AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Smokin' Parade tome 1 sur 7
EAN : 9782505068228
216 pages
Kana (20/10/2017)
3.58/5   25 notes
Résumé :
Le jour de ses 15 ans, Yôkô Kakujô assiste impuissant au meurtre de sa seule famille : sa petite soeur, Mirai. Cette dernière, transformée en une créature monstrueuse sur le point de l'exécuter, est alors tuée par une brigade se faisant appeler les "Jackalope". Afin de découvrir ce qui est arrivé à sa soeur, Yôkô décide malgré tout de les rejoindre. Commence ainsi la longue traque de ces bêtes étranges nommées "spider" ...
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,58

sur 25 notes
5
2 avis
4
4 avis
3
2 avis
2
2 avis
1
0 avis

Bouvy
  28 juin 2018
Orphelin, Yôkô Kakujô a pour seule famille sa soeur Mirai. Mirai, bien que mignonne, est amputée des deux jambes et Yôkô ne vit que pour lui rendre la vie heureuse. Elle s'est fait greffée deux jambes par la société Amenotori, qui semble, par de nouveaux procédés, faire des miracles en matière de greffe, tant par le temps de guérison que par l'absence de rejet. Or, des effets secondaires inattendus, plus terribles, vont se produire. Peut-être que ses effets sont voulus par la société Amenotori. La petite soeur de Yôkô se transforme alors en monstre avec une tête de peluche et n'a d'autre ambition que de faire la cuisine avec pour met principal son grand frère. Notre héros se réveille assis à table avec les deux jambes et un bras amputé que sa soeur a délicatement préparé en faisant même un beau gâteau d'anniversaire à son frère avec ses doigts pour bougies. C'est alors que débarque dans la maison un groupe d'individu dont les bras et les jambes se transforment en arme. Ils abattent sans hésitation la soeur de Yôkô. Ce dernier perd connaissance et se réveille quelques jours plus tard dans un laboratoir entouré des assassins de sa soeur. le groupe qui a sauvé Yôkô s'appelle les Jackalopes et leur but est d »éliminer les Spiders, nom des monstres à tête de peluche. Les Jackalopes proposent à Yôkô de lui sauver la vi, de remplacer ses membres amputés par des membres qui peuvent se transformer en armes à condition que notre héros devienne l'un des leurs et les aide à chasser les Spiders et combattre ceux qui font que les greffés deviennent des monstres…
Je me lance au troisième épisode mais je pense que je vais sans remord coller ma critique aux deux précédents aussi. J'ai téléchargé ce manga suite au résumé qui semblait alléchant et aussi à la qualité du dessin de la couverture. Après un démarrage intéressant, ce manga part dans une confusion tant graphique que sur le plan du scénario. Les dessins deviennent surchargés, les scènes de combats partent dans tous les sens et l'histoire semble être au point mort. Je me dit, après le premier tome qu'il y a malgré tout des pistes qui s'ouvrent et que l'histoire va se développer mais dès le début du deuxième tome, tout redevient confus et le scénario est toujours embourbé. A ce stade de lecture, je commence vraiment à m'ennuyer et à avoir envie de lâcher la série mais je décide tout de même d'insister car même dans l'équipe des Jackalopes, il y a des blessés et du changement qui semble prometteur. Alors, l'enthousiasme mi-figue mi-raisin, j'attaque le troisième opus. Mon intérêt fond au fur et à mesure de la lecture. le graphisme est toujours surchargé, les scènes de combats sont à la fois complètement confuses et immobiles. La violence semble être la seule raison d'être du scénario. Ce troisième épisode donne le coup de grâce à mon enthousiasme et je laisse tombé sans remord cette série qui n'a rien pour m'accrocher. Lu en numérique sur KINDLE avec une excellent numérisation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
LireEnBulles
  20 octobre 2017
Smokin' Parade et la troisième oeuvre commune de la scénariste Jinsei Kataoka et du dessinateur Kazuma Kodo créateurs du manga Deadman Wonderland datant de 2007 et parut aux Éditions Kana. Mais cette collaboration entre ces deux noms du manga a commencé en 2005 avec Eureka Seven.
Smokin' Parade a été lancé dans le magazine Shounen Ace et est toujours en cours de publication au Japon qui va entamer son quatrième tome en fin de mois. L'histoire de cet univers ultra-violent débute le jour du quinzième anniversaire de Yôkô Kakujô, un jeune adolescent dont sa seule famille est sa soeur. Depuis tous petits, ces deux êtres ne peuvent compter que sur l'un et l'autre, puisque pour une raison que l'on ignore encore ils n'ont pas de parents. Sa soeur, Mirai, a récemment bénéficié d'une greffe des deux jambes par une organisation nommée Amenotori, anciennement connue pour être une société pharmaceutique. Mais depuis une dizaine d'années, celle-ci s'est démarquée par la mise au point d'un traitement révolutionnaire qui agit sur la régénération des cellules mortes dans le corps humain, ce qui permet – selon eux – de voir un membre perdu repousser. Heureuse de pouvoir enfin marcher et de ne plus être un fardeau pour son frère, Mirai décide de lui organiser une fête surprise. Même si elle n'est pas un fin cordon-bleu elle y met du sien. Seulement, une tragédie inexpliquée va venir troubler le jour de fête et changer la vie de Yôkô à jamais. Arrivé chez lui, le jeune homme découvre une macabre mise en scène où l'instigateur n'est autre que sa soeur. Mais comment cela a-t-il pu arriver ?
Dans ce premier tome, on découvre les prémices de ce qui s'annonce être une violente guerre entre deux factions différentes, les Jackalope et ceux de l'organisation Amenotori. Les Jackalope sont des sortes de démons mercenaires en charge de l'élimination des créatures monstrueuses – appelées spider – qui interviennent de plus en plus souvent au sein de ce Japon en proie au désarroi. Dès les premières pages on découvre un univers sale, sombre, glauque et violent (j'insiste, oui). Dans ce milieu, le personnage de Yôkô semble être le seul avec une vraie justice morale, certes qu'il s'est lui-même créé étant petit, mais qu'il respectera toujours quitte à mettre sa vie en danger.
Si le scénario commence bien il part assez vite dans tous les sens et donne une impression de violence gratuite prétexte à voir les mercenaires exhiber (eux-même des monstres) leurs armes (trafiquées et incorporées à leurs corps) de prédilection. Les Jackalope au nombre de quatre sur le terrain, et un membre à la base. Ce dernier répond au surnom de Doc et arbore la double casquette de docteur et technicien en chef. Il se démarque par sont apparence plutôt androgyne, dont sa personnalité est mise en avant par ses allusions sexuelles. Cependant, on sent qu'il est quelqu'un doué et intelligent dans ce qu'il fait, à savoir la science. Dans son travail, il est accompagné par un petit robot, sort de R2D2, qui lui n'a pas sa langue dans… sa poche de métal ( ?) puisqu'il n'hésite pas à le remettre à sa place. le reste de l'équipe fait penser à une sorte de Suicide Squad de chez DC Comics, avec le chef et tête brûlée Akuta, la sensuelle Midari, sa groupie Matsugo, et enfin un dernier membre dont ne sait pas encore son nom et qui est plutôt en retrait pour le moment.
Dans cet amas de violence il existe cependant des moments assez philosophiques, je dirais, notamment grâce au sens moral et les valeurs que prône Yôkô. Régi par son propre règlement interne qu'il a appelé » le règlement intérieur de la famille Kakujo ». Avec sa droiture, son esprit cartésien et sa fidélité à l'amour qu'il porte envers sa soeur, il va alors décider d'intégrer les Jackopole afin de trouver les véritables responsables de la mort de sa soeur. Si ce fil scénaristique a été vu et revu dans les mangas à maintes reprises, celui de Smokin' Parade touche la corde très sensible des liens indéfectibles entre un frère et une soeur, et cela sonne plutôt juste. Dans ce flot de personnages, il est certainement celui qui se démarque le plus même si Doc et la chef des Amenotori ont de fortes chances de devenir des personnages centraux dans la suite. Seul petit bémol avec le personnage de Akuta qui même si les auteures semblent vouloir en faire un casse-cou, il ne dégage pas encore assez de prestance pour de démarquer. Je l'ai trouvé assez insipide, sans saveur, mais je ne perds pas espoir de le voir dévoiler d'autres facettes de sa personnalité puisque de minimes scènes de flashbacks faisant la lumière ce de très brefs moments de son passé.
On notera également les différentes personnalités qui viennent s'entrechoquer et provoquer des remous au sein de l'équipe ce qui donnera, sans aucun doute, des rebondissements dans le futur. J'ai apprécié aussi le fait qu'il y a une certaine dose de science dans le lot puisque l'on parle des progrès de la médecine entre autres, et cela apporte une dimension mature au récit qui pour le moment ne faisait que dans le violent. Maintenant reste à espérer que tous ces points soient développés de manière construite, ce qui ferait de Smokin' Parade un manga très intéressant à suivre à long terme.
La partie graphique de Kazuma Kondou est très dynamique, violente, malsaine mais très bien exécutée. Les scènes d'action et de combat sont mises en valeur de façon à ce que le lecteur ressente la violence des actes. Les membres qui volent un peu partout, les plans sur les visages sous le coup de l'adrénaline. le découpage des planches vient mettre en avant tous ces aspects et jouer le rôle de podium d'exposition à ces bêtes de foires. En effet, avec ces monstres grandiloquents aux membres extensibles ressemblant à des pattes d'araignées et aux têtes de grosses peluches de fête foraine, les dessins dégagent de multiples sentiments. C'est malsain, beau et dérangeant. le charadesign est dans la lignée de ce que le mangaka nous avait offert dans Deadman Wonderland, et son trait est facilement reconnaissable. On trouvera d'ailleurs quelques similitudes dans les expressions entre les personnages des deux titres. Je regrette tout de même cette pratique du fan service avec les mises en avant des poitrines exagérément prépondérantes des personnages féminins, qui peuvent lasser.
