AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2350670716
Éditeur : Balivernes (08/11/2012)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Momotaro trouvera-t-il sa place ?

Enfant trouvé dans un panier sur une rivière, Momotaro devient le plus grand et le plus fort du village. Mais le plus fainéant aussi... Banni du village, il devra lutter contre les brigands pour pouvoir revenir un jour.

En chemin, il fera des rencontres. Il aidera ceux qui sont dans le besoin. Il se fera de nouveaux amis qui sauront être là pour l'aider, chacun avec ses qualités.

Ce conte... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
kuroineko
  22 avril 2013
Ouvrage lu dans le cadre de Masse Critique. Je remercie Babélio et baliverne editions pour m'avoir fait découvrir ce joli conte de Frédéric Laurent. Il adapte à sa manière un des plus fameux contes du folklore japonais.
Enfant trouvé et élevé dans un village, Momotarô devient grand et costaud mais terriblement fainéant. Au grand dam des villageois qui le somment de les débarrasser des brigands terrorisant la région avant de pouvoir revenir au village.
Momotarô se lance aussitôt dans l'aventure, faidant au passage trois animaux qui deviendront ses compagnons.
Frédéric Laurent nous offre une magnifique illustration, vive et colorée. le déroulement de l'action n'est pas sans rappeler les makemono japonais (rouleau qui se déroule horizontalement). Cette utilisation des pages, où les mêmes personnages reviennent plusieurs fois selon une narration de gauche à droite rend le livre particulièrement vivant et animé.
Une bien belle découverte donc, lançant une passerelle entre orient et Occident, entre l'art traditionnel et les conceptualisations modernes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
ThibaultR
  22 avril 2013
Momotaro est un excellent ouvrage jeunesse. Frédéric Laurent transporte le lecteur dans une aventure qui repose sur une trame simple très bien expliquée par le résumé en quatrième de couverture: « Momotaro devint le plus grand et le plus fort du village mais aussi le plus fainéant. Banni du village, il devra lutter contre les brigands pour pouvoir revenir un jour… ». Si à première vue le déroulement s'annonce traditionnel, on se rend rapidement compte que l'auteur à su innover la célèbre légende japonaise au travers de plusieurs procédés littéraires et artistiques. Il revisite l'aventure du jeune héros du folklore japonais d'après une vision personnelle que l'on retrouve et dans la narration et dans ses estampes. Avant d'entamer ma critique plus en détail, je souhaite exprimer des remerciements à Babelio & à Balivernes Editions pour la mise en oeuvre de Masse critique, pour avoir été sélectionné, pour m'avoir envoyé l'oeuvre de Frédéric Laurent et ainsi permit d'écrire cette critique.
Il est fascinant de voir comment le dessinateur maitrise l'espace temps ! En simplement seize pages, ses estampes absorbent et plongent le lecteur dans une frise chronologique qui n'est absolument pas saccadée mais continue. C'est incroyable la poésie que dégagent ces "oeuvre-d'art". On retrouve la même finesse et le même caractère poétique, quasi philosophique des oeuvres artistiques traditionnelles japonaises. On peut considérer les créations de F. Laurent comme telles car au-delà du récit qui s'y rapporte, chacun d'entre nous, les grands comme les petits, peuvent interpréter les illustrations aux couleurs sobres mais attirantes à la fois, se mettre à rêver, à imaginer et surtout il est important que le lecteur passe du temps à observer chaque détail, chaque jeu de couleur. Il y a un véritable travail de composition (en plus du format) qui rend le livre vraiment appréciable.
Aussi, On retrouve beaucoup d'éléments symboliques se rapportant au conte. C'est l'initiation qui s'avère être la source principale de l'histoire (& de la légende). Momotaro doit rechercher qui il est au plus profond de lui pour se trouver définitivement ce qui lui permettrait de rentrer parmi les siens. Des valeurs morales défendues par l'auteur que l'on ne peut qu'applaudir. L'histoire du reniement peut paraître « difficile » mais elle est abordée en douceur pour permettre au lecteur d'en digérer le contenu. Ce dernier point est adroitement employé pour cet ouvrage qui s'adresse avant tout aux plus jeunes. le public visé est par conséquent respecté. Cette quête initiatique fait inévitablement penser à l'Odyssée d'Homère dans lequel Ulysse doit affronter des obstacles en tout genre pour retourner chez lui à Ithaque. Nous sommes donc bien en présence d'un livre d'une qualité certaine, aux enjeux profonds et nobles. Un autre point essentiel du récit, c'est bien évidemment le bestiaire. Il insiste sur la compagnie animale, cette fidélité qui attisera la curiosité de l'enfant. Cela va séduire immédiatement ce jeune lecteur qui, à son age, est sensibilisé au monde animal. Par le procédé susdit, l'auteur va initier chaque lecteur à l'harmonie qui doit régner entre les hommes et les animaux pour ainsi aborder le respect envers eux et plus généralement, pour tous.
Un dernier point sur lequel j'insisterai est sans aucun doute l'ingéniosité de l'auteur qui réside dans l'utilisation des mots. Grace à cet emploi, les enfants, outre l'acquisition de valeurs morales, peuvent enrichir leur vocabulaire. L'enfant comprend à coup sûr l'essentiel et en sort plus grand au même titre que le jeune Momotaro qu'il vient de suivre, qu'il vient de voir grandir. Ce jeune japonais passera au final d'un contre modèle à un vrai modèle à suivre. Un héro auquel bien des enfants s'identifieront!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Nastie92
  09 mai 2013
J'ai reçu Momotarô dans le cadre de l'opération "Masse critique jeunesse", et je remercie Babelio et les Éditions Balivernes.
J'avoue que j'étais très curieuse de voir ce livre, dont je connais la version japonaise par coeur, Momotarô étant un classique de la littérature nippone pour enfants, ayant été lu, relu et re-relu à la maison.
J'ouvre le paquet, premier contact : le livre est beau, et même très beau. le format est très agréable, la couverture est belle et donne envie d'ouvrir. C'est toujours important, et je trouve particulièrement quand il s'agit d'un livre pour enfants.
Je feuillette : les illustrations sont magnifiques. Dans un style japonais moderne, on a sous les yeux une frise ininterrompue qui se poursuit de page en page. le tout avec des couleurs sublimes. On a même droit à un petit clin d'oeil à la "Grande vague" de Hokusai.
Je reprends et lis le texte. Là, grand étonnement. L'histoire est tellement adaptée, qu'il ne reste finalement rien de japonais. C'est une histoire française illustrée à la japonaise.
Passée cette surprise, pour ne pas dire déception, je me suis dit qu'il aurait été difficile en si peu de pages de conserver l'histoire originale pour laquelle il aurait fallu expliquer les termes intraduisibles. Les gâteaux que donne la maman de Momotarô sont des "Kibidangos", friandise typiquement japonaise à base de sorgho gluant, les brigands sont des "Onis", sorte de monstres imaginaires cornus.
Pour finir, j'ai lu le livre à des enfants français ne connaissant pas l'histoire : tous l'ont aimée. Et leurs parents ont toujours trouvé l'ouvrage très beau.
En conclusion : ce n'est pas avec ce Momotarô que l'on va se familiariser avec la culture japonaise, mais c'est un très joli livre.
Je ne peux pas terminer sans expliquer le nom du héros, la question m'ayant été souvent posée : il vient du japonais "momo" qui signifie la pêche, puisque dans l'histoire originale l'enfant sort d'une grosse pêche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
LetterBee
  06 avril 2013
Fréderic Laurent revisite le conte traditionnel japonais de Momotarô. Un joli et original album...
Lien : http://butinerdelivresenlivr..
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
ThibaultRThibaultR   23 avril 2013
Momotaro demande aux brigands de déguerpir, mais ils lui rient au nez. Furieux, Momotaro les attaque!
Commenter  J’apprécie          20
Video de Frédéric Laurent (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Laurent
"Fipopus / Gropopus" Texte et illustrations : Frédéric Laurent. Quelques pages de cet album, en version animée. Retrouvez la suite chez votre libraire.
autres livres classés : hokusaiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1081 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre