AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782811217334
544 pages
Éditeur : Milady (24/06/2016)

Note moyenne : 3.03/5 (sur 29 notes)
Résumé :
Employée des Mayfield, Hannah Rogers survit à un terrible accident de voiture. Lorsqu’elle reprend conscience, tout le monde l’appelle lady Mayfield et la rassure en lui affirmant que son mari est toujours vivant, mais elle est devenue amnésique. Peu à peu, la jeune femme recouvre la mémoire et se rappelle qu’elle détient un lourd secret. Dans un monde où il est difficile de discerner les mensonges de la vérité, Hannah va devoir surmonter bien des épreuves pour sauv... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
sevm57
  12 août 2019
Lord Mayfield quitte Bath précipitamment pour essayer d'éloigner sa femme de son amant, et compte s'installer dans l'une de ses propriétés à la campagne. Mais leur voiture a un accident, et à son réveil, Hannah Rogers, la dame de compagnie de Lady Mayfield, s'aperçoit qu'on la prend pour cette dernière.
Cette idée de départ (qui m'a fait penser au film J'ai épousé une ombre) était excellente, mais Julie Klassen n'a pas su l'exploiter de manière cohérente tout au long du roman. Les flashbacks notamment sont assez mal insérés dans le récit, et il ne faut pas trop s'arrêter aux invraisemblances.
La seule originalité de l'histoire, outre la bonne idée de départ, est que, contrairement à la plupart des romances historiques, on ne sait pas complètement comment elle va se finir puisqu'il n'y a pas un couple évident mais un triangle amoureux entre Hannah, sir John et son avoué James Lowden.
Commenter  J’apprécie          100
jardinlitteraire
  28 mai 2017
Pour ceux qui me suivent et me lisent (et que je remercie !), vous n'êtes pas sans savoir que j'avais eu un beau coup de coeur pour le précédent roman de Julie Klassen « le secret de Pembrooke Park » (ma chronique ici). Je me suis donc précipitée sur ce nouveau roman dont le résumé était très prometteur. Malheureusement, j'ai été un peu déçue par cette lecture qui reste cependant très agréable et divertissante.
Nous rencontrons donc Hannah, une jeune fille attachante, foncièrement gentille et désintéressée mais qui cache un lourd secret. Lors d'un voyage au coté de ses employeurs, Lord et Lady Mayfield, un accident survient. Lady Mayfield périt tandis que son mari et Hannah s'en sortent grièvement blessés. La jeune fille est la première à se réveiller mais son esprit est complètement embué. Au départ, elle ne sait même plus qui elle est… Alors quand les employés la prenne pour Lady Mayfield, elle ne les contredit pas. Malheureusement pour elle, quand elle prend conscience de la méprise, il est déjà trop tard… Et Sir John n'étant pas encore sorti du coma, il ne peut contester. Commence alors une spirale infernale dont notre héroïne aura beaucoup de mal à se sortir.
J'ai vraiment aimé découvrir l'histoire en même temps que Hannah. Car au départ, elle est aussi perdue que nous. Au fur et à mesure, sa peur d'être découverte grandit, ce qui augmente la tension. Hannah se retrouve vraiment emprisonnée dans ses mensonges et ne sait pas du tout comment sortir la tête de l'eau. Ses souvenirs refont petit à petit surface, et nous découvrons son histoire par petit morceau. Son personnage est vraiment intéressant, parce qu'elle est tourmentée : d'un coté elle veut révéler la vérité, et de l'autre elle cherche plus que tout à protéger un être cher.
Sir John, quand il se réveillera enfin, se montre très gentil avec elle mais s'amuse beaucoup à la mettre mal à l'aise mais j'ai rapidement senti qu'il y avait plus qua ça. Rapidement, j'ai eu l'impression qu'il y avait un passif entre Sir John et Hannah même si je ne voyais pas exactement lequel.
Un autre homme va entrer dans l'équation, l'avoué de Lord Mayfield. Et les sentiments de Miss Rogers vont être mis à rude épreuve. Elle va hésiter tout au long du roman entre ses deux prétendants…et son choix final ne m'a pas convaincue (ce n'est qu'un avis personnel, les deux sont de très beaux gentlemen quand même). Quel dommage !
J'ai passé un bon moment de lecture. Les mystères prennent le dessus sur la romance, ce qui n'est pas désagréable. Mais, contrairement au « secret de Pembrooke Park » (qui m'avait séduit par son ambiance gothique rappelons -le), j'ai trouvé l'univers assez peu travaillé. L'histoire aurait pu se passé à notre époque je n'y aurait vu que du feu, les descriptions sont trop succinctes si bien que je n'ai pas visualisé le domaine, la campagne anglaise. J'ai trouvé que Julie Klassen s'est limitée à l'essentiel : l'action et la suspicion. L'atmosphère du roman ne m'a pas séduite car pas assez travaillée à mon goût…
Cependant les complots, les trahisons et climat de méfiance rendent cette lecture addictive. de rebondissement en rebondissement, on finit par assembler les pièces du puzzle. Et même si la plupart du temps, ils sont prévisibles, j'ai pris plaisir à découvrir cette mascarade.
Lien : https://monjardinlitteraire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SuzyBess
  19 août 2017
"A l'Ombre d'une Lady" n'est pas tout à fait le roman que j'attendais, mais j'ai tout de même bien aimé.
Alors que Marianna Mayfield entretient une relation extra-conjugale de longue date, son mari prend la décision de fuir Bath (et l'amant qui y vit) avec elle et de disparaître sans lui révéler où il l'emmène. Hannah Rogers, ancienne dame de compagnie de Lady Mayfield, accepte avec réticence de faire partie du voyage, mais l'idée d'un revenu élevé qui lui permettrait enfin de subvenir aux besoins de son fils la persuade. Tandis qu'ils approchent de la nouvelle demeure, dans le Devon, un orage éclate et la voiture sort de la route, se retrouvant précipitée en bas de falaises surplombant la mer. Seuls John Mayfield et Hannah sont retrouvés en vie, grièvement blessés. Si le premier reste longtemps inconscient, la jeune femme reprend peu à peu conscience et se retrouve entourée d'un médecin et de son épouse, ainsi que de domestiques qui, tous, l'appellent Lady Mayfield. Sa commotion l'empêche d'abord de se souvenir qu'elle n'est pas cette femme, mais quand ses souvenirs réapparaissent, elle ne leur révèle pas la vérité: convaincue par les circonstances particulières qu'elle vit de continuer la mascarade. Mensonge dans lequel va s'inclure John Mayfield à son réveil pour une raison que la jeune femme ne parvient pas à déterminer.
J'ai acheté ce roman grâce à cette simple phrase d'accroche: "Les fans de Jane Austen et de Jane Eyre adoreront". Oui, je suis influençable... En lisant le résumé, je me suis donc fait une idée assez précise de ce que j'y retrouverais: de l'humour et de la légèreté à la Jane Austen, et une intrigue aux démêlés sombres, à la Jane Eyre. Si je reconnais les inspirations que l'on retrouve dans la plume de l'auteure, elles sont tout de même d'une moindre mesure et on est plus face à une romance sérieuse qu'autre chose. Si je suis un peu déçue de ne pas avoir lu un roman plus léger, je ne peux m'en prendre qu'à moi-même: avant même de commencer ce livre j'avais déjà écrit toute l'histoire dans ma tête, ce qui n'est jamais une bonne chose à faire ! Ca m'apprendra à me faire trop d'idées.
Dans un contexte historique très bien décrit, Julie Klassen nous présente des personnages dont on comprend rapidement le caractère. L'histoire est originale et captivante, les enjeux pour l'héroïne sont importants et l'on accepte ses prises de décisions. J'ai beaucoup aimé que soit à l'honneur une mère ayant eu son enfant hors mariage, situation qui était très mal vue dans la société à l'époque. Pour son fils, Hannah est prête à tout et s'enfonce donc dans le mensonge; à partir de là, elle trouve toujours une raison pour ne pas révéler la vérité. Les protagonistes masculins et secondaires sont aussi bien travaillés. Je ne suis, par contre, pas une grande fan du triangle amoureux qu'il nous est donné de suivre - j'ai trouvé que cela ajoutait des lourdeurs et rendait l'héroïne inconstante -, mais le fait est que cela ajoute une certaine tension et que l'on ne sait jamais vers qui Hannah va se tourner, rendant cette histoire intrigante.
La plume de l'auteure est sympathique et ce récit est réussi.
Lien : http://letoucherdespages.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Metehera
  10 novembre 2016
Avis mitigé sur ce livre.
Lecture agréable et légère. L'histoire sans être originale est bien tournés même si les "flash-back" mériteraient d'être mieux introduit dans l'histoire.
Petit bémol sur le fait que l'héroïne ne passe finalement qu'un tiers du livre en compagnie de "son mari"...
En résumé, c'est une romance de type "historique", agréable à lire mais qui ne m'a pas laissé un souvenir inoubliable !
Commenter  J’apprécie          50
Fifrildi
  25 juin 2016
Alors que j'avais littéralement dévoré le Secret de Pembrooke Park j'ai vraiment été déçue par cette histoire.
Miss Hannah Rodgers accompagne lord et lady Mayfield dans le Devon comme demoiselle de compagnie. Ils ont un accident de voiture et lady Mayfield disparaît. Lord Mayfield semble dans le coma. A son réveil tout le monde la prend pour lady Mayfield. Elle joue le jeu afin d'avoir l'opportunité d'arracher son fils aux mains d'une affreuse matrone.
Alors qu'il est habituel de savoir tout de go quel est le couple de l'histoire on navigue ici dans une relation triangulaire : Hannah, lord John et James Lowden (l'avoué). Seulement l'auteure ne livre que les pensées de deux de ces personnages ce que je trouve dommage car cela donne un goût d'inachevé.
Jusqu'à la fin on ignore qui elle va finalement choisir.
Bref, j'ai trouvé cette lecture longue et ennuyeuse...
Dommage car c'est très bien écrit.


Lien : http://aghadiozynk.blog4ever..
Commenter  J’apprécie          60

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   05 juillet 2016
Hannah Rogers était plus qu’une domestique. Et plus qu’une demoiselle de compagnie. C’était une amie très chère. Une jeune femme intelligente et instruite. La fille d’un pasteur et d’une aristocrate. Douée d’une voix de rossignol. Une voisine pleine de bonté, une amie loyale et une mère aimante. La décrire en simple « domestique » ne lui rend pas justice. Elle sera regrettée, non parce qu’elle ne sera plus là pour porter les emplettes ou les bagages de votre femme, monsieur, sans vouloir vous offenser, mais parce que, sans elle, le monde a perdu de son éclat, et l’avenir, de son espoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   05 juillet 2016
Son minois adoré, vif, éveillé ; la peau si claire qu’elle laissait paraître des vaisseaux mauves sous ses yeux, rehaussant le bleu de ses prunelles ; les petites lèvres qui s’agitaient, réclamant son prochain repas ; les joues roses, les cheveux fins comme de la soie. Hannah avait le cœur gros soudain, des larmes lui montaient aux yeux. Même si elle n’avait plus de lait, ses seins étaient parcourus de picotements. Elle avait besoin de lui, de sentir son petit garçon contre elle, de son odeur. De toutes les fibres de son être, elle le réclamait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   04 juillet 2016
Une demoiselle de compagnie était bien plus qu’une domestique. C’était une dame de qualité. Elle ouvrit la bouche pour s’expliquer mais aucun son n’en sortit. Son cerveau et sa langue ne semblaient plus être liés.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   05 juillet 2016
Elle était partagée. D’un côté, la perspective de s’en aller vers un avenir inconnu l’angoissait. De l’autre, elle était aussi impatiente de fuir qu’un animal pris au piège.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   05 juillet 2016
Une femme aime se sentir jolie quand elle va voir l’homme qu’elle aime.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3932 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..