AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782234023857
241 pages
Éditeur : Stock (30/06/1991)
3.05/5   11 notes
Résumé :
Jadis l'Anatolie faisait partie de l'empire de Byzance et était habitée par les Grecs et les Arméniens. En 1381, ce pays fut conquis par les Turcs et, depuis lors, Grecs et Arméniens y ont vécu en tant que minorités soumises à leurs conquérants mahométans.
Ainsi en est-il encore quand Stavros Topouzoglou a vingt ans, mais il se sent incapable de supporter plus longtemps la souffrance, l'humiliation, la misère qu'imposent les Turcs. Il rêve de fuir vers un pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Lasloudjikamal
  25 novembre 2020
C'est un beau roman,une belle histoire il m'a beaucoup passionné avec ce Stavros un gars rigide faisant face à la vie avec ces moyens mediocre pour gagner l'autre rive qu'est l'Amérique une terre promise enfin il a bien realise ces voeux pour une Amérique aux yeux de tous.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
fbalestasfbalestas   27 mai 2020
De très loin, on découvre l'imposante et harmonieuse masse du mont Aergieus entièrement capitonnée de neige. On entend une chanson, les voix de deux hommes. On ne comprend pas les paroles cet elle sont dans une langue étrangère.
Très haut sur le flanc nord de la montagne, il y a un champ de glace. Une charrette et un vieux cheval stationnent en lisière. Deux hommes découpent la glace en morceaux transportables.
La tâche est pénible, mais ils sont jeunes et robustes. Ils se dépensent sans compter au rythme des hommes qui travaillent pour eux-mêmes. Leurs voix, bien qu'incultes, se mêlent plaisamment. Ce sont là deux amis intimes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
LasloudjikamalLasloudjikamal   24 novembre 2020
Tu n’iras pas en Amérique.Tu es bien
le fils de ton père.Retourne chez lui.Sois ce que tu es.
Elle lui tourne le dos et lentement,commence à remettre dans le coffre tout ce qu’elle en a sorti.Un cri terrible s’échappe des lèvres du garçon...frustration,chagrin,fureur contre lui-même.Puis,sans lâcher la dague,il s’enfouit.
Stavros reprend la route qui conduit à la ville.Le soleil se couche.Un tout jeune homme le suit, qui va bientôt le rattraper;il est d’une maigreur spectrale:c’est Hohanness Gardashian.Ses haillons sont saturés de poussière.Son visage resplendit d’espoir.
Hohaness dépasse Stavros .Puis il s’arrête par une quinte de toux d’une telle violence qu’il s’accroupit sur le bas-côté de la route en attendant qu’elle se calme.Stavros arrive à sa hauteur,Hohaness se retourne et tend une main en souriant:
Stavros n’est pas d’humeur à s’apitoyer sur quiconque;il secoue la tête presque méchamment et va son chemin.
Hohanness,derrière lui.-Ecoute-moi...je me souviendrai de toi.En Amérique,je prierai pour toi.
Stravos s’arrête net et se retourne.Hohanness est toujours accroupi sur le bas-côté de la route...
Sourire aux lèvres.Il tend la main derechef::
Stavros revenant vers lui.-Tu vas en Amérique...toi!
Hohaness.-Avec l’aide de Jesus.
Stravos.-A pied?
Hohaness.-N’importe comment.
Stavros.Et sans argent?
Hohaness.-j’avance un peu chaque jour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
sweetiesweetie   08 mars 2014
Le crime de toute minorité sous n'importe quel régime tyrannique, c'est d'être là au lieu d'être ailleurs, d'être quelque part, bref, d'exister.
Commenter  J’apprécie          50
LasloudjikamalLasloudjikamal   25 novembre 2020
Le Fonctionnaire.-Te voilà mis au monde pour la seconde fois,mon garçon.Tu es rebaptisé.Et sans avoir rien payé au clergé! Au suivant!
Mr.Agnotis et les huit cireurs se dirigent vers le ferry-boat pour Manhattan.Le hangar d’Ellis Island est vide maintenant,à l’exception des trois fonctionnaires.Ils regardent un objet abandonné par terre:le harnais de halal de Stavros.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Elia Kazan (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Elia Kazan
Elia Kazan : la mort de Tennessee Williams (1983)
autres livres classés : turquieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Tête de Turc !

De quelle pièce de Molière cette réplique est-elle extraite ? Que diable allait-il faire dans cette galère ? Ah maudite galère ! Traître de Turc à tous les diables !

Le bourgeois gentilhomme
Monsieur de Pourceaugnac
Les Fourberies de Scapin
La jalousie du barbouillé

10 questions
51 lecteurs ont répondu
Thèmes : turquie , turc , littérature , cinema , humour , Appréciation , évocationCréer un quiz sur ce livre