AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 270216336X
Éditeur : Calmann-Lévy (11/09/2019)

Note moyenne : 3.92/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Quand un accident au pied d’un pont vénitien mène Brunetti vers un scandale médical…

Au début de l’hiver, le commissaire Brunetti reçoit une collègue de sa femme Paola, inquiète pour son fils Alessandro. Depuis quelque temps, le comportement de l’adolescent a changé, et des rumeurs de drogue courent dans son lycée. En tant que père et policier, Brunetti se mobilise aussitôt.
C’est alors qu’un homme est retrouvé inanimé au pied d’un pont, grave... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
morin
  04 octobre 2019
Nous avions quitté le commissaire Brunetti fatigué par la chaleur humide qui s'était abattue sur Venise ( les disparus de la Lagune) nous le retrouvons en novembre avec du brouillard et de la pluie.
Après une brève réunion avec Patta, un bref échange avec l'antipathique lieutenant Scarpa, il reçoit la professoressa Crosera, collègue De Paola, venue parler de son fils, un adolescent, dont le comportement a changé, il aurait avoué à sa soeur qu'il se drogue. Elle voudrait que la police surveille les alentours du lycée privé où est inscrit son fils. Brunetti promet de se renseigner.
Quelques jours plus tard le commissaire est réveillé en pleine nuit par sa collègue Claudia Griffoni : un homme, sans doute victime d'une agression, a été conduit à l'hôpital. Il découvre avec surprise qu'il s'agit du mari de la professoressa Crosera. Persuadé qu'il ne s'agit pas d'un simple accident Brunetti décide d'enquêter avec l'aide de la commissaire Griffoni. En l'absence de témoin, ils mènent leurs recherches auprès des membres de la famille principalement l'épouse et la tante de la victime.
Comme dans chacun de ses romans l'autrice souhaite dénoncer des faits et pratiques illicites. Dans cet ouvrage il est question d' une escroquerie sur des personnes âgées montée par un pharmacien avec la complicité d' un médecin. La dernière page du livre explique son titre.
Depuis les premières aventures du Commissaire Brunetti, je partage le quotidien des protagonistes, principalement Brunetti, son épouse Paola, ses enfants Raffi et Chiara, ainsi que celui des membres du commissariat Elettra, Vianello, Patta, et même Alvise. Des personnages sont arrivés plus tard comme Claudia Griffoni, d'autres nous ont quitté comme la mère de Brunetti. Quant aux parents De Paola ils ne sont pas présents dans tous les romans.
Je regrette que dans les derniers ouvrages Vianello est un peu effacé, les moments conviviaux passés avec la famille Brunetti moins nombreux Quant à Elettra elle semble totalement éteinte dans ce dernier tome, aurait-elle commis une faute professionnelle ?
Enfin je constate qu'au fur et à mesure de ses enquêtes le caractère de Brunetti s'assombrit. Il est sans illusion et plutôt pessimiste.
"La tentation du pardon" n'est peut-être pas le meilleur de la série, mais c'est un roman intéressant et agréable à lire.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Bigmammy
  28 septembre 2019
A moins que je ne me trompe, c'est la vingt-huitième enquête du Commissaire Guido Brunetti. Je l'ai lue avec toujours autant de plaisir, mais sans désormais l'attrait de la nouveauté. Qu'importe car avec Donna Leon, tout est question d'ambiance. Un peu déçue tout de même par comparaison avec le dernier opus, plus fouillé à mon goût ...
On retrouve donc une nouvelle fois l'équipe de choc du commissaire : son adjoint et ami Vianello, la ravissante commissaire Claudia Griffoni, sans oublier la virtuose des fichiers, la signorina Elettra. Rien de bien nouveau le long des canaux de la Sérénissime, en cet automne où le lieutenant Scarpa tente toujours de dézinguer Guido et Elettra, pour le compte du vice-questeur Patta.
L'affaire en cause est l'agression violente d'un expert-comptable, laissé pour mort au pied des marches d'un pont proche de son domicile. Et il se trouve que dans les jours précédents, son épouse, professeure à l'université et donc collègue De Paola, est venue voir le commissaire Brunetti pour lui demander de surveiller les abords du lycée de son fils, soupçonnant un trafic de drogue.
Brunetti commence son enquête et fait travailler ses indics. Il ne trouve rien de probant … L'homme est dans le coma, sans doute pour longtemps. Brunetti va naturellement commencer par s'intéresser à la victime, en quoi ses activités auraient pu lui occasionner des ennemis, dévider la pelote ...
Comme dans chacun des livres de la série, l'auteur s'attache à dénoncer un scandale ou une pratique illicite gangrénant le système public italien. Et elle a de quoi faire. Ici, il s'agit ici d'une escroquerie particulièrement complexe, et Brunetti va longtemps patauger avant de pouvoir en démêler les fils.
Pourquoi pense-t-il un instant au pardon ? Les escrocs sont-ils plus ou moins coupables selon les victimes auxquelles ils s'attaquent ? Comment interpréter le principe de nécessité ? Comment et à quels signes peut-on déduire qu'une personne ment ou dit la vérité ?
Une nouvelle démonstration de la complexité de résolution d'une affaire criminelle, souvent totalement différente des premières constatations ou des idées préconçues que peuvent en avoir les policiers même les plus aguerris.
Lien : http://www.bigmammy.fr/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Fantine
  25 septembre 2019
Un des meilleurs Donna Leon avec Mort à la Fenice et Les disparus de la lagune, et cela, malgré un petit regret : la faible présence de Paolo et de l'inspecteur Vianello.
Les discussions métaphysiques, philosophiques entre eux trois, soit autour d'un excellent repas et/où les discussions dans les rues de Venise manquent "terriblement".
Malgré tout, on plonge la tête la tête première dans cette atmosphère si particulière qu'est Venise. Atmosphère dû au caractère de Brunetti, flic désabusé, mais, lançant un regard acide et acéré sur ses contemporains et la société actuelle.
Cette fois çi, Donna Leon "s'attaque" aux pratiques illicites sévissant dans le milieu médical. En effet, un pharmacien sans scrupule et sa complice médecin généraliste en prennent pour leur grade.
Enfin bref, un excellent polar en compagnie d'une Donna Leon au mieux de sa forme.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
morinmorin   04 octobre 2019
Le commissaire pénétra dans un appartement silencieux, mais des années d'expérience lui soufflèrent qu'il n'était pas vide. Une odeur de pin sylvestre embaumait le couloir, ce qui signifiait que Raffi s'était de nouveau servi du shampoing de son père et, dans le salon, l'écharpe rouge de Chiara traînait sur le dossier du canapé. Guido Brunetti, détective de choc, se félicita-t-il en gagnant le bureau de Paola.
Il passa la tête dans l'embrasure de la porte et la vit se prélasser sur son divan, un livre à la main et un crayon dans l'autre.
" Dur, hein, le travail", plaisanta-t-il en entrant dans la pièce. Il s'approcha et l'embrassa sur le front.

p.111
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Donna Leon (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Donna Leon
Donna Leon se dévoile en répondant, avec humour et sincérité, au questionnaire de Proust.
autres livres classés : veniseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La Venise de Donna Leon

Le premier roman paru en France (1992) "Mort à la Fenice" est un roman à clef. Qui se cache derrière le chef d'orchestre très médiatique assassiné ?

Wilhelm Furtwängler
Antonio Toscanini
Herbert von Karajan
Agostino Steffani

13 questions
50 lecteurs ont répondu
Thème : Donna LeonCréer un quiz sur ce livre