AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782021142563
368 pages
Éditeur : Seuil (09/02/2017)
3.5/5   1 notes
Résumé :
" Un médecin gouvernait seul, pendant la Seconde Guerre mondiale, une région entière du Cameroun. Il tentait d'y réaliser une utopie où la médecine guiderait toute la politique et où la politique deviendrait thérapie sociale... "
L'histoire du docteur David ressemble à un rêve exaucé : celui d'un monde réinventé par les médecins. Elle rappelle que les colonies furent, pour les hérauts de la santé publique, des espaces d'exception affranchis des contraintes de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

critiques presse (2)
LaViedesIdees   30 novembre 2017
L’historien Guillaume Lachenal est parti sur les traces du docteur David, qui fut en poste à Wallis-et-Futuna puis au Cameroun dans l’entre-deux-guerres. À travers cette figure méconnue, son enquête met en lumière les dérives autoritaires de la médecine coloniale.
Lire la critique sur le site : LaViedesIdees
LeMonde   10 juillet 2017
Dans une fascinante enquête, faite de détours, d’ironie et de rêveries entre passé et présent, Guillaume Lachenal exhume non seulement ce destin singulier, mais à travers lui tout l’impensé de l’entreprise colonisatrice, et ses traces à la fois dérisoires et durables.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   23 février 2017
J’insiste sur ce point, bien connu dans d’autres contextes africains : la médecine coloniale dans l’est du Cameroun fut vécue comme une expérience et une pratique fondamentalement ambivalentes, où le soin est agression, où le diagnostic est performatif, où les mots peuvent guérir et tuer ; la médecine est un art “méchant”. (…) A Madouma, on disait que c’était la lutte contre la maladie qui avait amené la mort – ce qui n’avait rien d’irrationnel d’ailleurs (les campagnes étaient parsemées d’accidents et les thérapies étaient globalement inefficaces à l’échelle individuelle). La médecine coloniale se trouvait ainsi intégrée aux formes vernaculaires de manipulation à la fois thérapeutiques et malveillantes des forces de l’invisible.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Video de Guillaume Lachenal (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Guillaume Lachenal
Ebola Regard historien sur une épidémie Guillaume Lachenal Université Paris 7 Diderot
autres livres classés : colonialismeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura

Autres livres de Guillaume Lachenal (1) Voir plus