AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253013433
Le Livre de Poche (13/07/1973)
3.36/5   44 notes
Résumé :
Si Rouletabille s'est jeté avec ses amis dans la gueule du loup, autrement dit le repaire du terrible Gaulow, c'est parce qu'il adore Ivana Vilitchkov et qu'il a voulu la tirer des griffes de ce bandit, assassin de toute sa famille. Il s'est battu comme un lion, a risqué cent fois sa vie, délivré Ivana, capturé son ravisseur et pour quel résultat ?
Au moment même où arrivent les renforts conduits par Athanase Khetew, cousin d'Ivana, elle a fait évader Gaulow... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,36

sur 44 notes
5
1 avis
4
4 avis
3
3 avis
2
1 avis
1
0 avis
Thrinecis
  09 janvier 2021
Nous avions laissé Rouletabille et ses amis, galopant éperdument à la suite d'Ivana, dans la folie guerrière qui a enflammé tout l'Empire Ottoman où s'opposent les armées turques et bulgares du premier conflit balkanique …
Cette suite du Château Noir n'est dans sa première partie qu'une succession de poursuites et batailles, durant lesquelles Rouletabille cherche à la fois à protéger Ivana, à exercer son métier de reporter et à sauver sa peau et celle de ses amis en utilisant tour à tour les sauf-conduits turcs ou bulgares dont il dispose en fonction de la nationalité des belligérants qui les ont capturés. Mais ce qui hante et désespère Rouletabille, c'est la trahison incompréhensible d'Ivana qui a libéré le monstre Gaulow qui avait massacré toute sa famille ! Cette fois, Rouletabille ne doit pas utiliser le bon bout de la raison pour résoudre une énigme policière mais doit s'en servir pour élucider les ressorts psychologiques des agissements fantasques, contradictoires et inexplicables de sa bien-aimée détestée Ivana !
Tout comme les amis de Rouletabille qui n'y comprennent rien, nous restons longtemps dans l'ignorance et le questionnement. Et j'avoue que j'ai trouvé l'explication bien loooongue à venir ! D'autant plus que lorsque Rouletabille comprend enfin, cette révélation n'est pas plus partagée à ses amis qu'aux lecteurs... Et il faudra attendre quasiment les derniers chapitres, pour comprendre nous aussi pourquoi notre héros, à l'image d'Ivana, a passé son temps à vouloir tuer l'infâme Gaulow, à le libérer, puis à le capturer pour le tuer...
Heureusement, Gaston Leroux entrecoupe ce récit échevelé de nombreux rebondissements et d'anecdotes comiques où les deux amis reporters de Rouletabille, La Candeur et Vladimir, se livrent à leur passion du jeu et se ridiculisent en racontant quelques histoires de leur passé.
L'auteur greffe aussi à son récit quelques petites intrigues secondaires qui viennent pimenter le récit, dont une chasse au trésor sur les rives du Bosphore qui fait rêver...
Bref, c'est un grand roman d'aventures mêlant mystère et suspense, humour et histoire d'amour, la guerre des Balkans à toute la magie de l'Orient, sans cacher les horreurs de la guerre, mais sans s'y appesantir toutefois. J'ai hâte de retrouver Rouletabille dans sa prochaine aventure...
Challenge multi-défis 2021
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
aurore73
  11 octobre 2015
Critique faite dans le cadre de la dernière Masse Critique.
En 1913, les Balkans sont la proie de troubles extrêmement graves. Les Bulgares, récemment libérés du joug turc, participent à de terribles combats pour la reconquête de la Thrace. Joseph Rouletabille, jeune reporter à l'époque couvre les évènements pour le compte du journal « L'Epoque » avec l'aide du colosse La Candeur et de deux locaux, Vladimir et Tondor. Rouletabille est tombé éperdument amoureux de la belle Ivana Vilitchkov, nièce d'un grand général bulgare assassiné par les Turcs. Elle ne songe qu'à se venger du terrible Gaulow, alias Kara Selim, responsable de la mort de toute sa famille. Une course contre la montre est engagée car elle a promis de se donner à son cousin Athanase si celui-ci arrive à la débarrasser de Gaulow. L'ennui, c'est qu'elle n'éprouve rien pour lui. Et pour compliquer l'affaire, Rouletabille, non content de devoir gérer la conduite incohérente de sa dulcinée, doit encore subir les vols d'un certain Marko le Valaque, un faux journaliste qui peut lui faire grand tort dans la profession.
Ces « étranges noces de Rouletabille » sont un roman d'aventures à rebondissements et coups de théâtre multiples comme il y a longtemps qu'on en écrit plus. Et pourtant, le lecteur d'aujourd'hui peut encore y trouver un certain plaisir et même un plaisir certain ne serait-ce qu'en raison des trésors d'imagination déployés par Gaston Leroux qui complique à loisir son intrigue, part dans un sens, repart dans l'autre, liquide un personnage à un chapitre et le ressuscite pour les besoins de la cause deux chapitres plus loin. On nage dans le rocambolesque le plus échevelé. La vraisemblance n'est pas toujours scrupuleusement respectée, mais toute l'intrigue est menée au grand galop et sur un tel rythme qu'on pardonne tout et qu'on ne boude pas son plaisir. A condition d'avoir gardé une âme d'enfant, évidemment.
