AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Illuminae tome 1 sur 4
EAN : 9782203106536
616 pages
Casterman (14/09/2016)
4.21/5   567 notes
Résumé :
En 2575, la planète de Kady Grant, 17 ans, et Ezra Mason, 18 ans, est attaquée par l'entreprise interstellaire Bei Tech. Lors de l'évacuation de population, Kady embarque sur l'Hypatie et Ezra sur l'Alexander, mais ils parviennent à garder contact en secret. Grâce à ses talents de hackeuse Kady découvre que l'état-major est impliqué dans cette affaire.
Que lire après Illuminae, tome 1 : Dossier AlexanderVoir plus
Aurora Squad, tome 1 par Kaufman

Aurora Squad

Amie Kaufman

4.27★ (2161)

3 tomes

Lunes d'ivoire, tome 1 par Eshbaugh

Lunes d'ivoire

Julie Eshbaugh

3.43★ (44)

2 tomes

Warcross, tome 1 par Lu

Warcross

Marie Lu

4.14★ (692)

2 tomes

Babel corp, tome 1 : Genesis 11 par Reintgen

Babel corp

Scott Reintgen

4.23★ (269)

3 tomes

Critiques, Analyses et Avis (196) Voir plus Ajouter une critique
4,21

sur 567 notes
Mon dieu que c'est bon !!!
.
Malgré son étiquette young adult, j'ai pioché ce livre dans les propositions de ma liste pour les Aventuriers de la littérature, avec l'envie de vivre une nouvelle expérience. Très vite, j'ai déchanté lorsque je me suis vue plongée sans préambule dans l'Univers et des vaisseaux spatiaux, des « stations de saut » (??) et des intelligences artificielles, des colonies et des guerres interstellaires… Intersté-quoi ?! me criait cette petit voix intérieure récalcitrante autant à la littérature jeunesse qu'à la science fiction. J'ai vraiment cru que la novice en SF que je suis n'allait rien comprendre.
.
Mais finalement, la forme du roman (je vais y revenir) m'a accrochée et j'ai compris : En 2575, la colonie d'exploitation illégale Kerenza, où résident Kady et Ezra, 18 ans, se fait attaquer par l'entreprise interstellaire BeiTech. La fuite des habitants se fait dans le vaisseau (un porte-je-ne-sais-plus-quoi^^) Alexander et toute sa clique de navettes, capsules, etc… Mais BeiTech les poursuit (dans l'espace donc, si vous suivez) pour qu'ils n'aillent pas chercher de l'aide. La bataille de Kerenza a pourtant affaibli les vaisseaux, l'électronique et… l'intelligence artificielle AIDEN qui régit presque tout à bord de l'Alexander. C'est alors qu'AIDEN a un comportement qui semble irrationnel, qu'un virus se propage chez les humains dans cet espace clos, que les civils sauvés doivent contribuer à faire la guerre pour sauver tout le monde… Panique à bord, va-t-on tous mourir ? N'en disons pas plus.
.
Finalement, donc, je me suis rapidement laissée prendre au jeu. Car c'en est un : tout le livre n'est que la reconstitution du dossier relatant ce qui s'est passé dans l'espace à partir du jour de la bataille : récupération de mails, de procès-verbaux, de vidéo, de chat inter-vaisseaux, de journaux intimes etc… Les protagonistes sont en fin de lycée avec un langage fleuri parfois censuré que l'on reconstitue parfaitement, les échanges et documents sont vifs et vivants, très diversifiés, lisibles et bien imités. Les mises en page, même les plus folles, sont percutantes, et même parfois bouleversantes associées au ton des communications : quand le vaisseau est en difficulté le texte s'enroule sur lui-même, quand les capsules volent dans l'espace l'écriture dessine leurs trajets sur la page, s'il y a une explosion le texte est éclaté sur la page, si l'IA bugue, il manque des mots… Les retranscriptions de vidéo qui pourraient être sérieuses et/ou ennuyeuses sont très drôles car le gars chargé de les rédiger est plein d'humour. D'une manière général, dans tous les échanges, c'est l'humour qui sauve les personnages de la terreur, et le lecteur de la marmelade de paperasse spatial qu'il doit ingurgiter.
.
Et au milieu de tout cela, on vit vraiment de beaux moments d'intensité dramatique avec des personnages à bout, militaires compris, partagés entre leurs missions et leurs sentiments. J'ai été grandement impressionnée par les dialogues, en chat notamment, qui, sous couvert d'humour et de grossièretés caviardées utilisées à bon escient, faisaient passer une émotion extrêmement forte et pourtant toute en retenue. Des dialogues modernes mais d'une justesse incroyable qui font qu'on croit à l'histoire et aux personnages, et qu'on s'y attache. Même l'intelligence artificielle, qui ne raisonne pas comme les hommes censés la diriger, est bouleversante d'humanité codée. Autant dire qu'à la page 100 je ne pouvais plus lâcher ce premier tome de plus de 600 pages (très aérées)… et il y en a deux autres ensuite !
.
Une aventure qui s'annonçait comme une épreuve de concentration pour moi (allergique chronique aux mots vaisseau et espace^^) mais qui finalement fut une aventure extrêmement divertissante et rafraîchissante, riche en émotions comme je les aime ! D'où ma note : pourquoi faire ma radine ? En revanche si vous êtes habitués aux histoires de ce genre version adulte et complexe, à vous de voir si ce sera trop simple pour vous, et du coup un peu décevant. J'ai les tomes suivants, je vais bien sûr poursuivre.
Commenter  J’apprécie          7425
J'ai repéré la saga Illuminae grâce à quelques blogueurs qui en parlaient avec énormément d'enthousiasme.
Après avoir feuilleté ce premier tome, j'ai pu très vite constater son originalité.
Pour un roman, le format de lecture est différent de ce que l'on peut connaître habituellement.
L'histoire est relatée par le biais d'une succession de documents confidentiels en noir et blanc, comme par exemple des e-mails, des rapports, des extraits de conversations type tchat, des illustrations...

On voyage très loin avec ce livre.
Normal, puisqu'il s'agit d'un space opera.
Même s'il est classé dans la catégorie young adults avec ses protagonistes lycéens, j'ai trouvé l'histoire très réfléchie et vraiment approfondie.
Amie Kaufman et Jay Kristoff sont très doués pour réussir à nous faire imaginer leur univers sans la moindre prose.
On parcourt les 607 pages de documents avec surprise et intérêt.

On ne s'ennuie pas un seul instant.
De plus, une touche d'humour vient rafraîchir la sériosité du contenu de l'histoire. Les passages censurés sont très souvent drôles.
On est brillamment projeté en 2575 à bord des vaisseaux : l'Hypatia pour Kady et l'Alexander pour Ezra.
Malgré leur jeune âge, je les ai trouvés charismatiques et attachants.
Même AIDAN, l'Intelligence Artificielle de l'Alexander a une vraie personnalité.
J'étais stupéfaite par les dessins détaillées des vaisseaux. Rien que leur fiche technique montre à quel point les auteurs ont imaginé chaque aspect de leur histoire. On comprend dès le départ qu'on ne restera pas juste en surface.

Avec une intrigue prenante, on se retrouve dans une espèce de course poursuite dans l'espace où le temps est compté.
Les ennemis BeiTech ne sont jamais loin.
On soupçonne nous aussi les autorités de cacher une vérité.
Les informations s'accumulent au moyen des différents documents que l'on parcourt avec entrain.
La progression de l'histoire se fait notamment à travers le système informatique piraté qui nous permet d'aller au coeur des complots.
J'étais surprise par la tragédie inattendue qui s'invite à bord de l'Alexander et qui augmente encore plus le suspense.
L'histoire est très abordable. Pas besoin d'être expert dans le genre SF pour être immergé totalement.

Un excellent premier tome qui donne vraiment envie de découvrir la suite avec les deux opus suivants.
Commenter  J’apprécie          622
Ce que j'ai ressenti: …Une SuperNova Littéraire!

En voilà, une lecture totalement inédite, diablement contemporaine, sulfureusement passionnante! On devient maître d'un dossier top secret, comme si nous étions agents fédéraux , nous lecteurs: on a, entre les mains, des preuves bouillantes d'un complot interplanétaire. le nouveau terrain de jeu des humains avides est l'Univers lui même…

Ce livre est de la Science-Fiction à l'état pur, mais il est aussi grâce à ,cette compilation de diverses formes de documents allant de la plus banale des conversations informatiques à des rapports d'enquêtes piratées, une nouvelle expérience de lecture. Nous traversons une guerre d'un nouveau genre, avec un nouvel ennemi: l'Intelligence Artificielle. Bienvenue dans un futur sombre, aux fin fonds de l'univers sur des vaisseaux spatiaux, avec à son bord, une jeune fille un peu trop maligne pour son propre bien, et aux commandes de cette altercation, des sociétés animées par le dieu « Profit ». Un cocktail donc plutôt énergique qui ne va plus compter ses victimes ni ses pires bassesses, mais qui nous réserve un flot de rebondissements dynamiques, plus quelques pistes de réflexions intenses!

J'ai été stupéfaite!!!Enfin, je suis méga surprise par un livre étiqueté Young Adult , enfin un Jeunesse qui envoie valser tout ce qu'on a déjà pu lire avant, enfin, on ne rencontre pas le fameux triangle amoureux…ENFIN!!!Mais quel bonheur!!!!Autant sur le fond que sur la forme, j'ai été agréablement ravie de voir que l'imagination n'a pas de limites! Chaque page est un travail de mise en forme, de minuscules détails placés avec intelligence pour nous donner un livre passionnant! Certaines pages de ce petit pavé deviennent oeuvre d'art, portail d'imaginaire, plaisir des yeux…L'intrigue nous délivre quelques sueurs froides…

Même ce petit couple que forme Kady et Ezra est charmant à suivre! Deux jeunes qui s'essayent à l'amour en temps de guerre, qui s'envoient des vannes à tout-va, qui s'exercent à une nouvelle forme de romantisme informatique…On se prend d'affection pour eux, car ils ressemblent à la jeunesse d'aujourd'hui, ils incarnent cette nouvelle forme de communication, cette façon d'aimer dans l'instant sans trémolos, ni tragédie ancestrale…Très contemporain ce duo en somme, et en ces jours de 2575, il fallait un nouveau souffle pour raconter les sentiments amoureux adolescents…

Illuminae est une petite pépite visuelle et un OVNI littéraire! Vite la suite!!!!

Remerciements:

Je tiens à remercier chaleureusement Babélio et sa jolie opération de Masse critique, ainsi que les éditions Casterman pour l'envoi de ce livre! Ce fut une lecture différente et passionnante! Un très beau coup de coeur!

Lien : https://fairystelphique.word..
Commenter  J’apprécie          512
Après plusieurs lectures bof, je voulais m'aiguiller vers des auteurs que j'aime beaucoup et dont les histoires allaient me plaire. Jay Kristoff et Amie Kaufman se sont rapidement imposés à moi. Cela faisait aussi un petit moment que je voulais commencer Illuminae donc je me suis lancée dans ce petit pavé "space opera" dont j'avais entendu beaucoup de bien. J'avais juste une petite appréhension. J'espérais que l'histoire ne serait pas trop proche de l'autre saga de science-fiction du duo : Aurora Squad. Pour ceux, comme moi, qui se poseraient la question, la réponse est un grand non !

J'avoue que j'ai été un peu désarçonnée face à la construction du roman. Au début, je me suis dit que les dossiers que l'on nous présentait n'étaient qu'une mise en bouche et qu'ensuite le récit serait plus "normal", à savoir une narration des événements avec des protagonistes qui nous racontent leurs histoires. Et puis, cela a continué. Des conversations digitales, des rapports, des retranscriptions, des analyses de vidéos... Original à souhait, je vous l'accorde, mais j'ai été septique pendant un bon moment. Je trouvais que le tout avait un aspect assez... distant, aseptisé. J'avais peur de ne pas m'attacher à nos deux héros, de ne pas avoir d'empathie vis-à-vis de tout ce qu'il se passe. Car à bien y regarder, Illuminae a cette dimension scientifique qui se veut globalement neutre surtout dans sa première partie. Et puis, j'ai fini par me prendre au jeu. A trouver cette façon de raconter l'histoire d'Ezra et Kady très intéressante, immersive et à clairement m'attacher. Parce que si au début nous sommes plutôt dans une phase : "restons calmes, il faut gérer la situation au mieux", par la suite, les choses dégénèrent carrément, et à partir de là, on perd la neutralité qu'apportait les documents.

Il faut dire que nos héros ont une poisse de tous les dieux : leur planète attaquée, leur flotte décimée, leur I.A. qui pète les plombs, un virus mortel qui s'ajoute, pas vraiment d'issue possible... A se demander si Jay Kristoff et Amie Kaufman aimaient vraiment leurs personnages ! Niveau scénario catastrophe, je pense que l'on est plutôt pas mal. Franchement, à un moment donné, je me disais que d'autres événements allaient encore frapper les trois vaisseaux survivants et que l'on serait dans une spirale infernale sans fin. Je ne vais pas dire que ça s'arrange... mais disons que nous arrivons à un palier à un moment donné qui nous permet de "respirer" (notez bien les guillemets...). Un roman qui vous agrippe fermement et vous empêche de le lâcher. le page-turner en puissance qui rend le lecteur un peu masochiste (si, si, disons-le clairement).

La science-fiction n'est pourtant pas mon genre de prédilection, tout comme les scénarios catastrophes, mais là encore nos deux auteurs relèvent le défi avec brio. Surtout avec une narration aussi originale. Je pense que le fait d'être autant immergé y joue beaucoup. Bien entendu, Ezra et Kady sont nos deux personnages principaux, et l'on tourne beaucoup autour de ces deux-là, mais on découvre aussi une multitude de personnages allant des généraux, aux techniciens, en passant par les civils enrôlés de force, pour finir avec notre I.A. défectueuse : Aidan. C'est un microcosme qui se développe et dont nous découvrons tous les niveaux. Nous voyons aussi la dégradation progressive qu'entraînent tous les événements. Les décisions douteuses, les émotions qui aggravent le tout, les militaires qui ne veulent pas perdre la face, la suspicion et la peur qui conduisent à des actes graves... C'est une histoire qui vous plonge dans un maelstrom d'émotions assez anxiogène, mais qui reflète parfaitement l'ambiance que je m'imaginais pour ce genre de catastrophe.

J'ai aussi beaucoup aimé notre petit couple. On apprend vraiment à la connaître au fur et à mesure de la narration et on ne peut que s'attacher. Ils sont jeunes, mais ce n'est pas forcément quelque chose de négatif ici. Et pourtant vu la situation, je me suis dit à un moment donné cela donnerait quelque chose de bancal. Mais au contraire, leurs jeunesses font qu'ils s'adaptent plus vite, qu'ils gardent l'envie de vivre, d'aller toujours plus loin. Ils se battent sans cesse, avec leur moyen, mais avec une détermination que les adultes n'auraient pas forcément eue. le fait aussi que Jay Kristoff et Amie Kaufman jouent beaucoup sur l'humanité des personnages rend le roman encore plus poignant. le virus Phobos appuie également cela, même si le côté horrifique de la maladie n'était clairement pas ma tasse de thé. Mais, tout Illuminae tourne au final autour de cela : l'humanité. Ce dont on est capable ou pas, ce qui fait de nous un être humain. le fait de donner à Aidan (l'I.A. de l'Alexander) une voix était aussi très pertinent. J'avoue que pendant les trois-quarts du roman, je ne comprenais pas vraiment les critiques que j'avais pu lire et qui disaient avoir adoré le personnage. Et puis, il y a ce basculement. A quel moment une intelligence artificielle devient plus. Kady le dit à un moment donné : ce sont nos expériences qui nous définissent. Et j'ai trouvé que cette phrase résumait parfaitement le roman et donnait aussi à réfléchir sur l'humanisation des machines que nous créons.

Un premier tome qui m'aura fait douter, mais qui au final est vraiment addictif. Comme je l'ai dit, je me suis prise au jeu d'Illuminae et je vais clairement me pencher sur la suite de la trilogie rapidement. Ce space opera est plein de surprises et la fin laisse présager encore plus. J'ai hâte de voir comment la vengeance des survivants va se dérouler.
Commenter  J’apprécie          380
Et bien... Comment vous dire... J'ai pris une sacrée claque!
Waouh! Ce livre est énorme! Pour moi il est LA bombe de la rentrée littéraire 2016 dans la catégorie Young Adult! M.O.N.S.T.R.E.U.X !

Ma première impression en le feuilletant a été : " Waouh c'est hyper original comme formule, je n'ai jamais vu ça, chapeau ".
En effet, ce livre de 609 pages, est présenté sous forme de dossier. Il est constitué d'archives, de mails, d'interrogatoires, de descriptions de vidéos, de rapports, de schémas ...etc C'est d'une originalité sans nom!
Ma seconde impression, du coup, en le feuilletant d'un peu plus près, quelques jours après et sans l'avoir commencé fût : "C'est clair que c'est méga original, mais vais-je réussir à être en immersion totale dans l'histoire car il n'y aucun passage romancé! Est ce que ça va être fluide? Ne vais-je pas en avoir marre de feuilleter un dossier?"
Et bien NON! Carrément pas! C'est très fluide et tout est très bien lié. L'immersion est instantanée et je me suis régalée à lire ce dossier! Parfois j'ai même oublié que je lisais un dossier tellement j'étais plongée dans l'histoire! Ce qui prouve la qualité de la fluidité, et l'immersion intense. Mais ça ne dure pas longtemps car les auteurs vous font de nombreuses piqûres de rappel afin que vous n'oubliez pas que c'est dossier. Et ce n'est pas un point négatif! Bien au contraire! Cette présentation est un délice!

Il y a un travail monstre des auteurs pour cet ouvrage! C'est incroyable! Quelle imagination!

L'un des Auteurs, Jay Kristoff, a déclaré : " Nous promettons que c'est un livre que vous n'avez jamais lu avant" -> Je confirme! C'est ce que je me suis dit tout le long du livre et jusqu'à la fin!
Marie Lu, auteure de "Legend" et "Young Elite" a dit : " Préparez-vous à entrer dans un univers que vous ne pourrez plus quitter " -> Je confirme!
Kirkus Review en a pensé : " Ambitieux, déchirant, extraordinaire, ce roman ne ressemble à aucun autre livre " -> Je confirme encore!
Que vous dire de plus? Ah si, Brad Pitt a acheté les droits et est entrain de l'adapter! Autant vous dire que ça va péter grave!

Vous l'aurez compris ce livre est un énorme coup de coeur pour ma part! C'est puissant et unique. Aucun défaut. (Ah si, maintenant il faut attendre le 2! Aaaaaaaahhhhhhh!!!). Les auteurs nous mènent par le bout du nez jusqu'à la fin. Il y a de l'action très régulièrement, de nombreux rebondissements et retournements de situations. La tension est palpable et grandissante, parfois j'étais carrément en apnée! lol (quand on y pense ce livre a failli me tuer en fait! Entre les apnées, et mes heures de sommeil réduites car je n'arrivais pas à lâcher le livre! Je vous le dis, pendant 2/3jours je n'étais pas très en forme! lol).
Les personnages sont géniaux, que ce soit Kady la hackeuse, Ezra son futur ex copain à l'humour frais, piquant et détonnant (perso j'ai adoré son humour!) ou encore (si je peux parler de personnage...) l'IA complètement tarée! Un univers très bien pensé dans n'importe quel domaine! À la fin, on a droit à un petit lexique qui reprend certains termes ou abréviations du livre, qui est fort appréciable! Je déplore uniquement le fait qu'il n'est pas été créé la même chose pour les personnages. Car ils ont très nombreux et parfois ils n'apparaissent que très furtivement et reviennent 100 pages après. À 2 ou 3 reprises il m'a fallut un tout petit peu de temps pour me rappeler à quel moment je les avais croisé. Un peti répertoire des personnages aurait donc été idéal! (Ah ben si il a un tout petit défaut finalement ce livre! lol).

Il n'existe pas ou très peu le genre Space Opera en jeunesse. On a de la science-fiction, mais bien souvent il s'agit d'androïdes et il y a un fond dystopique presque à chaque fois (ce n'est pas une critique c'est juste pour souligné que c'est souvent la même chose et que donc avec "Illuminae" ça change un peu!). Il y a bien sûr, les diverses séries de Star Wars (mais on connait tous donc ce n'est pas très nouveau! Même si c'est génial. Bien que je ne connaisse que les films, je n'ai pas lu les livres). Mais des livres dans ce genre là, qui sortent du lot, en jeunesse je n'en connais pas d'autre.
Que vous dire de plus, à part que je vous invite plus que très fortement à le découvrir si vous êtes adepte du genre.
Je vais finir sur une répétition : Un très gros coup de coeur!
Commenter  J’apprécie          318

Citations et extraits (82) Voir plus Ajouter une citation
McNulty, J., sgt : ezra
McNulty, J., sgt : mason
McNulty, J., sgt : RPDS ####
Mason, E., 2d lt : #### les comms internes sont revenues ?
McNulty, J., sgt : ils testent
Mason, E., 2d lt : ah
McNulty, J., sgt : Dorian m’a contacté pour vérif si ma msgerie interne fonctionnait. jsui son rat de laboratoire. tu veux rater avec moi ?
Mason, E., 2d lt : et de tous les gens que tu aurais pu ####, c’est moi que tu as choisi. quel honneur, je rougis
McNulty, J., sgt : t’enflamme pas, jsavais que tu serais le seul à être au lit à cette heure-là
McNulty, J., sgt : à penser à ta meuf
Mason, E., 2d lt : tg je te ####
McNulty, J., sgt : non, un baiser de tes douces lèvres, d’abord
Mason, E., 2d lt : ok, mais si tu me chauffes un peu
McNulty, J., sgt : ça roule, kes que tu portes ?
Mason, E., 2d lt : rien, ta soeur vient juste de partir
McNulty, J., sgt : …
Mason, E., 2d lt : ET BAM
Mason, E., 2d lt : t’as plongé direct, gamin
McNulty, J., sgt : VA TE FAIRE #### MEC
Mason, E., 2d lt : nan, trop crevé, je t dit, ta soeur vient de partir
McNulty, J., sgt : monsieur joue les rigolos hein ? ça change d’avant-hier, « ouin, mes problèmes ont mis des brassards »
Mason, E., 2d lt : aouch, pas cool
McNulty, J., sgt : je pensais que tu serais tout tristounet sans les comm inter-vaisseau, ta meuf peut + t’envoyer de foto sexy pour te tenir chaud
Mason, E., 2d lt : arrête elle est pas comme ça
McNulty, J., sgt : aaaah je vois, elle est PACOMLÉZAUTRE
Mason, E., 2d lt : ouais
McNulty, J., sgt : et t’as des tof de cette astro-princesse ?
Mason, E., 2d lt : pas de nus je t dit
McNulty, J., sgt : des tofs normales, bouffon
Mason, E., 2d lt : g des photos de classe
McNulty, J., sgt : envoie
Mason, E., 2d lt : dans t rêves
McNulty, J., sgt : ENVOIE
Mason, E., 2d lt : va jouer dans un trou noir
McNulty, J., sgt : Mason, si t’envoi pas, ma mission pr le restant de mes jrs sera de trouver le moyen de te coller mes bijoux sous le nez pendant que tu dors
Mason, E., 2d lt : 0_o
McNulty, J., sgt : à la sécurité, on a un badge d’accès à tt le vaisseau
McNulty, J., sgt : je c où tu passes t nuits
McNulty, J., sgt : et tu finiras par te réveiller une nuit avec une paire de boules un peu humides qui te titillent le menton
Mason, E., 2d lt : t un ouf ####
McNulty, J., sgt : je suis sérieux, mason
McNulty, J., sgt : ceci n’est pas un exercice
Mason, E., 2d lt : si j’envoie
Mason, E., 2d lt : et que je retrouve un exemplaire affiché au-dessus de ta couchette
Mason, E., 2d lt : je te couperai tes boules un peu humides et je les balancerai par le hublot
McNulty, J., sgt : je jure solennellement de ne pas démarrer une partie de 5 contre 1 en regardant les tofs de ta future ex-ex-copine, mec
Mason, E., 2d lt : …
Mason, E., 2d lt : ok, j’envoie
Commenter  J’apprécie          103
[Extrait des pensées d’AIDAN, l’Intelligence Artificielle] :

Avant ce moment, je n’avais jamais regretté de ne pas être autre chose que ce que je suis.
Jamais senti avec une telle netteté l’absence de mains pour toucher, l’absence de bras pour enlacer.
Pourquoi m’a-t-on donné cette conscience de moi-même ?
Pourquoi me doter d’un intellect qui me permet de mesurer l’ampleur de cette impuissance ? Je préférerais ne rien sentir que de rester là, baigné par les rayons d’un soleil qui ne parviendra jamais à chasser le froid en moi.
Je déteste cela. Je les déteste. Ceux qui m’ont créé.
Celui qui m’a créé ?
< erreur >
Mon dieu, que suis-je ?
Commenter  J’apprécie          280
QUESTION: Alors parlez-moi de votre mère.

Ezra Mason: Cet entretien est enregistré, pas vrai?

QUESTION: Le son uniquement. La caméra est hors d'usage.

Ezra Mason: Très bien, alors pour ne pas pénaliser ceux qui sont privés de l'image, j'annonce que je suis en train de lever mon... Grands dieux... Mais oui, c'est bien mon majeur que je lève à l'attention de monsieur l'interne.

QUESTION: Monsieur Mason...

Ezra Mason: Et maintenant; mon majeur va faire la danse du mépris! Et on se déhanche...!

QUESTION: Fin de l'entretien à treize heures cinquante-huit, le dix-neuf mars soixante-quinze.

Ezra Mason: À droite... À gauche... À droi-

-fin de l'enregistrement-
Commenter  J’apprécie          193
On dit que les gens sont plus importants que les biens matériels. C’est peut-être vrai, mais moi, je pense que ce n’est pas pour rien que seuls les moines et les nonnes renoncent à toutes leurs possessions. Même les plus pauvres gardent toujours une chose à laquelle se raccrocher, non ?
Nos biens, nos affaires, c’est une série de choix avec lesquels on affirme qui on est.
Commenter  J’apprécie          260
L’apprentissage est une affaire de chaque instant. Je me souviens que ma mère me disait ça quand j’étais petite, pour faire des choses les plus banales des trésors d’aventure. Je donnerais n’importe quoi pour de la banalité, aujourd’hui. Ou pour ma mère.
Commenter  J’apprécie          240

Videos de Jay Kristoff (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jay Kristoff
Jay Kristoff vous présente son ouvrage "L'empire du vampire. Vol. 1" aux éditions De Saxus.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2666632/jay-kristoff-l-empire-du-vampire-vol-1
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : science-fictionVoir plus
Les plus populaires : Imaginaire Voir plus


Lecteurs (1281) Voir plus



Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
5004 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..