AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070642070
Éditeur : Gallimard Jeunesse (13/10/2011)

Note moyenne : 4.24/5 (sur 263 notes)
Résumé :
Lorsque Jasper se décide enfin à revenir à l'Association, il trouve porte close. Entre de faux Agents qui traquent un sorcier joueur de tambour dans le métro et de vrais vampires qui organisent une fête sanglante dans un manoir de banlieue, il n'a pas le temps de s'étonner.

Accompagné de son fidèle sortilège Fafnir et d'Ombe qui lui prodigue toutes sortes de conseils bizarres, Jasper mène l'enquête… …Ignorant que Walter a disparu et que Mademoiselle ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
Myiuki
  07 novembre 2012
Après un super cinquième tome, j'attendais de pouvoir me plonger dans ce nouveau roman d'Erik L'Homme avec impatience ! Pouvoir retrouver le nouveau Jasper et suivre ses palpitantes aventures. Même si je n'ai pas été déçue par ma lecture je ne peux pas non plus dire que j'ai été emballée par celle-ci. Autant, le tome 5 m'avait littéralement bluffée, autant dans celui-ci, j'ai eu le sentiment que l'auteur retombait dans ses travers ...
Tout d'abord, j'ai vite remarqué que nous étions ici dans un tome de transition. Je m'explique. En fait, il ne se passe rien, si on peut dire ça comme ça. Bien sûr il y de l'action tout de même un peu puisque Jasper s'investit d'une mission qu'il compte mener à bien et qu'il se retrouve une fois encore empêtré dans des évènements impossibles, mais finalement, c'est assez "plat" tout ça. On sent que l'auteur veut faire monter le suspens avec ce tome avant de faire exploser le tout dans le tome suivant. On tend vers quelque chose de plus mais on ne l'atteint pas dans ce roman. du coup, tout ça me laisse grandement sur ma faim. On nous parle d'un chamane surpuissant, dangereux, psychopathe, qui est sur les traces d'un Walter qui a perdu les pédales et tout bonnement disparu, de vampires sanguinaires, le danger est présent à chaque instant du récit, comme une chape de plomb qui enserre le lecteur, qui fait monter l'angoisse en lui, mais finalement, même si on sait que la notion de peur est là on ne la ressent pas vraiment, comme avec le tome précédent notamment. Oui, ça a l'air flippant, pas du tout rassurant, tout par en vrille et plus personne ne contrôle plus rien, pourtant, ça reste une amorce de quelque chose de plus grand encore et ça se sent. C'est une esquisse. Ce qui m'a le plus surprise dans ce roman, c'est le peu d'utilisation que fait Jasper de la magie au final. On l'avait vu prendre de l'ampleur la fois d'avant et là, il se contente de ses acquis presque, rien de vraiment neuf sous le soleil, rien de surpuissant ... hum, ça m'a déroutée légèrement. Ce que je veux dire c'est que je ne m'attendais pas à une course poursuite à distance, à des planques, bref, à une enquête "policière" un peu plan-plan, j'étais habituée à plus de vie, plus de mouvements, avec les tomes précédents. Comme si on avançait pas réellement, alors que c'est pourtant le cas ! L'auteur introduit de nouveaux personnages, de nouvelles perspectives, de nouveaux ennemis aussi, et, au final, c'est plus d'un point de vue intrigue que l'on évolue, l'action en elle-même a été un peu oubliée je trouve, ou alors traitée de façon trop rapide, trop simple. Cette fois, je n'ai pas senti que Jasper risquait sa vie, alors que c'était le cas auparavant, limite on se demande juste comment il va s'en sortir et ce qui va se passer ensuite, mais on a pas de doute ... La petite touche de magie m'a manqué dans ce texte.
Ce qui m'a le plus frappée dans ce roman, c'est son côté encore plus sombre. Jasper est seul, aucun contact possible avec l'association, il agit en roue libre, sans renfort possible ... du moins pendant une grande partie du bouquin. Walter n'est plus là, le Sphinx non plus, Mademoiselle Rose fait ce qu'elle peut pour maintenir un semblant d'Association mais elle aussi a l'air de partir un peu en vrille, et, de surcroît, un chamane hyper dangereux parcourt les rues de la ville à la recherche de Walter, personne ne sait pourquoi, tout ce qu'on sait c'est que son tambour est une arme redoutable et qu'il a un vampire pour allié. On plonge dès les premières pages dans ce côté obscur de l'oeuvre qui ne nous lâche pas avant la fin. Plus encore que la situation qui dégénère de tous les côtés, l'auteur y ajoute les pensées de Jasper, sorte de journal intime. Alors là, j'ai trouvé ça très intéressant comme concept parce que ça ajoute énormément de profondeur à l'ensemble. On sent toute la tristesse, la solitude, le chagrin qui l'étreignent au fil des pages, cette sorte de mélancolie permanente qui semble lui coller à la peau. J'ai été fascinée par ses pensées graves qui en côtoyaient de plus légères, enfin, au premier abord. C'est lui, tout simplement, il se dévoile encore un peu plus, sous un nouveau jour aussi peut-être, ça ne le rend que plus attachant. Il en va de même d'ailleurs avec sa relation avec Ombe. Là, on sent qu'il y a un mystère à éclaircir d'ailleurs, le fait qu'il puisse l'entendre en permanence, échanger avec elle, n'est pas normal, comment cela est-il possible ? Et l'auteur distille tout au long du texte des indices sur les "nouvelles" capacités de Jasper qui d'un coup n'a plus froid, ne s'essouffle plus ... J'ai du coup une théorie là-dessus, sans doute farfelue, mais j'ai hâte de voir si ça se confirme ou pas. En tout cas, j'aime toujours autant cette relation entre Ombe et Jasper qui perdure via leurs échanges intérieurs, elle apporte un peu de piquant au texte, avec des répliques qui vous font sourire la plupart du temps, j'aime comment Ombe charrie Jasper et le remet à sa place quand c'est nécessaire ou encore l'encourage quand il le faut. Une vraie grande soeur. J'avoue que ça m'aurait attristé qu'elle disparaisse totalement de cette sage, ce subterfuge nous permet de profiter encore un peu de ce superbe personnage ...
Mais Ombe n'est pas la seule femme du roman, loin de là. Tout d'abord, j'aimerais revenir sur le personnage de Mademoiselle Rose. Alors là, j'ai été choquée ! La révélation qui tue, franchement, je ne savais pas qu'elle était sa nature exacte mais j'avoue que celle-ci n'était pas la première à laquelle j'avais pensé ... Mais, là n'est pas l'essentiel. Ce qui m'a surtout surprise, c'est l'histoire avec le démon enfermé dans son miroir. Elle le déteste et pourtant elle lui raconte tous ses secrets, discute, échange avec lui et, à la fin, on a même l'impression que ce démon éprouve une sorte de compassion envers Rose, comme s'ils étaient presque amis. J'ai trouvé très intéressant d'alterner ces discussions avec les avancées des pérégrinations de Jasper, ça offre un autre point de vue, inédit en plus celui-là et ça nous aide aussi à mieux percevoir la mystérieuse Mademoiselle Rose, qui est encore bien plus que ce qu'elle semble paraître. Quelques énigmes sont dévoilées, mais beaucoup de questions restent encore sans réponses. Ensuite, il y a l'apparition de deux agents stagiaires, Jules, lui aussi tout à fait mystérieux et qui piste le chamane, dont on entendra sans doute encore parler dans le tome suivant, mais surtout c'est l'arrivée de Nina. Alors là, je l'ai vu venir à trois kilomètres que Jasper n'allait pas résister à cette fille ne détresse et qu'il allait, encore une fois, jouer les chevaliers en armure pour lui venir en aide. Par contre, ce que je n'avais pas vu venir, c'est sa réaction à elle ! J'aime bien ce nouveau personnage qui semble vouloir apporter une nouvelle dimension à l'oeuvre et à Jasper au passage. Pour l'instant, on ne l'a pas assez découverte pour que j'en ai une idée précise, mais j'ai hâte de la voir agir en équipe avec Jasper, ça peut devenir vraiment intéressant ! Comme toujours, la plume de l'auteur nous emporte dans cet univers de magie et de dangers totalement unique, faisant monter le suspens au fil des pages, apportant une nouvelle configuration des évènements et des personnages, nous laissant dans une situation de pagaille qui ne nous donne aucune indication sur la suite, on est, en gros, dans le flou, car même si quelques questions trouvent leurs réponses, beaucoup d'énigmes non résolues se font jour et laisse présager une suite on ne peut plus passionnante. La plume de l'auteur retrouve son côté humoristique, une pointe de légèreté dans ce mondes brutes, tout en apposant un voile de ténèbres sur le récit, un équilibre savamment étudié qui rend l'ensemble cohérent et malgré tout, attractif.
Pour conclure, je dirais que, même si ce roman-transition m'a paru moins bon que les précédents, il nous donne malgré tout envie de connaître la suite des évènements. Surtout après la révélation finale ! Oui, il faut lire le tome 7 car, j'en suis sûre, il nous réserve encore beaucoup de surprises ! L'univers foisonnant qui est celui de cette saga n'est pas près de se tarir ...
PS : et n'oublions pas Fafnir, que j'adore toujours autant ^^
Lien : http://coeurdelibraire.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Syl
  05 mars 2013
Introduction d'un billet précédent :
L'Association recrute des jeunes qui ont des capacités paranormales. Au 13, rue du Horla, Mademoiselle Rose s'occupe de l'accueil, le Sphinx de l'armurerie et au sommet de cette organisation, Walter en est le directeur. le but de l'Association est de gendarmer les mondes des Anormaux, des Paranormaux avec celui des Normaux, le tout en une secrète autorité. DISCRETION est le mot clé car 99,9 % des humains ne savent pas qu'un monde parallèle les côtoie.
Jasper et Ombe ont commencé par être stagiaires, et, au fil de leur formation, ils deviennent de plus en plus indépendants…

Jasper dresse la liste des évènements survenus ces derniers jours pour en faire un rapport au 13, rue du Horla. Cette évocation est un rappel difficile qui accentue son désespoir et le renvoie à sa solitude. Vers qui se retourner ? L'écriture pourrait être salvatrice, et c'est dans un journal intime qu'il confie sa peine.
Aux bureaux de l'Association, le vide s'est installé. Mademoiselle Rose, Walter et le Sphinx ont déserté leurs places. L'atmosphère est inhabituelle, étrange, en souffrance, et Jasper se méfie de l'absence de ses mentors. Il décide alors de se mettre « en planque » devant l'immeuble. La surveillance aboutit bien vite à ce qui va être une histoire sanglante et l'avènement de créatures malfaisantes…
Un puissant sorcier Mongol arrive pour éliminer Walter, des vampires le prennent en charge et kidnappent la jeune Nina, nouvelle stagiaire de l'Association et Mademoiselle Rose se confie à un miroir, désespérée de ne pouvoir le faire auprès du Sphinx ou de Walter.
Jasper, assisté par un scarabée du nom de Fafnir, sorte de djinn-espion, qui devient ses yeux et ses oreilles, poursuit son enquête, résolu à taire ses cauchemars et à se surpasser dans l'action physique et magique. Une petite voix l'encourage… Ombe n'est pas loin.
Cet avant dernier tome annonce un chaos. L'Association si bien gérée par Walter se trouve désorganisée et Mademoiselle Rose en devient la seule responsable. On se pose de nombreuses questions sur les personnages, des doutes sur leur probité et leur appartenance, du plus haut dirigeant de l'Association au plus insignifiant stagiaire. J'ai été charmée par l'humour toujours aussi foireux, décapant, philosophique, abstrait, subtil, de Jasper. On le voit mûrir, prendre des initiatives, mener un combat contre un mystérieux ennemi et accorder sa protection à une malheureuse en détresse. L'auteur nous appâte en esquissant des évidences pas si claires que ça…
« - Je pensais que tu avais compris.
– Tu m'expliqueras, un jour.
– C'est promis, Jasper. »
Comprendre quoi Ombe ?
… et nous tient en haleine lorsque dans les dernières pages Mademoiselle Rose visionne l'enregistrement de la mort de… mettant en cause…
Ce livre est captivant dans son intrigue et attendrissant dans ses échanges entre Jasper et Ombe.
« - Appelle Rose, demande l'aide de l'Association.
– Je voudrais bien, mais… mais j'ai perdu mon téléphone. Autrement tu crois que je serai là, tout seul, à jouer les équilibristes sur la fenêtre d'une maison bourrée de vampires ?
– Euh… oui.
– Oui ? Comment ça, oui ?
– Je te crois capable de tas de choses débiles.
– Ah ah ah !
– Tu fais quoi, là ?
– Je suis entrain de m'esclaffer – What else ?
– Au secours… A force d'être lourd, tu vas tomber. »
Le prochain et dernier tome doit paraître en février. Vous n'aurez pas trop à attendre pour connaître nos avis. Qui va-t-on revoir ? Les trolls Erglug et sa soeur Aglaë, Nina, les copains Romu et Jean-Lu, Walter, Rose, Fafnir, le chamane Otchi, le vampire Séverin, l'esprit aux racines mouvantes…? Pour certains, je leur souhaite une suite heureuse, pour d'autres… le pire de leur hantise !
Série à conseiller +++
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Archessia
  24 novembre 2011
Alors que Jasper s'apprête à se rendre à son rendez-vous avec Walter, voilà qu'il trouve les bureaux de l'Association ... fermés !
Alors que les faits étranges se multiplient, le jeune agent (stagiaire) n'a plus de doutes : il y a vraiment quelque chose d'anormal avec l'Association.
Walter et Rose sont introuvables, aucune trace du Sphinx, des agents bizarres se baladent en ville et un mystérieux chamane qui a l'air incroyablement puissant a fait son apparition.
Jasper ne réfléchit pas plus que ça avant de se lancer à sa poursuite, il est sûr que ce personnage est la clé à toutes ses questions ...

Passer après l'excellent et intense tome 5 était tout un challenge, et pourtant Erik L'Homme le réussit haut la main !
Encore une fois, ce fut un excellent moment que j'ai passé en compagnie de Jasper, bien que toujours un peu court (qu'est ce que ça se lit vite ces p'tites bêtes-là ! ).
C'est fou comme, petit à petit, l'auteur arrive à faire évoluer son personnage, alors que je rappelle quand même que tout ne se passe qu'en quelques jours !
Même l'ambiance en elle-même change au fil des tomes, pour se faire plus sombre, plus angoissante et plus mature.

Ha ! Si j'avais une remarque négative à faire : Jasper, je t'aime beaucoup, vraiment. J'adore suivre tes péripéties et ta façon de penser me plaît énormément. Mais, sérieusement ... C'est bon ! On a compris que t'avais un humour débile et que tu aimais les jeux de mots foireux ! Trop, c'est trop, et un calembour toutes les 5 phrases, c'est bien plus que ce que ma santé mentale peut supporter. Et pourtant, Dieu sait que moi-même j'ai parfois tendance à user (et abuser) de ces petits plaisirs de la langue française.
Mais bon, quand ils s'enchaînent à ce point-là, et qu'en plus Jasper passe son temps à rire ou faire des réflexions sur ses propres blagues, ça s'essouffle et ça en devient lassant.
C'est bien dommage, car avec une dose un peu plus petite, le tout serait bien plus digeste et savoureux.

A part ce petit bémol, franchement, rien à redire.
On a tout ce qui nous a plu dans la série depuis le début (action, personnages très attachants et originaux, mystères, suspens, magie, créatures fantastiques, ...) avec un petit quelque chose en plus difficilement définissable.
Serait-ce le fait que l'on ai droit à de nombreux passage du point de vue de Rose (tout simplement délectables) ? Peut-être grâce à cet étrange narrateur très intriguant, effrayant et incroyablement charismatique qui s'incruste dans le récit ? Ou encore à cause des nombreuses questions que ce tome soulève ? (Mais au fond, qu'est Ombe maintenant ? Et Jasper, est-il simplement ce jeune homme pataud ?)

Le tome 5 était tragique et très chargé émotionnellement. Ce tome-ci est, pour moi, fascinant.
Il a vraiment une saveur particulière, un parfum d'étrange et de mystérieux, voir même d'un peu glauque, que les autres ne possédaient pas spécialement.
Et pour ne pas déroger à la règle des précédents (et histoire de nous enrager, au passage), ce volume se termine sur un suspens vraiment bien ficelé !
Savamment dosés, quelques indices sont disséminés au fil du récit, pour nous amener à LA question que nous nous posons à la fin.
Une torture vous dis-je !
Et dire qu'il va falloir attendre février avant de connaître la suite ... *soupir*

Les tomes se suivent mais ne se ressemblent pas, mais la qualité augmente avec le temps, faisant de A comme Association une série qui compte dans le paysage de la littérature fantastique jeunesse.
Pour les grands et les petits, tout le monde y trouvera son compte, que ce soit en frissons, en magie ou en rigolades.
Février me semble définitivement bien loin ...
Lien : http://archessia.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
murielan
  01 juin 2013
Mais que se passe-t-il à l'Association ? Pour la première fois, les bureaux sont fermés et Jasper va devoir se débrouiller seul pour trouver le commanditaire de l'assassinat d'Ombe. Mais son enquête ne va pas être de tout repos : un chamane puissant semble semer la mort sur son passage et des vampires ont enlevé Nina, une jeune stagiaire comme lui...
Un sixième tome plus sombre que les précédents. le Sphinx et Walter disparaissent mystérieusement et Mademoiselle Rose se retrouve à devoir tout gérer; du coup, on apprend enfin un peu de choses sur elle et sur sa vie...
Les questions sont toujours sans réelle réponse mais on sent bien que ce tome est une transition vers la révélation finale sur la nature de Jasper et sur cette société secrète : plus que 2 tomes !
Toujours autant de plaisir à lire cette saga et à voir grandir le héros qui devient au fur et à mesure plus mature et plus réfléchi.
Commenter  J’apprécie          90
Hillel
  21 juin 2016
De tome en tome on plonge dans un univers sombre de plus en plus noir et sanglant, voire glauque. On quitte l'humour jovial ou "moisi" du héros des deux premiers tomes et on le suit au coeur d'une intrigue inquiétante. Des vampires, un sorcier très puissant, une odeur de souffre qui plane, et puis des massacres, du sang et des rêves étranges, de véritables cauchemars.
Dans tout ça Jasper se montre encore plus courageux, intrépide et ira au devant du danger poursuivant cet étrange sorcier qui semble en vouloir à Walter.
Son sortilège de poursuite, Fafnir, plus efficace qu'un GPS, plus fidèle qu'un chien devient un personnage à part entière et rendra de fiers services au jeune agent stagiaire. Un jeune agent qui n'a plus grand chose d'un stagiaire tant ses dons ne cessent de s'affirmer ainsi que sa force physique. de plus, il fait des rêves très très sombres et mystérieux.
Je pense que l'auteur fait prendre un tournant à la série, les choses paraissent beaucoup moins légères qu'au début, et le jeune Jasper devient un héros beaucoup moins hésitant et marrant... sauf peut être lorsqu'il s'agit de fille.Il semble renfermer de lourds secrets, qui le dépassent lui-même.
Concernant les filles, Ombe ne quitte jamais ses pensées, même si il lui est encore très pénible d'évoquer sa personne. Alors que Nina, jeune agent stagiaire, jolie rousse peu farouche, se rapproche de lui.
Tout semble s'emballer, et certains indices nous laissent imaginer que le récit est beaucoup moins simple qu'au début. Notamment la fin qui détonne !
J'ai apprécié une fois de plus l'aventure, les réflexions du héros, les notes d'humour, bref tout le personnage de Jasper.
Seul bémol pour ma part le personnage de Nina véritable caricature de la fille éplorée cherchant le réconfort sur l'épaule de son valeureux chevalier. Effectivement il est difficile de passer après Ombe, alors l'auteur nous offre son contraire. Alors que la belle blonde envoyait balader Jasper comme une boule de bowling, affirmant son indépendance, Nina lui saute au cou comme une jeune fille en détresse... Cela m'a déplu.
Mais je reste curieuse de voir l'évolution de leur relation...

Lien : http://leslivresdalily.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Les critiques presse (1)
Ricochet   06 décembre 2011
Les relations entre les personnages évoluent et l’humour du narrateur reste bien présent tout au long du tome. Voici un nouvel épisode plein de rebondissements qui devrait séduire les lecteurs de la série.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations & extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
c.brijsc.brijs   05 novembre 2011
Les mots d'un poème inconnu me viennent sur les lèvres:
"Je suis le chevaucheur, le voleur de nuages, je danse sur la lande comme le faucon en voyage....
Je suis le coureur infatigable, celui qui martèle de ses pas les chemins innombrables...
J'accompagne l'envol du noir corbeau de l'haruspice, le tourbillon des cendres dessus le précipice...
Je suis le marcheur aveugle, les yeux figés contemplant une lune qui tarde à se montrer...
J'arpente l'horizon orange qui fabrique d'étranges orages... Eclair d'ivoire, gouttelettes d'eau pâle, châle de pluie sur l'herbe endormie... La feuille se détache et vient de tomber sur la peau de la mare, dans laquelle se reflète un morceau de ciel noir...
Je suis le commis sanglant, le fil d'une épée d'acier blanc, d'une lame damassée aux reflets de cauchemar, la hache au manche noir, le bouclier bavard, le casque au cimier grimaçant!
Je suis le rapace avide, l'épervier vorace, le fléau splendide, le râle d'hommes qui sont encore et presque morts, la grogne des linceuls, la mandragore, la main qui déchire les chairs, la gueule qui dévore les corps...
Je suis la montagne qui bouge, le vent tambour, le fleuve qui s'allonge...
Je suis la fleur rouge qui court et qui ronge...
Je suis le titan échoué sur des rivages glacés, aux galets froids, le choc des vagues et puis l'effroi, les vastes flots bruissants de rage...
Je lèche la sueur qui sourd de mille pores, je hume la peur exhalée par les gouffres noirs, j'entends les cris des hommes hurlant dans la pénombre d'une mer vide, j'écoute la terre qui se tord, la sirène enchaînée qui appelle les pâles désirs au festin de la mort!
Je suis le voyageur sur le port, chuchote le poème, guettant le navire des derniers jours, qui flottera sur les ongles des morts."
Je n'ai aucune idée de ce que signifient ces mots mais ils me bercent. J'aime.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
LefsoLefso   16 janvier 2012
Je me pose quelques questions.
Pour être franc, tout est prétexte à me vautrer dans le spa bouillonnant de ma cervelle. Tout est sujet à me perdre dans mille interrogations épuisantes.
En ce moment, je commence sérieusement à ... m'étonner ? m'inquiéter ? douter ?
De quoi ? De l'Association.
Oh, rien à voir avec les petites déceptions éprouvées au fil des événements (l'arnaque du soi-disant spécialiste des trolls, les facéties du Sphinx confondant potion et lotion, la répugnance de mademoiselle Rose et de Walter à me féliciter quand je le mérite...) ou avec mes propres hésitations (à parler de la magie qui grandit en moi, ou encore de mon amitié avec Erglug).
Rien à voir non plus avec l'impuissance de l'Association à nous protéger Ombe et moi.
Tout simplement, je ne comprends pas où sont passés les Agents.
Pourquoi avoir envoyé des mercenaires, dans le métro ?
Des humains normaux, contre des Anormaux. Grotesque !
Et les autres stagiaires ?
Depuis le séminaire sur les trolls, je n'en ai plus croisé.
À part Jules, une fois et Nina...
Mademoiselle Rose, voyant la situation empirer, a-t-elle renvoyé tout ce petit monde chez soi ? Pour des raisons de sécurité ?
Bon sang ! Mais qu'est-ce qui se passe dans l'Association, bordel ?!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
EwilineEwiline   30 octobre 2011
Comme le dit mon philosophe préféré, Gaston Saint-Langers : "Un petit dessin vaut mieux qu'un grand discours." A quoi aurait sûrement répondu, avec son sens de l'à-propos légendaire et sa célèbre limpidité, le poète troll Hiéronymus Verkling barb Loreleï : "Un grand vaut vaut mieux que dix courts..."
Commenter  J’apprécie          340
EwilineEwiline   30 octobre 2011
- Appelle Rose, demande l'aide de l'Association.
- Je voudrais bien, mais... mais j'ai perdu mon téléphone. Autrement tu crois que je serais là, tout seul, à jouer les équilibristes sur la fenêtres d'une maison bourrée de vampires?
- Euh... oui.
- Oui? Comment ça, oui?
- Ah ah ah
- Tu fais quoi, là?
- Je suis en train de m'esclaffer - what else?
- Au secours... A force d'être lourd, tu vas tomber.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
mathilde08mathilde08   17 décembre 2011
"Ici est venu, a observu et a mouru Jasper, Agent -stagiaire- d'une Association qui l'avait oublié. Visite de son squelette intact sur la chaise où il a pris racine et des toilettes qu'il a enfumées -au sens propre du terme- lors d'une mission précédente. Réduction de dix centimes à partir du treizième café, sur présentation de la carte de A comme Attente interminable ..."
Commenter  J’apprécie          120
Videos de Erik L'Homme (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Erik L'Homme
Ceci est une série d'interviews effectuées à l'IMAGINA'LIVRE, un salon du livre SFFFH (SF, Fantasy, Fantastique, Horreur), par l'association Imaginarium (rien à voir avec moi, je les ai découverts après coup) sur le campus de l'université Jean Jaurès à Toulouse.
J'y ai transporté une caméra afin de poser des questions à des auteurs de tout type sur leur manière d'écrire leurs univers imaginaires.
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

le livre des etoiles

Quelle est le personnage principal

Qadehar
Ambre
Gontrand
Guillemot

14 questions
52 lecteurs ont répondu
Thème : Le Livre des Etoiles, Tome 1 : Qadehar le Sorcier de Erik L'HommeCréer un quiz sur ce livre
. .