AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Nunzio Casalaspro (Éditeur scientifique)
ISBN : 2218931850
Éditeur : Hatier (14/03/2008)

Note moyenne : 2.92/5 (sur 20 notes)
Résumé :

Jamal aime Judith, Judith aime Jamal. Banale histoire d'amour ? Pas vraiment : Jamal est beur, Judith est juive... Tragédie ? Comédie ? Satire ? Fouad Laroui brouille les codes romanesques traditionnels et propose un récit d'un genre nouveau.

Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Aela
  08 juillet 2013
C'est un roman court qui se lit comme une pièce de théâtre.
Le titre évoque un vers célèbre de Racine
"Ariane ma soeur! de quel amour blessée,
Vous mourûtes aux bords où vous fûtes laissée! " (Phèdre I,3)
Cette référence au théâtre s'accorde avec le sujet traité: Roméo et Juliette des temps modernes?
Jamal et Judith, les nouveaux Roméo et Juliette?
Jamal et Judith s'aiment mais leurs parents s'opposent à leur amour.
Un Arabe et une Juive: les familles, unanimes, poussent les hauts-cris.
Ils sont contraints de s'aimer en secret, la jeune fille trouve refuge, avec la complicité de la mère de Jamal, dans un placard de l'appartement familial des Abal-Khaïl.
L'histoire se terminera mieux que celle de Roméo et Juliette, heureusement.
C'est un roman sur la tolérance, un sujet "tragique" évoqué avec humour parfois; Les personnages sont stéréotypés, c'est une intention délibérée de l'auteur, Fouad Laroui, lui-même partagé entre deux cultures: marocaine et occidentale.
Humour et exagération pour nous faire réfléchir: et si l'intolérance n'était pas aussi une comédie que certains se jouent? une comédie qui peut avoir des conséquences tragiques...
Un livre que j'ai lu dans l'édition "scolaire" (classiques & cie/ lycée).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
Lecteurs282lambert
  20 février 2014
de quel amour blessé, écrit par Fouad Laroui, présente une histoire d'amour impossible entre Jamal, un maghrébin et Judith, une juive . Cette histoire se passe à Paris, principalement dans la rue Charonne là où ils habitent. le narrateur raconte toutes les épreuves qu'ils ont surmontés.
Ce roman m'a beaucoup plu, il n'était pas très long, il y avait peu de personnages, il y avait même une liste de tous les personnages au début du livre qui m'aidait à ne pas me perdre dans l'histoire.
La description de la rue de Charonne m'a permis de mieux rentrer dans l'histoire. Toute la rue est décrite avec détails, par exemple le passage mystérieux est décrit du début à la fin. Il n'a pas fait que décrire la rue, il en a fait la présentation historique, l'auteur apprend les changements de cette rue au cours du temps. Ce roman est réaliste, il utilise par exemple des lieux qui existent « La rue de Charonne » lorsqu'il décrit la journée de la mère de Jamal, c'est comme s'il la suivait et écrivait tous les endroits par où elle passait.
On pourrait aussi s'identifier aux personnages, on pourrait aussi tomber amoureux d'une personne avec d'autres origines et des parents qui ne sont pas d'accord avec cette relation. On pourrait aussi les comparer à Roméo et Juliette mais en version plus moderne.
Je ne voulais pas m'arrêter de lire ce roman car d'abord, je voulais connaître l'identité du narrateur mais aussi je voulais savoir comment les deux amoureux allaient s'en sortir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Norlane
  21 mars 2016
Découvrir en mars 2016, un livre - chronique théâtrale plus que roman - écrit en 1998, avec la rue de Charonne en lieu principal, des intégristes, un journaliste raciste abject... c'est difficile d'y trouver un plaisir de fiction et d'apprécier l'humour de l'auteur : le stéréotype des personnages fait désormais plus frémir que réfléchir...
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
AelaAela   08 juillet 2013
Voilà bien des choses qu'on ne nous apprend pas.
Par exemple on n'en parle pas en famille.
On appelle ça hchouma, la pudeur.
Nous ne sommes pas une civilisation du péché, nous laissons cela aux chrétiens, mais nous compensons par la pudeur, la honte, le refus de nommer.
Commenter  J’apprécie          170
AelaAela   08 juillet 2013
Le gendarmus marocanus semble se reproduire par scissiparité, puisqu'il est bien connu que le fils du gendarmus devient lui aussi gendarmus et hérite du turf de son géniteur.
Une particularité intéressante de l'animal est cette façon qu'il a parfois de vous parler sans vous regarder, en émettant des sons du coin de la bouche pendant que ses yeux fouillent le vide.
Les chats puissants et doux ont eux aussi cette habitude de regarder ailleurs tout en maintenant la souris qu'ils viennent de capturer coincée entre leurs sales pattes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Fouad Laroui (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Fouad Laroui
Attention, une femme peut en cacher deux autres ! ? ? ? Tous les après-midi, Fatima quitte son domicile de Molenbeek pour traverser Bruxelles à pied. Entièrement vêtue de noir et couverte d?un hijab ne laissant apparaître que son visage, elle se dirige vers la porte de Flandre, franchit le canal de Bruxelles, rejoint le quartier de la Bourse. Là, elle se faufile discrètement dans un immeuble et en ressurgit quelques minutes plus tard habillée à l?occidentale, robe légère et cheveux au vent. Puis elle reprend sa marche, toujours en flânant. Par des détours sinueux, elle atteint finalement le quartier malfamé de l?Alhambra, pousse la porte d?un sex-shop, pénètre dans une cabine où dansent des strip-teaseuses et se prépare à entrer en scène. Avant de rentrer tranquillement chez elle. Depuis plusieurs semaines, cet étrange rituel, aller et retour, se répète inlassablement. Jusqu?au jour où Fawzi, un voisin inquisiteur et secrètement amoureux de Fatima, décide de la suivre pour s?assurer qu?elle est bien l?épouse idéale. Sa déconvenue est au-delà de tous ses pires cauchemars. Mais qui, de ces trois femmes, est véritablement Fatima ? Celle, pudique, qui fuit le regard des hommes sous son voile ? Celle, émancipée, qui leur sourit en caressant sa chevelure ? Ou bien celle, affolante, qui les électrise de son corps dénudé ? À cette question, Fawzi, terrassé par la jalousie, n?est pas en mesure de répondre. Pas plus que le journaliste, intrigué par leurs agissements, qui les suit à son tour dans la ville en projetant sur eux d?absurdes scénarios terroristes. Car ce mystère, c?est à Fatima, et à elle seule, de l?élucider. Ce qu?elle fera, après un coup de théâtre imprévu. Sous les apparences d?un conte philosophique teinté d?un humour féroce, Fouad Laroui suit la métamorphose d?une femme qui cherche à se définir par elle-même et non selon des préceptes religieux, des étiquettes sociologiques ou le regard avide des hommes. Sur les trois corps superposés de Fatima glissent tous les stigmates et tous les fantasmes. Ni sainte ni putain, elle est le symbole d?une liberté toujours menacée, toujours à reconquérir. Un plaidoyer féministe où Fouad Laroui affirme que nul n?est en droit d?assigner aux femmes une place déterminée, si ce n?est elles-mêmes. ? ? ? Marocain de naissance, ingénieur et économiste de formation, professeur de littérature à l?université d?Amsterdam, romancier, poète et critique littéraire, Fouad Laroui a publié entre autres, chez Julliard, Une année chez les Français (2010), L?Étrange Affaire du pantalon de Dassoukine (2012), prix Goncourt de la nouvelle, Les Tribulations du dernier Sijilmassi (2014), Grand Prix Jean-Giono, Ce vain combat que tu livres au monde (2016), et, chez Robert Laffont, de l?islamisme, une réfutation personnelle du totalitarisme religieux.
+ Lire la suite
autres livres classés : marocVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
non
il était Zen
catholique

10 questions
908 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre