AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782226159250
441 pages
Albin Michel (04/05/2005)
3.57/5   92 notes
Résumé :
Paris, 1870. L'armée prussienne encercle la ville. Les Parisiens sont prisonniers et l'hiver s'annonce terrible. Blanche, dix-sept ans, est prise au piège comme les autres. Heureusement, son oncle Gaston, commissaire à la Sûreté, est là pour la protéger. Mais une enquête difficile le préoccupe...

En effet, un cadavre est retrouvé dans les jardins du Palais-Royal, trépané, un tatouage occulte sur le bras gauche. Blanche, passionnée par les méthodes d'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
3,57

sur 92 notes
5
3 avis
4
7 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis

Syl
  05 avril 2013
1851, Bois de Vincennes.
Iouri, suivant une recette de son pays, la Sibérie, fait un vin de champignons peu habituel. Un ingrédient est indispensable pour son élaboration, la mandragore. Cette plante se trouvent dans les sols riches d'un compost de feuilles, mais aussi aux pieds des gibets. Dans l'allée des pendus, il se dirige en compagnie de son lynx vers le platane des suppliciés.
C'est alors, qu'il est témoin d'une scène atroce. Un enfant est posé sur une table en pierre, l'autel de Teutatès, maintenu immobile par des silhouettes mystérieuses. L'une d'elle soulève une lame vers les cieux avant de l'abattre violemment sur la poitrine de l'enfant. Sortant de sa torpeur, Iouri intime l'ordre à son lynx d'attaquer l'assemblée.
1870, Paris.
A la gare Montparnasse, c'est l'effervescence et les quais fourmillent de personnes affolées qui n'ont qu'une obsession, quitter Paris. L'armée prussienne sera bientôt aux portes de la capitale.
Monsieur et Madame Paichain entraînent leurs trois filles, Bernadette vingt-un ans, Blanche dix-sept ans et Berthe douze ans, vers leur train. La désorganisation et la panique génèrent des bousculades brutales et impitoyables.
Juste avant de monter dans le train, Blanche s'éloigne pour venir en aide à un petit garçon en pleur. Lorsqu'elle essaie de rejoindre sa famille, elle ne peut que regarder impuissante, la fermeture des wagons et le train glisser sur les rails.
Blanche, seule mais pas désemparée, pense immédiatement à son oncle Gaston, commissaire de police. Finalement... cette mésaventure exauce son souhait secret : Rester à Paris avec lui et retrouver sa chambre pour continuer ses expériences scientifiques. Peu importe si la ville est assiégée, elle va goûter à la liberté...
A la recherche de son oncle, Blanche se retrouve à la morgue où elle fait la connaissance de Claude Salmacis, le préparateur anatomique. L'homme est bizarre et dégage une odeur de violette. Sur une table, le cadavre d'un homme scalpé et tatoué attire son regard. Elle le reconnaît aussitôt, c'est Edmond Alba, le chapelier qui vend des hauts-de-forme à son père.
Lorsque le commissaire s'aperçoit de la présence de sa nièce, l'incrédulité se partage à l'inquiétude et la joie. La guerre se profile et l'invasion risque d'être terrible, Blanche devrait être à l'abri loin du conflit, mais un sentiment de pur bonheur l'étreint aussi. La fille de sa soeur est l'enfant qu'il aurait aimé avoir. Blanche est intelligente, curieuse, courageuse, a un esprit scientifique et aime particulièrement élucider les énigmes. Elle pourrait être une excellente assistante...
Après avoir confié le nom du macchabée à son oncle, Blanche retourne dans l'appartement de ses parents. Son amie d'enfance Emilienne travaille pour Monsieur Nadar et son atelier d'aéronefs. Il ne lui reste plus qu'à trouver une occupation qui serait en harmonie avec ses aspirations... élève à l'Ecole de médecine aux cours de dissection et maniement du bistouri sous la férule du Professeur Séverin Klosowski et infirmière-brancardière à l'hôpital pour s'occuper des blessés rapatriés du front.
Ainsi débute sa nouvelle vie de jeune fille indépendante...
Un mois plus tard, lors d'une autopsie dans le cadre de ses études, Blanche découvre que le cadavre exposé a le même tatouage sur le bras que le chapelier décédé : "Trois sphères, deux corbeaux, un personnage en robe à la bouche cadenassée". Elle en réfère à son oncle qui poursuit toujours l'apprenti du chapelier, Victor Pilotin, un garçon de quatorze ans, suspecté du meurtre. le plus extraordinaire de ces deux affaires, le plus abracadabrant, n'est pas la similitude des tatouages, mais c'est la dissolution des corps. Après quelques heures, il ne reste de ces morts qu'un amas de matières organiques, comme si on les avait désagrégés avec de l'acide.
Blanche décide alors de mener son enquête en parallèle de celle de son oncle, n'étant pas d'accord avec lui sur l'identité du coupable. L'assassin est appelé l'Alchimiste et il est fort probable qu'il ne s'arrêtera pas à ces deux crimes.
Voyages en montgolfière, poursuite en omnibus, expériences savantes, formules magiques, occultisme, confrérie, photographies, rencontres avec Félix Nadar, Sarah Bernhardt... Blanche trouvera dans l'opéra de Gounod, Faust, un début de réponse avec la souffrance chantée de Marguerite :
"- Ces mains rouges de sang, ce cauchemar de fer... Est-ce le prix à payer pour la triple contrainte de l'Enfer ?"
Un livre fort captivant, que je vous recommande ! Classé dans les lectures jeunesse, ce volume est le premier d'une trilogie. Je n'ai pas retrouvé la folle fantaisie de la série "L'Opéra du diable" lue récemment, mais une histoire plus vraisemblable, moins loufoque et plus accessible à mon esprit. Nous sommes dans un XIXème siècle bouillonnant d'inventions, de nouvelles technologies et techniques. Des sciences qui jouxtent d'autres dogmes plus mystiques, tels que le spiritisme et la magie. L'ambiance est celle aussi du siège de Paris par les Prussiens, des barricades, d'un hiver rigoureux, du rationnement des denrées, de la guerre et de ses déchets. L'auteur aime mélanger ses personnages à d'autres aux noms illustres. Il s'amuse aussi à imaginer celui qui deviendra, dix-huit ans plus tard, l'assassin de Whitechapel, Jack l'Eventreur. La nuit, les rues sont noires et dangereuses. Rien de surprenant me direz-vous, mais j'ai ressenti dans certains passages l'oppression de l'angoisse d'un roman fantastique.
J'ai beaucoup aimé cette histoire et j'espère retrouver ses sensations dans les prochains tomes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Ema1
  27 novembre 2012
Ce n'est plus un secret pour personne : j'aime beaucoup la littérature jeunesse. Aussi, quand je suis tombée par hasard sur ce roman mêlant intrigue et Paris 19°, le tout saupoudré d'un peu de paranormal, je me suis jetée dessus.
« Paris, 1870. L'armée prussienne encercle la ville. Les Parisiens sont prisonniers et l'hiver s'annonce terrible. Blanche, 17 ans, est prise au piège comme les autres. Heureusement, son oncle Gaston, commissaire à la Sûreté, est là pour la protéger. Mais une enquête difficile le préoccupe... Un cadavre est retrouvé dans les jardins du Palais-Royal, un tatouage occulte sur le bras gauche. Blanche, passionnée par les méthodes d'investigation, se met en tête d'aider Gaston, et sa route croise bientôt celle d'un deuxième mort, tatoué lui aussi. Dans une ville guettée par la famine, la jeune fille plonge au coeur d'une terrible vengeance, aux frontières de la magie noire. »
Je vais le dire tout de suite, ce premier tome est un coup de coeur. Cela faisait très longtemps qu'un roman jeunesse ne m'avait pas autant emballée. Je me suis laissée embarquer avec blanche à la poursuite de ce tueur de tatoués, j'ai eu peur avec elle, j'ai essayé de résoudre le mystère en même temps qu'elle, bref je suis complètement sous le charme de la demoiselle.
Blanche vient d'une famille bourgeoise. Elle a deux soeurs, apparemment pas très futées, et plutôt que de passer son temps à broder et s'exercer au piano comme toutes les jeunes filles respectables, elle est fascinée par la science et la criminologie. Si Blanche est calme, plutôt réservée et casanière, sa meilleure amie, Emilienne, est tout son contraire : jolie rousse au caractère bien trempée, elle va aider Blanche et la soutenir pendant son enquête. Un personnage sympathique qui j'aimerais découvrir un peu plus dans les prochains tomes. J'ai aimé voir l'évolution de Blanche - au départ qualifiée de « pas très jolie » - qui va prendre de l'assurance au fil des pages. Elle est assez proche de son oncle Gaston, commissaire un peu bourru mais sympathique qui fait équipe avec Léo, un inspecteur moderne qui croit à la nouvelle science des empreintes digitales. Tous les personnages sont bien travaillés et attachants, même le meurtrier.
L'enquête en elle-même est plutôt intéressante. Ces cadavres d'hommes, tous avec le même tatouage qui se liquéfient mystérieusement quelques jours ou heures après leur découverte, cela m'a vraiment intriguée. J'ai été surprise par la révélation sur le meurtrier, celle-là, je ne m'y attendais pas ! C'est un bon roman, à conseiller à tous.
Si vous voulez en savoir plus sur l'auteur, n'hésitez pas à aller faire un tour sur son site.
Note globale : 17/20
Lien : http://altervorace.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Ludili
  20 novembre 2011
Une fois n'est pas coutume, je tente un genre que je ne lis pas beaucoup : le roman jeunesse. Il ne faut pas rester sur des aprioris et dire "fontaine...".
Grand bien m'en fasse. Cette jeune fille, que l'on découvre sur la première de couverture, est un puit de sciences, au sens propre du terme ! Son oncle, commissaire à Paris la pousse dans sa curiosité et lui laisse mettre son nez dans ses affaires policières. Elle est très douée dans l'analyse des indices et l'interprétation des preuves.
Les prussiens ont assiégé Paris. Blanche rate le train qui l'aurait mise en sécurité en Province. Son oncle est encore dans la Capitale. Blanche n'est donc pas seule. En plus, un cadavre vient donner du souci à l'oncle Gaston. Il n'en faut pas plus à Blanche pour occuper ses journées. Elle se met en route pour élucider cette enquête. Rapidement, les événements vont l'entrainer au coeur de l'étrange. Elle découvre qu'elle court après un tueur en série sensé être décédé dans sa jeunesse. Elle va donc pousser ses investigations au-delà du légal. Rituel satanique, magie noire et forces obscures vont jalonner son aventure, mais Blanche est tenace et affrontera ce monde sombre avec beaucoup de ténacité et de courage.
Quelle bouffée d'oxygène cette Blanche Paichain. Quelle pugnacité ! Une Sherlock Holmes en jupon détonante !
Son dynamisme et son entrain emporte le lecteur, même adulte, dans une course à la science et à l'histoire. Elle est intelligente et déjà très moderne. Elle ne recule devant rien et conquiert les adultes pour arriver à ses fins. On ne peut rien refuser à Blanche. Elle est au courant d'énormément de choses et nul besoin de lui raconter des carabistouilles.
L'écriture d'Hervé Jubert n'est pas pervertie. S'adressant à un public adolescent, il prend le parti d'utiliser un vocabulaire plus soutenu et ainsi éveiller la curiosité verbale de son jeune public. le lecteur accompli lui se délecte de ce verbiage foisonnant et prend plaisir à suivre le fil de l'enquête.
Le petit clin d'oeil au personnage mythique de Jack l'éventreur est excellent. Faust n'est pas en reste... Il accentue invariablement le talent de l'auteur.
De nombreuses références historiques et scientifiques viennent donner du corps à ce thriller fantastique qui ravira un public très varié.
Suivez Blanche Paichain dans Paris assiégé et retrouvez votre impertinence adolescente !
Lien : http://lacaveauxlivres.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
cats26
  12 juin 2017
J'avais déjà lu des romans steampunk de cet auteur et j'avais beaucoup aimé l'univers complexe qu'il avait réussi à créer à partir d'une uchronie victorienne.
Dans ce roman-ci qui se veut plus historique même s'il y a une part de fantastique, on retrouve le 19ème, cette fois-ci parisien. le contexte historique est solidement documenté, détaillé avec une richesse qui rend vivant le cadre dans lequel se meuvent les protagonistes.
On suit ainsi les tribulations de Blanche, 16 ans, qui rate son évacuation hors de Paris assiégée par les Prussiens et se retrouve donc laissée à elle-même dans la capitale alors que la tension sociale et politique qui va mener aux événements de la Commune est à son comble.
La jeune fille passionnée de criminologie (son oncle est commissaire de police) et de sciences médico-légales va s'intéresser à une série de meurtres mystérieux visant des hommes tatoués, surtout après avoir croisé le chemin du principal suspect de ces crimes.
L'intrigue complexe et à rebondissements multiples s'inspire de l'intérêt de l'époque pour l'occultisme et la cabale et nous plonge dans les croyances à la mode dans cette deuxième moitié du XIXème siècle. le chapitre d'ouverture du roman est en ce sens très représentatif : c'est la mise en scène typique d'une messe noire, telle qu'elle apparaîtrait dans notre imaginaire du XIXème siècle.
C'est aussi le Paris des clubs et celui du petit peuple qui continue tant bien que mal à vivre malgré les pénuries et les boulets qui tombent.
La protagoniste principale est Blanche, jeune fille de bonne famille, atypique, curieuse et téméraire. A sa suite, on découvre le monde du crime et de ceux qui le traquent, les affaires criminelles célèbres du 19ème siècle, son code pénal, dans ce Paris à la fois familier (pour qui connaît bien cette ville) et étranger. Dépaysant.
C'est une lecture plus exigeante que celle qui attend habituellement les lecteurs de littérature jeunesse. Je ne m'en plaindrais pas d'ailleurs car je me suis régalée.
Cependant, la lenteur de l'avancée de l'intrigue principale, les chemins de traverse qu'empruntent l'auteur pour mieux installer son cadre et approfondir la psychologie de ses personnages, ainsi que les nombreuses références culturelles et historiques pourraient dérouter le jeune public.
Pour ma part, j'en redemande.
A partir de 13-14 ans
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Coxinel2
  26 août 2010
Blanche Paichain, 17 ans, manque le train que prend sa famille pour fuir le Paris de 1870 menacé d'un siège prussien. Protégée par son oncle le commissaire Gaston Loiseau, elle en profite pour donner libre cours à son goût prononcée de l'enquête, ce qui est fort rare pour une jeune fille de bonne famille. Elle va aider son oncle à retrouver l'assassin d'hommes tatoués dont les cadavres se liquéfient mystérieusement, et ainsi innocenter le jeune apprenti chapelier Victor. Parallèlement, elle joue son rôle de jeune fille de bonne famille en soignant les blessés de la guerre et de la Commune.
Outre le sens du suspense, l'auteur à aussi le sens de l'histoire et nous plonge dans le Paris des années 1870/1871 en plein coeur de la guerre franco-prussienne et de la Commune.
On croise Sarah Bernhardt qui prend l'héroïne en amitié.
Les blessés, le manque de nourriture, le marché aux rats, la débrouille...
L'auteur y ajoute une petite pointe de fantastique qui colle à merveille avec cette fin de XIXeme siècle très porté sur les sciences occultes.
l'enquête nous porte tout au long du livre.
Un très bon livre!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AriesteArieste   26 novembre 2012
Et traverser le Luxembourg lui changerait les idées. Blanche enfila son manteau, sortit de l'Odéon, longea la galerie. Les chaises à deux sous du père Latuile étaient pleines. Les messieurs s'y balançaient pour lire leur journal. Les nouvelles des défaites militaires et du déménagement du gouvernement provisoire remplissaient les colonnes.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Hervé Jubert (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hervé Jubert

Hervé Jubert et la série Monstre aux éditions Rageot
Présentation de Monstre, la nouvelle série d'Hervé Jubert, au Salon du livre de Paris 2014.
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les aventures de Blanche (Hervé Jubert)

Quel métier exerce Gaston Loiseau (l'oncle de Blanche) ?

Commissaire à la Sûreté
Professeurs des écoles
Boulanger

7 questions
3 lecteurs ont répondu
Thème : Blanche ou la triple contrainte de l'enfer de Hervé JubertCréer un quiz sur ce livre