C'est très différent des livres de Gaston Leroux en général ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
CelineTH7854
  10 décembre 2019
Sacré Rouletabille ! On ne s'attendait pas à ce qu'il se marie de sitôt ! Impatiente de voir les suites de ce mariage au milieu d'aventures toujours aussi rocambolesques.
Commenter  J’apprécie          150
Bigmammy
  06 août 2021
C'est la suite du « Château noir » …
Nous retrouvons avec un rapide résumé de l'épisode précédent les protagonistes de la poursuite échevelée pour retrouver saine et sauve la belle et déconcertante Ivana et la tirer des griffes du cruel Gaulow du fond de son château sinistre situé juste derrière la frontière.
La Première guerre balkanique vient de commencer en ce mois de décembre 1913, on attend l'offensive bulgare.
La situation des personnages est complexe : Ivana, dont la famille a été exterminée par Gaulow; est désirée par ce monstre qui prépare ses noces, par son cousin Athanase et par Rouletabille, fou amoureux d'elle. Mais elle s'est jadis promise à Athanase à la condition qu'il tue Gaulow … Respectant sa parole, elle va tout faire pour échapper à la fois à l'un et à l'autre.
En pleine offensive bulgare, face aux lignes turques dans les montagnes de Thrace, elle a une attitude mystérieuse : délivrant son bourreau pour permettre à son cousin de le poursuivre, elle se rue dans la bataille comme une folle … et cherche par tous les moyens, même au prix de sa vie, à récupérer des documents secrets qui ne doivent en aucun cas tomber sous les yeux des Turcs.
Cavalcades, retournements improbables, morts qui ressuscitent, plongées profondes, trahisons, rivalités entre correspondants de guerre et reportages bidonnés, massacres des populations civiles … tout est profondément réaliste.
Quelle bonne idée de la part des éditeurs de remettre périodiquement sous presse la série des aventures du jeune reporter du journal L'Epoque !
Une découverte aussi pour moi : la source évidente d'inspiration de Georges Rémy – Hergé : un jeune reporter aussi courageux qu'astucieux, des bachi-bouzouks en troupe armée, un trésor enfoui et surtout des scaphandres …
Un roman d'aventures qui se dévore comme une bande dessinée, ponctué de scènes d'humour entre les assistants de Rouletabille, joueurs invétérés mais dévoués à leur jeune patron jusqu'au sacrifice … et, en plus, des scènes superbes sur les rives du Bosphore … souvenirs de ma jeunesse.
Lien : http://www.bigmammy.fr/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
yowie
  17 juin 2014
La suite directe du Château Noir! Ces deux livres à l'origine devaient s'appeler Rouletabille à la Guerre. Et c'est un peu cela: le détective reporter est pris en pleine guerre des Balkans entre les Turcs et les Bulgares.
Un peu moins d'action que le premier tome et c'est tant mieux. Il est pratiquement drôle ce livre.
Je continue à dire qu'on est très loin du détective astucieux du le Mystère de la Chambre Jaune ou de Rouletabille chez le Tsar. C'est encore un roman d'aventures.
On courent après la dulcinée qui mystérieusement tente d'aider son geôlier. Mystère de l'âme féminine!!!! Les personnages secondaires sont savoureux, très sympathiques.
Cela fait très roman du genre: on tue le méchant... Plus tard! Roulement de tambour... Paf il n'était pas mort! Là on l'a eut l'affreux! Re-paf c'est l'autre qui n'est pas mort!!! Bref vous voyez le genre de rebondissements.
Ce qui me surprends c'est qu'il se marie pour vrai. D'ordinaire le héro de ce genre de roman finit toujours célibataire. Pensez à Sherlock Holmes! Ou à d'autres grands détectives...
J'avoue avoir hâte de lire le prochain pour voir comment Gaston Leroux a intégré la femme de Rouletabille dans ses aventures.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Thrinecis
Thrinecis  
Il n'avait d'yeux que pour une silhouette cavalière qui venait de surgir au coin d'une ruelle... Ivana !... C'était elle ! … Il ne pouvait ne douter, c'était elle !... Les avait-elle vus ? Elle était soudain partie dans un galop de folie et avait enlevé son cheval par-dessus un monceau de décombres et de cadavres fumants...
En même temps elle avait jeté un grand cri sauvage, tiré son sabre du fourreau et , le brandissant dans un moulinet stupéfiant au-dessus de sa tête, avait disparu au coin d'une autre ruelle qui conduisait à la place de la Mosquée, dont on apercevait le haut minaret enveloppé de flammes.
Commenter  J’apprécie          40
BVIALLET
BVIALLET  
