AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782290332276
94 pages
Éditeur : J'ai Lu (11/02/2004)
3.48/5   23 notes
Résumé :

" Soyez amant, vous serez inventif, Tour ni détour, ruse ni stratagème, Ne vous faudront : le plus jeune apprentif Est vieux routier dès le moment qu'il aime " " Le cuvier ". Moins connus que les fables, ces contes licencieux méritent largement qu'on les goûte. Du " Mari confesseur " au " Cocu battu et content ", en passant par " Comment l'esprit vient aux filles " et bien d'autres, plus de vingt histoires drôles et truculent... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
ibon
  12 septembre 2021
Des vers parfois bavards sur le "cocuage" mais plus lisibles et moins familiers que ceux de Rabelais.
Cela dit, sur les moeurs de l'époque, à un siècle d'écart, ils se tiennent pareillement sur le thème de l'insolence.
L'été sera chaud dans les maillots chantaient Stone et Charden pour émoustiller le peuple dans les années 1970. Chaud. Il le fut aussi, à plus d'un titre, pour l'auteur de ces bagatelles qui souffrit de la censure et des tourments de ses accusateurs.
Précisions utiles: les prêtres, abbés, abbesses, moines et nonnes sont souvent des cibles de ses vers sous le manteau.
L'auteur des fables s'est essayé dans les genres les plus différents avec le constant désir de renouvellement.
Il n'est pas impossible que certains vers activent le renouvellement de ce désir.
Commenter  J’apprécie          324
Dionysos89
  12 avril 2012
En complément de ses célèbres Fables et dans leur continuité, Jean de la Fontaine poursuivit son exploration des "contes et fables" tirés entre autres des oeuvres d'Esope ou Boccace, mais réajustés à la réalité de son époque à sa vision de la société française.
Entre humour trivial et libertinage, cette littérature licencieuse est d'un goût exquis : aujourd'hui, cet humour serait largement vu comme sale ou déplacé, mais avec quelques rimes et un sens du ton bien choisi, c'est toute autre chose ! du cocu content aux jeunes filles cherchant grivoisement de l'esprit, chacun est servi et le style est ô combien rafraîchissant.
Courts et intenses, ces petits contes libertins se lisent sans fin...
Commenter  J’apprécie          200
Floccus
  09 octobre 2014
Par le titre alléchée, je me faisait une joie d'effleurer cet album. Las, la déception fut rapide. Certes ce versant des oeuvres de Jean de la Fontaine est assez amusant à découvrir. Il se distingue cependant assez peu du commun des contes grivois. Maris jaloux, femmes mutines ou ingénues, amants malins. On s'ingénie à batifoler et à initier la jeune vierge un peu bébête. Il n'y est guère question d'amour. Peu d'érotiques suggestions à se mettre sous le coude.
Pour ce qui est des illustrations, c'est du Manara propre et connu, point à la ligne. Point de surprise.
Des galipettes vite mises de côté.
Commenter  J’apprécie          60
Aliseya
  19 novembre 2017
Changement radical pour ce dimanche avec la lecture d'un petit recueil de poésie De La Fontaine.
Je ne suis pas une grande consommatrice de poésie, même presque pas du tout et je suis tombé sur ce petit en occasion donc je me suis dis pourquoi pas. Au final, j'ai bien aimé ma lecture. Ce que j'ai retenu ce sont les moeurs de l'époque décrit par l'auteur. Souvent le cocuage est attribué aux femmes, jamais n'est amené que l'homme est aussi infidèle. D'autre part, le fait que souvent le mari trompé est un vieux monsieur marié à une jeune, très jeune femme et souvent se fait avoir par les deux amants.
Autre sujet, certains se font passer pour "religieux" et profitent de la situation pour demander une "dîmes" aux paroissienne, mais au final se font prendre et châtier.
La morale quand je regarde l'ensemble de ces poèmes est que les religieux sont dépeint comme des hommes avec des désirs. Les femmes comme idiotes ou innocentes, mais savent se débrouiller pour certaines d'entre-elles. Et les maris, toujours en proie a croire qu'il vont être trompé par leur femme.
Pour conclure, c'est étrange de découvrir cet auteur dans ce genre littéraire, mais il a une plume teinté d'ironie qui m'a plu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Anis0206
  13 septembre 2020
Tout le monde connaît les fables De La Fontaine qui ont marqué la littérature française. Dans ce recueil de contes, nous découvrons la plume De La Fontaine dans un autre genre tout en gardant le côté poétique des écrits.
Ces contes qui ont fait scandale dès leur publication car ils sont souvent osés et parlant assez librement du libertinage et de l'infidélité des femmes et des hommes en bafouant les liens sacrées du mariage.
De la légèreté, beaucoup d'amusement et un agréable moment de lecture afin de goûter à cette oeuvre moins connue de Jean de la Fontaine.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
ibonibon   12 septembre 2021
Du temps des Grecs deux sœurs disaient avoir
Aussi beau cul que fille de leur sorte;
La question ne fut que de savoir
Quelle des deux dessus l'autre l'emporte.

Pour en juger un expert étant pris,
à la moins jeune il accorde le prix,
Puis l'épousant lui fait don de son âme;
à son exemple un sien frère est épris
De la cadette, et la prend pour sa femme.

Tant fut entre eux à la fin procédé,
Que par les sœurs un temple fut fondé
Dessous le nom de Vénus belle fesse.
Je ne sais pas à quelle intention,
Mais c'eût été le temple de la Grèce
Pour qui j'eusse eu plus de dévotion.

Conte tiré d'Athénée (La Vénus callipyge)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
Dionysos89Dionysos89   12 avril 2012
Le jeu, la jupe et l'amour des plaisirs sont les ressorts que Cupidon emploie.
De leur boutique, il sort chez les François,
Plus de cocus que du cheval de Troie,
Qu'il ne sortît de héros autrefois.
(À femme avare, galant escroc)
Commenter  J’apprécie          120
Anis0206Anis0206   12 septembre 2020
J'ai lu dans l'alphabet de l'amour
Qu'un galant près d'une personne
N'a toujours pas le temps comme il veut
Qu'il le prenne donc comme il peut.
Commenter  J’apprécie          00
Anis0206Anis0206   12 septembre 2020
L'ingratitude est mère de tout vice.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jean de La Fontaine (81) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean de La Fontaine
LA FONTAINE – Introduction aux Contes par Michel Butor (Cours Genève, 1984) Une série de six cours, parfois coupés et de qualité sonore passable, donnés par Michel Butor à l’Université de Genève.
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les Fables de La Fontaine

A quel siècle a vécu Jean de La Fontaine ?

16ème siècle
17ème siècle
18ème siècle
19ème siècle

10 questions
316 lecteurs ont répondu
Thème : Jean de La FontaineCréer un quiz sur ce livre