En conclusion, le premier tome de Smokin' Parade arrive à embarquer le lecteur dans un univers prometteur mais un brin répétitif dans ses actions. Pour autant, le scénario reste bon et semble se diriger vers une grande mise en abyme des pratiques douteuses des marchés pharmaceutique avec pourquoi pas une dénonciation politique dans le lot. En tout cas, cela pourrait apporter une saveur toute autre au manga. Et dans cet écho de bonne foi, je salue les révélations de fin de tome qui relance l'intérêt du lecteur qui aurait pu être quelque peu déçu par cette lecture un peu trop prévisible sur certains points. Mais de manière globale le titre reste bon, mais nul doute que les lecteur de Deadman Wonderland en attendront un peu plus pour la suite de ce nouveau titre du duo Kataoka et Kondou.
Lien : https://lireenbulles.wordpre..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
XanderOne
  04 novembre 2017
Voilà une agréable surprise que la découverte de ce titre ! Je n'était pourtant pas spécialement emballé au départ, mais bon, je trouvais la couverture assez stylée, et vous le savez, je suis faible dès qu'une couverture me plait ^^
Par contre je ne m'attendais pas à quelque chose d'aussi trash et adulte ! C'est d'ailleurs une lecture pour public averti, comme indiqué sur la quatrième de couverture. Vous ne le savez peut-être pas, mais j'aime beaucoup les lectures pour public averti, mais il faut que cela soit bien fait. Je suis assez fan des manga Dead Tube et Gift +- ou encore du comics Crossed. le trash, le gore et l'obscène ne me dérangent pas tant que cela sert le propos. Par exemple, récemment, je n'ai pas accroché à Adam et Ève qui faisait juste du gore gratuit et en oubliait le scénario.
Alors, qu'en est-il de Smokin' Parade ?
Il réussit parfaitement son office en nous plongeant d'entrée de jeu dans une univers sombre, glauque et cruel. Pourtant, les premières pages commencent de manière très positive, puisque l'on suit Yoko Kakujo, dont sa petite soeur vient de recevoir une greffe pour de nouvelles jambes. En effet, Amenotori, une société de greffe d'organes semble faire des miracles et parvient à remplacer n'importe quel membre ou organe en un temps record. Mirai, la petite soeur de Yoko vient d'être greffée de ses nouvelles jambes et prépare un gâteau d'anniversaire pour son frère qui est en chemin. Mais voilà, lorsque ce dernier rentre chez eux, sa soeur semble avoir bien changé et se mets à massacrer les convives ainsi que son frère qui perds deux bras et sa jambe gauche. Il ne doit son salut qu'à l'arrivé d'un étrange groupe : les Jackalope.
Sans surprise, la petite soeur va mourir et Yoko va rejoindre les Jackalope pour combattre et enquêter sur ses étranges métamorphoses qui semblent frapper certaines personnes ayant subit des greffes. le scénario est donc assez classique au départ bien qu'une certaine tension soit omniprésente et renforce la coté sombre du titre. Ne vous inquiétez pas, je ne vous ai parlé que du premier chapitre, que vous pouvez d'ailleurs lire sur le site de Kana. Je vous donnerais le lien en fin d'article.
La suite va être toujours dans la même ambiance, mais on va se concentrer sur les différents membre des Jackalope, et s'apercevoir qu'ils ne sont pas là par hasard. Tout comme Yoko, ils ont eux aussi un passé très lourd. Tout n'a pas encore été dévoilé, mais j'ai vraiment bien aimé les quelques bribes de flash-back que l'on a pu apercevoir chez certains membres.
Ce tome ne sert pas juste d'introduction, car le scénario se développe très rapidement, et l'on en apprend de plus en plus sur la société, Amenotori, qui semble être responsable de ces métamorphoses. Est-ce volontaire ? C'est ce que les Jackalope cherchent à savoir et pour cela, il va leur falloir enquêter sur d'autres cas, quitte à ne pas se faire que des amis.
Bien évidemment, je ne vous spoile pas, et je ne vous en dis pas trop, mais ce premier tome démarre très fort. Peut-être un peut trop par certains moments car il y a beaucoup de combats, ce qui pourrait déplaire à certaines personnes. Ces combats, sont d'ailleurs parfaitement mis en scène par des dessins de toute beauté. Il y a un dynamisme incroyable qui se dégage des cases, qu'on se délecte des échanges de coups et des membres qui virevoltent de cases en cases.
Le duo de mangaka de Smokin' Parade est le même que celui qui avait officié sur Deadman Wonderland (que je n'ai hélas jamais lu) et l'on sent bien qu'il y a une vraie alchimie entre Kondo Kazuma et Kataoka Jinsei. À aucun moment l'écriture ne prends le pas sur le dessin ou inversement. Chacun gère son sujet parfaitement, et cela rend la lecture d'une fluidité impressionnante, malgré les scènes de combats où lors des moments très détaillés sur les greffes d'organes.
Pour ce qui est de l'édition, c'est du Kana, il n'y a donc rien à redire. Nous avons même droit à trois pages couleur en début de tome, qui sont vraiment très belles. À la traduction nous retrouvons Cyril Coppini qui travaille également sur Détective Conan depuis le tome 75.
Si vous cherchez un manga mature, avec un scénario maitrisé et des dessins de toute beauté, alors ne trainez plus et foncez lire Smokin' Parade ! En plus, le premier tome n'est qu'à 5,95€ 😉

Lien : https://chezxander.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
BOOKSANDRAP
  20 mars 2018
> https://booksandrap.wordpress.com/2018/03/12/smokin-parade-tome-1-jinsei-kataoka-kazuma-kondou/

Ah Smokin' Parade ! Un titre qui nous à beaucoup intrigué jusqu'à sa lecture, merci les images promotionnelles de gâteau avec des doigts en guise de bougie haha. Ce nouveau titre paru chez Kana raconte l'histoire de Yôkô Kakujô, 15 ans, et de son équipe de choc les Jackalope. Avec eux, il va tenter de découvrir le mystère qui entoure la mort de sa jeune soeur… Tentant n'est-ce pas ? Alors qu'en est-il une fois la lecture entamée ?

Eh bien ce manga commence fort ! Vous serez catapulté dans un monde steampunk-gore bien foutu qui vous permettra facilement de rentrer dans le contexte de l'histoire. Les dessins mélangent le meilleur de plusieurs mondes, à mi-chemin entre le manga, le comic et le réaliste et on a trouvé ça carrément plaisant. Il y a aussi des clins d'oeil aux Yakuza qu'on vous laisse découvrir :)
Au niveau de l'intrigue, on est tout de suite dans le feu de l'action et vous n'aurez pas le temps de souffler ! le tome est divisé en 3 parties avec globalement une partie qui pose le contexte, une seconde qui introduit nos personnages et leur organisation et enfin une dernière qui lance réellement l'histoire. Cette dernière partie se termine d'ailleurs en nous laissant avec plein de questions en suspens. Ce n'est pas hyper novateur et on sent où cela va nous mener, mais on ne sait rien des détails donc autant vous dire qu'on a hâte d'en savoir plus !

On va maintenant revenir un peu sur la deuxième partie du manga et parler des personnages. Ils sont assez nombreux pour un tome un et ça nous a plus car ça permet de donner un rythme soutenu qui fait qu'on ne s'ennuie à aucun instant. En plus de ça ils sont tous très excentriques (vous verrez la première scène est… spéciale) et mystérieux. On voit bien qu'ils ont tous un passé et qu'on ne sait pas encore tout d'eux.

On voit rapidement que Yoko a des convictions auxquelles il tient et desquelles il ne déviera pas. C'est un personnage étrange, entre la naïveté, le courage. On a l'impression qu'il n'est pas fait pour le monde dans lequel il vit, un peu à la manière d'un autiste. On découvre aussi Akuta, risque de se présenter tout au long du manga comme son mentor au sein de Jackalope. Akuta est un personnage haut en couleur et qui fonce tête baissée comme s'il se fichait de tout, mais dont on sent bien qu'il tien à ses coéquipiers et qu'il ferait tout pour eux, et dans ce sens il est attachant. Les Jackalope n'ont pas eu beaucoup d'opposition dans leurs affrontements pour le moment, on espère que ce sera le cas à l'avenir.

En résumé nous avons trouvé que c'était un bon premier tome, qui met bien en place les personnages et l'histoire. La série adopte un style gore, donc si vous n'êtes pas friand du gore passer votre chemin. Pour ce que l'on attend de la suite, il reste encore énormément de parts d'ombre, on a hâte de voir le développement des personnages et les combats mériteraient d'être un peu plus compliqués pour nos Jackalope.
Une superbe découverte, on vous le conseille !

Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Lesvoyagesdely
  11 février 2018
Retrouver l'auteur de Deadman Wonderland est toujours une expérience aussi intéressante que traumatisante. La folie pure entre dans ses oeuvres, et nous entraîne dans des histoires des plus insolites qui font également réfléchir sur la société et son absurdité par moment.
Yôkô Kakujô est l'élément fort et surprenant, il a des règles de vie auxquelles il se tient, et parfois ses réactions, tout comme ses actions, sont assez surprenantes. Des choses sont très étranges sur lui, comme ce moment où on a cru qu'il allait se suicider.
Il vit avec sa jeune soeur handicapée. Mais une société a l'air d'avoir fait des avancées fulgurantes et intéressantes dans le domaine, elle peut à nouveau marcher. Miracle ! Elle nous fait sourire avec sa cuisine qui fait peur, sa joie et son bonne volonté font plaisir à voir. Elle a invité ses copines, c'est l'anniversaire de son frère adoré. On voit des moments qu'ils ont partagé, comme l'histoire du trèfle qui est très touchante.
Et là, tout sombre dans l'horreur la plus totale et on se raccroche à ce qu'on a vu au départ. D'ailleurs les premières pages sont tout en couleurs pour notre plus grand plaisir.
L'absurdité et l'horreur de ce qu'on voit nous met par terre, et nous donne envie de vomir toutes nos tripes. On a du mal à réaliser, on ne veut pas croire que cela puisse être réel. Puis on fait la connaissance des Jackalope.
Yoko a survécu dans des conditions limites, puis rafistolé par un étrange docteur.
Par ailleurs, l'enquête de la journaliste qui commence à y voir clair est très intéressante. La vérité nous apparaît alors inéluctablement et elle est atroce.
Affaire à suivre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
LysetteLysette   18 juin 2022
- Vous avez un problème, monsieur l'agent ?
- C'est toi mon problème ! Depuis le jour où tu as tordu la jambe du Yakuza qui était assis sur un siège réservé aux handicapés !
- Je lui ai juste donné une bonne raison de s'asseoir sur ce siège, c'est tout.
Commenter  J’apprécie          40
BouvyBouvy   27 juin 2018
La liberté est un amas de douleur sans fond.
Commenter  J’apprécie          90
KmyeKmye   06 février 2018
Le jour de mes 15 ans, le monde est mort. Enfin... Le monde que je connais est mort. La seule famille que j'avais n'est plus la. Et moi... Moi, je suis sur le point de rendre l'âme.
Commenter  J’apprécie          10
KmyeKmye   06 février 2018
Nous sommes les Jackalope et notre mission est d'exterminer ces foldingues. Nous sommes aussi des monstres, mais nous agissons pour la justice.
Commenter  J’apprécie          00
LysetteLysette   18 juin 2022
Pour mon anniversaire...
... Le jour des mes 15 ans...
... Le monde que je connais est mort.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
autres livres classés : mécaniqueVoir plus
Notre sélection Manga Voir plus





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1221 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre