AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Cécile Moran (Traducteur)
EAN : 9782266155199
280 pages
Éditeur : Pocket Jeunesse (07/11/2006)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 99 notes)
Résumé :
Soren coule une enfance paisible dans le sapin creux qu'il occupe avec sa famille dans la Forêt de Tyto, le royaume des chouettes effraies. Mais de mystérieuses disparitions d'œufs et de jeunes poussins perturbent la tranquillité des habitants. Alors qu'il tombe du nid, Soren est kidnappé à son tour et emmené au sinistre orphelinat de Saint-Ægolius. Sous la direction de l'effroyable Crocus, des poussins venus de tous les royaumes y subissent un enseignement des plus... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (30) Voir plus Ajouter une critique
florencem
  03 décembre 2013
Je pense que cela ne vous étonnera pas vraiment si je vous dis que j'ai découvert la série de Kathryn Lasky grâce au film d'animation tiré des Gardiens de Ga'Hoole. Je n'étais pourtant pas trop partante pour voir le film au départ, le fait que des chouettes et des hiboux soient les héros de l'histoire était assez étrange pour moi. Et puis j'ai fini par le voir. J'ai été bluffée par la beauté des animations mais aussi par le récit en lui-même. L'univers était complexe, bien ficelé et plein de magie. du coup, je me suis décidée à commencer les romans.
Le premier roman, si vous avez vu le film, correspond à peu près à la première partie de l'adaptation. Je dis à peu près, parce qu'il y a pas mal de différences entre les deux oeuvres même si dans le fond, je n'ai pas été trop perdue par rapport à ce que je connaissais. Je sais que cela va peut-être paraître étrange, mais j'ai préféré le film à ce niveau-là. J'ai bien aimé ce premier tome, attention, mais je ne sais pas, il y avait quelque chose de plus dans le film… Mais n'étant qu'au premier tome de la série, je ne peux pas non plus trop en juger tout de suite.
Aimant beaucoup les rapaces, j'ai beaucoup aimé le roman pour son côté réaliste dans un certain sens. Je pense sans trop me tromper que l'auteur a dû se renseigner sur les us et coutumes des chouettes et hiboux, et même si le tout est romancé, il est très agréable de découvrir la vie de tous les jours des différents oiseaux que nous rencontrons. Ce n'est pas non plus un cours intensif tout du long, mais il y a des petites informations de-ci, de-là qui nous sont données. J'apprécie beaucoup l'effort de l'auteur à ce niveau-là. Il n'était pas forcément facile de choisir ces créatures comme héros et les rendre réalistes au possible nous aide vraiment à comprendre et analyser ce qu'il se passe de leurs points de vue.
Il est d'ailleurs très facile de s'attacher à Soren, Eglantine, Gylfie, Madame P, Perce-neige et Spéléon (même si ces derniers n'apparaissent qu'à la fin du roman). Les caractères y font beaucoup, mais je pense que le fait qu'ils soient des oiseaux que l'on voit grandir (je parle de Soren et Gylfie dans ce cas présent), nous aide à comprendre leur évolution et leur état d'esprit. le courage des deux héros est d'ailleurs progressif. Ils se rebellent de façon très intelligente et parviennent à faire des prouesses petit à petit, se surprenant eux-mêmes quelque fois. On assiste à une évolution rapide (le tome étant assez court) mais plausible, même si je l'avoue, j'ai trouvé un peu facile la venue du moment marquant du roman. Néanmoins, le long passage traitant de Saint Aegolius est assez anxiogène. le récit ne va pas non plus dans trop de détails, mais on sent l'horreur qui transpire de cet « orphelinat », et la folie de ceux qui le dirige est palpable à tout moment. Il est d'autant plus effrayant qu'à ce point du roman, on ne saisit pas encore trop bien le pourquoi du comment ? Pourquoi Crocus et Hulora font-elles cela ? On nous donne une explication, mais je n'arrive pas à réellement comprendre l'existence de l'orphelinat. Et c'est dérangeant à bien des égards, mais dans le bon sens. Comme je l'ai dit, cela ajoute un peu de folie à l'entreprise des deux femelles qui dirigent les lieux.
La fin du tome nous promet beaucoup de choses, et j'ai très envie de poursuivre ma découverte de la série. D'une part pour comprendre l'existence de Saint Aegolius et les desseins de Crocus et Hulora, mais aussi pour voir évoluer le quatuor que forment désormais nos héros.
Quant au style de l'auteur, je l'ai trouvé très fluide, facile à lire, pas du tout enfantin mais qui reste à la portée d'un public jeune. L'histoire nous transporte déjà dans un univers magique et plein de mystères, en qui je place beaucoup d'espoir pour la suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Neeneeson
  27 mars 2017
J'ai eu les trois premiers tomes de cette saga au marché aux puces, et je dois vous dire qu'au départ j'étais plutôt réticente à l'idée de les prendre. Pourquoi ? Eh bien parce que j'avais l'impression que ces livres étaient vraiment destinés à des enfants entre 10 et 12 ans (même moins) et donc j'ai longuement hésité. Mais le jeune vendeur m'a convaincu. Je me suis dit pour le prix ça vaut le coup de tenter. Et bien je ne regrette pas du tout, ça été vraiment une lecture agréable !
J'adore suivre toute les aventures de notre petite chouette principale Soren. En effet il est tellement attachant. Il adore faire le bien autour de lui et répendre la bonne humeur. Personnellement je ne pourrais pas lui résister ! Même le reste des personnages principaux, amis de Soren, sont attachants et ont tous leur petit caractère. 
Ils sont tous animé par une admiration tellement immense pour ces fameux Gardiens de Ga'Hoole, que même nous on ne peut pas s'empêcher d'admirer ces protecteurs qui rependent le bien autour d'eux.
L'histoire est bien cousu, même si parfois à certains endroits on peut avoir des difficultés à suivre "le langage des chouettes" de type Déboulunage ou encore Inlunation. Mais on nous l'explique plus loin, même si ça aurait été bien que ça vienne un peu plus tôt. Par contre une chose qui est dommage c'est que le livre et vraiment pas long du tout. Il n'y a que 270 pages et c'est écrit super gros, du coup ça se lis d'une traite (livre format poche). Sinon l'histoire est vraiment bien trouvée, durant la lecture, on se sent chouette (ne vous inquiétez pas je n'ai pas essayé de voler ^^), on entre vraiment bien dans la peau du personnage, on a l'impression d'être avec lui tout au long du livre, de vivre les mêmes choses que lui. J'ai adoré le style d'écriture de l'auteure !
L'univers de Tyto, est peu décrit ce qui est aussi un de mes points négatif, à part des arbres on nous parle pas tellement du paysage ce qui pourrait nous faire rêver dans ce type de roman !  Mais en tout cas arrivée à la fin du premier tome je n'avais qu'une envie c'est d'attaquer le second pour savoir la suite. Je vous laisse découvrir et vous le conseille fortement, que se soit petit comme grand, ce livre est pour tous le monde et ne vise pas qu'un type de public en particulier. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
pititecali
  14 juin 2017
Très mignon ! Et beaucoup mieux réussi que le film !

J'avais vu le film à sa sortie, il y a un bout de temps maintenant. Je me souviens avoir pensé que les images étaient vraiment belles et réussies, et que donc, esthétiquement il m'avait plutôt plu, mais que bon, l'histoire ne cassait pas trois pattes à un canard. C'est pas mal, vraiment sans plus. Un peu bébé, en fait.
C'est pourquoi j'ai eu du mal à me décider à plonger dans le livre. Parce que finalement dans le livre, il ne reste justement plus que l'histoire.
Toutefois, vu que ces deux dernières années, ce n'est pas moi mais mes enfants qui choisissent mes lectures, fallait bien qu'à un moment ce petit livre arrive sur le tapis.
Et finalement, j'ai vraiment passé un bon petit moment bien agréable avec ce petit tome 1 des gardiens de Ga'Hoole. Comme quoi...
C'est un roman vraiment mignon. Il s'y passe des choses horribles, mais le qualificatif qui reste, c'est bien "mignon". Ces petites chouettes orphelines qui se serrent les coudes, petites bestioles sans défense, des bébés, qui apprennent à devenir grands comme ils le peuvent, et se montrent les plus courageux, les plus loyaux, et les plus futés des petites bestiaux de la terre. Voyez le genre ?
Je ne vais pas avoir grand chose de très intello à raconter sur ce livre dans ma chronique, parce que finalement, c'est vraiment une histoire mignonne, jeunesse, animalière et tout ce qu'on veut, mais je vais juste vous dire qu'on se laisse TRES facilement "porter par le courant". On l'ouvre et bim, on est plongé dedans. L'écriture est jolie est très efficace, pas niaise, littéraire juste comme il faut pour de la jeunesse, de qualité. L'histoire est très prenante, on se prend vraiment au jeu très vite et sans s'en rendre compte.
Nos petits héros à plumes sont juste adorables, et se montrent vraiment hyper courageux. On sent qu'une vraie amitié les unit, qui va les pousser toujours plus loin dans les tomes suivants, et que cette aventure qui débute va se révêler pleine de rebondissements et de dangers.
En plus, je suis vraiment une grande amoureuse des harfangs des neiges, et des chouettes effraie, j'étais ravie !
Ce premier opus est assez introductif, et, comme son sous-titre l'indique, raconte surtout l'enlèvement des bébés chouettes à leur famille. On ne fait qu'effleurer le vif du sujet, on le sent, et ça promet de sacrées aventures déjà ! Je ne pensais pas que ça arriverait, mais maintenant, si je tombe dessus, je n'hésiterai pas à prendre le second pour poursuivre cette jolie histoire qui se promet d'être palpitante.
Pour résumé, oui, c'est jeunesse, mais oui, ça passe très bien, même à 38 ans ^^. Surtout si on en attend rien, la surprise est très bonne, même si ça reste assez enfantin et que ce premier tome fait office d'introduction et que ça se sent.
Limite si j'ai pas envie de revoir le film, maintenant ;)
Bref si comme moi, vous ne vous étiez pas encore laissé tenter, je peux vous le conseiller. Même s'il ne devient pas votre numéro 1 des livres à emmener sur une île déserte, vous ne devriez pas en ressortir déçu !

Cali
Lien : http://calidoscope.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Aethel_Lataniereauxlivres
  06 août 2017
Avant ma lecture je ne connaissais "Les gardiens de Ga'Hoole" que par son adaptation sur grand écran, faite en 2010 par Zack Snyder et qui reprend les trois premiers tomes de la série, je n'avais d'ailleurs pas trop accroché à ce film même si visuellement il était superbe.
Je ne dirai pas que le livre est une mauvaise découverte mais il est bien trop jeunesse pour moi et ne m'a pas assez convaincue pour jeter un oeil à la suite.
Ce premier tome suit Soren, toute jeune chouette qui ne sait pas encore voler et qui, lorsque ses parents sont absents, se fait jeter du nid par son frère et est laissé à l'abandon, jusqu'à ce qu'il se fasse kidnapper (owlnapper ?) et emmener dans un étrange orphelinat où toutes les chouettes qui s'y trouvent subissent une sorte de lavage de cerveau.
Si j'avais eu neuf ou dix ans j'aurais probablement adoré ce premier tome mais avec seize ans de plus c'est bien trop simpliste pour moi, la construction du récit est basique, les rebondissements sont prévisibles et la résolution de l'intrigue est facile, et l'ensemble est manichéen, ce n'est pas désagréable mais forcément cela manque de complexité et de développement à mon gout pour que je sois emportée et pour que j'aie vraiment envie de tourner les pages, même si le style fluide fait que j'ai tout de même vite fini cette lecture.

En dehors de ces défauts que je n'aurais sans doute pas vu si j'étais encore enfant, il reste un premier tome gentillet mais distrayant, honnêtement je l'ai même trouvé plus sympa à suivre que le film qui m'avait bien ennuyée, et ce qui n'est pas mal c'est que l'auteure malgré la simplicité de l'histoire essaie de mettre en place une vraie "société", les chouettes ont leur propre histoire, leurs croyances, leur échelle sociale (pas trouvé de meilleur terme mais je pense que vous comprenez l'idée !), pour l'instant tout cela n'est que plus ou moins effleuré mais si l'univers se creuse et que l'histoire murit la série pourrait devenir moins enfantine et trouver un nouvel intérêt.
Malgré ma note moyenne je suis tout de même gentille dans ma chronique parce que les critiques que je fais à ce premier tome sont surtout dues à mon âge, mais les plus jeunes devraient y trouver leur compte avec cette petite aventure sans prétention et pour les autres cela reste léger mais cela peut être une petite pause plaisante entre deux livres plus adultes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
PetiteLune
  26 décembre 2017
Premier tome d'une saga jeunesse qui nous plonge dans un monde sauvage peuplé de chouettes dotées d'étranges pouvoirs. Leurs aventures nous entraînent dans des univers et des problématiques qui ne sont pourtant pas sans rappeler l'histoire des hommes. Guerres de pouvoir, de territoires, de survie. Amitiés, trahisons, vanité, résistance, courage, obstination, ...
La personnification du monde animal pose un filtre bienvenu permettant d'approcher les notions de guerre et de violence qui ne pourraient sinon être abordées si tôt.
Dès ce premier volume, on perçoit surtout, très nettement, une apologie de la liberté, de la créativité et des sentiments contre les dictatures, la cruauté, l'abolition du libre arbitre et l'autodestruction. Ce qui confère à l'ensemble une valeur engagée fort intéressante qui dépasse le simple roman d'action. Clairement, par l'exemple et sans grands discours, voici le premier tome d'une saga qui tient le lecteur en haleine à partir de 8 ans.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
florencemflorencem   04 décembre 2013
- Oh ! pardon, madame P. ! Je suis trop nerveuse au moment des naissances. Chaque fois, c’est la même chose. Je ne m’y habituerai jamais.
- Ne vous excusez pas. Croyez-vous que la plupart des oiseaux se préoccupent d’avoir un nid aussi net ? On m’a raconté de ces histoires à propos des mouettes ! Bonté divine ! Il vaut mieux que je ne me lance pas sur le sujet !
Commenter  J’apprécie          200
florencemflorencem   05 décembre 2013
Les légendes sont des récits qui résonnent d’abord dans le gésier, puis vibrent dans le cœur au fil du temps. Elles aident à grandir et à devenir meilleur.
Commenter  J’apprécie          230
homelaethomelaet   12 avril 2011
Il regrettait toujours d'avoir prononcé ces deux mots, car, soudain, un cri perçant déchira la nuit et il fut happé par des serres puissantes.
Commenter  J’apprécie          130
DerouellacdiDerouellacdi   09 août 2014
il n'existait rien de plus délicieux qu'une phrase commençant par cette consonne explosive -q- au bout de la langue. Les questions procuraient un plaisir d'autant plus intense qu'il était rare - un véritable luxe à Saint AEgo !
Commenter  J’apprécie          70
DerouellacdiDerouellacdi   09 août 2014
Quand l'univers de son enfance s'effondre en miettes, quand les souvenirs s'effacent avec les semaines et la distance, quand on disparaît de la mémoire de ses proches, il est temps pour les légendes de prendre tout leur sens.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Kathryn Lasky (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kathryn Lasky
mise a jour de la vidéo de florencem
autres livres classés : chouettesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Gardiens de Ga'Hoole

Qui est le personnage principal

Soren
Eglantine
Toren
Loren
Koren
Joren
Horen

9 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : Les Gardiens de Ga'Hoole, Tome 1 : L'Enlèvement de Kathryn LaskyCréer un quiz sur ce livre