AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Takayuki Kiyooka (Autre)Makoto Ooka (Autre)Yasushi Inoué (Autre)
EAN : 9782070707607
288 pages
Éditeur : Gallimard (02/10/1986)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Pour dire l'âpreté du vingtième siècle, le poète japonais abandonne les formes subtiles, polies, consacrées. Plaisir, pourtant, de suivre la continuité dans les poèmes de cette anthologie : grâces d'esthète que véhicule, par ses caractères poétiquement chargés, la langue japonaise, rigueur d'un œil exercé à la contemplation artistique, sentiments délicats éduqués par les rites.

Comme toujours au Japon quelques siècles de raffinement dans le plus sim... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
mh17
  31 octobre 2019
C'est un ouvrage un peu décevant, d'abord parce qu'il date un peu ( 1986) mais surtout parce qu'il y a quatre-vingt dix auteurs ! Le comité de lecture qui a proposé la sélection a sans doute voulu ne vexer personne. Mais pour le lecteur c'est dommage ! Il doit se farcir un fatras de poèmes médiocres pour trouver des pépites ! Il y en a quand même pas mal. J'ai retenu quelques noms: Harushige Dobashi ( né en 1909), Minoru Yoshioka ( né en 1919), Fumio Kataoka (né en 1933), Kikuo Takano ( né en 1927), Hiroshi Yoshino ( né en 1926).
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
manU17manU17   23 septembre 2012

A QUELQU'UN

Hier, je t'ai vue en rêve, et c'était la deuxième fois
Mais six fois déjà j'ai rêvé de ton mari.
Même en rêve je ne peux parler longtemps avec toi
Mais avec lui je parle, je me promène dans mes rêves.
Les rêves sont contre moi. Ah,
Je doute de l'autre monde!
Quand je t'ai vue en rêve, je me suis aussitôt éveillé
Et j'ai mis bien du temps pour me rendormir.
Mais les rêves de ton mari s'éternisent
Et le lendemain, oh, j'ai mal à la tête...
Faut-il le dire? Une fois au moins je voudrais en rêve
Tuer ton mari, voir ce qui se passerait
Si j'en aurai quelques regrets.

Haruo Satô
Traduction d'Yves-Marie Allioux
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
manU17manU17   24 septembre 2012

CONTRE

Déjà, enfant
J'étais contre l'école.
Et maintenant
Je suis contre le travail.

Moi, d'abord la santé
La droiture me répugnent.
Rien de tel que la santé, être droit
Pour rendre l'homme insensible.

Bien sûr, l'"âme japonaise", je suis contre.
Devoir, charité : je vomis.
Tous les gouvernements, je suis contre.
Les hommes de lettres, les artistes, je leur montre le cul.

Si on me demande pourquoi je suis né,
Je réponds sans hésiter : pour être contre.
Quand je suis à l'est,
Je veux aller à l'ouest,

Mon kimono est sens dessus dessous, ma chaussure droite à gauche,
Mes pantalons devant derrière, et je monte à cheval à l'envers.
Ce qui dégoûte les gens, voilà ce que je préfère.
Ce que surtout je hais : les cœurs à l'unisson.

Ce que je crois : être contre, c'est dans la vie
La seule chose magnifique,
Être contre, c'est vivre.
Être contre, c'est se trouver soi-même.

Mitsuharu Kaneko
Traduction d'Yves-Marie Allioux



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
manU17manU17   23 septembre 2012
UNE FEMME QUI NE VIENDRA JAMAIS

Un jour que souffle un vent d'automne
Devant le jardin et l'ombres des kakis
Je regarde un ciel clair comme de l'eau
Et vais à mon bureau
Oh, coups d’œil joyeux!
Voir les volubilis fanés
Chanter les merveilleuses roses de Chine
Et puis t'attendre en silence
Avec un beau et grand sourire
T'attendre ma colombe!
L'ombre des kakis se déplace
Dans un doux crépuscule
J'allume, reviens
Et la nuit comme toujours
Est un vrai clair de lune
Je nettoie le jardin comme on nettoie un bijou
J'en aime les fleurs qui sont des bijoux
Je célèbre les insectes, petites plûtes,
Je marche, je pense,
Penser, regarder le ciel,
Et puis encore nettoyer,
Oh, sans laisser une poussière!
Et dans cette solitude innocente
T'attendre, toi qui ne viendra jamais!
Joyeusement
Tristement
Corps et coeur
Aujourd'hui encore je suis prêt
Ah! A la fin de cette vie d'attente
Je ne sais quand, mais que je sois béni!
Je ne sais quand, mais que je sois récompensé!
Qu'enfin vienne un être véritable!


Traduction d'Yves-Marie Allioux

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
TetrizoustanTetrizoustan   09 août 2019
Ne chante pas
Ne chante pas les fleurs rouges des prés ni les ailes des libellules
Ne chante pas le murmure du vent ni le parfum des cheveux de femme
Tout ce qui est frêle
Tout ce qui est inquiet
Tout ce qui est langoureux : refuse-le !
Toutes les grâces : rejette-les !
Chante toujours ce qui est droit
Ce qui remplit le ventre
Ce qui monte désespérément dans la gorge et cherche à s'exprimer
Un chant qui repart quand on veut l'étouffer
Un chant qui puise sa force au fond de l'humiliation
Et ce chant
Chante-le à plein gosier sur un ryhme sévère
Et ce chant
Enfonce-le en chemin dans le coeur des gens !

Shigeharu Nakano
(trad Yves-Marie Allioux)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
TetrizoustanTetrizoustan   25 août 2019
PAUL CLAUDEL

Paul Claudel était poète
Paul Claudel était ambassadeur
Et la France a occupé la Ruhr

Les paysans français ont fait des économies
Et les riches ont tout pris
Et les riches ont prié la Vierge Marie
Et Paul Claudel a prié Marie
Et Paul Claudel est devenu ambassadeur
Et Paul Claudel a écrit des poèmes

Paul Claudel a écrit des poèmes
Paul Claudel a tourné autour des douves impériales
Paul Claudel a joué du shamisen
Paul Claudel a dansé le kabuki
Paul Claudel a fait de la diplomatie

Et alors, oh! mon Dieu!
Un jour
Paul Claudel
A fait l'éloge posthume de Charles-Louis Philippe

Oh ! Grand Paul !
Claudel, ambassadeur et poète !
Notre petit Philippe
Dit peut-être maintenant dans son pauvre tombeau :
Paul Claudel est ambassadeur !

Shigeharu NAKANO
(traduction Yves-Marie Allioux)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          134
autres livres classés : poésie japonaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
809 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre