AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Olivier Deparis (Traducteur)
ISBN : 2266163248
Éditeur : Pocket (08/03/2007)

Note moyenne : 3.78/5 (sur 41 notes)
Résumé :
Isaac Newton, alchimiste, fait une découverte qui va révolutionner la face du monde: le mercure philosophal. En 1720, la guerre entre la France et l'Angleterre prend une nouvelle dimension : des armes puissantes ont été créées d'après ce procédé quasi... magique. Louis XIV, toujours vivant grâce à un élixir persan, jubile Le jeune Benjamin Franklin, alors apprenti imprimeur éperdu d'admiration pour Isaac Newton, a de son côté conçu une nouvelle machine, un moyen de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Mondaye
  11 mars 2016
Une première lecture sans aucun a priori...
Pourtant j'avais déjà lu des ouvrages de l'auteur, mais avec ma mémoire de poisson rouge, le nom ne m'a pas frappé...
Donc vierge de toutes attentes, sinon celle que j'ai toujours devant un ouvrage de fantasy qui est de passer un bon moment, j'ai été plus que comblée: conquise.
Une idée de départ originale, mais combien d'auteur sont capable de gâcher cela?
Ici ce n'est pas le cas,... l'idée n'est pas juste un petit truc là juste pour accrocher le lecteur, c'est vraiment la base pour construire un monde à la fois nouveau et pourtant presque familier.
Le mercure philosophal: est-ce la magie qui est de la science ou la science qui est de la magie? Dans le fond, tout bien considéré notre science paraitrait bien magie aux yeux de Louis XIV, alors pourquoi leur science ne nous paraitrait elle pas magie?
Les "inventions" qui découlent de celle-ci semblent à mi-chemin: troublantes, et fascinantes.
Enfin bref, trêve de méditation... car à univers original, il faut personnage à la hauteur!
Et là encore aucune déception.
Commençons par Benjamin... les génies ont tôt fait d'être agaçants, mais lui avec son indécrassable naïveté, son manque totale de jugeote par moment, et surtout son don pour se plonger dans des situations inextricables... on ne peut que le trouver attachant. Certes on a hâte de le voir un peu grandi, mais bon laissons-lui le temps. Il a quatorze ans et la fâcheuse habitude de commettre de grandes bêtises qui conduisent le monde au bord de la destruction, mais impossible de lui en vouloir.
Ensuite Adrienne... sans doute le personnage qui évolue le plus... manipulée par tous les partis, cherchant désespérément une voie médiane, puis à se construire et trouver sa propre liberté, réussissant à rejeter ses illusions (je reste délibérément floue) oui elle grandit beaucoup. Mais intéressante également pour cette simple position qu'elle occupe, celle d'une femme de la cour qui a le malheur de plaire au roi, obligée de cacher ses rêves et ses capacité pour rester en vie et libre.
Ensuite les personnages naviguant autour...
Crecy! Tellement... unique! je ne peux pas en dire plus, mais elle est particulièrement fascinante.
Barbe-noire... on ne le croise que quelques instants mais mon petit doigts me dit qu'on le reverra par la suite. Un personnage avec un tel panache qui se laisse deviner ne peux pas être condamné à une apparition d'un chapitre!
Trocy... que dire? Il avait beau porter le masque d'un ennemi, je ne pouvais m'empêcher de l'aimer.
Nicolas... Nicolas... ? Il porte bien le nom de d'Artagnan...rien à ajouter. Cela suffit.
A univers grandiose, personnages plein de panache il manque juste une intrigue passionnante, qui est bien au rendez-vous, et que je vous laisse découvrir par vous-même!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Kenehan
  17 août 2015
Challenge Variétés 2015
Catégorie : Un livre que vous avez commencé mais jamais terminé
118, c'est le nombre de pages lues l'été dernier avant que je n'abandonne ce premier tome de "L'âge de déraison". Aujourd'hui, je peux affirmer que je n'avais pas choisi la plus propice des périodes pour me lancer dans cette saga uchronique car cette fois, je ne l'ai plus lâché.
Je connaissais l'uchronie de réputation sans m'y être jamais aventuré. Ce n'est qu'après un Masse Critique sur Babelio que mon intérêt pour le genre s'est accru. Je me suis alors procuré ce livre de Greg Keyes et un autre de Larry Correia (qui fera l'objet d'une chronique prochainement).
"Les démons du Roi-Soleil" bouleverse notre Histoire en attribuant à Isaac Newton des découvertes cruciales et révolutionnaires en alchimie. Un Louis XIV revigoré à coup d'élixir persan, une technologie hybride, des créatures mystérieuses suffisent, entre autres, à produire une histoire prenante.
Ce qui m'a probablement perdu au début, ce sont les explications "scientifico-alchimiques" que je n'ai à aucun moment essayé de comprendre. Je reconnais que pour une lecture de serviette, je préférais griller mes neurones au soleil qu'à la réflexion. Je n'ai pas d'autres mots que "déclic" pour qualifier ma soudaine passion pour l'histoire. Tout d'un coup, je me suis attaché à Adrienne de Montchevreuil, puis à Benjamin Franklin alors que jusqu'à présent ils n'avaient rien éveillé en moi. Maintenant, j'ai hâte de connaître la suite de leurs aventures (mais j'ai une PAL sur mes étagères à ingérer avant…).
Je me demande tout de même si le genre de l'uchronie est si abordable que cela. Ne faut-il pas une certaine culture pour réellement apprécier ces réécritures de l'Histoire ? Dans le cas présent, Greg Keyes s'amuse à retravailler les biographies de bons nombres de grands esprits de l'époque comme Newton, Franklin, Halley et de célébrités en tout genre comme les membres de la cour de Versailles. J'avoue que le name-dropping de l'auteur n'a pas fait mouche à chaque fois et le plus souvent ma reconnaissance des personnalités restait vague.
En conclusion, une fois rentré bien rentré dans le livre et familiarisé avec les concepts alchimiques, il n'y a plus qu'à se laisser porter. Curieux de voir comment se développe cette version alternative de l'Histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
FleurdesPois
  17 mars 2018
Voilà une sympathique découverte. Une histoire qui tourne à l'uchronie, suivant les destinées de personnages historiques ou fictifs, menée tambour battant. L'auteur parvient à construire un univers très cohérent, où tout se tient, où tout prend son sens. Magie, alchimie et science s'entremêlent, si bien que tout semble possible. Les personnages sont attachants, très humains dans leurs réactions, dans leurs aspirations, dans leurs doutes et leurs erreurs. Tous se retrouvent embarqués dans une aventure folle, pour déjouer un complot terrifiant et aux conséquences impossibles à mesurer. Et peu à peu, le compte à rebours s'emballe...
Sociétés secrètes, folie des puissants, entités étranges, pirates (eh oui !), sorciers, mathématiciens et fins bretteurs, il y a vraiment de quoi passer un bon moment. Malgré tout et tout en reconnaissant ces qualités... je ne sais pas quelque chose m'a manqué. Je n'arrive pas à expliquer ce que c'est. J'ai quand même très envie de découvrir ce qui va se passer ensuite, de voir comment les personnages vont s'en sortir dans ce nouveau monde qu'ils ont à la fois contribué à créer et qu'ils ont échoué à arrêter. Mais il m'a manqué un truc. Il y a peut-être le facteur "moment" qui joue aussi : ce n'était peut-être pas le meilleur moment pour apprécier ce roman. Ou alors j'en attendait trop? Je ne sais pas. J'avoue que ça me perturbe un peu.
J'ai donc passé un bon moment, divertissant, mais sans connaître le frisson. Peut-être lors d'une relecture ou au volume suivant?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
maltese
  23 septembre 2010
Voilà le premier tome d'une tétralogie menée tambour battant.
On y suit les destins de Benjamin Franklin et de Adrienne de Mornay de Montchevreuil, de Boston à Londres en passant par Paris dans un XVIIIème siècle en partie fantasmé par l'auteur qui n'hésite pas à donner à sa série une tournure uchronique.
On y croise de plus de multiples personnages historiques tels que Voltaire, Barbe-Noire, Isaac Newton, Louis XIV...
Greg Keyes parvient avec habileté à marier science, magie et alchimie dans cette histoire où les "anges" jouent un rôle primordial.
Un bel hommage au roman-feuilleton, pour une oeuvre hybride qui parvient haut la main à remplir son objectif de divertissement, avec des personnages attachants et une part belle réservée aux femmes.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
OlivOliv   03 février 2014
— Si Jacques n'était pas catholique, tout le monde le reconnaîtrait comme roi.
— Oui, c'est sûr. George, lui, est protestant.
— Ça parait tellement idiot, toutes ces luttes et ces massacres pour des questions de religion.
— S'ils s'entre-tuent, Ben, c'est pour le pouvoir. La religion n'est que le déguisement qu'ils lui donnent pour se le disputer. Ils seraient tous athées qu'ils se feraient tout de même la guerre. C'est comme ça que ça marche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Greg Keyes (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Greg Keyes
Conférence Greg Keyes - Imaginales 2010 3/3
autres livres classés : uchronieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1183 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre