AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2368460233
Éditeur : Steinkis Editions (01/02/2017)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 52 notes)
Résumé :
Grégory et Nadège sont comblés par la naissance de leurs jumeaux, Charles et Tristan. Pourtant leur univers s'effondre lorsque le diagnostic tombe : Tristan est sourd profond. Comment alors, en tant que parents entendants, aider leur fils à s'épanouir dans notre société d'hyper-communication ? Comment respecter son identité propre dans ce monde qui laisse, au final, peu de place à l'altérité ? Bref, comment prendre les bonnes décisions pour Tristan ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  29 mai 2018
Un an après leur rencontre, Nadège et Grégory se marient. Elle est prof de musique en collège, lui est prof d'arts appliqués en lycée professionnel mais aussi auteur-dessinateur. En 2005, elle donne naissance à des jumeaux, Charles et Tristan. du fait de leur faible poids, les prématurés sont aussitôt mis en couveuse. Après de premiers jours difficiles pour Charles, des tests génétiques sont pratiqués. le couperet tombe : le petit garçon est atteint de galactosémie congénitale, une maladie génétique rare dont le traitement consiste en un régime très strict qui bannit toutes les sources de galactose (lait, abats, certains fruits et légumes, soja...). Ce n'est pas tout puisque des tests auditifs ont été également pratiqués. Au vu des résultats peu concluants, le médecin veut revoir Tristan au bout de 6 mois. À ce moment-là, aucun souci, le petit garçon entend. Mais, quelques mois plus tard, les résultats tombent. On leur annonce la surdité profonde de Tristan. Nadège et Grégory ne se doutent pas un seul instant de ce qui les attend...

Grégory, Nadège, Charles et Tristan forment une belle famille très unie. Mais, le couple est passé par bon nombre d'épreuves. Dès l'annonce de la maladie génétique orpheline de Charles et la surdité profonde de Tristan, leur petit monde s'écroule. Comment surmonter ces terribles épreuves ? Comment aider ces deux petits garçons à s'intégrer dans une société où la communication prend de plus en plus de place ? Comment les aider à s'épanouir ? Cet album, plus centré sur Tristan, met en avant le long chemin parcouru par le couple afin d'intégrer (ou insérer) leur fils dans la société (scolairement, socialement...). Un chemin semé d'embûches, que ce soit par le corps médical, les employeurs de Nadège et Grégory, l'école, les lois... Jamais Grégory Mahieux ne baissera les bras. Et sa force, son courage et sa ténacité finiront évidemment par payer. Cet album, très intéressant, riche en émotions, est une belle leçon de vie et d'humanité. L'auteur se livre avec justesse et délicatesse. Le trait d'Audrey Levitre est efficace et sobre.
Bravo à Grégory Mahieux et au petit Tristan !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          614
jamiK
  23 mars 2018
Je ne peux pas dire que je sois fan du dessin que je trouve un peu froid, stéréotypé et pas très dynamique, mais il s'accorde au propos. Ce n'est nullement une fiction, c'est un témoignage qui raconte le calvaire des parents qui doivent élever un enfant handicapé. Charles et Tristan sont deux jumeaux prématurés, Charles vivra toute sa vie avec des interdits alimentaires, mais ce n'est rien comparé à Tristan qui lui, est sourd. Ce témoignage est poignant, chaque démarche est décrite avec froideur, le comportements des professionnels de l'éducation, de la santé, les employeurs des parents, les sentiments des enfants dans ce contexte, c'est un inventaire exhaustif de ce parcours du combattant. Ce livre est autobiographique, on vit les espoirs et les désillusions des parents au jour le jour, et aussi les colères, on découvre les incohérences du système, les contradictions des lois, en particulier celle qui consiste à intégrer les enfants handicapés dans le cursus scolaire normal sans pour autant s'en donner les moyens. J'en ai eu la larme à l'oeil (parfois de bonheur), j'ai partagé leurs colères, leurs peines, leurs joies. C'est une lecture très forte, très marquante, sans voyeurisme, ni pathos exagéré, et pourtant pleine d'émotions et tellement réelle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
Shan_Ze
  29 juin 2017
Grégory et Nadège viennent d'avoir des jumeaux, Charles et Tristan. Ils sont nés avec deux mois d'avance et doivent rester en couveuse. Mais bientôt les problèmes arrivent : Charles est intolérant au galactose et Tristan est probablement sourd. C'est le début d'un long combat…
Entre les moments familiaux heureux, il y a ceux où Grégory et sa compagne attendant une confirmation de sa surdité. Les professionnels de médecine n'expliquent pas l'origine du problème et n'apportent que peu de réponses aux parents. le parcours vers une amélioration de l'audition de Tristan ne sera pas évident. Ils sont perdus face aux manques de solution apportés par les médecins et l'encadrement scolaire. L'implant cochléaire sera une grande avancée pour le garçon mais l'intégration à l'école est difficile comme l'emploi du temps de ses parents, des journées à courir... Ce livre est divisé en parties nommées par des termes musicaux qui prend une place certaine dans cette bande dessinée, surtout vers la fin. C'est une BD très touchante parce qu'elle montre à quel point il est difficile de faire partie d'une structure, d'une société normale quand on a une différence, un handicap. Je reconnais certaines situations où on tâtonne, et où les réponses à certaines questions restent sans réponse : que faut-il faire ? à qui s'adresser ? comment s'adapter ? Les onze années passées avec cette famille qui n'a jamais baissé les bras sont époustouflantes. Bravo à Grégory Mahieux pour avoir réussi à mettre sur papier, en dessins ces moments personnels si difficiles. Accompagné d'Audrey Levitre, une collègue, ils ont réussi à faire un beau témoignage.
En espérant que les lois et les situations évoluent très vite pour l'intégration de personnes en situation d'handicap… Ainsi que plus de communication !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Bazart
  07 avril 2017
Grégory et Nadège sont heureux en couple. Un bonheur immense arrive dans leur foyer en la personne de Charles et Tristan, jumeaux.
Rapidement, ils découvrent que le premier a des intolérances alimentaires tandis que le second est sourd.
C'est le début du parcours du combattant pour que le petit garçon puisse vivre comme les autres. Grégory Mahieux raconte ce bouleversement dans Tombé dans l'oreille d'un sourd, exceptionnel témoignage aux éditions Steinkis.
Plus on avance dans cette lecture plus on mesure la solitude que l'on ressent que lorsqu'on est parent d'un enfant handicapé, quand on voit que les spécialistes se renvoient la balle, vous traitent plus comme un cas ou un dossier que comme un patient (encore une fois médecine et psychologie ne font pas bon ménage).
Tombé dans l'oreille d'un sourd est une très belle lecture rempli d'humanité malgré les épreuves qu'un parent d'enfant handicapé n'en finit pas de traverser.... Touchant et tendre..
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          270
Takalirsa
  10 juin 2017
[L'avis d'Anaïs, en 6e]
Cela fait bizarre de lire l'histoire de gens que l'on connaît ! Je ne savais pas ce que Nadège et Grégory avaient traversé quand les jumeaux étaient petits. J'ai appris par exemple que bébé, Tristan entendait, ce n'est qu'au bout de plusieurs mois que la surdité a été diagnostiquée. Et puis Charles a eu des soucis de santé aussi (une galactosémie) et il a failli mourir ! A côté de ça, il y a des passages que j'ai trouvés répétitifs, notamment quand les parents ont du mal à s'organiser. Parfois aussi, il y a de longs passages avec beaucoup de texte. Mais c'est une BD très intéressante !
[L'avis de Michaël, en 2de]
C'est un très bon livre avec de beaux dessins. L'absence de couleurs ne m'a pas dérangé. L'histoire est bien racontée. Je l'ai peut-être plus appréciée parce que je connais la famille. C'est un témoignage touchant mais il faut suffisamment de maturité je pense pour bien le comprendre et l'apprécier : le livre évoque aussi les personnels de santé qui ne sont pas toujours à l'écoute des familles. C'est une BD encourageante, je trouve, les Mahieux ont traversé beaucoup de périodes difficiles et même s'ils ont eu des moments de faiblesse, ils n'ont rien lâché et réussi à s'en sortir. Quand on les voit actuellement on ne se rend pas compte de toutes les épreuves qu'ils ont endurées !
[Mon avis]
Le cri de détresse de parents seuls face au handicap de leur fils.
Plusieurs émotions traversent cette bande dessinée autobiographique. Tout d'abord le désespoir de se sentir "impuissants" à soulager "la souffrance de notre enfant", la culpabilité aussi - celle d'une mère qui s'entend dire : "C'est le lait maternel qui a empoisonné Charles" (!), ou encore "Pourquoi moi je suis sourd ?"... Le manque d'écoute, d'humanité même, de ces "blouses blanches" non seulement incapables de répondre aux questions angoissées ("les résultats sont douteux", "peu concluants") mais aussi responsables de paroles malheureuses ("Chacun de vous est porteur d'un gêne. Vous n'étiez pas faits pour être ensemble"). Pire, les avis médicaux contradictoires, ajoutés aux démarches administratives sans fin, donnent l'image de professionnels de santé peu impliqués voire incompétents ("On nous a dit de forcer"). Démunis, les Mahieux subissent également le manque de soutien de leur entourage.

Et puis c'est la colère qui gronde, quand Grégory se heurte à la mauvaise volonté d'un directeur refusant le moindre aménagement d'emploi du temps afin qu'il puisse s'occuper du suivi médical de ses garçons, ou encore lorsqu'on refuse l'accès à la cantine de Charles atteint d'une intolérance alimentaire parfaitement gérable. Quant à l'intégration de Tristan, tout juste équipé d'un implant cochléaire, c'est un véritable parcours du combattant ! L'exaspération est d'autant plus grande que la scène où il entend pour la première fois la voix de son papa est très émouvante : "Les émotions ressenties à ce moment-là restent indescriptibles". Tout comme sa découverte progressive de son environnement sonore et les liens qui se créent, enfin, avec ses proches : "partager ensemble, parents et enfants, cette nouvelle dimension". L'opération est une réussite, la communication avec les entendants devient possible, alors pourquoi l'en priver ?

Car l'enjeu est bien là : "ne pas résumer son identité à la surdité", ne pas "l'enfermer dans une communauté", ne pas le reléguer "dans des protocoles sans se soucier de ses capacités ni de sa personnalité". Mais pour cela, il faut un minimum de "bienveillance" et "d'écoute", de bonne volonté de la part d'encadrants s'enfermant dans "un vrai dialogue de sourds", bref "que tout le monde y mette du sien" ! Or il existe un tel "décalage entre les paroles et les actes" malgré la loi de 2005 sur le handicap ! La détermination à se battre contre un système discriminatoire, voilà ce qui anime Grégory et Nadège tandis que Tristan évolue à l'école primaire. Un "bras de fer" épuisant physiquement et moralement, afin de sortir leur fils de son isolement, de sa "relégation". Et quand on voit le petit garçon épanoui qu'il est devenu, on ne peut qu'être impressionné face au courage et à la volonté de cette famille qui a réussi à rester unie malgré l'adversité.
Lien : https://www.takalirsa.fr/tom..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (1)
BDGest   17 mars 2017
Abordant un thème peu traité, Tombé dans l’oreille d’un sourd ne laisse pas indifférent. Cet album est une bonne façon de sensibiliser aux réalités de ce handicap.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
Shan_ZeShan_Ze   29 juin 2017
MDPH
Maison Départementale des Personnes Handicapées.
[...]
Si vous finissez par développer une phobie administrative, n'hésitez pas à monter un dossier de demande de reconnaissance auprès de la MDPH. Les MDPH débordent de personnel, le traitement des demandes peut être très long, voire rester lettre morte. Il est donc conseillé de prévoir les urgences plusieurs mois à l'avance.
Commenter  J’apprécie          112
BazartBazart   07 avril 2017
Et je ne parle même pas du côté administratif. Ne serait-ce que de renouveler éternellement son dossier et prouver qu’il est toujours bien sourd… au cas où on aurait passé les vacances à Lourdes !
Commenter  J’apprécie          190
jamiKjamiK   22 mars 2018
- Évidemment, ce serait plus facile si on pouvait savoir à l'avance ce qui est la meilleure solution pour Tristan.
- Tu veux que je te prête ma Dolorean ?
Commenter  J’apprécie          120
Shan_ZeShan_Ze   07 juillet 2017
On va pas hypocrites, la différence c'est formidable, c'est enrichissant mais c'est concrètement c'est souvent la merde !
Commenter  J’apprécie          150
LadydedeLadydede   09 novembre 2017
- Tiens, Grégory, comment ça va ?
- J'en bave ! Entre les élèves et la direction, c'est vraiment dur !
- Ah ! Tiens en parlant de dur, vous avez vu le dernier film de Rocco .... ?
Commenter  J’apprécie          60
Lire un extrait
Videos de Audrey Levitre (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Audrey Levitre
Dessin direct Les Twins
autres livres classés : handicapVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Audrey Levitre (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
729 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..