AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2363710398
Éditeur : Pierre-Guillaume de Roux Editions (13/09/2012)

Note moyenne : 4/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Une partie de plaisir, voilà ce qu'aura été la vie de Paul Gégauff (1922-1983), le dandy surdoué du cinéma français des années 60-70. Ses amis s'appellent Maurice Ronet, Roger Vadim et Françoise Sagan. Ses romans, il les publie, à la hussarde, aux éditions de Minuit. S'il se moque de la "Nouvelle vague", il écrit des films cultes pour Clément, Chabrol et Rohmer, entre autres : Plein Soleil, Que la bête meure ou Docteur Popaul. De Saint-Tropez aux nuits de Chez Caste... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
MarianneL
  26 avril 2013
Avant ce livre, ce qui restait de Paul Gégauff – en dehors de ses livres et de ses films – était, soit un grand blanc, soit peut-être le souvenir sa fin tragique. Assassiné par sa très jeune épouse, Paul Gégauff ne survécut pas au réveillon de Noël de 1983. le livre démarre par là. «Tue-moi si tu veux, mais arrête de m'emmerder.»
Dandy dilettante, stylé et réactionnaire, gloire gâchée du septième art, Paul Gégauff, né en 1922, n'avait rien fait avant trente-trois ans. Il voulait faire de la littérature mais ça rapportait moins que le cinéma, alors il a beaucoup écrit pour Rohmer, Vadim et essentiellement pour Chabrol. Au final, il aurait voulu surtout ne rien faire. Un dandysme de fin du monde. Arnaud le Guern saisit par touches cet homme dans ses époques, des années 40 au début des années 80. « Avant l'effondrement, Gégauff saisit au vol toutes les mythologies des dérèglements du temps, qu'il recrache dans une poignée de films, pour Chabrol et pour d'autres. »
«-Pourquoi tu écris sur Gégauff ?
D'une pirouette, je réponds à miss K. :
- Je n'écris pas sur Gégauff. Je braconne autour de sa silhouette, de ses mots. de la Norvège à chez Castel, de Saint-Tropez à la banlieue ouest de Paris, de Tahiti à la fin de la terre, de Trouville aux terrasses du XIVe arrondissement. Je fais entendre sa voix.»
C'est une voix qui donne envie de disparaître dans des salles obscures qui n'existent plus, de revoir «Plein soleil», de découvrir «Docteur Popaul» avec Bebel, de voir et revoir jouer l'immortel Maurice Ronet, dont Arnaud le Guern dresse au passage un portrait magnifique «un feu follet, un aventurier, le seigneur d'un vieux monde de saudade et de petits luxes.»
« Vous menez une vie de patachon. Vous me faites penser à Paul Gégauff. » On parle toujours de soi-même et Arnaud le Guern entremêle biographie et autobiographie, mine de rien. Il nous parle aussi de nous, de ce mal familier de la fêlure et du naufrage, de soi et du monde.
Mais une âme damnée est surtout un bonheur de lecture. Pour couronner ce braconnage, il y a les moments heureux d'Arnaud le Guern avec miss K. en Bretagne ou sur les rives du Léman, et la filiation de son écriture avec celle de Jérôme Leroy (pour ma plus grande joie), présente dans les petits détails - un sms reçu, l'orthographe accrocheuse des coquetèles ou des ouiquendes - et dans ce territoire précieux de ceux qui refusent le nivellement du monde et les classifications trop simples.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
letendard
  19 septembre 2012
C'est le livre le plus chic du moment. Les gens de goût et de talent ne s'y trompent pas...Grâce à Arnaud le Guern, ce trublion magnifique de Paul Gégauff est terriblement présent. Ce livre est un ravissement buissonnier. Lumineux, incandescent. Romanesque en diable...
Lien : http://www.denecessitevertu...
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Arnaud Le Guern (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arnaud Le Guern
Emission a découvrir sur : https://www.web-tv-culture.com/emission/arnaud-le-guern-une-jeunesse-en-fuite-51339.html
D'Arnaud le Guern, on pourrait dire que c'est un poète, un doux rêveur, une sorte de dilettante. Lui-même se qualifie comme un flâneur littéraire. Une chose est sûre : les mots, l'écrit, la littérature font partie intégrante d'Arnaud le Guern, sont sa raison d'être, une sorte de respiration. Arnaud le Guern connaît bien les écrivains, ses confrères, ses consoeurs puisque lui-même évolue dans le monde de l'édition. On doit à Arnaud le Guern trois romans mais aussi des ouvrages biographiques consacrés à Roger Vadim, Jean-Edern Hallier, à Paul Gégauff ou encore Frédéric Beigbeder. Ici, c'est le romancier qui nous intéresse, le romancier Arnaud le Guern dont nous avions déjà été séduit par l'écriture sensible dans ses précédents romans « le souffre au coeur » et « Adieu aux espadrilles ». Il récidive avec ce nouveau titre aux éditions du Rocher « Une jeunesse en fuite ». Ici, dans cette histoire, le narrateur, qui n'est autre que le romancier, vient passer quelques jours de vacances dans la maison de famille en Bretagne chez ses parents. Dans cette maison, sur cette plage, dans ces paysages qui l'ont vu grandir, les souvenirs affluent, les souvenirs de son adolescence. Une adolescence marquée par la guerre du Golfe à laquelle son père pris part en tant que médecin militaire. Dès lors, la grande histoire se télescope avec l'histoire familiale. Dans ce roman, Arnaud le Guern évoque la guerre du Golfe des années 90 mais tout ce qui en a découlé, jusqu'aux attentats des années 2015-2016 qu'a connus la France. Il évoque également les relations familiales, la difficulté parfois de se dire que l'on s'aime, de se dire que l'on tient aux autres entre parents, enfants, frères et s?urs et enfin Arnaud le Guern évoque l'enfance, l'adolescence et les souvenirs qui y sont attachés. Même si le roman est très largement autobiographique, chaque lecteur pourra s'y retrouver avec ses propres souvenirs d'adolescence, ceux qui forgent, ceux qui construisent l'être que l'on devient plus tard. Voilà un de mes coups de c?ur de cette rentrée littéraire de janvier 2019. Une écriture d'une grande finesse, d'une grande délicatesse, d'une grande sensibilité. C'est une petite pépite que ce nouveau roman d'Arnaud le Guern, « Une jeunesse en fuite » aux éditions du Rocher.
+ Lire la suite
autres livres classés : merVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5329 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre