyage atypique en Ukraine, par trains et par bus, à la rencontre de ce peuple généreux et de cette culture si riche. Un "pélerinage éthylique sur les lieux de l'anarcho-communisme", tout un programme!

J'y ai surtout trouvé un récit très inégal. Quelques chapitres sont sympatiques, comme le Stade, La Poste ou le match de foot en pleine nuit, mais ils sont trop peu nombreux. Pour le reste, beaucoup d'histoires plutôt quelconques et de digressions hasardeuses. Quant au style de l'auteur, il m'a laissé assez indifférent.

Le livre se conclut par "Le journal de Louhansk", un écrit de moins de 30 pages rédigé au printemps 2014, au moment ou le conflit dans l'est du pays prenait de l'ampleur. Là encore, la quatrième de couverture promettait "une prose jubilatoire, explosive et drôle". Mais après avoir croisé deux ou trois séparatistes à un contrôle et quelques civils en ville, l'auteur se lance dans des réflexions sur la liberté et les responsabilités de chacun à son encontre. Et l'intérêt retombe rapidement. Dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
OrchidFerretOrchidFerret   28 septembre 2018
Je n’ai jamais été intéressé par la politique, à l’exception des cas où elle se glissait sous ma porte à l’intérieur de mon logement et commençait à puer dans ma cuisine, alors je me penchais sur elle, en fait, je voulais savoir comment m’en débarrasser.
Commenter  J’apprécie          00
OrchidFerretOrchidFerret   28 septembre 2018
De manière générale, retourner dans les endroits où tu as grandi, c’est comme revenir dans un crématorium où on t’a déjà brûlé une fois.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : ukraineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Serhiy Jadan (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1546 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre