AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
W.A.R.P. tome 1 sur 3
EAN : 9782075032391
Gallimard Jeunesse (09/01/2014)
3.6/5   72 notes
Résumé :
Nom de code : W.A.R.P.
Programme de protection des témoins du FBI classé ultra-secret jusqu’au jour où…
Ryley, un orphelin de l’époque victorienne, se retrouve soudain projeté dans le XXIe siècle, bientôt suivi par son maître, le diabolique…
Albert Garrick, illusionniste et tueur à gages, lancé sur ses traces et celles de…
Chevie Savano, la plus jeune agente du FBI, qui n’a pas froid aux yeux.
Une hallucinante course-poursuite à tr... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
3,6

sur 72 notes
5
3 avis
4
12 avis
3
13 avis
2
2 avis
1
0 avis

tousleslivres
  05 avril 2014
Riley, apprenti meurtrier à l'époque Victorienne se retrouve malencontreusement projeté au xxième siècle. Riley avait été abandonné à sa naissance, laissé dans un sac de farine suspendu à une rampe de l'hospice des pauvres. le magicien Garrick l'avait trouvé et arraché aux cannibales des bas fonds de Londres.
Il va se retrouver nez à nez avec Chevie, 17ans, agente du FBI, ou presque, enfin bientôt. Elle a fait un écart et a été « mutée » en Angleterre pour surveiller une capsule du WARP [ WARP : Witness Anonymous Relocation. Programme ou pour faire simple : Programme de relocalisation anonyme des témoins ]
Pour sauver leur vie, les deux ados, Riley et Chevie, doivent revenir à l'époque Victorienne pour s'y cacher. Mais tout n'est pas toujours aussi simple, car Albert Garrick, illusionniste et tueur à gage va les suivre aussi et va s'en suivre tout une aventure victorienne dans les bas fonds de Londres.
Un très bon premier tome qui laisse à présager que la saga qui suivra donnera des tomes très intéressants et rapides. Car celui-ci est assez bien documenté sur l'histoire et ne semble pas avoir d'anachronisme.
Sauf une petite longueur qui pourrait tout aussi bien ne pas être présente et qui n'apporte pas beaucoup plus à l'histoire, la lecture est fluide et rapide. L'histoire est passionnante et le lecteur a vraiment hâte d'être à la fin du livre pour en connaître le dénouement...
J'attendais encore plus de détail sur l'époque Victorienne, l'auteur, Eoin Colfer, a fait des recherches, mais ne m'a pas tout à fait plongée en 1898 à 100%, j'en attendais plus...
Une très belle aventure Victorienne !!!
Lien : http://tousleslivres.canalbl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          261
Analire
  22 décembre 2013
Autant vous dire que le résumé de ce livre ne m'attirait pas le moins du monde. Envoyé par les éditions Gallimard jeunesse en épreuves non corrigées, ce manuscrit se présentait devant moi tel un OVNI étranger, un genre littéraire que je ne convoite pas, et dont je redoute la lecture. Comme on le dit si bien, il ne faut pas juger en fonction des apparences : ce livre a été une révélation, à deux doigts du coup de coeur, il a réussi à s'infiltrer au tréfonds de mon âme de lectrice, pour m'apporter les si belles émotions qui me font tant aimer la lecture.
En résumé, WARP, L'assassin malgré lui raconte l'histoire de deux monde, celui du XXIème siècle, avec la jeune espionne du FBI Chevie Savano, et celui du temps victorien reculé, de Riley, et le terrible Albert Garrick. Grâce à un transporteur qui permet de voyager à travers le temps, ils vont se croiser, s'associer, pour finalement lutter contre le Diable en personne : Garrick. S'ensuit d'innombrables péripéties, des aventures gargantuesques, pleines d'admirables actions, et de terrifiants moments.
Pour faire simple, ce roman ne vous laissera aucun moment de répit. Eoin Colfer ne laisse personne souffler, et enchaîne, dans un rythme fulgurant, les incidents. WARP est digne des plus grands romans d'aventures, méritant amplement ce titre, tant les rebondissements sont nombreux.
Combiné à un style historique, ce roman offre la possibilité aux lecteurs de s'interroger sur une probable esquisse d'Albert Einstein concernant les voyages dans le temps. Qui n'a jamais rêvé de découvrir le futur, de visiter le passé, de se téléporter dans un autre monde, une autre époque ? Eoin Colfer nous donne ici la faculté de partir à la découverte du temps, de s'échapper de la réalité pour sombrer dans l'aspiration de ce mystère.
C'est à travers les yeux de deux protagonistes, tous deux provenant de siècles radicalement opposés que le lecteur va pouvoir s'identifier à sa guise. Outre les nombreuses années qui les séparent, leur caractère diffère également, pour mieux se compléter. Chevie, boute-en-train, bavarde, butée et courageuse, garçon manqué sur les bords va rencontrer Riley, un jeune garçon qui cherche encore sa voie, vulnérable, doux et innocent, mais terriblement attachant. Fort heureusement, l'auteur ne tombe pas dans les typiques - et affreuses - rafles de l'amour entre deux héroïques protagonistes.
Ces deux personnages aux moeurs opposés vont devoir s'unir pour combattre le méchant des méchants, Garrick, dont la seule description physique se rapporte au diable.
J'ai parlé, précédemment, du côté aventureux de ce livre, mais j'ai omis de préciser qu'Eoin Colfer intègre des passages très noirs, qui se rapportent parfaitement au romans noirs, de thriller. J'ai frémi... terriblement. Les courses poursuites m'ont effrayées, certains personnages m'ont donnés la chair de poule, les lieux étaient sombres et inquiétants. Plus d'une fois j'ai été prise d'effroi ; pour mon plus grand plaisir.
Le seul petit bémol que je puisse reprocher à l'auteur, dans la mise en relation des genres littéraires du livre, c'est l'inadéquation de la place du fantastique dans l'histoire. Pour prendre un simple exemple, lors de la scène du théâtre, avec Garrick et les trois Béliers, ce dernier, en fin magicien, disparaît, et réapparaît, sans aucune explication. Un autre petit couac à ce niveau aurait été lors d'une des scènes finales, ou la "magie fantastique" est trop présente, voire inadaptée à l'histoire. Certes, Eoin Colfer a essayé de placer ça sur le compte de la magie, mais cette magie-ci n'a pas opérée avec moi.
Hormis ce petit point, ce premier tome a été un pur régal. du début à la fin, les chapitres s'enchaînent, les aventures passent, les personnages également, on a peur, on s'essouffle, on garde espoir et on s'attache. Comme par magie, j'ai été transporté dans un autre temps, on compagnie de créatures humaines plus affreuses les unes que les autres, à courir en vain, pour sauver ma vie.
Néanmoins, l'épilogue final ne m'a pas totalement convaincu sur l'engagement du second volume. Plutôt brouillon, assez circonspect, il ne m'engageait rien de bon. Je me fierais plutôt à ma formidable lecture effectuée pour me pousser à continuer cette saga, au début si prometteur.
Lien : http://addictbooks.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Allisonline
  18 mars 2014
La fin d'Artemis Fowl ayant laissé un grand vide, je me suis jetée sur W.A.R.P. dès sa sortie. S'il est loin d'être à la hauteur de la première saga de l'auteur, j'ai quand même passé un très bon moment.
A notre époque, le FBI utilise une machine à voyager dans le temps pour mettre en sécurité des témoins importants de procès en cours. Ils sont envoyés dans le passé, à Londres en 1898. Chevie, plus jeune agent du FBI, a légèrement foiré sa dernière mission et est chargée de surveiller la très inactive machine à voyager dans le temps, ce qu'elle prend pour une punition un peu trop cruelle. Sauf que, bien sûr, la machine ne reste pas inactive bien longtemps et cette dernière finit par lui envoyer un jeune homme affolé du nom de Riley qui se dit poursuivi par un tueur sans âme.
Riley est, en 1898, le jeune apprenti du grand illusionniste Albert Garrick. Mais Garrick n'est pas qu'un illusionniste, il est aussi un assassin très doué qui souhaite voir Riley le suivre dans cette voie qui le dégoûte. Lorsqu'il est envoyé dans le futur, Riley n'a aucun doute : Où qu'il soit, Garrick va le retrouver. Avec l'aide de Chevie, il tente de fuir par tous les moyens un Albert Garrick génétiquement modifié par le voyage dans le temps, et encore plus dangereux qu'il ne l'était dans son époque.
Les trois personnages principaux sont très particuliers, et j'aime cette façon qu'a Eoin Colfer de créer de vrais méchants cruels et sans âme, des méchants crédibles, même en littérature jeunesse. La peur de Riley est palpable et compréhensible, et Chevie et lui ne sont que deux jeunes un peu doués qui fuient un homme mauvais au sommet de sa forme.
Chevie est combative, courageuse et ambitieuse mais un trop téméraire et sure d'elle, ce qui lui joue souvent des tours. Riley quant à lui est renfermé sur lui-même, poli et débrouillard, et c'est un personnage auquel on s'attache facilement. Tous les deux orphelins, Chevie ne vit que pour son travail, alors que Riley a été adopté par Garrick à la mort de ses parents et rêve d'une autre vie. Ce sont deux personnages très seuls avec beaucoup de points communs pour contrebalancer le fait qu'ils ne viennent pas de la même époque et ne partagent à peu près rien d'autre.
Le style de l'auteur n'est pas différent de ce qu'il était dans Artemis Fowl, d'autant plus que le roman est heureuuuusement traduit par Jean-François Ménard, traducteur d'Artemis Fowl (et d'Harry Potter, accessoirement). C'est un style que j'apprécie, adressé aux jeunes sans être enfantin et bourré d'humour.
