AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070575365
Éditeur : Gallimard Jeunesse (08/06/2006)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 428 notes)
Résumé :
Fous? Idiots? Bons à rien? Aux yeux du personnel de la Clinique du Lac, Violaine, Claire, Nicolas et Arthur sont un peu tout ça à la fois. Pas vraiment des héros. Et pourtant...

Quand le seul médecin qui se soucie de leur sort disparaît, enlevé par de mystérieux agents, ses jeunes protégés n'hésitent pas : ils se lancent sur ses traces. Sans se douter qu'ils sont aussi sur la piste d'un des plus grands secrets du XXe siècle. Leur vie ne sera plus ja... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (62) Voir plus Ajouter une critique
Shool
  27 octobre 2012
Un premier tome vraiment croustillant. . .
Quatre personnages, quatre enfant, préadolescents, victime de troubles psychiques et prisonnier dans une clinique psychiatrique en Suisse vont devoir fuir des malfrats prêt à tout pour récupérer des documents contenant le plus gros secret du XXe siècle.
Comment en arrivent-ils là ?
Alors que tout le monde prend Violaine, Claire, Nicolas et Arthur pour des fous dans la Clinique du Lac, que même ceux qui s'occupent d'eux les traitent de "bêtes de foire", un mystérieux docteur appelé Doc va arriver et bouleverser leurs vies.
Il les écoute attentivement, leur dit la vérité et surtout ne les prends pas de haut. Mais ce Doc a un passé assez tumultueux dans le métier de psychiatre.
Quelques années avant, un patient non commun lui rapporte des documents d'une très grande valeur. Un grand secret que des malfrats essaient aujourd'hui de récupérer.
Alors que le Doc est capturé pour donner des informations, les quatre gosses aux pouvoirs surnaturels (l'une se déplace plus vite que son ombre, un autre retient tout ce qu'il voit, lit, entend, une autre voit les "dragons" de chaque personne qu'elle croise et le dernier a une vision troublée lorsqu'il quitte ses lunettes de soleil, ce qui lui permet de voir les sources de chaleurs généré dans la nature et à travers les murs) vont se sentir dans l'obligation de l'aider à leur tour.
Ils trouveront le livre d'Ézéchiel planqué dans le bureau du Doc, avec une belle énigme. Ils se rendront alors à Paris et parcourront la Drôme à pied ou en stop. Après être passé par Montélimar (pays du nougat chanté notamment par le grand Brassens), ils se dirigeront plein Est vers Dieulefit. Je ne vous dévoile pas les villes qui sont sources de grosses réflexions de l'auteur qui a créé les énigmes.
Ils seront traqués et leurs pouvoirs les aideront beaucoup dans cette jungle mafieuse.

J'ai beaucoup aimé ce livre dont je n'ai pu me détacher jusqu'à la dernière page. Peut-être parce que je connais les villes qu'ils parcourent ? Où parce qu'Erik L'HOMME, une fois de plus, a su, avec son écriture et son imagination, me transporté dans un monde qui m'était jusque là inconnu.
La chute est grandiose, le secret fabuleux. Jusqu'où peut-on dire la vérité à une civilisation ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
Alwenn
  05 décembre 2008
J'attendais avec impatience ce nouveau roman de Erik Lhomme. J'ai connu cet auteur au tout début de son aventure dans le monde de la littérature jeunesse quand il a écrit sa fantastique trilogie du Livre des Etoiles, que j'avais dévorée avec grand plaisir (tome 1 : Qadehar le sorcier, tome 2 : le seigneur Sha, tome 3 : le visage de l'Ombre). Je n'ai pas lu ses romans qui semblaient plutôt tourner autour du registre de la science fiction mais celui-là m'avait bien mis l'eau à la bouche.
Premier opus d'une nouvelle trilogie, en découvrant la quatrième de couverture, on s'attend à beaucoup de mystère et de fantastique. du mystère, il y en a ; du fantastique (au sens littéraire du terme), assez peu en définitive.
Les quatre personnages principaux sont néanmoins extrêmement attachants et l'enquête qu'ils mènent m'a ramené à des souvenirs émus de mes antiques bibliothèques roses : tout ça possède un air de Club des cinq à la Enid Blytton qui n'a pas été pour me déplaire, bien au contraire. L'histoire tourne autour d'une grande chasse au trésor que l'on suit avec avidité grâce à l'art maîtrisé de la narration d'Erik L'Homme.
Le plus indéniable de l'histoire résidera certainement,- pour la catégorie de lecteurs à laquelle le livre est supposément destiné-, dans ce fameux « plus grand secret du XXème siècle » avec lequel l'éditeur appâte de client. Les jeunes vont adorer. Pour ma part, j'ai eu la malchance de lire ce livre tout de suite après Les arcanes du chaos de Maxime Chattam et j'en ai donc nettement moins profité… Je m'explique : il semblerait en effet très à la mode de jouer avec la veine du complot historique et militaro-industriel, en axant évidemment le tout sur cette super-puissance fascinante et effrayante que sont aujourd'hui les Etats-Unis dans l'esprit des gens… J'ai donc dû, forcée et contrainte, me resservir d'une louchée de théorie du complot (NSA et autres agences aux activités plus ou moins occultes), d'une pincée des dérives du système sécuritaire mondial ambiant (puces RFID, système échelon) et d'une cuillérée de Men in Black méchants courseurs de gentils-qui-n'ont-rien-fait-à-part-vouloir-savoir-ce-qu'on-nous-cache… Sur le coup, ça m'a un petit peu agacé, étant donné que j'avais plongé dans cette lecture pour effacer les relents identiques contenus dans le thriller de Chattam. Je rassure tout le monde : je me suis calmée. D'une part parce que ce livre joue dans la catégorie jeunesse, et que les jeunes, à défaut de lire Chattam, trouveront un plaisir fou à lire Phaenomen, et que d'autre part, on ne peux malheureusement pas échapper aux modes et que celle-ci est désormais bien implantée, et risque de durer (à mon grand dam, car je pense en avoir fait le tour).
Et puis, et puis, il y a la narration parfaitement menée par l'auteur : la construction est d'une simplicité désarmante mais efficace : chapitres courts, s'ouvrant sur un titre composé d'un mot latin et de sa traduction (et ça, pour la prof de latin que je suis, on ne pouvait pas me faire plus plaisir !), début systématique du chapitre par un court passage en italique en point de vue interne, sans jamais aucune dénomination, histoire que le lecteur cherche à savoir quel personnage parle et pouvoir en apprendre ainsi davantage sur ce dernier, récit de l'aventure mené tambour battant.
Bref, un très bon moment de lecture, et je pense que je lirai la suite avec grand plaisir si elle présente cette qualité. J'espère juste secrètement que le thème abordé ne sera pas aussi simple (et, osons le dire, fantasmagorique) que celui qui est entre-dévoilé dans le teasing final… Mais chut, je ne dirai rien de plus… Je risquerais de me faire traquer à mon tour pour les informations confidentielles que je dévoilerais… Je suis surveillée, vous êtes surveillés et les secrets les plus chauds de notre histoire sont encore à exhumer ! (on a rien inventé de mieux que les théories du complot pour donner l'impression aux gens que l'histoire possède un sens caché, non ?)
SPOILER : NE PAS LIRE L'ARTICLE SUIVANT SI VOUS N'AVEZ PAS LU LE ROMAN !!!
Note du 19 août 2006 : Voilà qui va rajouter de l'eau au moulin d'Erik L'Homme !!! C'est tout à fait incroyable. Les coïncidences peuvent être parfois vraiment troublantes !!!
Le rouge de la honte au front, les responsables du Goddard Space Flight Center de la NASA à Greenbelt (Maryland) ont confirmé, mardi 15 août, qu'ils avaient lancé une recherche pour tenter de retrouver les quelque 10 000 à 13 000 bandes contenant les données originales de la mission Apollo 11.
Ces supports magnétiques ont en mémoire les images du premier débarquement d'un homme sur la Lune dans la mer de la Tranquillité. Ces données ont été recueillies depuis notre satellite et transmises ensuite aux stations au sol de l'agence spatiale américaine : Goldstone en Californie, Honeysuckle Creek et l'Observatoire Parkes en Australie. Puis, elles ont été envoyées au Goddard Space Flight Center qui les a transférées ensuite aux Archives nationales à la fin de 1969. Plus tard, le centre de la NASA a voulu les récupérer. Mais en vain.
Le dommage est d'autant plus grand que la qualité vidéo, par exemple, de ces données est bien supérieure à celles qui, le 21 juillet 1969, ont fait rêver des centaines de millions de téléspectateurs, lorsque Neil Armstrong, commandant de la mission Apollo 11, a posé le premier pas sur le sol lunaire. L'astronaute américain, d'un ton faussement naturel, y est alors allé de son célèbre : "C'est un petit pas pour l'homme et un bond de géant pour l'humanité."
Outre ces vidéos manquent aussi à l'appel toutes les bandes sur lesquelles sont enregistrées les précieuses données techniques et médicales de la mission accomplie par Neil Armstrong, Edwin Aldrin et Michael Collins. En tout, quelque 2 000 boîtes pleine de bandes magnétiques dont on espère qu'elles sont simplement mal rangées et qu'elles n'ont pas été effacées par négligence ou économie pour être utilisées à d'autres fins.
La NASA, qui a souffert ces dernières années de quelques ratés et des conséquences dramatiques de l'explosion de la navette Columbia, n'avait pas besoin d'une telle affaire à l'heure où elle tente de redorer un peu son blason.
C. Ga. Paru dans le journal LE MONDE, le 17 août 2006.
Terminé le 03 août 2006.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
ludi33
  09 mai 2018
Phaenomen est un lecture très sympathique et introduit avec talent la trilogie. On suit sans ennui les aventures de ses adolescents considérés comme malades mentaux. le rythme soutenu permet une lecture sans le moindre de temps mort. Les personnages sont bien croqués et j'ai hâte de découvrir la suite de leur aventure. Seul (petit) bémol, une écriture un peu trop orientée ado
Commenter  J’apprécie          230
Hanana
  22 décembre 2012
J'avais déja lu ce livre il y a quelques années quand j'étais au collège (oui j'aime bien raconté ma vie). A l'époque, je n'avais pas trop accroché et n'étais pas parvenue à la fin du tome deux. Aujourd'hui je me suis relancé à l'assaut de Phaenomen... qui ne m'a toujours pas séduite.
Commençons par ce que j'ai trouvé bien, pour changer. Les pouvoirs des quatre héros, plutôt originaux, et la façon dont cette thématique est traités dans le livre, comme une tare dont ils souffrent avant d'être un don précieux.
De plus, les extraits en italiques présent en début de chapitre, parfois poétiques, souvent révélateurs au sujet de certains personnages, m'ont bien plus. de même, à la fin de chaque chapitre, des extraits de livres, d'articles, de lettres, de Dieu sait quoi encore, apportent au lecteurs des éléments, précieux pour l'intrigue, mais également vecteur de reflexion sur le monde où nous vivons. Organisations nationales aux activités troubles, complots politiques... Si la révélation de ce dernier est décevante, certaines questions, à mon sens, méritent qu'on s'y penchent.
Les personnages en revanche ne m'ont pas paru interessants. Creux plutôt que profond, les quatre personnages se définissent finalement par des stigmates, des clichés : l'intello, la leader, le rigolo. Vision simpliste qui personnellement me laisse sur ma faim et m'empêche de m'identifier à aucun d'eux, et donc d'entrer pleinement dans l'histoire. Seule Claire est difficile à cerner, plus mystérieuse (trop), donc plus interressante.
En fait, j'ai presque préféré les méchants à ces héros tellement clichés. Eux au moins ressemble à des vraies personnes. Ils n'ont peut être pas d'états d'ame, mais des sentiments, des personnalités un peu plus complexes et des histoires personnelles qui ont des d'eux des êtres singulier. En cela, ils sortent un peu du modèle du méchant cruel et sans pitié qui se contente de jouer son rôle d'élément perturbateur.
Quand au docteur, bon, compréhensif, le seul à s'interesser aux enfants de la clinique, leur père spirituel...il est parfaitement insipide.
L'intrigue m'a laissé un peu perplexe : un docteur est kidnappé. Des jeunes pensionnaires de la cliniques où il travaille partent à sa recherche, traqué par des méchants qui veulent récupérer des documents du docteur. D'accord mais quel est le rapport avec des pouvoirs paranormaux ?
Les pouvoirs paranormaux n'ont aucun rapport avec l'intrigue (du moins pas dans ce tome), et les quatre enfants auraient très bien pu être parfaitement normaux sans que ça ne change rien à cette dernière (sauf qu'ils auraient peut-être un peu plus galéré. Et encore...)
Voilà, voilà. Je crois que je vais quand même lire le tome deux histoire de répondre à quelques unes de mes interrogations...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Crossroads
  14 août 2011
Un premier tome efficace et prometteur !
Phaenomen ou phenomenes ( de foire...) , voilà comment se perçoivent et sont perçus Violaine , Claire , Nicolas et Arthur . Quatre ados - aux particularités physiques un peu atypiques - déboussolés et placés en clinique par leurs parents afin d'y etre " soignés " . Pour les amateurs de Comics , cette situation , ainsi que les différents pouvoirs de ces ados , ne sont pas sans rappeler méchamment l'histoire de ces innombrables mutants qu'il etait nécéssaire d'enfermer à défaut d'éradiquer...La différence engendre la peur .
Quatre personnages un peu paumés qui vont donc finir par se trouver et par s'ouvrir aux uns et aux autres , aidés en cela par le seul médecin de la clinique du Lac en qui ils ont une totale confiance : le docteur Barthélémy . Manque de bol , Barthélémy se voit kidnapper par trois ravisseurs missionnés pour découvrir l'incroyable secret dont il serait le détenteur . Un secret révélé dans un livre que les enfants s'empresseront de dérober dans le bureau du doc , déclenchant ainsi cette folle course poursuite dont le but étant , pour nos quatre héros , d'avoir une monnaie d'échange afin de récuperer Barthélémy alors que l'objectif pour les trois malfrats est simple : reprendre ce bouquin et ceci par tous les moyens !! Ce précieux livre si convoité , s'il ne livre pas tous ses secrets immédiatement , contient néanmoins le premier d'une longue série de rébus permettant d'y arriver . La chasse à mort peut commencer !
Un bouquin attrayant par bien des aspects .
Son rythme tout d'abord qui ne se dément jamais . Un jeu du chat et de la souris sur un peu plus de 250 pages qui tient véritablement en haleine . Des personnages attachants qui de leurs prétendues faiblesses vont faire des atouts les aidant à survivre et à s'accepter tels qu'ils sont . Habituellement , les personnages hors norme sont immédiatement catalogués super-héros . L'Homme a pris le parti d'en faire des erreurs de la nature craintes et rejetées de tous et en cela , c'est plutot interessant . Puis au final , l'on est pris par cette histoire d'ados qui désormais assument leurs différences pour finalement se révéler et s'accepter . Leurs pouvoirs etant finalement les seuls garants de leur survie . de plus , le lecteur est pris par cette histoire de secret historique et de jeu de piste qui leur fait prendre tous les risques afin de sauver leur mentor et ceci , au péril de leur vie...
Quelques bémols cependant : un récit un peu , voire totalement manichéen ; des personnages à l'histoire assez peu développée mais il reste encore deux tomes pour y remédier...
Phaenomen , un roman jeunesse qui est , une fois n'est pas coutume , à la hauteur de sa réputation !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91

critiques presse (1)
Lecturejeune   01 décembre 2006
Lecture jeune, n°120 - Violaine, Claire, Nicolas et Arthur sont internés à la clinique du lac pour « troubles psychologiques » ou plutôt, en raison de leurs pouvoirs surnaturels. Lorsque le seul médecin qui s’intéresse à eux est enlevé, ils décident de partir à sa recherche en emportant un mystérieux dossier qu’ils espèrent utiliser comme rançon. Ils sont loin d’imaginer qu’ils sont poursuivis par des agents du Pentagone. La construction de ce livre est très intéressante car elle propose plusieurs niveaux de lecture. Le récit, haletant, est habilement mené, les indices sont savamment distillés, et les extraits d’ouvrages réels laissent penser que nous vivons dans un monde sous surveillance. Ce roman pose également la question de la différence. Il plaira à coup sûr aux amateurs du genre, garçons ou filles, et éveillera, chez les plus attentifs, un regard critique sur la société de l’information. Juliette Buzelin
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (26) Voir plus Ajouter une citation
TiphanyaTiphanya   30 janvier 2011
On a longtemps dit que le monde était plat comme une crêpe. Quand ils ont eu le droit d'en rigoler, certains ont affirmé qu'il était rond comme un ballon. Puis d'autres ont certifié que la ballon était aplati aux pôles. D'autres encore ce sont esclaffés et ont clamé que la Terre n'était ni plate ni ronde mais bleue, bleue comme une orange. Ce sont eux qui sont le plus prêt de la vérité. La Terre n'est pas ronde, elle n'est pas plate : elle est ronde et plate, constituée de couches plates qui font le gros dos. Surtout, elle est bleue, bleue et orange. Bleue là où c'est profond, orange où ça affleure. Et puis violet, ocre, jaune, rouge partout, ça dépend des couches, de la cuisson des crêpes du monde ! Pour comprendre la Terre, il faut en voir les tranches. Voilà : la Terre est un gâteau, une charlotte pleine de fruits...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
AravisAravis   02 janvier 2011
Achille est sourd. Le monde pourrait s'écrouler autour de lui, il n'entendrait rien. Sauf s'il décidait d'entendre. Mais le silence est un nectar [...] Celui qui est aveugle, c'est Alfred. Enfin, il n'est pas vraiment aveugle. C'est juste qu'il ne veut pas de la lumière. Qu'il aime la sérénité du noir. L'obscurité est peuplée de démons, dit-on. Quelle importance si on ne peut pas les voir... Anatole, enfin, est muet. Disons qu'il est muet parce qu'il préfère ne pas parler. Les phrases que 'on ne dit pas n'éxistent pas. Si tout le monde ressemblait à Anatole, Achille n'aurait pas besoin d'être sourd...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
meygisanmeygisan   15 mai 2012
je vais vous révéler un secret, un vrai:un égale dix. Ce que je veux dire, c'est que le nombre n'a jamais rien prouvé. Ainsi, un seul homme peut avoir raison mais si dix autres ne pensent pas comme lui. Il faut apprendre à réfléchir- et à vivre- par soi même. Les masses sont dangereuses, elles sont régulièrement hypnotisées par des charlatans et piégées par des fanatiques.
Il faut donc s'en évader comme les chevaliers autrefois partaient en quête. Echapper aux manipulations, retrouver son libre arbitre.Mettre les voiles. Partir, sentir le coeur de la Terre battre sous ses pieds, nager dans les champs d'herbes frissonnantes, entendre le chant de la pierre, le murmure des arbres, lire les messages de l'eau et de la nuit. Se mettre en route, contre le vent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
BlackKatBlackKat   03 juin 2013
L'eau. J'aime l'eau comme on aime une amie, non, comme une mère. Une mère caressante, apaisante, rassurante, chuchotant des mots que l'on entend les yeux fermés. J'aime l'entendre couler, une fontaine, un ruisseau. Je l'aime en pluie, dehors dans l'herbe ou bien dedans, à la fenêtre. J'aime la sentir ruisseler sur ma tête (...) rien d'autre ne compte, mon cerveau se repose enfin! (...) Le silence touche alors à une profondeur inégalée...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
BlackKatBlackKat   04 juin 2013
Je vais vous révéler un secret, un vrai: un égale dix. Ce que je veux dire, c'est que le nombre n'a jamais rien prouvé. Ainsi, un seul homme peut avoir raison même si dix autres ne pensent pas comme lui. Il faut apprendre à réfléchir - et à vivre - par soi-même. Les masses sont dangereuses, elles sont régulièrement hypnotisées par des charlatans et piégées par les fanatiques.
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Erik L'Homme (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Erik L'Homme
Ceci est une série d'interviews effectuées à l'IMAGINA'LIVRE, un salon du livre SFFFH (SF, Fantasy, Fantastique, Horreur), par l'association Imaginarium (rien à voir avec moi, je les ai découverts après coup) sur le campus de l'université Jean Jaurès à Toulouse.
J'y ai transporté une caméra afin de poser des questions à des auteurs de tout type sur leur manière d'écrire leurs univers imaginaires.
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

le livre des etoiles

Quelle est le personnage principal

Qadehar
Ambre
Gontrand
Guillemot

14 questions
84 lecteurs ont répondu
Thème : Le Livre des Etoiles, Tome 1 : Qadehar le Sorcier de Erik L'HommeCréer un quiz sur ce livre
.. ..