Rouletabille était bien aussi pâle qu'elle et il pensait : « Comme elle l'avait aimé ce bourreau de sa famille ! » Et il la méprisait et la détestait et eut voulu lui faire du mal... Car il souffrait atrocement et elle n'avait même pas l'air de s'en apercevoir. 
Commenter  J’apprécie          20
BVIALLET
BVIALLET  
Figure-toi qu'il m'a semblé qu'Athanase Khetew m'avait un peu remué sur le dos ! Mon vieux ! Mon sang n'a fait qu'un tour... J'ai pensé à tous les embêtements que vous auriez si le pendu vivait encore... Je me suis souvenu qu'il avait voulu, moi, me couper en deux... Et puis, je t'aime tant, Rouletabille... ma foi... je l'ai rependu ! 
Commenter  J’apprécie          10
BVIALLET
BVIALLET  
Ca ! Dit Vladimir, il est certain que depuis que Rouletabille a retrouvé cette petite femme, on ne le reconnaît plus !...
- Il ne rit plus jamais !...
- Il n'a plus faim !...
- Il n'a plus soif ! Dit La Candeur en faisant un emprunt subreptice à la bouteille de Vladimir.
- Il dépérit à vue d'oeil, acquiesça Vladimir.
Commenter  J’apprécie          10
oliviersavignat
oliviersavignat  
On n'a jamais vu chez Joseph Rouletabille une fureur pareille! Eh! en vérité, elle est bien excusable chez un jeune homme qui est connu dans le monde entier pour avoir pénétré les plus obscurs mystères, pour avoir démêlé les intrigues criminelles les plus compliquées, et qui se trouve tout à coup, et pour la première fois de sa vie, devant le mystère du coeur féminin auquel il ne comprend rien du tout!
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Gaston Leroux (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gaston Leroux
Gaston Leroux : Le Fantôme de l’Opéra (1964 / France Culture). Diffusion sur France Culture le 3 octobre 1964. “Le Fantôme de l'Opéra” est un film radiophonique de Jean-François Hauduroy adapté, en 1964, du roman éponyme de Gaston Leroux écrit en 1910. Ce fantôme, qui hante les sous-sols de l'Opéra Garnier, n'en est pas vraiment un. Il nous effraie et nous terrifie car c'est un personnage de chair et de sang. Erik, le “fantôme” de l’Opéra, personnage tout à fait extraordinaire, dont le rôle est tenu ici par un acteur non moins extraordinaire, Alain Cuny, avec également Danièle Ajoret, René Farabet et Jean-Roger Caussimon dans le rôle du Persan.
Résumé :
Des événements étranges ont lieu à l'Opéra : le grand lustre s'effondre pendant une représentation, un machiniste est retrouvé pendu. La direction doit se rendre à l'évidence : un fantôme ou un homme machiavélique nommé Erik hante le théâtre. Certains affirment avoir vu le visage déformé de cet être qui ne semblerait pas être humain. Peu après, les directeurs de l'Opéra se voient réclamer 20 000 francs par mois de la part d'un certain « Fantôme de l'Opéra » qui exige aussi que la loge numéro 5 lui soit réservée. Au même moment, une jeune chanteuse orpheline nommée Christine Daaé, recueillie par la femme de son professeur de chant, est appelée à remplacer une diva malade, la Carlotta. Elle incarne une Marguerite éblouissante dans “Faust” de Gounod. Or, elle est effrayée. Au vicomte Raoul de Chagny, qui est secrètement amoureux d'elle, elle confesse une incroyable histoire. La nuit, une voix mélodieuse l'appelle : elle entend son nom et cela lui suffit pour inspirer son chant. En outre, l'ange de la musique visite fréquemment sa loge. Elle affirme avoir entrevu l'être qui l'accompagne dans son art. Mais Raoul et Christine ne tardent pas à découvrir que cette voix est celle du fameux fantôme nommé Erik, un être au visage hideux. Ancien prestidigitateur, il s'est réfugié dans son royaume souterrain, sous l'Opéra, pour y composer une œuvre lyrique. Passionnément épris de la jeune Christine, il l'enlève et l'emprisonne dans son repaire des sombres profondeurs. Raoul de Chagny, aidé d'un mystérieux Persan, se lance à la recherche de la jeune femme. Il doit alors affronter une série de pièges diaboliques conçus par le fantôme, grand maître des illusions. Mais la persévérance du jeune Raoul et le courage de Christine, prête à sacrifier sa vie pour sauver le jeune homme, dont elle aussi est éprise, poussent Erik, le fantôme de l'Opéra, au repentir.
Interprétation : Danièle Ajoret (de la Comédie Française, Christine Daaé), Alain Cuny (Erik), René Farabet (Georges / Raoul de Chagny), Jean-Roger Caussimon (Le Persan), Christian Lude (Firmin Richard, le nouveau directeur), Hubert Deschamps (Armand Monchardin, le nouveau directeur), Jeanne Frédérique (Madame Giry).
Avec le concours de René-Jacques Chauffard, Raymond Pélissier, Raymond Jourdan, Micheline Bona, Dominique Jayr, Pierre Decazes et René Renot.
Bruitages : Robert Maufras Réalisation : Claude Roland-Manuel
Sources : France Culture et Wikipédia
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus





Quiz Voir plus

gaston leroux

Quand est-il ne ?

1868
1869
1861
1864

9 questions
22 lecteurs ont répondu
Thème : Gaston LerouxCréer un quiz sur ce livre