Ce premier tome vous offrira une histoire prenante, sans temps morts, parfois effrayante et dérangeante, mais aussi drôle et magique. J'ai beaucoup apprécié ce roman, dévoré en une journée, et j'attends avec impatience la suite, convaincue qu'Eoin Colfer va continuer à me surprendre.
Lien : http://allison-line.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
harmo20
  13 janvier 2014
J'avoue que quand j'ai reçu ce livre, j'ai eu peur qu'il soit trop jeunesse. de plus, le thème est le voyage dans le temps, j'adore Time Riders qui est publié chez Nathan, donc je me languissais de découvrir l'univers d'Eoin Colfer et sa façon de procéder aux voyages dans le temps.
On rencontre Chevie, une adolescente qui fait partie de FBI. Sa première mission n'a pas été un grand succès donc elle est envoyée à Londres avec l'agent Smart pour surveiller ce qu'il y a dans la cave. Albert Garrick et Riley vivent en 1898 à Londres, Garrick est un assassin, il est payé pour ça. Riley est son assistant mais il n'a pas encore assassiné… Jusqu'à ce qu'un jour, Garrick amène Riley assassiné un homme, mais Riley va être envoyé dans le futur… Garrick va tout faire pour retrouver son assistant.
Dès le début, on entre dans l'action du livre. On découvre les personnages, l'univers qu'a créé Eoin (prononciation Owen) Colfer.
Chevie est une jeune fille qui a la langue bien pendue, d'ailleurs, selon les circonstances, elle devrait plutôt se taire mais non, elle ne peut pas. Elle est orpheline, elle n'a que le FBI dans sa tête. Elle veut absolument monter de grade, le plus vite possible. Elle est ambitieuse, intelligence et c'est une combattante.
Riley est un jeune homme qui a eu une enfance très difficile, élevé par Albert Garrick, ce n'était pas tous les jours facile… Mais, grâce à Garrick, il a pu apprendre le métier d'illusionniste et arrive à crocheter n'importe quelle serrure, ce qui lui sera très utile.
On s'attache facilement aux personnages, malgré leur différence de siècle, ils ont tous les deux des points communs. A peine, on lit le résumé, qu'on espère que tous les deux vont s'en sortir. On est pris dans l'action du livre et les pages défilent seules. Tout le long du livre, je me demandais comment l'auteur allait finir le livre, vu que c'est un premier tome, il faut bien rentre la fin attrayante pour donner au lecteur l'envi de continuer. du coup, on veut connaître le dénouement rapidement ! D'ailleurs, je trouve cette fin très bien, certes, on veut connaître la suite mais attendre ne va pas être un supplice pour moi.
Le style de l'auteur est simple et fluide, mais quand on entre dans le sujet des voyages dans le temps, le vocabulaire utilisé est assez complexe, ce livre est Jeunesse, je pense que les enfants de douze – treize ans, peuvent aimer ce livre mais vont passer à coté de certaines choses…
L'intrigue est vraiment prenante, on est avec les deux personnages et on souhaite qu'ils s'en sortent, qu'ils vont avoir Garrick. Donc on lit le plus vite possible !
Par contre, vers le milieu du livre, j'ai trouvé que c'était un peu long, je me languissais que l'intrigue reprenne en suspense.
En conclusion, un premier tome que j'ai bien aimé. J'ai apprécié l'univers d'Eoin Colfer, l'intrigue, les personnages, le style… Je recommande ce livre pour tout le monde, certes il est Jeunesse mais personnellement, j'ai passé un très bon moment avec Riley et Chevie, j'ai aimé en apprendre plus sur eux, car à chaque fois, on s'attache plus.
Je ne connaissais pas cet auteur, surtout que sur la couverture, il y a d'écrit "Par l'auteur de la série Artemis Fowl", du coup, j'aimerais beaucoup découvrir cette saga !
Lien : http://livres-films-series.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
orbe
  28 décembre 2013
Course pousuite dans un va-et-vient entre le XXIème siècle et l'époque victorienne. Pour soustraire les témoins clés de procés à venir, le F.B.I. profite d'une machine à voyager dans le temps pour les propulser dans le passé. Mais lorsque la jeune agent Charvie, fraîchement mise au rencard se voit poursuivie par un magicien surpuissant qui se révèle être le diable en personne, elle décide de défendre chèrement sa peau...
le roman repose sur la personnalité de l'illusioniste et sur le décalage entre les héros venus d'époques différentes. Il y a peu de temps mort dans l'histoire qui joue aussi sur l'humour provenant de situations cocasses. Récit grinçant où la mort est omniprésente. Mais qui peut gagner à ce jeu du chat et de la souris? A découvrir
Lien : http://cdilumiere.over-blog...
Commenter  J’apprécie          160


critiques presse (1)
HistoiresSansFin   12 mai 2014
Les fans de voyages dans le temps et de thriller vont vraiment adhérer. Nous ne sommes réellement pas déçu par la nouvelle saga de l'auteur d'Artémis Fowl et du Supernaturaliste qui ne cesse de confirmer son talent. Vivement la suite !
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   19 décembre 2013
- Voici le plan. On court vers l'escalier du fond et on voit où il mène.
- C'est un plan ça? s'étonna Riley. On dirait plutôt le début d'un tout petit bout d'idée. Dans un plan, il y a des étapes, c'est bien organisé, avec des coups tordus, des choses comme ça.
- Boucle-la, pas de bavardages. Prêt pour le plan?
Commenter  J’apprécie          230
missmolko1missmolko1   01 janvier 2014
Lors de cette soirée, Garrick devait découvrir qu'il ressentait un plaisir presque aussi intense à oter la vie qu'à entendre monter de la salle les applaudissements de spectateurs enthousiastes. Le magicien avait alors décidé d'entreprendre une carrière nouvelle, consacrée au meurtre.
Commenter  J’apprécie          160
MyDiogeneClubMyDiogeneClub   17 février 2014
Riley, pour sa part, avait toujours vécu dans le Londres de la Reine Victoria, ou les meurtres étaient rares mais la vie sans grande valeur. Dans les familles pauvres, de nombreux enfants mouraient a la naissance. S’ils survivaient a ce premier jour, il y avait de grands risques que le choléra, la variole, la scarlatine ou la coqueluche les emportent avant leur cinquième anniversaire. Riley avait vu la grande faucheuse a l’œuvre tant de fois qu’il n’aurait pu les compter.
« La vie et la mort sont les deux bouts d’un meme voyage, lui avait un jour dit Garrick. Rien a celebrer, rien a pleurer. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AnalireAnalire   21 décembre 2013
Ne jamais faire confiance à un homme qui a les ongles longs, sauf s'il joue de la guitare folk. Un homme aux ongles longs n'a jamais travaillé de sa vie, honnêtement en tout cas.
Commenter  J’apprécie          80
Enya75Enya75   28 février 2019
Un autobus à impériale apparut à coté de la voiture.
Riley tressaillit. Il pouvait supporter la vue d'une automobile de la taille d'un fiacre, mais cet engin était plus gros qu'une péniche.
Son regard découvrait les merveilles modernes les unes après les autres. Les enseignes au néon, les magasins d'informatique, les gratte ciel. Enfin, il vit quelque chose qui lui était familier.
- Un bon vieux pub anglais ! S'exclama-t-il. On peut y aller agente ? Une petite lampée de brandy pour mes nerfs ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Eoin Colfer (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eoin Colfer
« Ce polar est un régal d'émotion, dopé à l'humour noir et aux punchlines d'enfer. » Causette
Qui a assassiné Amy Colfer, proxénète notoire ? Telle est la question qui ne cesse de hanter son fils, Cyrus, depuis une quinzaine d'années. Un nouveau meurtre relance le cold-case. le jeune homme décide alors de revenir à San Francisco, dans le milieu interlope qui était le sien. Guidé par une soif de vérité et de vengeance, Cyrus Colfer – mi-truand, mi-indic – mène l'enquête de son côté, avec détermination. À un détail près : il est devenu aveugle.
Pour en savoir plus : www.editionspoints.com/ouvrage/le-gout-du-rouge-a-levres-de-ma-mere-gabrielle-massat/9782757888087
+ Lire la suite
autres livres classés : voyage dans le tempsVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus





Quiz Voir plus

Artémis Fowl 7

Où Artémis réunit-il les représentants du Peuple des fées??

En Islande
En Angleterre
En Amérique
Sous terre, chez les fées

10 questions
44 lecteurs ont répondu
Thème : Artémis Fowl et le complexe d'Atlantis de Eoin ColferCréer un quiz sur ce livre