AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Bernard Sesé (Éditeur scientifique)
EAN : 9782714304018
287 pages
José Corti (30/11/-1)
4.17/5   3 notes
Résumé :
Auteur d’une œuvre considérable, reconnu comme un maître par les poètes de la Génération de 1927 (Jorge Guillén, Pedro Salinas, Federico García Lorca, Vicente Aleixandre, Rafael Alberti…), Juan Ramón Jiménez reçut en 1956 le Prix Nobel de Littérature.
Inscrit dans le cycle du spiritualisme symboliste, selon l’expression de l’auteur, Pierre et Ciel (1919) témoigne d’un progrès décisif dans la conquête de la conscience par elle-même, entreprise déjà dans ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Norlane
  02 août 2022
Soleil, lumière, instant et éternité, rose, mer... Lyrique et mystique (le ciel du titre) ancrée (la pierre) - de nos jours on dirait "pleine présence" - la poésie du Nobel Jimenez donne des images touchantes et étonnantes. Si je n'ai pas de poèmes coup de coeur, j'aurais pu en mettre beaucoup en citations. La préface signale que cet ouvrage est le début d'un nouveau cycle - la poésie pure - je ne peux que croire sur paroles, je ne savais pas que cet homme existait avant de trouver par hasard deux recueils dans un désherbage de bibliothèque.
L'édition bilingue permet de voir, même sans connaitre l'espagnol, que le traducteur, Bernard Sesé, a parfois modifié la forme (tercet en quatrain, virgule ajoutée...), ce qui me gêne un peu.
Commenter  J’apprécie          100

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
NorlaneNorlane   16 février 2019
Bonheur ; quel arbre invisible, infini
donne-t-il ton fruit, que l'âme parfois
cueille, en sa plénitude ?

De ces idées lesquelles sont tes branches,
de ces sentiments lesquels sont tes fleurs,
de ces chants quels sont tes oiseaux,
de ces sourires quels sont tes arômes ?

Qu'est-ce qui nourrit tes racines ?
Comment, par où, pareil à ce citron,
pénètres-tu par ma fenêtre,
en notre plus profonde chambre,
y effleurant, tout doucement, le cœur ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
NorlaneNorlane   16 février 2019
Ne pas détruire la lumière...
Laisser l'heure mauvaise
s'écouler, tomber seule enfin
sous l'acacia en fleur du sentiment,
sous le ciel étoilé de l'idée.

Rien ne vaut le bonheur
de se comprendre, enfin, sous le front et le coeur,
pleins de bonté !
Puis,
dans un lent et souriant retour,!
recouvrir d'une âme fleurie
les fosses entrouvertes,
y entasser les roses
- toutes, toutes les roses ;
car l'âme bien taillée
ne cessera plus d'en donner ! -
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
NorlaneNorlane   16 février 2019
Toujours plus vivant, oui
- plus profond et plus haut -
plus nouées les racines
et plus libres les ailes !

Liberté de l'enraciné !
Sûreté du vol infini !
Commenter  J’apprécie          30
DanieljeanDanieljean   02 août 2016
Je voudrais que mon livre
fût ainsi que le ciel, la nuit
toute vérité présente, sans histoire,
Qu’à chaque instant se donne, comme lui,
toute chose, avec ses étoiles…
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : littérature espagnoleVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1045 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre